Privilégié : définition de privilégié


Privilégié : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PRIVILÉGIÉ, -ÉE, part. passé, adj. et subst.

I. − Part. passé de privilégier*.
II. − Adj. et subst.
A. − Qui jouit de privilèges reconnus. Corps, bourg, ville, province privilégié(e); les classes privilégiées. En Angleterre, il n'y a de nobles privilégiés que ceux à qui la constitution accorde une partie du pouvoir législatif (Sieyès, Tiers état,1789, p.60).Voilà donc dans la constitution intime de la famille un premier principe d'inégalité. L'aîné est privilégié pour le culte, pour la succession, pour le commandement (Fustel de Coul., Cité antique,1864, p.292).M. Bailly nous lut cette lettre du Roi, qui désapprouvait le mot d'ordres privilégiés, que plusieurs députés du Tiers avaient employé pour désigner la noblesse et le clergé (Erckm.-Chatr., Hist. paysan,t.1, 1870, p.238).
Empl. subst. Le clergé et la noblesse étaient divisés, incertains. Il y a des privilèges que les privilégiés renoncent à défendre. Eux-mêmes doutaient de leurs droits, de leurs forces (Jaurès, Ét. soc.,1901, p.44).On admire l'abnégation des privilégiés français qui abdiquèrent leurs droits, dans la nuit du 4 août. Ce qui est le plus admirable sans doute, c'est qu'ils n'ont pu faire autrement (Rolland, J.-Chr.,Buisson ard., 1911, p.1265).V. aristocratie ex. 5.
Spécialement
♦ Domaine écon. et comm.Qui a, seul, le droit d'exercer une certaine activité. Des compagnies privilégiées. Le gouvernement accorde quelquefois à des particuliers, mais plus souvent à des compagnies de commerce, le droit exclusif d'acheter et de vendre certaines denrées, comme le tabac, par exemple, ou de trafiquer avec une certaine contrée (Say, Écon. pol.,1832, p.201).L'ivrognerie (...) avait été souvent combattue (...) Boris (...) manqua le but, en attribuant à son gouvernement le monopole de l'eau-de-vie. On continua de s'enivrer, mais ce fut désormais dans des cabarets privilégiés (Mérimée, Faux Démétrius,1853, p.47).Action privilégiée. Synon. de action de priorité (v. ce mot B 2).
DR. Créancier privilégié. Créancier préféré aux autres en raison de la qualité de sa créance. Il y aurait 13000f à régler à MM. Delloye et Lecou, mes créanciers privilégiés pour cette somme (Balzac, Corresp.,1840, p.34).[P.méton.] Créance privilégiée. En présence de la mauvaise volonté de mon ex-épouse à payer les dettes privilégiées de la succession de ma mère, je crois qu'il serait bon que vous écrivissiez à cette dame d'avoir à se presser (Verlaine, Corresp.,t.3, 1886, p.154).
[P. méton.] Auquel est attaché un privilège. Métier privilégié. Les créations d'offices où le titulaire est obligé de fournir une finance, ou un cautionnement dont le gouvernement lui paie un intérêt, sont des espèces d'emprunts perpétuels (...). Une fois qu'on a tâté de cette ressource, quelque peu ridicule, on réduit en offices privilégiés (...) presque toutes les professions, jusqu'à celles de charbonnier et de crocheteur (Say, Écon. pol.,1832p.542).
RELIG. CATH. Autel privilégié. ,,Autel auquel est attaché le privilège local d'une indulgence plénière appliquée aux défunts pour lesquels la messe est célébrée`` (Foi t.1 1968). Et, avec la permission du duc de Brécé, j'ai plusieurs fois dit la messe sur cet autel privilégié (A. France, Anneau améth.,1899, p.47).
B. − Qui bénéficie d'avantages que d'autres n'ont pas.
1. Qui bénéficie d'avantages particuliers, d'une préférence, d'un traitement de faveur; p.ext., qui a de la chance, que le sort, les conditions de vie favorisent. Synon. favorisé.Il y a dans le monde des êtres privilégiés, qui ont des parents, une famille (...), des femmes heureuses, qui ont un mari qu'elles aiment (Dumas père, Demois. St-Cyr,1843, iv, 11, p.181).Pendant plusieurs mois, la passion triomphante avait imprimé sur son visage (...) une sorte d'assurance optimiste, peut-être même une satisfaction d'amant privilégié (Martin du G., Thib.,Sorell., 1928, p.1215).V. gré B ex. de Hugo:
1. ... ce n'est pas devant le grand public, mais devant le Roi-Soleil et quelques courtisans privilégiés que fut représentée Athalie. Proust, J. filles en fleurs,1918, p.914.
[En parlant d'une chose] Quoi! Des désordres coupables auront été commis, et l'histoire (...) devra garder le silence! (...) il y aura des vices privilégiés! Des scandales auront un brevet d'impunité (Courier, Pamphlets pol.,Procès, 1821, p.119).Stéphane (...) se dirigea vers le marché (...). Maintenant la vente battait son plein (...) le grouillement des acheteurs s'était fait touffu, avec des oscillations irrésistibles vers les coins privilégiés (Estaunié, Simple,1891, p.104).
Empl. subst. Ses ouvrages [du P. Eudes] étaient si rares, que seuls quelques privilégiés se trouvaient à même de les étudier (Bremond, Hist. sent. relig.,t.3, 1921, p.589).Vous, au moins, vous êtes de ces privilégiés qui peuvent comprendre quelque chose aux événements... Et, qui sait? prévoir un peu l'avenir! (Martin du G., Thib.,Épil., 1940, p.804).
Privilégié + compl. désignant la pers. ou une chose personnifiée qui accorde des faveurs.Charles (...) était le privilégié de mon père, l'amour de ma mère (...). Bien fait et robuste, il avait un précepteur. Moi, chétif et malingre, à cinq ans je fus envoyé comme externe dans une pension de la ville (Balzac, Lys,1836, p.8).Les privilégiés de la gloire sont peut-être les écrivains dont les oeuvres se transmettent de ferveur en ferveur comme le secret d'Isis (Gourmont, Esthét. lang. fr.,1899, p.299).Comme il arrive souvent dans la nature, ce sont les privilégiées de l'amour qui attirent sur elles les traits extraordinaires de la mort violente (Maeterl., Vie abeilles,1901, p.181).
En partic. Qui jouit d'avantages sociaux, matériels considérables. Synon. fortuné, nanti.Une classe privilégiée, jouissant du loisir physique indispensable à la culture intellectuelle (Comte, Philos. posit.,t.4, 1839-42, p.547).Les milieux sociaux privilégiés ont l'habitude d'orienter leurs enfants vers les études supérieures, même quand ils ne sont pas assez doués pour y réussir (Capelle, Éc. demain,1966, p.75).
Empl. subst. (suivi éventuellement d'un compl. prép. indiquant la nature des privilèges). Les privilégiés de la fortune, de l'argent. Ce n'est pas l'usage, dis-je, que ces privilégiés des richesses perdent leur temps à des spéculations sociales, à des rêves philosophiques faits tout au plus pour consoler ceux que le sort a déshérités des biens de la terre (Dumas père, Monte-Cristo,t.1, 1846, p.709).Il avait voulu quitter sa classe, renoncer à l'argent, ne plus être un bénéficiaire, un privilégié, sortir du système enfin (Mauriac, Chemins mer,1939, p.135).
[P. méton.]
Qui a rapport, qui est réservé aux privilégiés. −Madame, je n'y vais plus [au Salon] que les jours publics. −Quelle horreur? Il doit y avoir une cohue effroyable! −Beaucoup moins, je vous assure, qu'il n'y en a le jour privilégié (Jouy, Hermite,t.3, 1813, p.341).Des Argentins (...) descendaient des quartiers privilégiés pour se fournir chez elle en caleçons et chemises et taquiner aussi son joli choix d'amies ambitieuses (Céline, Voyage,1932, p.94).Ces livres usagés, mais pour la plupart dédicacés, (...) les bibelots exotiques qui étaient tous des souvenirs de voyage, toute cette vie discrètement privilégiée, il l'appréciait à distance (Beauvoir, Mandarins,1954, p.129).
Auquel sont attachés des avantages, qui procure des avantages. Nous sommes tous destinés à faire notre service militaire comme officiers d'infanterie ou d'artillerie ou comme soldats occupant par les vertus de la culture des emplois privilégiés (Nizan, Conspir.,1938, p.67).Divers accords avec les compagnies de chemins de fer assuraient à Hachette un tarif privilégié supprimant toute possibilité de concurrence (Coston, A.B.C. journ.,1952, p.47).
[En parlant d'un laps de temps] Cette malheureuse princesse n'eut même pas la douceur de vingt-quatre heures complètes de cet instant privilégié, si significativement appelé par les Anglais la lune de miel (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t.1, 1823, p.853).Il convoqua ses commensaux des heures cruelles et privilégiées (Colette, Gigi,1944, p.131).
2. Qui possède des qualités, des particularités naturelles, favorables, profitables.
a) [En parlant d'une pers.] Qui a des aptitudes exceptionnelles. Une nature privilégiée. Le genre humain est partout le même. Il n'y a point de race privilégiée pour le vrai, pour le beau, pour le bien (Cousin, Philos. Kant,1857, p.9).Mon oncle était un de ces êtres (privilégiés ou infirmes?) qui n'ont jamais eu à soutenir ce débat (Abellio, Pacifiques,1946, p.199).
Empl. subst. Ne croyez pas que rien se fasse sans le temps et sans l'étude. Quelques privilégiés naissent avec le génie (Dumas père, Kean,1836, ii, 4, p.131).L'opinion est courante, que (...) le «staccato volant» (...) [est] dans la virtuosité d'archet, (...) [réservé] à certains privilégiés. La statistique confirme d'ailleurs cette opinion (Alexanian, Violoncelle,1914, p.211).
b) [En parlant d'une chose] Qui a un caractère exceptionnel, une valeur particulière; qui convient particulièrement à quelque chose. Cas, secteur, signe, méthode, moyen privilégié(e). Dans l'Histoire des Ducs de Bourgogne (...) Barante avait trouvé un sujet privilégié (Thibaudet, Hist. litt. fr.,1936, p.268).[Un voyageur] m'explique qu'il est fatigué (...) mais qu'il aime sa fatigue; il s'y abandonne comme à un bain, elle lui paraît en quelque sorte l'instrument privilégié pour découvrir le monde qui l'entoure (Sartre, Être et Néant,1943, p.532).V. heurter ex. 5:
2. L'un des aspects les plus importants de cette action [la rupture avec le théâtre humaniste] a été l'attitude des metteurs en scène envers le texte dialogué, considéré comme un simple élément non privilégié du spectacle. Le théâtre humaniste, tout en restant un art composite, considérait le texte littéraire comme l'art de base. Arts et litt.,1936, p.30-10.
[En parlant d'un lieu] −(...) à l'endroit même où nous sommes, sous nos pieds, il y a peut-être beaucoup d'or? −Oui, mon garçon, des millions! (...) −C'est donc un pays privilégié que l'Australie? (Verne, Enf. cap. Grant,t.2, 1868, p.156).Un essaim de Gaulois bituriges [un des peuples de la Gaule] était venu occuper cet emplacement privilégié [celui de Bordeaux] en plein pays aquitain (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr.,1908, p.374).Il n'est pas de spectacle pour moi qui vaille ce que l'on voit d'une terrasse ou d'un balcon bien placé au-dessus d'un port (...). L'oeil, dans ce poste privilégié, possède le large dont il s'enivre et la simplicité générale de la mer (Valéry, Variété III,1936, p.232).
Prononc. et Orth.: [pʀivileʒje]. Ac. 1694, 1718: -legié; dep. 1740: -légié. Fréq. abs. littér.: 989. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1779, b) 516; xxes.: a) 876, b) 1884. Bbg. Dub. Pol. 1962, p.383. _Vardar Soc. pol. 1973 [1970], p.293.

Privilégié : définition du Wiktionnaire

Adjectif

privilégié

  1. Qui a un privilège, qui jouit d’un privilège.
    • Le trisaïeul de son trisaïeul était l'égal, le compagnon, le pair du roi; à ce titre il est lui-même d'une classe privilégiée, celle des gentilshommes; […]. — (Hippolyte Taine, Philosophie de l’art, Germer Baillière, Paris, 1865, page 134)
    • Il y avait autrefois des marchands privilégiés.
  2. (Figuré) Qui a reçu de la nature quelque don particulier.
    • L’homme est une créature privilégiée.
    • C’est un être privilégié.
    • Un génie privilégié, un talent privilégié.
  3. (Familier) Qui s’attribue ou à qui l’on accorde certaines libertés, certaines richesses, certaines prérogatives dans la société.
    • La foule entend désormais jouir des raffinements réservés naguère à de peu nombreux privilégiés. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Une sourde lutte qui se traduit en toutes choses dans la vie quotidienne met sans cesse en présence les 85% de déshérités et les 15% de privilégiés, qui se sentent des usurpateurs, incultes au surplus, souvent incapables de diriger ce qu'ils devraient savoir diriger pour justifier leur existence. — (Victor Serge, Portrait de Staline -1940)
    • Les nomades gardaient des troupeaux de yaks et de moutons appartenant en grande partie aux classes privilégiées. — (Louis Dubé, La sagesse du dalaï-lama : Préceptes et pratique du bouddhisme tibétain, dans Le Québec sceptique, n°66, p.5, été 2008)
  4. (Droit) (Commerce) Qualifie une créance et le créancier qui a le droit d’être payé préférablement aux autres.
  5. (Histoire) (Droit) Qualifiait un jour où l’on ne pouvait arrêter pour dettes.
  6. (Finance) Qualifie l'action d'une société qui a le privilège de prendre part aux dividendes avant les autres.
  7. (Histoire) (Droit) Qualifiait un lieu qui n’était pas soumis à la police générale.
  8. (Religion catholique) Qualifie un autel où il est permis de dire la messe des morts les jours où on ne peut la dire aux autels ordinaires.

Nom commun

privilégié \pʁi.vi.le.ʒje\ masculin (pour une femme on dit : privilégiée)

  1. Celui qui jouit d’un privilège.
    • La société ne peut plus laisser à l'arbitraire des privilégiés de la naissance ou de la réussite la disposition de la richesse publique; […]. — (Eugène Varlin, dans un article de La Marseillaise du 11 mars 1870; cité par Maurice Foulon dans Fernand Pelloutier, 1967)
    • Le roi et les privilégiés auraient voulu que les états délibérassent comme en 1614, c'est à dire par ordre. Les privilégiés auraient eu immanquablement la majorité et les états auraient été incapables d'opérer aucune réforme sérieuse. — (Jacques Godechot, Les constitutions de la France depuis 1789, Garnier-Flammarion, 1970, p.22)
    • Seule la France ralentira le processus, avec le création d'une classe de paysans moyens nombreux issue du partage, inégal mais réel, de la terre des privilégiés sous la Révolution. — (Jean-Pierre Rioux, La révolution industrielle 1780-1880, Le Seuil (Collection Histoire), 1971, p. 166)

Forme de verbe

privilégié \pʁi.vi.le.ʒje\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe privilégier.

Forme d’adjectif

privilégiée \pʁi.vi.le.ʒje\

  1. Féminin singulier de privilégié.

Nom commun

privilégiée \pʁi.vi.le.ʒje\ féminin

  1. Personne (du sexe féminin) privilégiée.

Forme de verbe

privilégiée \pʁi.vi.le.ʒje\

  1. Participe passé féminin singulier de privilégier.

Forme d’adjectif

privilégiée \pʁi.vi.le.ʒje\

  1. Féminin singulier de privilégié.

Nom commun

privilégiée \pʁi.vi.le.ʒje\ féminin

  1. Personne (du sexe féminin) privilégiée.

Forme de verbe

privilégiée \pʁi.vi.le.ʒje\

  1. Participe passé féminin singulier de privilégier.

Forme d’adjectif

privilégiée \pʁi.vi.le.ʒje\

  1. Féminin singulier de privilégié.

Nom commun

privilégiée \pʁi.vi.le.ʒje\ féminin

  1. Personne (du sexe féminin) privilégiée.

Forme de verbe

privilégiée \pʁi.vi.le.ʒje\

  1. Participe passé féminin singulier de privilégier.

Forme d’adjectif

privilégiée \pʁi.vi.le.ʒje\

  1. Féminin singulier de privilégié.

Nom commun

privilégiée \pʁi.vi.le.ʒje\ féminin

  1. Personne (du sexe féminin) privilégiée.

Forme de verbe

privilégiée \pʁi.vi.le.ʒje\

  1. Participe passé féminin singulier de privilégier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Privilégié : définition du Littré (1872-1877)

PRIVILÉGIÉ (pri-vi-lé-ji-é, ée) part. passé de privilégier
  • 1Qui a un privilége, qui jouit d'un privilége. Une classe privilégiée. On jugea d'abord un jeune homme qui avait fait quelques sottises, à ce qu'il paraissait du moins, ayant perdu tout son argent dans une maison privilégiée du gouvernement, Courier, Procès.

    Fig. Si l'emploi de la comédie est de corriger les vices des hommes, je ne vois pas par quelle raison il y en aura de privilégiés, Molière, Tart. Préf.

    Substantivement. Celui qui jouit d'un privilége. La classe des privilégiés.

  • 2 Terme de jurisprudence. Créancier privilégié, celui qui a droit d'être payé préférablement aux autres. Les créanciers privilégiés sur les immeubles sont le vendeur, sur l'immeuble vendu, pour le payement du prix ; s'il y a plusieurs ventes successives dont le prix soit dû en tout ou en partie, le premier vendeur est préféré au second, le deuxième au troisième, et ainsi de suite, Code Nap. art. 2103.

    On dit de même : créance privilégiée. Les créances privilégiées sur certains meubles sont : 1° les loyers et fermages des immeubles, sur les fruits de la récolte de l'année, et sur le prix de tout ce qui garnit la maison louée ou la ferme, et de tout ce qui sert à l'exploitation de la ferme…, ib. art. 2102.

  • 3Cas privilégiés ou cas royaux, crimes dont les juges royaux pouvaient seuls connaître, quelle que fût la condition de l'accusé. La fausse monnaie, le duel étaient des cas privilégiés.

    En droit canon, cas privilégiés se disait des délits des ecclésiastiques et des moines contre l'ordre civil, parce que, l'official étant de droit le seul juge des clercs, le droit canonique a qualifié de privilége ce qui appartient de droit commun aux tribunaux laïques.

    Autel privilégié, autel où l'on peut dire la messe des morts le jour que l'on ne peut la dire à d'autres autels.

  • 4Lieu privilégié, lieu qui n'était pas soumis à la police générale.

    Jour privilégié, celui où l'on ne peut arrêter pour dette. Le dimanche est un jour privilégié.

  • 5 Terme de pêche. Il y a des poissons qu'on nomme privilégiés ; parce que, suivant la coutume, il est défendu de les prendre, pour aucunes redevances : tels sont les turbots, les saumons, les esturgeons, les marsouins, BAUDRILLART.
  • 6Un mal privilégié, s'est dit de la syphilis. Et tel vous soupçonnait de quelque guérison D'un mal privilégié dont je tairai le nom, Corneille, Suite du Ment. I, 1.
  • 7 Fig. Qui a reçu de la nature quelque don particulier. L'homme est une créature privilégiée. Un génie privilégié. Raphaël, ce peintre privilégié.
  • 8 Familièrement. Qui s'attribue ou à qui l'on accorde certains priviléges dans la société. Il peut tout dire, il est privilégié.

REMARQUE

1. L'Académie, n'ayant pas le verbe privilégier, n'a privilégié que comme adjectif.

2. Privilégié doit être de cinq syllabes, et Corneille le fait de quatre, Voltaire, Comm. Corn. Rem. Suite du Ment. I, 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Privilégié : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRIVILÉGIÉ, s. m. (Jurisprud.) se dit de quelqu’un qui jouit de certains privileges, ou de quelque lieu dans lequel on jouit de certaines exemptions.

Il y a des marchands privilégiés suivant la cour ; d’autres qui vendent dans des lieux privilégiés : les uns & les autres n’ont pas besoin de maîtrise.

On entend aussi par privilégiés ceux qui ont droit de committimus ou garde-gardienne, &c.

Les privilégiés sont encore certaines personnes qui, par une prérogative attachée à leur office, sont exemptes de payer des droits pour les biens qu’elles vendent ou achetent dans la mouvance du roi.

Il y a aussi des églises privilégiées par rapport à certaines exemptions dont elles jouissent relativement à la jurisdiction de l’ordinaire. Voyez Exemption.

Un créancier privilégié est celui dont la créance est plus favorable que les créances ordinaires, & qui par cette raison doit être préféré aux autres créanciers même hypothécaires. Voyez ci-devant le mot Privilege. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « privilégié »

Étymologie de privilégié - Wiktionnaire

Participe passé du verbe privilégier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « privilégié »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
privilégié privileʒie play_arrow

Citations contenant le mot « privilégié »

  • En nommant Amine Abba Siddick ministre des Affaires étrangères, Idriss Déby Itno a privilégié un technocrate peu clivant. Respecté par l’opposition, il est aussi en mesure de s’appuyer sur de bons contacts dans les pays arabes et, surtout, en France. JeuneAfrique.com, Tchad : pourquoi Idriss Déby Itno a choisi le ministre des Affaires étrangères Amine Abba Siddick  – Jeune Afrique
  • Le marché Accès privilégié Logiciel de gestion fournit un aperçu élaboré du marché en ce qui concerne les moteurs importants influençant le graphique des revenus de ce domaine d’activité. Les tendances actuelles du marché Accès privilégié Logiciel de gestion en conjonction avec le paysage géographique, la portée de la demande, l’échelle de rémunération et le graphique de croissance de cette verticale ont également été incluses dans ce rapport. , Perspectives du marché Accès privilégié Logiciel de gestion 2020 par fabricants, analyse de l’industrie, segment de taux de croissance, taille et part jusqu’en 2026 – The Fordactu
  • Visite du parc de Sainte-Croix au crépuscule : un moment privilégié avec les animaux , Visite du parc de Sainte-Croix au crépuscule : un moment privilégié avec les animaux - Radio Mélodie
  • La Commission européenne a officiellement signé, ce mardi, son premier contrat d'approvisionnement médical pour lutter contre le coronavirus. Le remdésivir a été privilégié pour un total de 63 millions d'euros de commandes, selon des informations du Point. Le remdésivir, des laboratoires Gilead, est le seul traitement homologué depuis un mois contre la Covid-19 au niveau européen. L'hydroxychloroquine, privilégiée par le professeur Didier Raoult, n'a pas été homologuée à ce stade. Atlantico.fr, Covid-19 : la Commission européenne a privilégié le remdésivir de Gilead au détriment de la chloroquine dans le cadre du premier contrat d’approvisionnement médical | Atlantico.fr
  • La télévision de la connaissance sera bientôt le privilège des riches et l'instrument privilégié des inégalités. De Noël Mamère / La dictature de l'audimat
  • La révolution ne supprime pas les privilèges, elle se borne à changer les privilégiés. De Philippe Bouvard

Images d'illustration du mot « privilégié »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « privilégié »

Langue Traduction
Corse privilegiato
Basque pribilegiatu
Japonais 特権
Russe привилегированный
Portugais privilegiado
Arabe ذو امتياز
Chinois 特权
Allemand privilegiert
Italien privilegiato
Espagnol privilegiado
Anglais privileged
Source : Google Translate API

Synonymes de « privilégié »

Source : synonymes de privilégié sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « privilégié »


Mots similaires