La langue française

Passe-droit

Définitions du mot « passe-droit »

Trésor de la Langue Française informatisé

PASSE-DROIT, subst. masc.

A. − Faveur, privilège que l'on accorde à quelqu'un à l'encontre de la règle ou du droit. Le jeune Chanot, docteur en droit, l'honneur de l'École, disaient ses professeurs (...); l'accès du parquet ouvert au jeune Chanot ne pouvait sembler un passe-droit (A. France, Orme, 1897, p.171).Il s'impatienta et voulut se lever, mais on le fit rasseoir: −Pas de passe-droit. Tu mangeras à ton tour (Guèvremont, Survenant, 1945, p.121).N'espérez pas, aux États-Unis, un passe-droit à la faveur d'un sourire ou d'un nom connu (Maurois, Journal, 1946, p.67).
B. − Vieilli. Injustice commise à l'égard de quelqu'un en dépit de ses droits. Lorsque je pris ma retraite, vers 48, sur un indigne passe-droit qu'on m'avait fait, je n'avais pas encore l'âge de la réserve (Feuillet, Camors, 1867, pp.76-77).S'intéresser à un compétiteur, c'est le plus souvent commettre un passe-droit envers son rival (Renan, Souv. enf., 1883, p.366).Si les fonctionnaires sont accablés de passe-droits et sans moyen d'y remédier, ils pourront faire grève (Barrès, Cahiers, t.5, 1907, p.106).
Prononc. et Orth.: [pɑsdʀwɑ], [pa-], [-dʀwa]. Hésitation pour la voyelle finale: DG [ɑ], Passy 1914 [ɑ], Warn. 1968 [ɑ], [a], Lar. Lang. fr., Lexis [a]. Att. ds Ac. dep. 1694. Plur. des passe-droits. Étymol. et Hist. 1546 (R. Estienne, Dict. Latinogallicum, 708a cité par H. Vaganay ds Rom. Forsch. t.32, p.121: Droict rigoreux, quand... on ne fait aucun passedroict). Comp. de l'élém. passe-* et du subst. droit*. Fréq. abs. littér.: 47.

Wiktionnaire

Nom commun

passe-droit \pas.dʁwa\ masculin

  1. Avantage qu’on accorde à quelqu’un contre les règlements.
    • Sa nomination a été un passe-droit.
    • Le plus célèbre Garde des Sceaux de la Restauration vengea les passe-droits faits à cet homme modeste et silencieux par les Grands-Juges de l’Empire. — (Honoré de Balzac, L’Interdiction, 1839)
    • Ce concept implique, bien plus qu’une compression historique, la fin de l’ « orthogénèse », c’est-à-dire de l’idée de « stades » de développement à parcourir comme autant de points de passage obligés sur la voie du progrès (une idée qui est le passe-droit de toutes les « missions civilisatrices », du colonialisme aux ONG modernes).— (Stephen Smith, La Ruée vers l’Europe, 278 pages, Grasset, 2018, p. 100)
  2. Injustice qu’on fait à quelqu’un en lui préférant, pour un grade, pour un emploi, pour une récompense, une personne qui a moins de titres que lui par l’ancienneté ou par les services et le mérite.
    • On lui a fait bien des passe-droits.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PASSE-DROIT. n. m.
Avantage qu'on accorde à quelqu'un contre les règlements. Sa nomination a été un passe-droit. Il signifie aussi Injustice qu'on fait à quelqu'un en lui préférant, pour un grade, pour un emploi, pour une récompense, une personne qui a moins de titres que lui par l'ancienneté ou par les services et le mérite. On lui a fait bien des passe-droits.

Littré (1872-1877)

PASSE-DROIT (pâ-se-droi) s. m.
  • 1Grâce accordée contre le droit et l'usage ordinaire. D'où se serait ensuivie la suppression des passe-droits et des injustices qui s'exercent à cette occasion dans les paroisses, Vauban, Dîme, p. 162.
  • 2Injustice faite à quelqu'un en lui préférant une personne qui a moins de titres que lui. Accablé de passe-droits et supplanté par tous vos camarades, pour avoir fait votre service à la tranchée, tandis qu'ils faisaient le leur à la toilette, Rousseau, Ém. v.

    Fig. Licence, irrégularité. L'unité de lieu est assez exactement gardée en cette comédie, avec ce passe-droit toutefois que tout ce que dit Daphnis à sa porte ou en la rue, serait mieux dit dans sa chambre, où les scènes qui se font sans elle et sans Amarante ne peuvent se placer, Corneille, Exam. de la Suiv.

REMARQUE

D'après Laveaux, on doit dire au pluriel les passe-droit, et non les passe-droits ; s'agissant non de passer des droits, mais de passer le droit. Cependant l'Académie écrit des passes-droits, ainsi que les auteurs du XVIe siècle. Le fait est que la locution peut s'expliquer aussi bien en disant passant les droits qu'en disant passant le droit.

HISTORIQUE

XVIe s. Ce commissaire des guerres faisoit au pere aultant de passe-droits [contrôles de complaisance, faveurs], et plus qu'il n'en eust sceu demander, Carloix, II, 17.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « passe-droit »

 Composé de passer et de droit.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « passe-droit »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
passe-droit pasɛdrwa

Citations contenant le mot « passe-droit »

  • Mgr Aristide Gonsallo : Depuis 1960, malgré l’engagement de missionnaires vraiment inculturés comme le Père Francis Aupiais de vénérée mémoire, les chrétiens dont les catholiques n’ont pas su prendre toute la mesure de la question politique et économique. Beaucoup ont trouvé dans la politique, un espace privilégié pour se partager le « gâteau » national. Les conflits de personnes et de régions, le népotisme et la corruption ont conduit le pays à des coups d’État successifs jusqu’en 1972. À l’avènement du renouveau démocratique, il y a eu des espoirs qui ont été érodés par la suite avec l’usure du temps. À bien y observer, beaucoup de catholiques comme bien des Béninois ont fait de la politique une profession, un espace de passe-droit, ce qui pose problème à mon sens. La Croix, « Beaucoup de catholiques comme bien des Béninois ont fait de la politique un espace de passe-droit »
  •  « Sur les 6 candidats en lice, les deux finalistes ont été classées avec avis très favorable par les corps d’inspection chargés des établissements scolaires. Seule l’une des deux a obtenu les deux avis très favorables : celui du corps d’inspection comme celui du chef d’établissement. Il a été considéré que la candidate ainsi classée en tête répondait le mieux aux exigences du poste », explique l’académie de Paris en réponse aux accusations de passe-droits par le Snes 75. Le syndicat relevait que la fille d’un haut fonctionnaire du rectorat, jeune CPE, était retenue pour un poste de CPE à profil avec logement de fonction dans un des lycées les plus cotés du centre de Paris. , Le rectorat de Paris dément tout passe-droits
  • Il avait tenté d’obtenir un passe-droit en usant de son statut de colonel de réserve de la Gendarmerie. Mal lui en a pris. Le Conseil d’Etat a confirmé, le 1er juillet, la sanction que le commandant de groupement de l’Yonne avait infligée à D. C. le 13 février 2019. L'Essor , Sanction confirmée par le Conseil d'Etat pour le colonel de réserve qui voulait un passe-droit – L'Essor
  • On serait tenté d'ajouter que ce n'est pas vraiment le cas : plusieurs fournisseurs de contenus, dont Amazon, bénéficient d'un passe-droit bien peu transparent pour louer et vendre des films directement depuis leurs applications sans passer sous les fourches caudines du système d'achats intégrés de l'App Store (lire : Que cache le passe-droit accordé par Apple à Amazon, Canal+ et Altice ?). iGeneration, Apple s'accroche à sa commission de 30% pour Airbnb et ClassPass 🆕 | iGeneration

Images d'illustration du mot « passe-droit »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « passe-droit »

Langue Traduction
Anglais pass right
Espagnol pasar a la derecha
Italien passare a destra
Allemand rechts passieren
Chinois 向右传递
Arabe تمرير الحق
Portugais passe certo
Russe пройти направо
Japonais 通り過ぎる
Basque eskuinera pasa
Corse passà ghjustu
Source : Google Translate API

Synonymes de « passe-droit »

Source : synonymes de passe-droit sur lebonsynonyme.fr

Passe-droit

Retour au sommaire ➦

Partager