La langue française

Perpétuité

Sommaire

  • Définitions du mot perpétuité
  • Étymologie de « perpétuité »
  • Phonétique de « perpétuité »
  • Citations contenant le mot « perpétuité »
  • Traductions du mot « perpétuité »
  • Antonymes de « perpétuité »

Définitions du mot perpétuité

Trésor de la Langue Française informatisé

PERPÉTUITÉ, subst. fém.

A. − Caractère de ce qui est perpétuel; durée sans interruption, sans discontinuation. Synon. éternité, pérennité, permanence.Perpétuité d'une coutume, du culte des ancêtres, des espèces, d'une famille, d'une maison, d'un nom, de la race, des rites. Un second fait (...) caractérise également la famille féodale, c'est l'esprit d'hérédité, de perpétuité qui y domine évidemment (Guizot,Hist. civilis., leçon 4, 1828, p.18).L'Âme dans le platonisme est encore solidaire du devenir, car sa perpétuité n'est qu'une réfraction dans le temps de l'organisation éternelle (P.-J. About, Plotin, Paris, Seghers, 1973, p.15):
1. En résumé, Pythagore est incontestablement le père, pour notre occident, de l'idée de perpétuité de l'être, de persistance et d'éternité de la vie, et en même temps de l'idée de mutabilité de la forme, ou de changement dans les manifestations de la vie. P. Leroux,Humanité, 1840, p.414.
B. − À perpétuité
1. Loc. adv. ou adj.
a) Pour toujours, pour une durée indéfinie. Établir une rente à perpétuité. Cette nouvelle route, dont le gouvernement a concédé le péage à perpétuité, est la seule qui conduise de New-York à Philadelphie (Crèvecoeur,Voyage, t.3, 1801, p.270).Il y eut même une personne qui fit une fondation pour brûler à perpétuité des parfums dans la chapelle (Bremond,Hist. sent. relig., t.3, 1921, p.551):
2. Camusot, qui pleurait à chaudes larmes, jura solennellement à Lucien d'acheter un terrain à perpétuité et d'y faire construire une colonnette sur laquelle on graverait: Coralie, et dessous: Morte à dix-neuf ans (août 1822). Balzac,Illus. perdues, 1839, p.536.
Concession à perpétuité. V. concession A 1 b.P. ell. Tu vas voir les tombes dans le creux (...). J'ai toujours peur de ne pas la retrouver, ma pauvre gosse. Parce que nous n'avons pas voulu payer une perpétuité (Martin du G.,Thib., Belle sais., 1923, p.1031).
b) Pour toute la durée de la vie. Synon. éternellement, perpétuellement.Un beau matin je lui signifiai tout net que je voulais reprendre ma volée et que cela ne me convenait point d'être à perpétuité la maîtresse d'un seigneur (Gautier,Fracasse, 1863, p.196).Je voudrais bien avoir de l'argent pour me faire bâtir ici une villa et y philosopher à perpétuité à l'ombre des orangers (Mérimée,Lettres ctessede Boigne, 1870, p.150).Certains adolescents à perpétuité ne trouvent jamais en eux l'intensité du vouloir qui leur permette de secouer la séduction bourdonnante de tous les possibles (Mounier,Traité caract., 1946, p.428).
En partic. [En parlant d'une condamnation pénale] (Réclusion, travaux forcés) à perpétuité. À vie ou à la plus longue peine d'emprisonnement prévue par la loi. Synon. arg. à perpète.J'avais demandé la grâce d'un malheureux condamné aux galères à perpétuité, et le roi me l'avait accordée (Dumas père, Napoléon, 1831, préf., p.6).L'article 139 du code pénal punit de la réclusion criminelle à perpétuité ceux qui auront contrefait ou falsifié les billets de banque (Billet de 100 francs,1980,verso):
3. ... j'étais accusé «d'insubordination devant la troupe armée en temps de guerre», crime que le paragraphe 2 de l'article 94 du code militaire hitlérien punissait benoitement de la réclusion à perpétuité ou à temps, quand ce n'était pas de la peine de mort. Ambrière,Gdes vac., 1946, p.348.
P. ell. Deux lieux d'esclavage; mais dans le premier la délivrance possible, une limite légale toujours entrevue, et puis l'évasion. Dans le second, la perpétuité (Hugo,Misér., t.1, 1862, p.679).La perpétuité ramenée à 20 ans de réclusion pour le meurtrier mineur (L'Est Républicain, 17 déc. 1983, p.1).
2. Loc. adv., p.exagér. En permanence, sans cesse. Dans son regard brillait à perpétuité une lueur joyeuse, presque martiale (Martin du G.,Thib., Été 14, 1936, p.87).
Prononc. et Orth.: [pε ʀpetɥite]. Ac. 1694 et 1718: -pe-; dep. 1740: -pé-. Étymol. et Hist. a) 1236 dr., en perpetuité (Trésor des Chartes du Comté de Rethel, IV, 319, 18 ds Runk., p.140); 1257 a perpetuité (Testament de Thibaud V ds Layettes du Trésor des Chartes, t.3, p.391); b) 1807 p.exagér., lang. cour. à perpétuité «sans cesse» (Staël, Corinne, t.3, p.366). Empr. au lat. perpetuitas «continuité (dans l'espace et le temps), permanence». Fréq. abs. littér.: 342. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 612, b) 849; xxes.: a) 424, b) 221.

Wiktionnaire

Nom commun

perpétuité \pɛʁ.pe.tɥi.te\ féminin

  1. Durée sans interruption, sans discontinuité.
    • Il allègue pour sa défense l’ancienneté et la perpétuité de la possession.
    • Une peine de prison à perpétuité.
  2. (En particulier) (Par ellipse) Condamnation à la prison jusqu'à la fin de la vie.
    • Pour ce crime il a eu la perpétuité.
    • L’ennui, c’est que, selon toute vraisemblance, on fit miroiter aux yeux de ce porte-flingue condamné à perpétuité par contumace la perspective d’un allègement du châtiment… — (Vincent Hugeux, Soupçon de financement libyen: les failles du Sarko-show sur LExpress.fr, Groupe L'Express. Mis en ligne le 23 mars 2018)
  3. Prisonnier à vie.
    • Les « perpétuités » de Clairvaux réclament le rétablissement effectif de la peine de mort. — (forum-prison.forumactif.com)
  4. (Belgique) (Par ellipse) Condamnation à la prison pour une durée d'une dizaine d’années.
    • Il sera bientôt sorti de prison : il n’a été condamné qu’à perpétuité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PERPÉTUITÉ (per-pé-tu-i-té) s. f.
  • Durée perpétuelle. Les trois marques de la religion : la perpétuité, la bonne vie, les miracles, Pascal, Pens. XXIII, 28, éd. HAVET. La simple lecture de l'histoire de France fera voir que la perpétuité des fiefs s'établit plus tôt en France qu'en Allemagne, Montesquieu, Esp. XXXI, 30.

    À perpétuité, loc. adv. Pour toujours. Raimond le Jeune, pour obtenir le pardon de ses péchés, céda aux papes, à perpétuité, le comtat Venaissin qui est au delà du Rhône, Voltaire, Mœurs, 62.

    Concession à perpétuité, se dit des terrains vendus à toujours dans les cimetières.

    À perpétuité, autant que durera la vie d'un homme. Condamner aux galères à perpétuité. Le seul prix que j'avais mis à ma pièce en la leur cédant, était mes entrées à perpétuité, Rousseau, Conf. VIII.

    À perpétuité, continuellement. Sur cette figure il y avait à perpétuité un sourire gracieux, et un regard qui voulait être poétique, Staël, Corinne, XIX, 6.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et à nulle personne l'en ne doit donner ne ottroier le pain de la meson Dieu à perpetuité, Les anciens statuts de l'hôtel Dieu le Comte à Troyes, par GUIGNARD, p. 25.

XIVe s. La duracion qui est sans commencement et sans fin est proprement dite perpetuité, Oresme, Thèse de MEUNIER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PERPÉTUITÉ, (Jurisprud.) signifie la stabilité de quelque chose qui doit durer toujours. La plûpart des lois font faites pour avoir lieu à perpétuité. Un pere de famille établit ses enfans, & fait des substitutions pour assurer la perpétuité de sa race & de sa maison. (A)

Perpétuité, terme de Droit canonique, signifie la qualité d’un bénéfice concédé irrévocablement, ou dont on ne sauroit priver celui qui en est pourvu, excepté en certains cas déterminés par la loi. Voyez Bénefice.

Plusieurs auteurs prétendent avec raison que la perpétuité des bénéfices est établie par les anciens canons, & que les prêtres sont inséparablement attachés à leurs églises par un mariage spirituel ; il est vrai que la corruption s’étant introduite avec le tems, & les prêtres séculiers étant tombés dans un grand désordre & même dans un grand mépris, les évêques furent obligés de se faire aider dans l’administration de leurs diocèses par des moines, à qui ils confioient le soin des ames & le gouvernement des paroisses, se réservant le droit de renvoyer ces moines dans leurs monasteres quand ils le jugeroient à-propos, & de les révoquer ainsi dès qu’il leur en prenoit envie.

Mais cette administration vague & incertaine n’a duré que jusqu’au xij. siecle, après quoi les bénéfices sont revenus à leur premiere & ancienne perpétuité.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « perpétuité »

Du latin perpetuitas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. perpetuitat ; esp. perpetuidad ; ital. perpetuità ; du lat. perpetuitatem (voy. PERPÉTUER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « perpétuité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
perpétuité pɛrpetµite

Citations contenant le mot « perpétuité »

  • Au cimetière de la gloire, il n'y a pas de concession à perpétuité. De Eugène Labiche
  • L'Humanité est vouée au progrès à perpétuité. De Alfred Sauvy
  • La critique, c'est le bagne à perpétuité. De Louis Aragon / Traité du style
  • A en croire mon conseiller fiscal, je suis condamné aux bravos forcés à perpétuité. De Guy Bedos
  • Comment la fin justifierait-elle les moyens ? Il n'y pas de fin, seulement des moyens à perpétuité. De René Char / L'âge cassant
  • Despote conquérant, le progrès technique ne souffre pas l'arrêt. Tout ralentissement équivalant à un recul, l'humanité est condamnée au progrès à perpétuité. De Alfred Sauvy / Théorie générale de la population
  • Sans illusions à perpétuité, que serions-nous donc ? C'est l'espoir qui nous mène, qui nous tient en vie. De Claude Jasmin / Sainte-Adèle-la-vaisselle
  • Le Mariage, l’Institution-qui-rend-l’Amour-Chiant, le boulet de l’amour à perpétuité et de l’accouplement à vie. De Frédéric Beigbeder / L’Amour dure trois ans
  • Tyler Vilus a été déclaré coupable des trois infractions criminelles qui lui étaient reprochées, mais il échappe à la réclusion à perpétuité qui avait été requise contre lui. Le Monde.fr, Le djihadiste Tyler Vilus échappe à la prison à perpétuité
  • On quitte vite les amis, en fin de compte, c'est moins vrai des femmes que l'on aime. Le plus dur reste la famille, mais, là encore, être rapide est la solution. Sinon, condamnation à perpétuité. De Nicolas Idier / La musique des pierres
  • Les auteurs d’agressions contre les personnels de la santé encourent des peines de prison allant jusqu’à la perpétuité. C’est ce que prévoit le projet d’ordonnance modifiant et complétant le code pénal pour assurer une meilleure protection des professionnels de la santé, adopté lors de la réunion du Conseil des ministres présidé dimanche par le chef de l’Etat. Algerie Eco, Agressions contre le corps médical : Des peines allant jusqu'à la perpétuité prévues
  • Le président colombien Ivan Duque a promulgué, ce mercredi 22 juillet, une réforme constitutionnelle qui prévoit la prison à perpétuité pour les coupables de viol et de meurtre d'enfants et adolescents de moins de 18 ans. «Aujourd'hui, la Colombie dit non à ces bandits qui veulent s'en prendre à la tendresse, à l'innocence, à l'essence de nos enfants», a déclaré le chef de l'État depuis le palais présidentiel Casa de Nariño, à Bogota. Le Figaro.fr, Colombie: prison à perpétuité pour viol ou meurtre de mineur
  • Joseph-Thomas dit "Tommy" Recco, aujourd'hui âgé de 86 ans avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité en 1983 par la cour d'assises du Var à Draguignan pour deux triples meurtres qu'il a toujours niés. Sa suspension de peine vient d'être refusée. France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, Suspension de peine refusée pour Tommy Recco 86 ans, condamné à perpétuité en 1983 par la cour d'assises du Var
  • Lors du verdict, Alain Raspaut, stoïque, n’a rien montré. Son défenseur, Me Martial accepte la décision. « Que vaut la parole d’un multirécidiviste déjà condamné à la réclusion à perpétuité ? Rien comparé à la parole de celui dont il dit qu’il était son complice. Les dés étaient jetés d’avance. Nous respectons la décision d’un jury populaire auquel il faut rester très attaché. » Me Boguet, conseil de la victime estime, lui aussi, « que les antécédents ont joué, mais aussi la nature extrêmement grave des faits reprochés. Le kidnapping, la séquestration et surtout les moyens utilisés pour détruire psychiquement cet homme qui, aujourd’hui encore, en porte la trace. Comme si cela ne suffisait pas, l’accusé joue encore de cette emprise et présente sa victime comme un complice. Une stratégie pénible et cruelle que les jurés, qui ne sont pas dupes, ont lourdement sanctionnée. » Quant à cet homme, il espère « tourner la page. Depuis 5 ans, c’est difficile. Aujourd’hui, la justice est rendue. C’est un soulagement. Merci à tous les gens qui m’ont soutenu. On peut passer à autre chose. » ladepeche.fr, Enlèvement d'un riche Toulousain : Alain Raspaut condamné à la réclusion criminelle à perpétuité - ladepeche.fr
  • Le tribunal pénal du Mont-Liban a condamné aux travaux forcés à perpétuité Tony Abboud, un ancien officier de la Sûreté générale, qui avait assassiné en octobre 2016 quatre personnes à Achkout (Kesrouan), à la suite d'un conflit de voisinage. Le tribunal n'a accordé aucune circonstance atténuante au tireur dans son jugement.  L'Orient-Le Jour, Le tireur condamné aux travaux forcés à perpétuité - L'Orient-Le Jour
  • La justice britannique a condamné jeudi à la prison à perpétuité un ancien chauffeur Uber qui prévoyait des attaques à l’arme à feu et au couteau sur des sites touristiques de Londres, après avoir été acquitté précédemment d’accusations de terrorisme.  SudOuest.fr, Grande -Bretagne : perpétuité pour avoir voulu attaquer des sites touristiques de Londres

Traductions du mot « perpétuité »

Langue Traduction
Anglais perpetuity
Espagnol perpetuidad
Italien perpetuità
Allemand ewigkeit
Chinois 永存
Arabe إلى الأبد
Portugais perpetuidade
Russe бесконечность
Japonais 永久
Basque betiko
Corse a perpetuità
Source : Google Translate API

Antonymes de « perpétuité »

Partager