La langue française

Provincial, provinciale

Définitions du mot « provincial, provinciale »

Trésor de la Langue Française informatisé

PROVINCIAL, -ALE, -AUX, adj. et subst.

I.− Adjectif
A.− HIST. ROMAINE. [En parlant d'une chose] Qui appartient à une province. Rome était reliée à ses capitales provinciales par une trentaine de grandes voies (P. Rousseau, Hist. transp.,1961, p. 55).
B.− [Corresp. à province B]
1. [En parlant d'une pers. ou d'un groupe de pers.]
a) Qui est originaire de la province, qui y habite. Ce jeune poète provincial, avec ses habits pauvres, était arrivé à Paris avec une centaine de mille francs, destinés à monter une armée d'amis (Champfl.Avent. MlleMariette,1853, p. 179).La haine de la noblesse de cour et de la noblesse provinciale (Benda, Trahis. clercs,1927, p. 17).
b) Souvent péj. Qui a les caractéristiques ou certaines caractéristiques (simplicité, rusticité, manque de finesse, etc.) appartenant ou supposées appartenir aux habitants de la province. Grosse personne restée provinciale après trente-cinq ans de séjour à Paris (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Hérit., 1884, p. 527).Dans une famille très fortement provinciale (Proust, Prisonn.,1922, p. 326).
Provincial dans, de + subst.Une femme grande, sèche (...), provinciale dans son parler (Balzac, Illus. perdues,1839, p. 181).C'est une femme jolie (...), nullement provinciale de mise ni d'allures (Romains, Hommes bonne vol.,1939, p. 98).
2. [En parlant d'une chose]
a) Relatif à une, à la province. On voit, dans nos dialectes provinciaux, l'épervier redoutable nommé tout crûment le voleur (Gourmont, Esthét. lang. fr.,1899, p. 188).[En Russie] l'influence orientale perce encore sous les formes de l'argenterie provinciale (Grandjean, Orfevr. XIXes.,1962, p. 72).
SYNT. Expression provinciale; académies, administrations, écoles provinciales; provincial et communal, national; provincial et parisien; provincial et bourgeois.
En partic. [En parlant d'une institution] Relatif à une province en tant que division historique, administrative, politique. L'intendant d'Auch prétend qu'il peut s'opposer à la volonté de l'assemblée provinciale (Tocqueville, Anc. Rég. et Révol.,1856, p. 304).Les gouvernements fédéral et provinciaux se sont entendus pour reconnaître le principe de l'égalité des droits linguistiques entre Canadiens français et Canadiens anglais (Encyclop. univ.t. 31969, p. 848, s.v. Canada).Les élections législatives [en Belgique] se déroulent au suffrage universel direct (exception faite d'une fraction des sénateurs qui, depuis 1893, est élue par les conseils provinciaux) (GDEL, s.v. Belgique).
États provinciaux. V. état II C 1 b.
Rare. [En parlant d'une durée] Qui se passe en province. Cinq années provinciales s'écoulent encore, et je ne pense guère à Paris (Colette, Mais. Cl.,1922, p. 80).
b) Qui a certaines caractéristiques (calme, simplicité, rusticité, etc.) appartenant ou supposées appartenir à la province. Pas de fauteuil dans la chambre d'une femme, c'est bien provincial, n'est-ce pas, monsieur le baron? (Soulié, Mém. diable, t. 1, 1837, p. 68).Il nous demande pourquoi nous n'avons pas parlé des vertus de province, de la vie sociale provinciale (Goncourt, Journal,1863, p. 1264).J'ai donné à ma mère des joies profondes et bien provinciales en dévorant son raisin et ses provisions de confiture (Martin du G., Devenir,1909, p. 23).
SYNT. Jardin, maison, rue provincial(e); aspect, bonhomie, élégance provincial(e); charme, odeur, silence, vie provincial(e); éducation provinciale; esprits provinciaux; avoir l'air provincial.
Empl. adv. :
« Si j'étais en Allemagne, s'était-il dit, je parlerais allemand; à Nancy, je parle provincial ». Il lui eût semblé s'entendre jurer s'il leur eût dit d'une belle matinée : « C'est une belle matinée ». Il s'écriait en fronçant le sourcil et épanouissant le front, de l'air important d'un gros propriétaire : « Quel beau temps pour les foins! » Stendhal, L. Leuwen,t. 2, 1836, p. 14.
En empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Il y a là dedans du provincial (Goncourt, Journal,1862, p. 1197).Ce monastère est au bout d'une ruelle d'un provincial paisible, le pavé serti de gazon (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 279).
Péj. Sentir son provincial. Avoir certaines caractéristiques appartenant ou supposées appartenir à la province, à ses habitants. Une aristocratie (...) honteuse de sentir son provincial (Barrès, Homme libre,1889, p. 107).Elle insinua que les Le Pesnel étaient miteux et ridicules, que Camille lui-même sentait son provincial (Drieu La Roch., Rêv. bourg.,1937, p. 35).
C.− RELIG. CATH.
1. [En parlant d'une assemblée] Qui se déroule à l'échelon d'une province ecclésiastique. Ces mauvaises dispositions du plus puissant et du plus habile des suffragants de l'évêché de Tours n'empêchèrent point le synode provincial de s'assembler régulièrement et de faire justice (Thierry, Récits mérov.,t. 2, 1840, p. 296).V. concile ex. 1.
2. [En parlant d'une pers.] Qui est à la tête d'une province dans le cadre d'un ordre, d'une congrégation. Frère provincial; mère provinciale. Le général de la compagnie résidoit à Rome. Les pères provinciaux en Europe étoient obligés de correspondre avec lui une fois par mois (Chateaubr., Génie,t. 2, 1803, p. 529).
II.− Substantif
A.− HIST. ROMAINE. Personne originaire d'une province. Vétérans de Sylla ruinés, Italiens dépossédés, provinciaux obérés (...), tout cela voltigeait dans le Forum autour de Catilina (Michelet, Hist. romaine,t. 2, 1831, p. 226).
B.− [Corresp. à province B]
1. Celui, celle qui est originaire de la province, qui y habite. Jeune provincial(e). La première Lettre à un Provincial, publiée le 23 janvier 1656 (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 2, 1842, p. 537).Elle s'éloigna en se dandinant sur ses talons et soupira : « Ce qu'ils sont tarte, tout de même, ces provinciaux! » (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 225).
2. Souvent péj. Celui, celle qui a certaines caractéristiques appartenant ou supposées appartenir aux habitants de la province. Bon(ne) provincial(e); petit(e) provincial(e); pauvres provinciaux. Cette femme et le curé de Saint-Louis ont été odieusement ridicules (...). Je leur ai montré que je ne suis pas une provinciale (Duranty, Malh. H. Gérard,1860, p. 75).Il y avait au fond de cet homme un provincial, que ce voyage a tiré au grand jour (Green, Journal,1941, p. 131).
C.− RELIG. CATH. Supérieur(e) d'une province dans le cadre d'un ordre, d'une congrégation. Cette maison ne dépend pas du provincial des Franciscains du Mexique (Voy. La Pérouse,t. 2, 1797, p. 279).La sœur Placide Calé, une Bretonne, Provinciale pour la Syrie, la Palestine et Chypre (Barrès, Cahiers,t. 11, 1914, p. 31).
REM. 1.
Provincialat, subst. masc.,relig. cath. Dignité, charge de provincial; exercice de cette charge. Ce religieux a joui longtemps du provincialat (Ac.1835, 1878).
2.
Provincialement, adv.D'une manière provinciale; à la façon de la province, de ses habitants. Mmede Bouchand, trop grande, provincialement mise (Goncourt, Journal,1895, p. 792).Il a bien dit « chez nous », provincialement, tendrement (Colette, Vagab.,1910, p. 143).
Prononc. et Orth. : [pʀ ɔvε ̃sjal], plur. masc. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Domaine eccl. a) adj. ca 1240 menistre provincïal (St François, 1604 ds T.-L.); 1292, mai prieus provinchial de Franche [des Frères précheurs] (Lettres, Roisin, 325, ibid.); xives. conciles provinciaus (De droit et de justice, B.N. fr. 20048, fol. 41a ds Gdf. Compl.); b) subst. 1288 grant maistre et provincial [de l'ordre saint Dominique] (Jacquemart Gielée, Renart le Nouvel, éd. H. Roussel, 7269); 2. domaine admin. a) « appartenant, relatif à une province » fin xves. adj. ung homme provincial (Ancienn. des Juifs, Ars. 5082, fol. 175c ds Gdf. Compl.); 1520, 3 janv. prevot provincial des maréchaux de France [en Berry] ds Catal. des actes de François Ier, Paris, 1887, t. 1, no1293); 1576 Estatz provinciaulx [de Normandie] (Arch. Calvados, chapitre de Lisieux d'apr. G. Dupont-Ferrier ds R. hist., t. 160, 1929, p. 166, note 4); 1656 subst. (Pascal, Lettre escrite à un provincial par un de ses amis, Paris; Cioranescu 17e, 51915); b) p. oppos. à Paris, la capitale α) 1633, 1ermai adj. (Guez de Balzac, Lettres, VI 34, A Borstel ds Œuvres, Paris, Louis Billaine, 1665, t. 1, p. 232 : Je n'ai plus que des pensées provinciales et rustiques); β) 1640, 20 déc. subst. (Id., ibid., XXI, 33, A Chapelain, t. 1, p. 838 : Je vous confesse que je suis le plus rustique Provincial qui soit d'icy à Paris), cf. les connotations péj. rapportées par Rich. 1680, Fur. 1690 et Vaug. Nouv. Rem. t. 2, 1692, pp. 306-308); 3. opposé à universel « d'un pays particulier » 1595 adj. (Montaigne, Essais, III, V, éd. P. Villey et V. L. Saulnier, p. 888). Empr. au lat. provincialis adj. « de province, des provinces », subst. « habitant d'une province [au sens lat. du terme] » dans la lang. class.; à basse époque, dans la lang. eccl. « qui administre une province ecclésiastique » (provincialis episcopus « chorévêque » 451 ds Blaise Lat. chrét.), « du pays » p. oppos. à peregrinus (ibid.), puis passé dans le vocab. admin. : comes provincialis « landgrave » (1122 ds Nierm.). Fréq. abs. littér. : 1 236. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 063, b) 2 024; xxes. : a) 1 498, b) 1 510.
DÉR. 1.
Provincialiser, verbe trans.a) Empl. trans. Faire (de quelqu'un) un habitant de la province. À la forme passive. Molière, Parisien si longtemps déraciné, provincialisé, quasi exilé pour les besoins de son métier (J. Lefranc, En margeds Le Temps, 2 août 1938).b) Empl. pronom. α) [Le suj. désigne une pers.] Devenir provincial, prendre certaines caractéristiques propres aux habitants de la province. Plus Flaubert avance en âge, plus il se provincialise (...). On se trouve en tête-à-tête avec un être (...) si peu doté d'une originalité! (Goncourt, Journal,1873, p. 932). β) [Le suj. désigne une langue] Se modifier de manière plutôt fâcheuse par l'adoption de provincialismes. La langue des grands écrivains de l'Angleterre s'est créolisée, provincialisée, barbarisée (...); on a été obligé de dresser des catalogues des expressions américaines (Chateaubr., Mém.,t. 1, 1848, p. 349).− [pʀ ɔvε ̃sjalize]. − 1resattest. a) 1848 réfl. (d'une langue) (Id., ibid.), b) 1873 id. (d'une personne) (Goncourt, loc. cit.); de provincial, suff. -iser*; cf. le dér. déprovincialiser « faire disparaître le caractère provincial (d'une personne) » (av. 1778, Voltaire ds R. Hist. litt. Fr. t. 28, 1921, p. 128).
2.
Provincialité, subst. fém.Caractère propre à une province, à la province, plus rarement à ses habitants; spécificité provinciale. Intelligente et fière, elle eut bientôt secoué ce reste de provincialité (Sand, Pauline,1841, p. 223).La Révolution française (...) a tué les provincialités au profit de la nationalité (Barb. d'Aurev., Memor. 4,1858, p. 94).− [pʀ ɔvε ̃sjalite]. − 1reattest. 1639, 12 févr. « apparence, caractère provincial (d'une personne) » (Chapelain, A. M. de Balzac ds Lettres, éd. Ph. Tamizey de Larroque, t. 1, p. 385a); de provincial, suff. -ité*.

Wiktionnaire

Adjectif

provincial \pʁɔ.vɛ̃.sjal\

  1. Qui appartient à une province, qui concerne une province.
    • Les petits districts très différents qui se trouvent soudés artificiellement dans le Tarn-et-Garonne retrouveront leur vitalité quand, échappés à un compartimentage mal conçu, ils seront de nouveau mêlés aux vastes divisions provinciales commandées par la nature des choses. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Souvent péjoratif) Qualifie l’air, les manières, le langage, etc. (simplicité, rusticité, manque de finesse, etc.), appartenant ou supposés appartenir aux habitants de province, par opposition à l’air, aux manières, etc. des habitants de la capitale.
    • A peine majeur et par les soins de l'Ignacien, Laurent Tailhade fut marié à une hoberelle bretonne dont le terre à terre provincial et l'esprit façonné par les Pères étaient capables de couper les ailes au poète le mieux doué. — (Fernand Kolney, Laurent Tailhade: son œuvre, étude critique, Carnet-Critique, 1922, p.9)

Note d’usage :

Au Canada, le sens 1 s'oppose à fédéral et, dans un autre ordre, à municipal.
Le sens 2 n’est pas usité au Canada.

Nom commun 1

provincial \pʁɔ.vɛ̃.sjal\ masculin (pour une femme on dit : provinciale)

  1. Habitant de la province.
    • Un provincial.
    • Une petite provinciale.
    • Il nous amena une bande de provinciaux.

Note d’usage :

Ce sens n'est pas usité au Canada.

Nom commun 2

provincial \pʁɔ.vɛ̃.sjal\ masculin (pour une femme on dit : provinciale)

  1. (Religion catholique) Supérieur général d'un ordre religieux qui a inspection sur toutes les maisons d’une province de son ordre.
    • Le grand docteur de ces religieuses était le provincial des Carmes, Jean de la Vega. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.176)
    • Le provincial de la Compagnie de Jésus, …
    • Sensible depuis longtemps aux « périphéries », ayant travaillé pendant plusieurs années auprès des jeunes délinquants, la religieuse, ancienne doyenne de la faculté de théologie d’Angers et provinciale depuis 2013 de sa congrégation, celle des Sœurs de charité dominicaines de la Présentation, a beaucoup étudié les « grandes questions existentielles, la souffrance, l’échec dans la vie ».. — (Marie Malzac -Une moraliste pour représenter les religieux en France – Journal La Croix, page 19, 15 novembre 2016)

Nom commun 3

provincial \pʁɔ.vɛ̃.sjal\ masculin singulier

  1. (Familier) (Canada) (Par ellipse) Gouvernement provincial. Note : S'oppose généralement à fédéral.
    • Payer tant d'impôts au fédéral et tant au provincial.
    • Car si le provincial est responsable du secteur de l'éducation, le fédéral, lui, détient l'argent. — (Le Devoir, 9-10 septembre 2006)
    • Une meilleure concertation avec les villes est aussi de mise afin que les politiques instaurées au provincial et au fédéral tiennent compte de la sphère municipale. — (Le Devoir, 2 juin 2006)

Forme d’adjectif

provinciale \pʁɔ.vɛ̃.sjal\

  1. Féminin singulier de provincial.

Nom commun

provinciale \pʁɔ.vɛ̃.sj\ féminin

  1. (Catholicisme) Supérieure générale d'un ordre religieux qui a inspection sur toutes les maisons d’une province de son ordre.
    • Sensible depuis longtemps aux « périphéries », ayant travaillé pendant plusieurs années auprès des jeunes délinquants, la religieuse, ancienne doyenne de la faculté de théologie d’Angers et provinciale depuis 2013 de sa congrégation, celle des Sœurs de charité dominicaines de la Présentation, a beaucoup étudié les « grandes questions existentielles, la souffrance, l’échec dans la vie ».. — (Emmanuelle Réju -Une moraliste pour représenter les religieux en France – Journal La Croix, page 19, 15 novembre 2016)

Adjectif

provinciale \pro.vin.ˈtʃa.le\ masculin et féminin identiques

  1. (Administration) Départemental, qui appartient à la division administrative correspondant au département français.
    • strada provinciale.
      route départementale.
    • registro provinciale delle associazioni.
      registre départemental des associations.
    • consiglio provinciale.
      à rapprocher du conseil général en France.
  2. Provincial, qui appartient à une province, qui concerne une province.
  3. (Péjoratif) Provincial, qualifie des comportements, des pensées ou un langage plus simples plus rustiques des personnes de province, par rapport aux habitants de la capitale supposés bénéficier d’une plus grande richesse économique, culturelle, etc.
    • Non solamente chi aveva gusti provinciali restava impressionato dallo sfarzo dei ricevimenti di Göring. — (Anna Piano Ruggeri, Göring: Il raffinato del crimine, editore G. De Vecchi, 1968)
      Il n’y a pas seulement celui qui avait des goûts provinciaux qui resta impressionné du faste des réceptions de Goering.

Nom commun 1

provinciale \pro.vin.ˈtʃa.le\ masculin et féminin identiques

  1. (Péjoratif) Provincial, personne .

Nom commun 2

provinciale \pro.vin.ˈtʃa.le\ féminin

  1. Départementale, voie de circulation.

Forme d’adjectif

provinciale \pʁɔ.vɛ̃.sjal\

  1. Féminin singulier de provincial.

Nom commun

provinciale \pʁɔ.vɛ̃.sj\ féminin

  1. (Catholicisme) Supérieure générale d'un ordre religieux qui a inspection sur toutes les maisons d’une province de son ordre.
    • Sensible depuis longtemps aux « périphéries », ayant travaillé pendant plusieurs années auprès des jeunes délinquants, la religieuse, ancienne doyenne de la faculté de théologie d’Angers et provinciale depuis 2013 de sa congrégation, celle des Sœurs de charité dominicaines de la Présentation, a beaucoup étudié les « grandes questions existentielles, la souffrance, l’échec dans la vie ».. — (Emmanuelle Réju -Une moraliste pour représenter les religieux en France – Journal La Croix, page 19, 15 novembre 2016)

Adjectif

provinciale \pro.vin.ˈtʃa.le\ masculin et féminin identiques

  1. (Administration) Départemental, qui appartient à la division administrative correspondant au département français.
    • strada provinciale.
      route départementale.
    • registro provinciale delle associazioni.
      registre départemental des associations.
    • consiglio provinciale.
      à rapprocher du conseil général en France.
  2. Provincial, qui appartient à une province, qui concerne une province.
  3. (Péjoratif) Provincial, qualifie des comportements, des pensées ou un langage plus simples plus rustiques des personnes de province, par rapport aux habitants de la capitale supposés bénéficier d’une plus grande richesse économique, culturelle, etc.
    • Non solamente chi aveva gusti provinciali restava impressionato dallo sfarzo dei ricevimenti di Göring. — (Anna Piano Ruggeri, Göring: Il raffinato del crimine, editore G. De Vecchi, 1968)
      Il n’y a pas seulement celui qui avait des goûts provinciaux qui resta impressionné du faste des réceptions de Goering.

Nom commun 1

provinciale \pro.vin.ˈtʃa.le\ masculin et féminin identiques

  1. (Péjoratif) Provincial, personne .

Nom commun 2

provinciale \pro.vin.ˈtʃa.le\ féminin

  1. Départementale, voie de circulation.

Forme d’adjectif

provinciale \pʁɔ.vɛ̃.sjal\

  1. Féminin singulier de provincial.

Nom commun

provinciale \pʁɔ.vɛ̃.sj\ féminin

  1. (Catholicisme) Supérieure générale d'un ordre religieux qui a inspection sur toutes les maisons d’une province de son ordre.
    • Sensible depuis longtemps aux « périphéries », ayant travaillé pendant plusieurs années auprès des jeunes délinquants, la religieuse, ancienne doyenne de la faculté de théologie d’Angers et provinciale depuis 2013 de sa congrégation, celle des Sœurs de charité dominicaines de la Présentation, a beaucoup étudié les « grandes questions existentielles, la souffrance, l’échec dans la vie ».. — (Emmanuelle Réju -Une moraliste pour représenter les religieux en France – Journal La Croix, page 19, 15 novembre 2016)

Adjectif

provinciale \pro.vin.ˈtʃa.le\ masculin et féminin identiques

  1. (Administration) Départemental, qui appartient à la division administrative correspondant au département français.
    • strada provinciale.
      route départementale.
    • registro provinciale delle associazioni.
      registre départemental des associations.
    • consiglio provinciale.
      à rapprocher du conseil général en France.
  2. Provincial, qui appartient à une province, qui concerne une province.
  3. (Péjoratif) Provincial, qualifie des comportements, des pensées ou un langage plus simples plus rustiques des personnes de province, par rapport aux habitants de la capitale supposés bénéficier d’une plus grande richesse économique, culturelle, etc.
    • Non solamente chi aveva gusti provinciali restava impressionato dallo sfarzo dei ricevimenti di Göring. — (Anna Piano Ruggeri, Göring: Il raffinato del crimine, editore G. De Vecchi, 1968)
      Il n’y a pas seulement celui qui avait des goûts provinciaux qui resta impressionné du faste des réceptions de Goering.

Nom commun 1

provinciale \pro.vin.ˈtʃa.le\ masculin et féminin identiques

  1. (Péjoratif) Provincial, personne .

Nom commun 2

provinciale \pro.vin.ˈtʃa.le\ féminin

  1. Départementale, voie de circulation.

Forme d’adjectif

provinciale \pʁɔ.vɛ̃.sjal\

  1. Féminin singulier de provincial.

Nom commun

provinciale \pʁɔ.vɛ̃.sj\ féminin

  1. (Catholicisme) Supérieure générale d'un ordre religieux qui a inspection sur toutes les maisons d’une province de son ordre.
    • Sensible depuis longtemps aux « périphéries », ayant travaillé pendant plusieurs années auprès des jeunes délinquants, la religieuse, ancienne doyenne de la faculté de théologie d’Angers et provinciale depuis 2013 de sa congrégation, celle des Sœurs de charité dominicaines de la Présentation, a beaucoup étudié les « grandes questions existentielles, la souffrance, l’échec dans la vie ».. — (Emmanuelle Réju -Une moraliste pour représenter les religieux en France – Journal La Croix, page 19, 15 novembre 2016)

Adjectif

provinciale \pro.vin.ˈtʃa.le\ masculin et féminin identiques

  1. (Administration) Départemental, qui appartient à la division administrative correspondant au département français.
    • strada provinciale.
      route départementale.
    • registro provinciale delle associazioni.
      registre départemental des associations.
    • consiglio provinciale.
      à rapprocher du conseil général en France.
  2. Provincial, qui appartient à une province, qui concerne une province.
  3. (Péjoratif) Provincial, qualifie des comportements, des pensées ou un langage plus simples plus rustiques des personnes de province, par rapport aux habitants de la capitale supposés bénéficier d’une plus grande richesse économique, culturelle, etc.
    • Non solamente chi aveva gusti provinciali restava impressionato dallo sfarzo dei ricevimenti di Göring. — (Anna Piano Ruggeri, Göring: Il raffinato del crimine, editore G. De Vecchi, 1968)
      Il n’y a pas seulement celui qui avait des goûts provinciaux qui resta impressionné du faste des réceptions de Goering.

Nom commun 1

provinciale \pro.vin.ˈtʃa.le\ masculin et féminin identiques

  1. (Péjoratif) Provincial, personne .

Nom commun 2

provinciale \pro.vin.ˈtʃa.le\ féminin

  1. Départementale, voie de circulation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROVINCIAL, ALE. adj.
Qui appartient à une province, qui concerne une province. Administration provinciale. Assemblée provinciale. Synode provincial. Concile provincial. Chapitre provincial. États provinciaux. Il se dit souvent de l'Air, des manières, du langage, etc., des personnes de province, par opposition à l'air, aux manières, etc., des habitants de la capitale. Air provincial. Manières provinciales. Langage, accent, style provincial. Les mœurs provinciales.

PROVINCIAL s'emploie aussi comme nom et désigne les Habitants de la province. Un provincial. Une petite provinciale. Il nous amena une bande de provinciaux. Il désigne encore, parmi les Religieux, le Supérieur général qui a inspection sur toutes les maisons d'une province de son ordre. Le provincial, le père provincial des cordeliers de France, des augustins d'Aquitaine.

Littré (1872-1877)

PROVINCIAL (pro-vin-si-al, a-l') adj.
  • 1Qui appartient à une province. Assemblée provinciale. États provinciaux.

    Par moquerie. Qui est de la province et qui ignore les choses de la capitale ou de la cour. Madame de Coulanges dit : … c'est donc Mlle de Retz qui se marie [à Lauzun] ; point du tout, vous êtes bien provinciale, Sévigné, 9.

  • 2Il se dit de l'air, des manières, du langage, etc. par opposition à l'air, aux manières, au langage de la capitale. En tout elle a des manières provinciales, Genlis, Théât. d'éduc. Dangers du monde, I, 9. On verra clairement que vous avez pleuré à la tragédie, ce qui est un peu provincial, Genlis, Vœux témér. t. III, p. 112, dans POUGENS.
  • 3Lettres provinciales, titre d'un livre de Pascal, dirigé contre les jésuites, ainsi dites parce que le vrai titre était : Lettres écrites à un provincial par un de ses amis.

    On dit souvent absolument : les Provinciales.

  • 4 Substantivement. Personne de province. Le peintre reste avec madame Alis, Provinciale assez belle et bien faite, La Fontaine, Rémois. Nul ne dit courtisan que ceux qui ne le sont pas ; pédant, qu'un pédant ; provincial, qu'un provincial, Pascal, Pens. XXV, 131, éd. HAVET. On dit qu'il faudrait que je vinsse à Paris… vous savez comme on se moque, à la cour et à la ville, des vieux provinciaux qui viennent demander justice ou miséricorde, Voltaire, Lett. Mme de Saint-Julien, 30 oct. 1776. Je suis un franc provincial qui croit qu'on peut s'occuper à Paris de ce qui se passe dans son village, Voltaire, Lett. d'Argental, 27, janv. 1766.

    Il se dit souvent par dénigrement et en vue de l'ignorance où les gens de province sont des manières de la capitale ou de la cour. Obsédée de provinciaux, la plus incommode nation du monde, tous grands parleurs, quelques-uns très impertinents, Scarron, Rom. com. I, 8. Me prenez-vous pour une provinciale, madame ? - Julie : Dieu m'en garde, madame, Molière, Comtesse, 7. C'est une chose bien dangereuse qu'une provinciale de qualité, et qui a pris, à ce qu'elle croit, l'air de la cour, Sévigné, 27 nov. 1675.

  • 5 S. m. Provincial, supérieur qui a le gouvernement de toutes les maisons de son ordre dans une province. Le provincial jésuite [au Paraguay], assisté de son conseil, rédigeait les lois ; et chaque recteur, aidé d'un autre conseil, les faisait observer, Voltaire, Mœurs, 154.

    Ex-provincial, celui qui a rempli les fonctions de provincial dans une communauté religieuse.

HISTORIQUE

XVIe s. La sagesse… desdaignant… ces petites regles feinctes, usuelles, provinciales, Montaigne, III, 374.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PROVINCIAL.
2Ajoutez :

Rime provinciale, rime insuffisante. Maligne rime très mal avec machine ; c'est ce qu'on appelle une rime provinciale, CHAMFORT, Notes sur les fables de La Fontaine, VI, 15. Oui, mais La Fontaine écrivait maline, ce qui est encore aujourd'hui la prononciation populaire. Ce que Chamfort nomme rime provinciale est ce qui se dit plus ordinairement assonance.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PROVINCIAL, adj. & subst. qui vient de la province. On dit il a l’air, le ton, les manieres d’un nouveau débarqué, d’un provincial. La politesse ne dit point une provinciale, mais une dame de province. La cour méprise la ville ; la ville méprise la province ; la province méprise les champs. Cependant il y a des qualités estimables aux champs, dans la province, à la ville & même à la cour où elles ont à lutter sans cesse contre les plus puissans intérêts, qui en exigent à chaque instant le sacrifice.

Provincial, adj. s. (Jurisprud.) dans quelques ordres religieux est celui qui a la direction & l’autorité sur plusieurs couvens d’une province, suivant la division établie dans leur ordre. Le général a sous lui plusieurs provinciaux, un provincial a sous lui plusieurs prieurs. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « provincial »

Provenç. provincial ; du lat. provincialis, de provincia, province.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin provincialis (« de province »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « provincial »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
provincial prɔvɛ̃sjal

Citations contenant le mot « provincial »

  • La mode domine les provinciales, mais les parisiennes dominent la mode. De Jean-Jacques Rousseau / Julie ou La nouvelle Héloïse
  • Le français est devenu une langue provinciale. Les indigènes s'en accommodent. Le métèque, seul, en est inconsolable. Lui seul prend le deuil de la nuance. De Emil Michel Cioran / De l'aveu d'être né
  • Masisi : les miliciens du groupe armé NDC-Renové boudés par les autorités provinciales L'actualité et Infos Politique de la RDC | CD Congo, Nord-Kivu - ADF : le député provincial Jean-Paul Ngahangondi demande aux FARDC de mener une guerre offensive
  • L’aspect innovant de cette approche est qu’un resserrement des mesures ne serait pas nécessairement applicable à tout le pays. Celles-ci devraient être aussi ciblées que possible, suggèrent les experts. Toutefois, ne concentrer les mesures qu’à de petites zones n’est pas non plus souhaitable. Si bien que le niveau provincial semble être le compromis le plus adapté. Le Soir, Les experts du GEES plaident pour des mesures au niveau provincial en cas de seconde vague - Le Soir
  • Dans une communication faite à la presse lundi 27 juillet à Kalemie, le gouvernement provincial du Tanganyika a réagi favorablement aux derniers développements diplomatiques des relations entre la Zambie et la RDC au sujet de certaines localités congolaises occupées par l’armée zambienne, dans le territoire de Moba (Tanganyika). Radio Okapi, Retrait des troupes zambiens à Moba : le gouvernement provincial accueille favorablement la decision de la SADC | Radio Okapi
  • C’est la première réaction officielle au sujet des allégations de 30 députés provinciaux du Sud-Kivu sur les tueries de plus de 200 civils le 16 juillet dernier par des miliciens dans la localité de Kipupu (territoire de Mwenga) au Sud-Kivu. Le gouvernement provincial confirme l’attaque mais avance un bilan de loin inférieur, une dizaine de morts. Actualite.cd, RDC-Kipupu : le gouvernement provincial du Sud-Kivu dresse un bilan provisoire d’une dizaine de morts | Actualite.cd
  • Pour rappel, la route provinciale seule à desservir la partie Sud du Mont-Dore (et Yaté) est de nouveau ouverte à la circulation depuis le week-end des 12 et 13 décembre. Elle était restée fermée toute une semaine dans le contexte des barrages et contre-barrages mis en place autour de la reprise de l'usine du Sud.  Nouvelle-Calédonie la 1ère, Tensions autour du nettoyage de la route provinciale à Saint-Louis - Nouvel
  • Triste nouvelle en province de Luxembourg. Nous avons appris le décès de Paulette Dechamps, ancienne députée provinciale PS. Les hommages ont afflué de toute part pour saluer la mémoire de la Marchoise qui, selon son ancienne collaboratrice, a mené une vie «en cohérence avec ses valeurs». sudinfo.be, Marche: Paulette Dechamps, ancienne députée provinciale, s’en est allée
  • Le français est devenu une langue provinciale. Les indigènes s'en accommodent. Le métèque, seul, en est inconsolable. Lui seul prend le deuil de la nuance. De Emil Michel Cioran / De l'aveu d'être né
  • La mode domine les provinciales, mais les parisiennes dominent la mode. De Jean-Jacques Rousseau / Julie ou La nouvelle Héloïse
  • Au repos forcé également, la sélection espoirs provinciale de football en salle doit ronger son frein après des derniers résultats encourageants. Sélectionneur depuis la saison 2017-2018, Michaël Binda a déjà réussi le pari de changer tout doucement le statut de petit Poucet de la province de Luxembourg dans la compétition. sudinfo.be, Futsal: notre sélection provinciale n’est plus le petit Poucet de la Wallonie
  • Une assemblée publique offrant un service de traduction simultanée en français et en anglais est prévue ce mercredi, à 14 h. La ministre provinciale des Finances, Darlene Compton, présidera la séance virtuelle. Radio-Canada.ca, Les Insulaires donnent leur avis sur le prochain budget de la province | Radio-Canada.ca
  • Les députés provinciaux s’insurgent contre le réseau informel d’acteurs politiques ressortissants de cette province qui s’ingèrent à distance dans la gouvernance politique de deux institutions provinciales : l’assemblée provinciale et l’exécutif provincial. Radio Okapi, Lomami : les députés provinciaux dénoncent l’immixtion de Kinshasa dans la politique interne de la province | Radio Okapi
  • Pour prévenir ces feux de forêt, seize agents volontaires de la province Sud vont effectuer des missions de prévention, durant la période sèche. Une brigade provinciale forestière, dont les patrouilles se feront dans deux zones classées prioritaires : la montagne des sources et le grand Sud. Une aubaine pour Yoanne Massemin, responsable du bureau des déchets de la direction du développement durable des territoires :  Nouvelle-Calédonie la 1ère, Une brigade forestière pour prévenir les feux de forêt en province Sud - No
  • “ Nous ne pouvons jamais cautionner un tel complot savamment tramé de toutes pièces pour anéantir les Assemblées provinciales et échapper au contrôle des organes délibérants dans le seul but de dépouiller les provinces de leurs ressources par les manœuvres dilatoires, souillant ainsi la vision salvatrice de son excellence Monsieur le président de la république et pour laquelle nous nous battrons sans relâches; que seules les instances compétentes peuvent déclarer de régulier ou irrégulier une sanction motion de censure ou de défiance de l'Assemblée contre un membre ou les membres du gouvernement provincial. Au président de la République de ne pas accorder, sous quelque forme que ça soit, un moratoire illégal et anticoncurrentielles, moyen sûr et certain de l'affairisme pour les gestionnaires des institutions publiques et de continuer sans relâche, quel qu'en soit le prix, le combat contre toutes les antivaleurs des fossoyeurs de la République ”, ont-ils conclu, exigeant ainsi la démission du Vice-premier ministre, ministre de l'intérieur,  sécurité et affaires coutumières. Actualite.cd, RDC : l'Assemblée provinciale de l'Ituri demande à Tshisekedi de rejeter la demande des gouverneurs sur le moratoire des sanctions parlementaires | Actualite.cd
  • Après que le ministre saskatchewanais de la Voirie, Joe Hargrave, a quitté ses fonctions lundi pour avoir séjourné en Californie durant les Fêtes, Radio-Canada a appris que la ministre provinciale des Services correctionnels, Christine Tell, avait elle aussi voyagé dans ce même État américain au début du mois de novembre. Radio-Canada.ca, Une autre ministre provinciale a voyagé aux États-Unis en novembre | Radio-Canada.ca
  • Faisant suite à l’annonce du Collège provincial de dessiner un nouveau visage à l’Institution provinciale, il a été décidé de faire don du matériel utilisé par les services provinciaux dans le cadre de l’encadrement de la médecine sportive. Ce matériel sera remis à la maison de repos « Les Grands Prés », situé à Wépion et géré par le CPAS de la Ville de Namur. Il comprend un tapis de marche ainsi que cinq vélos indoor. DH Les Sports +, Un tapis de marche et cinq vélos indoor pour les Grands Prés - DH Les Sports+
  • L'élection de trois nouveaux membres du bureau permanent de l'assemblée provinciale de Lomami aura lieu ce mercredi 13 janvier 2021. C'est ce qu'indique un communiqué signé par le vice président de cet organe délibérant qui fait l'intérim du président en séjour à Kinshasa. Aux termes de ce communiqué, une plénière est convoquée ce  mercredi 13/1/2020 à 11 heures locales. Actualite.cd, Lomami: l'élection de trois nouveaux membres du bureau de l'assemblée provinciale prévue ce mercredi à Kabinda | Actualite.cd

Images d'illustration du mot « provincial »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « provincial »

Langue Traduction
Anglais provincial
Espagnol provincial
Italien provinciale
Allemand provinz
Chinois 省级
Arabe ريفي
Portugais provincial
Russe провинциальный
Japonais 地方の
Basque probintziako
Corse pruvinciale
Source : Google Translate API

Synonymes de « provincial »

Source : synonymes de provincial sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « provincial »

Provincial

Retour au sommaire ➦

Partager