La langue française

Parisien, parisienne

Définitions du mot « parisien, parisienne »

Trésor de la Langue Française informatisé

PARISIEN, -IENNE, adj. et subst.

A. − Adj. et subst. (Celui, celle) qui est né(e) à Paris et/ou qui y habite. Titi parisien; parisien et provincial. Ce qui m'a le plus épaté, en ma qualité de rural, c'est que, pour les bons Parisiens, la Prusse n'existe pas (Flaub., Corresp., 1871, p.258).Les promoteurs, parisiens ou nancéens, de «l'Art nouveau» (Dorival, Peintres XXes., 1957, p.16):
1. Villemessant (...) avait eu des débuts pénibles en province. Petit boutiquier, marié et père de famille, il n'était devenu parisien qu'à trente ans. La presse l'attirait... Coston, A.B.C. journ., 1952, p.24.
Parisien de Paris. (Celui, celle) qui est né(e) à Paris et qui y habite. Parisien de Paris, et de famille très bourgeoise (...) il [Manet] connaissait parfaitement les maîtres (Faure, Hist. art, 1921, p.194).
Parisien (à) gros bec (pop., vieilli). [Terme insultant appliqué à un provincial récemment installé à Paris] Quand, dans les ateliers, un provincial (...) fait le crâne et dit: nous autres Parisiens, parce qu'il habite la capitale depuis six mois, on lui répond: −Tu n'es qu'un Parisien à gros bec (Virmaitre, Dict. arg. fin-de-s., 1894, p.206).
B. − Adjectif
1. Qui est propre à Paris, à ses habitants; qui est fait, qui a lieu à Paris. Agglomération, banlieue, région parisienne; atelier, commerce, journal parisien; industrie, mode, orfèvrerie, presse parisienne; accent, argot parisien; siège parisien (d'une entreprise). Deux éditions, une parisienne et une belge (Hugo, Corresp., 1863, p.456).C'était un visage d'un type parisien très courant (Romains, Hommes bonne vol., 1938, p.263):
2. Le 17 et le 23, ils présentèrent à l'assemblée des pétitions tendant à la suspension du roi. En ce sens, la révolution du 10 août ne fut point parisienne, comme celle du 14 juillet, mais nationale. Lefebvre, Révol. fr., 1963, p.257.
Empl. subst. masc. Français parlé à Paris:
3. ... je suis pourri de chic comme on dit dans le meilleur monde −Pourri de chic? −Vous ne comprenez donc plus le parisien? −Non, je ne comprends que le français. Avenel, Calicots, 1866, p.299.
2. Domaine de la géol. et de la géogr.Gypses parisiens (Élie de Beaumont, Stratigraphie, 1869, p.529).
Bassin parisien. Région ,,qui s'étend des Vosges aux rebords orientaux du Massif armoricain et de la Manche aux premières pentes du Massif central`` (Encyclop. univ. t.12 1972, p.546). Produits agricoles du bassin parisien, blés de la Haute-Saône, bois du Morvan (Albitreccia, Gds moyens transp., 1931, p.50).
Climat parisien. ,,Type de climat tempéré de façade occidentale, semi-océanique, de plaines largement ouvertes aux perturbations du front polaire`` (George 1970).
C. − Adj. [Avec une valeur caractérisante; p. réf. aux comportements, qualités, défauts prêtés aux Parisiens et Parisiennes (esprit, légèreté de moeurs, élégance, vanité, frivolité, etc.)]
1.
a) [Qualifiant un subst. désignant une pers.] Mademoiselle Laheyrard n'a de leçon de goût à recevoir de personne; elle est trop parisienne pour cela (Theuriet, Mariage Gérard, 1875, p.97).Ce pur Parisien −né par hasard à Caen −méritait vraiment son prénom d'Esprit [Daniel-Esprit Auber] (Dumesnil, Hist. théâtre lyr., 1953, p.127):
4. Il faut être né à Marseille pour se vanter d'être Marseillais, ou à Vienne pour proclamer qu'on est Viennois. Mais il n'est pas nécessaire d'avoir vu le jour à Paris pour être Parisien. Cela vaudrait mieux, disait Jarry, ce serait plus sûr. On peut, néanmois, venir d'Amiens ou de Villersexel. Fargue, Piéton Paris, 1939, p.171.
Faire le Parisien. Il se mit à faire le Parisien, le lion, donna des nouvelles des théâtres, rapporta des anecdotes du monde (...) enfin éblouit ses compatriotes (Flaub., Corresp., 1869, p.53).
b) [Qualifiant un subst. désignant un comportement] Chic, esprit, goût parisien; élégance, mode parisienne. Il quittait (...) la passion parisienne, coquette, vaniteuse, éclatante, pour l'amour pur et vrai (Balzac, E. Grandet, 1834, p.169).Il s'efforça d'être ravi de Silviane (...) et l'idée lui venait que rien ne serait plus parisien, d'une belle humeur parisienne plus détachée de pédanterie que de la soutenir, en lui trouvant du talent (Zola, Paris, t.1, 1897, p.270).
[Qualifiant un subst. désignant une chose] En descendant vers le lac (à Genève), on suit la grande rue parisienne, la rue de la Corraterie, où sont les plus riches boutiques (Nerval, Voy. Orient, t.1, 1851, p.14).Il éclata de rire à la vue des gravures «parisiennes» qui ornaient la chambre (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p.231).
En partic. Qui est caractéristique de la vie mondaine parisienne. Dîner, événement bien, très parisien; soirée très parisienne. Acceptez ce que je vous propose comme initiation à la vie parisienne, vie de politesses, de visites et de présentations (Dumas père, Monte-Cristo, t.1, 1846, p.605).
Dans le vocab. de la presse. [Qualifie un art. de style léger relatant des faits de la vie mondaine parisienne ou, p. ext., dans les journaux de province, des faits de la vie quotidienne] Un reportage parisien, un billet parisien (Voyenne 1867).
Empl. subst.
À la parisienne. À la manière des Parisiens, comme on le fait à Paris. Étalages plutôt confus et riches comme à Londres, qu'épars malignement à la parisienne (Verlaine, OEuvres compl., t.5, Quinze jours en Holl., 1893, p.263).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. M. de Liphart fait du parisien en matière décorative, c'est dire qu'il est agréable et inconsistant (Péladan, Décad. esthét., Salon de 1883, 1888, p.75).
2. Pop., dépréc., vieilli. [Terme insultant appliqué à une personne peu expérimentée, fainéante, vantarde] Ah! mille noms, faut-il être Parisien, j'ai oublié l'ampoulette! (Larch.1861).
(Exécuter qqc.) à la parisienne. De manière rapide, peu solide. Enfoncer une vis à la parisienne. Enfoncer une vis à coups de marteau.
Empl. subst. fém., arg. Vergue basse servant à l'entraînement des jeunes matelots. (Ds France 1907 et Esn. 1966).
D. − Spécialement
1. TECHNOL. [Sert à former le nom de plusieurs objets usuels] Attache* parisienne. Châssis parisien. ,,On distingue deux types de châssis à tabatière: le châssis dit parisien se plaçant sur costières en bois et employé pour toutes les couvertures à l'exception de celles en tuiles mécaniques [et] le châssis à emboîtement`` (Robinot, Vérif., métré et prat. trav. bât., t.4, 1928, p.463).
2. ART CULIN., BOULANG.
a) [Sert à former le nom de divers plats ou produits] Pain* parisien. Soufflé parisien (Gdes heures cuis. fr., Carême, 1833, p.146).
b) À la parisienne. Garni de pommes de terre et de laitues (d'apr. Ac. gastr. 1962). On peut servir les filets piqués et marinés avec les sauces tomate, à la parisienne (Ac. gastr.,1962,p.140).
3. TYPOGR. Casse parisienne. Casse ,,la plus courante en France`` (Comte-Pern. 1974). Actuellement, la casse dite «Parisienne» tend à remplacer celle particulière aux diverses imprimeries (É. Leclerc, Nouv. manuel typogr., 1932, p.72).
REM. 1. a)
Parisiennement, adv.,rare. À la manière des Parisiens. Un éclat de voix (...) grasseyant parisiennement ou d'une rugosité rustique (Arnoux, Calendr. Fl., 1946, p.87).
b)
Parisienner, verbe intrans.,rare. Se comporter comme un Parisien. Le magicien arabe était un Parisien parisiennant, qui avait sa baignoire au Français et à l'Opéra pour les jours d'abonnement (Bourget, Sens mort, 1915, p.19).
c)
Parisianisé,-ée, parisienné, -ée, adj.rare. Devenu, rendu parisien. Une plaisanterie de Gascon, maintenant parisienné (Delvau1866).Son ascendance de Champenois parisianisé (Proust, Sodome, 1922, p.897).
2. Hapax. a)
Parisiénisants, adj. masc. plur.Les étrangers Parisiénisants −pardon du mot −retardent toujours d'un quart de siècle (Bourget, Conflits int., 1925, p.105).
b)
Parisianite, subst. fém.,fam. Sa maladie doit être une jolie petite Parisienne. Ils la prennent tous, ces Yankees, la Parisianite aiguë et souvent chronique (Bourget, Actes suivent, 1926, p.127).
c)
Parisine, subst. fém.Commes des fleurs qu'on a changées trop brusquement le climat, nos toilettes se fanent: l'air subtil de Paris leur manque. Peu à peu notre parisine s'évapore comme un parfum (Sem, Ronde de nuit, 1923, p.106).
Prononc. et Orth.: [paʀizjε ̃], fém. [-jεn]. Ac. 1762-1878: parisienne (caractère d'imprimerie); 1935: parisien, -ienne. Étymol. et Hist. 1. 1312 adj. une maalle parisine «originaire de Paris» (Arch. J.J. 48, fo16 rods Gdf.); 1461 dames Parisïennes (Villon, Ballade des femmes de Paris ds Testament, éd. J. Rychner et A. Henry, 1539, p.21); 2. 1830 «matelot médiocre et vaniteux» (ds Esn.) Dér. de Paris, nom de la capitale de la France; suff. -ien*. Fréq. abs. littér.: 3066. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 3887, b) 5652; xxes.: a) 5286, b) 3514. Bbg. Gall. 1955, p.98. _Klein Vie paris. 1976, pp.3-12. _Munster (V.). Die Entwicklung des Fremdenverkehrs im Spiegel der französischen Fachterminologie. Der Österreichische Betriebswirt. 1961, t.11, pp.243-244. _Quem. DDL t.5 (s.v. parisianisé), 12 (id.).

Wiktionnaire

Adjectif

parisien \pa.ʁi.zjɛ̃\

  1. Relatif à Paris ou aux Parisiens.
    • Il eut même cette bonne fortune d’inventer à plusieurs reprises un de ces vocables essentiellement parisiens que la mode consacre pendant quelques mois et qui reçoivent toujours l’accueil le plus enthousiaste […] — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Gavinard)
    • Une à une les succursales des magasins de luxe parisiens, londoniens ou berlinois fermaient, devant rouvrir, l’été, dans les stations chic : Chamonix, Royat, ou Aix-les-Bains. — (Paul Margueritte, Jouir, t. 2, 1918, p. 260)
    • Audrey ayant le permis de conduire et une voiture, nous allions au cinéma ou sortions en boîte à La Scala, une discothèque parisienne. C'était la belle vie. — (Lucie Decosse, Je suis restée debout, avec Brice Perrier, Éditions du Moment, 2015, chap. 3)
  2. Qui a le caractère, l’air de Paris.
    • Esprit parisien.
    • Vie parisienne.
    • Un événement bien parisien.

Nom commun

parisienne \pa.ʁi.zjɛn\ féminin

  1. (Typographie) Fonte de caractère d'une taille équivalent à un corps 5, dite autrefois sédanoise.

Forme d’adjectif

parisienne \pa.ʁi.zjɛn\ féminin

  1. Féminin singulier de parisien.
    • En terme de territoire, c’est presque revenir au département de la Seine et porter un regard inversé sur la périphérie : polycentrer la métropole parisienne. — (journal Libération, 13 juillet 2007)

Forme de verbe

parisienne \pa.ʁi.zjɛn\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe parisienner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe parisienner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe parisienner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe parisienner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe parisienner.

Nom commun

parisienne \pa.ʁi.zjɛn\ féminin

  1. (Typographie) Fonte de caractère d'une taille équivalent à un corps 5, dite autrefois sédanoise.

Forme d’adjectif

parisienne \pa.ʁi.zjɛn\ féminin

  1. Féminin singulier de parisien.
    • En terme de territoire, c’est presque revenir au département de la Seine et porter un regard inversé sur la périphérie : polycentrer la métropole parisienne. — (journal Libération, 13 juillet 2007)

Forme de verbe

parisienne \pa.ʁi.zjɛn\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe parisienner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe parisienner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe parisienner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe parisienner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe parisienner.

Nom commun

parisienne \pa.ʁi.zjɛn\ féminin

  1. (Typographie) Fonte de caractère d'une taille équivalent à un corps 5, dite autrefois sédanoise.

Forme d’adjectif

parisienne \pa.ʁi.zjɛn\ féminin

  1. Féminin singulier de parisien.
    • En terme de territoire, c’est presque revenir au département de la Seine et porter un regard inversé sur la périphérie : polycentrer la métropole parisienne. — (journal Libération, 13 juillet 2007)

Forme de verbe

parisienne \pa.ʁi.zjɛn\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe parisienner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe parisienner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe parisienner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe parisienner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe parisienner.

Nom commun

parisienne \pa.ʁi.zjɛn\ féminin

  1. (Typographie) Fonte de caractère d'une taille équivalent à un corps 5, dite autrefois sédanoise.

Forme d’adjectif

parisienne \pa.ʁi.zjɛn\ féminin

  1. Féminin singulier de parisien.
    • En terme de territoire, c’est presque revenir au département de la Seine et porter un regard inversé sur la périphérie : polycentrer la métropole parisienne. — (journal Libération, 13 juillet 2007)

Forme de verbe

parisienne \pa.ʁi.zjɛn\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe parisienner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe parisienner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe parisienner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe parisienner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe parisienner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARISIEN, IENNE. adj.
Qui a le caractère, l'air de Paris. Esprit parisien. Vie parisienne. Un événement bien parisien.

Littré (1872-1877)

PARISIEN (pa-ri-ziin, ziè-n') s. m.
  • 1Habitant de Paris. On est bien tiède aujourd'hui à Paris sur l'intérêt public ; on va à l'Opéra Comique le jour qu'on brûle le chevalier de la Barre, et qu'on coupe la tête à Lalli ; ah ! Parisiens, Parisiens, vous ne savez que danser autour des cadavres de vos frères, Voltaire, Lett. Chabanon, 7 août 1769.

    Adj. Les matines parisiennes, le massacre de la Saint-Barthélemy qui commença au milieu de la nuit.

  • 2 S. m. Sur mer, Parisien se dit d'un matelot espiègle mais fainéant.
  • 3 S. f. La Parisienne, se dit d'une chanson composée par C. Delavigne pour célébrer la révolution de 1830.

    Nom, autrefois, d'une ligne d'omnibus à Paris.

  • 4Parisienne ou cotte, nom donné par les ouvriers à un pantalon de grosse toile bleue qu'ils passent par dessus leur pantalon ordinaire pour le garantir pendant le travail.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « parisien »

(Vers 1460) Dérivé de Paris avec le suffixe -ien. (1312) parisin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « parisien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parisien parizjɛ̃

Citations contenant le mot « parisien »

  • Le vrai parisien n'aime pas Paris, mais il ne peut vivre ailleurs. De Alphonse Karr
  • Le chic parisien est plus étroit que la convention de la vie de province. De Alfred Capus / Monsieur veut rire
  • Pierre Ferracci pense pouvoir miser sur la région Île-de-France, un réservoir inépuisable de talents. Un vivier dont la valeur est inestimable pour l’ensemble des recruteurs du football français. "Sans aller chercher Londres où il y a pléthore de clubs professionnels, trois ou quatre clubs en Ligue 1 et en Ligue 2, c’est tout à fait envisageable dans une agglomération de 12 ou 13 millions d’habitants, a-t-il dit. On sait en plus qu’à peu près 50% de l’effectif professionnel de Ligue 1 et de Ligue 2 vient de la région parisienne." RMC SPORT, Paris FC: Ferracci imagine « trois ou quatre clubs de région parisienne en Ligue 1 et Ligue 2 »
  • Il y a soixante millions de personnes, dans ce pays, qui n'habitent pas qu'en région parisienne ! On devrait s'en souvenir un peu plus souvent... De Jean-Luc Hees
  • Fait divers : L'homme qui a commis plusieurs viols en région parisienne et qui porte le même nom qu'un coureur cycliste, a été condamné à 20 ans de réclusion et élu meilleur grimpeur de la région. De Les Nuls
  • Nos Parisiens, qui, serviteurs de tout le monde, ne sont amis de personne […]. Jeanne-Marie ou Manon Phlipon, Mme Roland de La Platière, Lettre, à Sophie Cannet
  • Être parisien, ce n'est pas être né à Paris, c'est y renaître. De Sacha Guitry
  • Il se sentait bien, après un début de préparation réussi et des matchs amicaux où sa condition physique déjà tranchante le mettait encore plus en avant dans l'effectif parisien. Cette entorse le ralentit même si elle n'entame pas son moral. Il a reçu des centaines de messages de soutien qui le regonflent à bloc, à commencer par ses partenaires avec qui les liens restent forts dans cette drôle de saison coupée par le confinement. Il prend désormais son mal en patience. leparisien.fr, PSG : Mbappé met les bouchées doubles pour retrouver les terrains - Le Parisien
  • « Les défenseurs des pratiques les plus cruelles, comme la chasse à courre, l'élevage en cage ou le déterrage, disent souvent que la cause animale est un combat de bobo parisien, note Hugo Clément. Mais on voit bien avec ce sondage que c'est faux, les personnes vivant en milieu rural étant aussi très majoritairement en faveur de mesures fortes pour le bien-être des animaux ». leparisien.fr, Référendum sur le droit des animaux : les Français y sont très largement favorables - Le Parisien
  • « Ensuite, j'ai dû faire autre chose. Je suis devenu chauffeur de taxi. Plus tard, je me suis spécialisé dans le transport de gens du milieu des affaires, dans le segment du luxe », expliquait le père du joueur parisien il y a quelques années au média néerlandais AD Sportwereld. A-t-il exploité son talent de la meilleure des façons ? « Non je ne pense pas. Mais franchement, cela ne me frustre pas du tout », ajoutera-t-il. leparisien.fr, PSG : Mitchel Bakker, l’inconnu au milieu des stars - Le Parisien
  • Ambiance au sein de la majorité d’Anne Hidalgo au Conseil de Paris… L’unité affichée pour le second tour des municipales entre socialistes, écologistes et communistes se fissure. Un cas cristallise toutes les tensions, celui de Christophe Girard. Sa nomination comme adjoint à la Culture de la mairie de Paris - poste qu’il a occupé entre 2001 et 2012 et de 2018 à 2020 - a scindé la majorité parisienne en deux. EELV-Paris, ainsi que des mouvements féministes, ont exigé et obtenu sa démission. L'Humanité, Affaire Matzneff : remous dans la majorité municipale parisienne après la démission de l’adjoint à la Culture | L'Humanité
  • Le chantier a été confié à la Safra en 2019 pour une livraison finale en juin dernier. Malgré le confinement qui a contraint les équipes albigeoises à arrêter la production pendant 6 semaines, quinze jours après le délai fixé le dernier des 15 autobus articulés MAN de la RATP parisienne a repris son service sur la ligne Roissubus. Révision complète de la suspension et du freinage, injection, boîte de vitesses radiateur, travail complet sur la carrosserie et "l’adhésivage" qui sans le moindre coup de peinture redonne au bus son aspect neuf. Avec une immobilisation de trois semaines par bus, convoyage compris, c’est toute la flotte de cette ligne qui a été rénovée par l’entreprise albigeoise. La concurrence ne manque pas dans ce domaine et l’obtention de ce marché vient renforcer la réputation de compétitivité de la Safra. "On a un savoir-faire de rénovateur reconnu… Avec ce marché, la RATP nous a qualifiés en carrosserie et mécanique autobus" savoure Joël Alpin, directeur de Safra Rénovation, avec en tête de futurs marchés sur le métro parisien. ladepeche.fr, Albi. La Safra vient de rénover toute la flotte parisienne des Roissybus - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « parisien »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « parisien »

Langue Traduction
Anglais parisian
Espagnol parisino
Italien parigino
Allemand pariser
Chinois 巴黎人
Arabe الباريسية
Portugais parisiense
Russe парижанин
Japonais パリジャン
Basque pariseko
Corse parigina
Source : Google Translate API

Synonymes de « parisien »

Source : synonymes de parisien sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « parisien »

Parisien

Retour au sommaire ➦

Partager