La langue française

Dépréciatif

Définitions du mot « dépréciatif »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉPRÉCIATIF, IVE, adj.

Qui déprécie, tend à déprécier.
A.− ÉCON. POL., vieilli. Qui tend à faire perdre de sa valeur (à), à baisser le pouvoir d'achat (de); qui tend à abaisser le niveau de vie. Concurrence dépréciative du salaire (cf. Fourier, Nouv. monde industr., 1830, p. 38) :
... des manufactures dépréciatives, qui réduisent le salaire de l'ouvrier et l'envoient mourir de faim quand il plaît au fabricant de ne plus l'employer. Fourier, Nouv. monde industr.,1830, , p. 8.
B.− LING. Sens, terme dépréciatif. Qui en le présentant sous un jour défavorable rabaisse ou tend à rabaisser la valeur de ce qui est désigné. (Quasi-) synon. péjoratif.Des ciments bâtards. L'épithète bâtard est en soi dépréciative et péjorative (Cléret de Langavant, Ciments et bétons,1953, p. 153).
Prononc. : [depʀesjatif], fém. [-i:v]. Étymol. et Hist. 1830 [concurrence] depreciative (Fourier, op. cit., p. 10). Dér. du rad. de déprécier*; suff. -(at)if, ive*. Fréq. abs. littér. : 5. Bbg. Dub. Dér. 1962, p. 49.

Wiktionnaire

Adjectif

dépréciatif masculin

  1. Péjoratif, qui déprécie, méprisant.
    • Pour prendre un exemple, « poissonnaille » et « poiscail » seraient tous deux des dérivés dépréciatifs de poisson. — (Marc Plénat, Poissonnaille, poiscail (et poiscaille). Forme et sens des dérivés en -aille, 1999)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « dépréciatif »

De déprécier avec le suffixe adjectival -if.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dépréciatif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dépréciatif depresjatif

Évolution historique de l’usage du mot « dépréciatif »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dépréciatif »

  • En plus d’être une femme noire et trans, Jari Jones est aussi une femme grosse. Un terme souvent perçu comme dépréciatif que la principale intéressée aura mis un moment à apprivoiser. « Pendant longtemps, j’ai été l’enfant en surpoids, l’enfant gros, tout le monde me disait que j’étais grosse…, raconte-t-elle. Si tu es grosse, tu n’auras pas de travail, si tu es grosse, tu ne trouveras pas l’amour ». Jari a finalement laissé ces médisances derrière elle, notamment après avoir rencontré la communauté de mannequins grandes tailles de la Grosse Pomme qui l’ont aidée à confronter sa propre grossophobie. TÊTU, Qui est Jari Jones, la mannequin trans noire qui prend d'assaut New York ? - TÊTU
  • “Art pauvre”, le terme pourrait sembler dépréciatif, pourtant la réalité qu’il convoque est riche d’une diversité de points de vue et d’actions considérable. S’attelant à documenter ce courant en révélant son foisonnement, sa densité et la force de son impact, l’exposition du musée d’Art moderne de Saint-Étienne pose un regard pointu et expert sur pas moins de 300 archives photographiques et filmiques et une centaine d’œuvres emblématiques de la période. Témoignages d’actions théâtralisées, dansées, performées, références musicales, peinture, sculpture, installations (toujours associées au corps en mouvement) et même émissions télévisées ou références au design et à la mode italienne de l’époque composent un panorama d’une rare exhaustivité. Lyon Capitale, Expos : 50 ans après, l'Arte Povera interroge toujours notre époque
  • C’est une drôle d’histoire. Je l’ai découverte par hasard, comme souvent, en feuilletant le numéro actuel de «Giornale dell’arte». Oui, l’édition d’avril, qui a bel et bien paru à Turin! Je vous explique comment la chose est possible dans un article suivant immédiatement celui-ci. Je raconte d’abord l’affaire. Elle possède en effet des connections genevoises, avec le sens dépréciatif que les Anglo-saxons peuvent accorder à ce mot. Souvenez-vous, même si c’est aujourd’hui bien loin! «French Connexion» au cinéma… Bilan, Comment la Collection Tolornia d'antiques a falli passer aux mains du Getty - Bilan
  • La richesse de la langue française est une chance pour la vie politique. Et pour le dialogue social. Elle permet de convaincre qu’un «retrait» n’est pas obligatoirement un «recul» ; qu’un «compromis», mot noble, n’est pas forcément synonyme de «renoncement», mot dépréciatif. Pour sauver la réforme des retraites, Édouard Philippe a donc cédé, sans doute plus qu’il aurait initialement voulu ; il n’a pas renoncé, contrairement à ce qu’exigeaient ses opposants politiques et syndicaux. Le Figaro.fr, Guillaume Tabard: «Édouard Philippe a réussi à garder la main sur la réforme»

Traductions du mot « dépréciatif »

Langue Traduction
Anglais depreciating
Espagnol depreciando
Italien deprezzamento
Allemand abwertend
Chinois 折旧
Arabe إهلاك
Portugais depreciando
Russe обесцениваться
Japonais 減価償却
Basque depreciating
Corse deprezzando
Source : Google Translate API

Synonymes de « dépréciatif »

Source : synonymes de dépréciatif sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dépréciatif »

Dépréciatif

Retour au sommaire ➦

Partager