La langue française

Péjoratif

Sommaire

  • Définitions du mot péjoratif
  • Étymologie de « péjoratif »
  • Phonétique de « péjoratif »
  • Citations contenant le mot « péjoratif »
  • Traductions du mot « péjoratif »
  • Antonymes de « péjoratif »

Définitions du mot péjoratif

Trésor de la Langue Française informatisé

PÉJORATIF, -IVE, adj.

A. − LING., cour. [En parlant d'un élém. de lang.] Qui a une dénotation ou une connotation défavorable. Synon. dépréciatif; anton. laudatif, mélioratif.Aille, ailler, ache, sont des finales péjoratives dans prêtraille, philosophailler, bravache (Littré).Le mot de «caponerie» −mot péjoratif et par là peu impartial (Barrès, Leurs fig., 1901, p.6).L'univers réel (...) oblige les savants à perfectionner leurs constructions «artificielles», dans le sens étymologique, non péjoratif, du mot (Ruyer, Esq. philos. struct., 1930, p.202).Avare est péjoratif par rapport à économe; le suffixe -ard est péjoratif dans fêtard, patriotard (Mar. Lex.1933):
1. On va jusqu'à imiter par une courte phrase, presque toujours péjorative, le son particulier de la cloche du village rival. «Pintes chopines, pintes chopines», dit l'une; «bandes de gueux, bandes de gueux», dit l'autre... Menon, Lecotté, Vill. Fr., 1, 1954, p.21.
SYNT. Adjectif, surnom péjoratif; acception, désinence, épithète, expression, nuance, terminaison, valeur péjorative.
Empl. subst. masc. Mot qui a une dénotation défavorable. Bravache est le péjoratif de brave; criailler, celui de crier (Littré).Le singe a fourni presque partout un verbe qui est le péjoratif d'imiter (...). À côté du français singe-singer, il y a l'allemand affe-nachaffen (Gourmont, Esthét. lang. fr., 1899, p.175).
B. − P. ext., littér. Défavorable, dépréciatif. Jugement péjoratif; intention péjorative. La valeur péjorative attachée aux pauvres fiches des professeurs d'histoire, objets de tant de sarcasmes de Hegel à Péguy (Marrou, Connaiss. hist., 1954, p.39).Les préjugés d'ordre psychologique qui attachent, en France, à la construction en bois, le caractère péjoratif et aléatoire du baraquement provisoire (Industr. fr. bois, 1955, p.10):
2. La sensiblerie est souvent un indice péjoratif: les plus dures des mégères sont volontiers atteintes de la «manie des chats», et l'on voit périodiquement les journalistes s'étonner de la sollicitude dont le criminel du jour entourait jusqu'alors son canari bien-aimé. Mounier, Traité caract., 1946, p.491.
REM.
Péjorativement, adv.D'une manière péjorative. a) [Corresp. à supra A] Employer un mot péjorativement (Rob.). b) [Corresp. à supra B] Tandis que Sancho étouffait un éclat de son gros rire, dona Urraca fit claquer sa langue péjorativement (Toulet, Mariage Don Quichotte, 1902, p.175).
Prononc. et Orth.: [peʒ ɔ ʀatif], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1784 subst. (Rivarol, De l'universalité de la lang. fr., p.32); 1834 adj. (Boiste). Dér. sav. du b. lat. pejorare «rendre pire», dér. de pejor, pejoris, v. pire. Fréq. abs. littér.: 39. Bbg. Dub. Dér. 1962, p.55 (s.v. péjorativement). _Quem. DDL t.3.

Wiktionnaire

Nom commun

péjoratif \pe.ʒo.ʁa.tif\ masculin

  1. Se dit d'un terme qui tend à déprécier ou à dénigrer.
    • Epris d’Homere et de Pindare, et n’ayant pas digéré ces grands modèles, ils s’imaginèrent que la Nation s’était trompée jusques-là, et que la Langue Française auroit bientôt les beautés du Grec, si on y transposoit les mots composés, les diminutifs, les péjoratifs, et surtout la hardiesse des inversions, choses précisément opposées à son génie. — (Antoine de Rivarol, De l’universalité de la langue française; discours qui a remporté le prix de l’Académie de Berlin, Paris 1784, p. 32)

Adjectif

péjoratif \pe.ʒo.ʁa.tif\

  1. (Linguistique) Qui donne un sens défavorable.
    • Épithète péjorative.
    • À mon sens, cet ensemble de propriétés plaide plutôt en faveur de l’idée que ce suffixe — […] — est fondamentalement péjoratif. — (Marc Plénat, Poissonnaille, poiscail (et poiscaille). Forme et sens des dérivés en -aille, 1999)
  2. (Par extension) Dépréciatif.
    • Un jugement péjoratif.
    • « Nous souffrons encore d'une image péjorative et rétrograde ! » — (site LeParisien.fr, [www.leparisien.fr/paris-75/nous-souffrons-encore-d-une-image-pejorative-et-retrograde-19-11-2016-6346947.php « Nous souffrons encore d'une image péjorative et rétrograde ! »], 19 novembre 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PÉJORATIF, IVE. adj.
T. de Grammaire. Qui donne un sens défavorable. Épithète péjorative. Il signifie aussi Qui ajoute au mot une idée défavorable. Terminaison péjorative. La terminaison âtre indique souvent un sens péjoratif.

Littré (1872-1877)

PÉJORATIF (pé-jo-ra-tif, ti-v') adj.
  • Terme de grammaire. Qui ravale le sens, qui se prend en mauvaise part. Mot péjoratif. Épithète péjorative.

    Finale péjorative, finale qui donne au mot une idée de dénigrement. Aille, ailler, ache, sont des finales péjoratives dans prêtraille, philosophailler, bravache.

    Substantivement. Bravache est le péjoratif de brave ; criailler, celui de crier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « péjoratif »

(1784) Du bas latin pejorare (« rendre pire »), venant lui-même du latin pejor (« pire »). D'abord utilisé comme nom, puis comme adjectif (1834).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. pejorare, rendre pire, de pejor, pire (voy. PIRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « péjoratif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
péjoratif peʒɔratif

Citations contenant le mot « péjoratif »

  • Les minorités musulmanes originaires d’Asie du Sud sont désignées en Birmanie par le terme péjoratif kalar, qui désigne “des personnes à la peau sombre”. Dans le magazine Frontier, l’une d’elles s’insurge contre cette habitude et s’étonne que la campagne lancée sur les réseaux sociaux pour dénoncer l’usage de ce mot soit critiquée. Courrier international, En Birmanie, utiliser “kalar”, c’est comme dire “nègre”
  • Après un briefing de sécurité, les marins d’eau douce (rien de péjoratif !) peuvent embarquer à bord d’un 5 places ou d’un 7 places ne dépassant jamais les 8 km/h. Ils devront toutefois s’acquitter de 35 euros pour une heure sur un bateau 5 places et de 55 euros pour deux heures de promenade. Rennes Infos autrement, AVEC LES GONDOLES RENNAISES, VOIR RENNES AUTREMENT ! - Rennes Infos autrement
  • Tels des sauvages d’une inquiétante – et même d’une effrayante – étrangeté. À l’origine, pourtant, pour les Grecs et les Romains, le mot « barbare » ne revêtait aucun contenu péjoratif. Cette onomatopée désignait ni plus ni moins qu’un homme dont la langue était incompréhensible. National Geographic, Sommaire du magazine Histoire et Civilisations - juillet-août 2020 | National Geographic
  • La différence essentielle – sans que cela soit péjoratif pour les comédiens -, c’est que ces derniers jouent leurs rôles tandis que l’acteur les vit. De Alain Delon / interview du Figaro du 24 novembre 2014
  • Il y a des festivals dont les organisateurs bossent l’image, particulière. Et il y en a d’autres qui se revendiquent, disons, sans que ce soit péjoratif, plus généralistes. Ronquières est de ces derniers. Jugez plutôt : cette année, l’affiche promettait Ico, Dionysos, Sharko, Roméo Elvis, Shaka Ponk, Aaron, The Magician, Snow Patrol, M, Bon Entendeur, Pomme ou encore Black Box Revelation, les rockeurs de Dilbeek… Le Soir Plus, Ronquières Festival, l’habituel bon plan des familles - Le Soir Plus
  • Ilesic, qui s’était joint à l’équipe à titre de botteur en 1977 et qui a contribué aux cinq conquêtes consécutives de la Coupe Grey d’Edmonton entre 1978 et 1982, a mentionné que sa réaction à l’annonce de la décision mardi « était très partagée ». L’ex-joueur originaire d’Edmonton a indiqué qu’il considère que le nom « Eskimos » rend hommage aux travailleurs coriaces et acharnés du nord de la province, et qu’il n’est en rien péjoratif, raciste ou discriminatoire. La Presse, Eskimos : des ex-joueurs d’Edmonton s’expriment
  • Ils ont depuis été rejoints par Cream of Wheat, une marque de porridge incarnée par un chef noir dont le nom - Rastus - est péjoratif pour les Noirs, ou encore les bières Dixie Brewery, la brasserie la plus ancienne de La Nouvelle-Orléans - « Dixie » est le surnom donné au Sud esclavagiste. Dans le même esprit, l’entreprise américaine de crème glacée Dreyer’s Grand ice-cream, a annoncé fin juin vouloir changer le nom de son « Eskimo pie » d’ici à la fin de l’année, le terme étant jugé péjoratif par les peuples Inuits et Yupiks. La Croix, Aux États-Unis, les marques effacent leur héritage raciste
  • Marseille n’a plus du tout le monopole de la cagole, je peux vous dire qu’il y en a absolument partout! Mais la cagole s’est améliorée au fil du temps. Aujourd’hui on appelle ça une Nabilla, vous vous rendez compte: Nabilla est une cagole! Attention, ce qualificatif a souvent dans la bouche des gens un caractère très péjoratif. Mais en fait une cagole c’est simplement une fille qui veut être belle, sans avoir forcément les codes, qui en fait trop. midilibre.fr, Cap d'Agde : Zize, la cagole marseillaise, en spectacle au Palais des Congrès - midilibre.fr

Traductions du mot « péjoratif »

Langue Traduction
Anglais pejorative
Espagnol peyorativo
Italien peggiorativo
Allemand abwertend
Chinois 贬义的
Arabe ازدراء
Portugais pejorativo
Russe уничижительный
Japonais 軽蔑的な
Basque gutxietsi
Corse pejorativu
Source : Google Translate API

Antonymes de « péjoratif »

Partager