La langue française

Puy

Sommaire

  • Définitions du mot puy
  • Étymologie de « puy »
  • Phonétique de « puy »
  • Citations contenant le mot « puy »
  • Images d'illustration du mot « puy »
  • Traductions du mot « puy »
  • Synonymes de « puy »

Définitions du mot puy

Trésor de la Langue Française informatisé

PUY1, subst. masc.

HIST. LITTÉR. Société littéraire ou musicale qui au Moyen Âge organisait des concours de poésie dramatique ou lyrique en l'honneur de la Vierge dans certaines villes du nord de la France. Le puy d'Amiens, de Rouen, de Valenciennes. Les trouvères et les ménestrels organisèrent entre eux des fêtes (...) qui portèrent le nom de Puy d'amour ou Puy de musique (Grillet, Ancêtres violon, t. 1, 1901, p. 60).
Prononc. et Orth.: [pɥi]. Homon. et homogr. puis, puits, puy2. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. V. puy2.

PUY2, subst. masc.

GÉOGR. [Souvent dans des noms géogr., notamment en Auvergne] Montagne volcanique, à profil arrondi. Puy de Dôme, de Sancy; bassin du Puy. De la base, du flanc ou du sommet de ces puys, sortaient des flots de lave qui (...) se déroulaient au fond des vallées en traînées de feu (Boule, Conf. géol., 1907, p. 184).À l'ouest de la chaîne des puys, qui marque l'extrême limite dans cette direction des poussées volcaniques, le granit prend possession du sol; à l'Auvergne succède le Limousin (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr., 1908, p. 302).
Prononc. et Orth.: [pɥi]. Homon. puis, puits. Étymol. et Hist. 1. Fin xies. judéo-fr. pui « colline, hauteur » (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, p. 120, 864); ca 1100 (Roland, éd. J. Bédier, 1017) − xiiies. ds Gdf., à nouv. ds Cotgr. 1611: puy et répertorié comme vx mot dans la lexicogr. dep. Trév. Add. 1721; repris au xixes. 1834 (Boiste) et utilisé comme terme de géogr. 1845-46 (Besch.); 2. ca 1248 hist. littér. Pui (Andrieu Contredit, Chans., éd. R. Schmidt, fasc. 60, n o6, p. 51, VI, 2). Du b. lat. podium « petite éminence » (vies. ds Forc.), proprement en lat. class. « mur très épais formant autour de l'arène de l'amphithéâtre une plate-forme dotée de sièges », du gr. π ο ́ δ ι ο ν « petit pied », dimin. de π ο υ ́ ς, π ο δ ο ́ ς « pied ». 2 par une évol. sém. obscure, soit du sens de « estrade » parce que c'était là que se déroulaient ces concours poétiques, soit du nom de la ville du Puy parce que la réputation de son sanctuaire amena plusieurs confréries du Nord à s'appeler « de Notre Dame du Puy » ou parce que les académies du Nord se seraient établies sur le modèle de celle du Puy, soit du sens de « montagne » par allégorie, un royaume des arts se devant d'être situé en hauteur « à l'endroit où le vulgaire ne monte jamais, faute d'ailes » cf. H. Guy, Adan de le Hale, pp. XXXIV-XXXVIII.
STAT.Puy1 et 2. Fréq. abs. littér.: 35.

Wiktionnaire

Nom commun

puy \pɥi\ masculin

  1. (Géographie) Mont, montagne.
    • La chaîne des puys en Auvergne.
  2. (Histoire) Société littéraire pieuse des XIIIe et XIVe siècles
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PUY (pui) s. m.
  • 1Tertre, éminence, montagne. Le puy de Dôme. C'est sur les puys que les rederikes de Picardie et de la Flandre tenaient leurs assemblées, Michelet, Origines du droit, p. 303.
  • 2Par comparaison aux puys où se faisaient des assemblées, nom d'une fête poétique qui se célébrait dans quelques villes de France, telles que Rouen, Caen, etc. à l'honneur de l'immaculée conception de la sainte Vierge ; elle consistait dans la distribution de quelques prix, qu'on donnait à ceux qui avaient fait les meilleures pièces de vers sur ce sujet. Au puy de la Conception Nostre Dame dans la ville de Rouen, il y a un concours de tous les bons esprits qui viennent composer des chants royaux en l'honneur de la Vierge, ce qui s'appelle présenter, Garasse, Rech. des recherches, p. 128, dans LACURNE.

    Puy d'amour, cour d'amour, assemblée de dames et de poëtes.

HISTORIQUE

XIe s. Halt sont li pui e li val tenebrus, Ch. de Rol. LXII.

XIIe s. Si m'emporta en som un pui moult grant, Roncisv. p. 164.

XIIIe s. Le pui de Civetot, qui vers le ciel ombrie, Qui defors Nique siet plus de liue et demie, Ch. d'Ant. I, 282.

XVe s. Du puis d'amour vous vueille souvenir, Deschamps, Poésies mss. f° 225.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « puy »

Berry, pué, peu, colline ; provenç. pueg, poig, puoi ; cat. putx ; ital. poggio ; du lat. podium, qui signifie tertre et rangée de siéges dans un théâtre. Podium vient du grec πόδιον, pied, base, de ποῦς, ποδὸς, pied. Podium, dans la basse latinité, avait pris le sens de toute chose sur laquelle on s'appuie ; de là les mots appui, appuyer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin podium (« soubassement »), du grec ancien πόδιον, de πούς, ποδός, « pied ».
(Fin XIe siècle) judéo-fr. pui, « Colline, hauteur »[1]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « puy »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
puy pµi

Citations contenant le mot « puy »

  • Les zones touristiques, dans le Sancy, autour de la chaîne des puys et dans les villes et villages pittoresques, s’en tirent globalement bien. Pas de quoi compenser le confinement : ce qui a été perdu restera perdu. Mais de quoi redonner espoir. www.lamontagne.fr, Dans le Puy-de-Dôme, avec les touristes, les restaurants retrouvent de l'appétit - Clermont-Ferrand (63000)

Images d'illustration du mot « puy »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « puy »

Langue Traduction
Anglais puy
Espagnol puy
Italien puy
Allemand puy
Chinois y
Arabe بوي
Portugais puy
Russe пуй
Japonais ピュイ
Basque puy
Corse puy
Source : Google Translate API

Synonymes de « puy »

Source : synonymes de puy sur lebonsynonyme.fr
Partager