La langue française

Panthère

Définitions du mot « panthère »

Trésor de la Langue Française informatisé

PANTHÈRE, subst. fém.

A. − ZOOL. Grand mammifère carnassier (de la famille des Félidés) vivant en Asie et en Afrique (léopard) à robe jaune marquée de taches noires ou entièrement noire (panthère noire de l'Inde et de Java). J'appris des habiles tireurs de ce pays à ne jamais manquer mon coup, ce qui me donna comme à eux la confiance d'aller à l'affût du tigre et de la panthère. Ce sont de bons animaux et leurs peaux se vendent bien (Gobineau, Nouv. asiat., 1876, p.185).Je dus lui conter toutes mes histoires de panthère noire apprivoisée, de jaguar fidèle (Giraudoux, Simon, 1926, p.95):
. Seuls, éveillés par l'ombre, en détours indolents, Les grands pythons rôdaient, dans l'herbe étincelants; Les panthères, par bonds musculeux et rapides, Dans l'épaisseur des bois chassaient les daims timides... Leconte de Lisle, Poèmes ant., 1852, p.342.
Panthère des neiges. Once (v. once2). Les principales adaptations qui marquent la faune montagnarde ont pour effet de la protéger du froid: développement de fourrure abondante (ours, lama, chinchilla, panthère des neiges, singes, yack, cochon domestique) (Zool., t.4, 1974, p.1377 [Encyclop. de la Pléiade]).
P. méton. Fourrure de cet animal. Le phoque nous vaut quelques modèles de sport, et l'ocelot, la civette, la panthère continuent à triompher sur les modèles du matin (Le Monde, 18 oct. 1951, p.9, col. 2).
P. anal. (d'aspect), BOT., en appos. Amanite panthère. Champignon toxique mais non mortel à ,,chapeau brun piqueté de restes de volves, strié sur son bord, aux lamelles et pied blancs`` (Plantefol, Bot. et biol. végét., t.2, 1931, p.165).
B. − P. anal., fam. ou pop., vieilli
1. Beauté à la mode, courtisane en vue. Vers 1840, il a été de mode d'appeler panthères les beautés à la mode. C'était, par analogie, une race inférieure à celle de la lionne, qui florissait vers le même temps, mais elle était plus carnassière, plus mangeuse d'hommes (Larch.1880).C'était la correspondance d'une panthère. Chacune de ces femmes nocturnes avait à la ceinture un loup de velours, vert, rouge ou noir, aux doubles faveurs d'acier (Villiers de L'I.-A., Contes cruels, 1883, p.135).
P. ext. Maîtresse. Eh bien, moi, mon conseiller, moi qui suis orphelin d'épouse et de maîtresse, car j'avais les deux, une régulière et une panthère, moi je vous déclare que je m'en passe fort bien (Morand, Pt théâtre, Matr. d'Éphèse, 1942, i, 7, p.16).
2. Femme emportée, jalouse, violente. −(...) Je sens que ce que je dirais à Henriette ne lui irait pas, et puis je n'aime pas trop à tenir conversation avec elle. −Ah ça, vous la prenez donc pour une panthère. Je n'ai jamais vu une terreur pareille. Allons, c'est moi qui irai l'apprivoiser... (Duranty, Malh. H. Gérard, 1860, p.284).
3. Individu anarchiste. Les rentes de M. Clemenceau sont (...) enviées par les panthères (Le Figaro, mars 1887ds Fustier, Suppl. dict. Delvau, 1889, p.565).Vous avez lu le procès de l'anarchiste Duval, de la panthère des Batignolles (...) l'anarchie est donc au moins d'actualité (Villiers de L'I.-A., Corresp., 1887, p.157).
4. Loc. Faire sa panthère. Flâner, ne pas travailler. [Le Camarade] passait tout son temps à rôder dans le faubourg d'un cabaret à un autre, «à faire sa panthère», comme disaient les ouvriers parisiens, par allusion sans doute à ce mouvement de va-et-vient qu'ils voient aux fauves encagés (A. Daudet, Jack, t.2, 1876, p.264).En face du comptoir, sur un banc, Bibi-la-Grillade, le dos contre le mur, fumait sa pipe d'un air maussade. −Tiens! Bibi qui fait sa panthère, dit Coupeau (Zola, Assommoir, 1877, p.620).
Prononc. et Orth.: [pɑ ̃tε:ʀ]. Ac. 1694, 1718: panthere; dep. 1740: -thère. Étymol. et Hist. 1121-34 pantere (Philippe de Thaun, Bestiaire, éd. E. Walberg, 461). Empr. au lat. panthera «panthère», du gr. π α ́ ν θ η ρ «guépard, sorte de panthère». Fréq. abs. littér.: 234. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 318, b) 595; xxes.: a) 268, b) 242. Bbg. Quem. DDL t.6. _Sain. Sources t.2 1972 [1930] pp.149-150.

Wiktionnaire

Nom commun 1

panthère \pɑ̃.tɛʁ\ féminin

  1. (Zoologie) Une des espèces de grands félins d’Afrique et d’Asie à peau tachetée, aussi appelée léopard.
  2. (Zoologie) Variante de panthère d'Afrique (carnivore félin).
  3. (Zoologie) Espèce de félin appartenant au genre Panthera (jaguar, léopard, lion, once, tigre).

Nom commun 2

panthère \pɑ̃.tɛʁ\ féminin

  1. (Par ellipse) (Botanique) Amanite panthère
    • La phalloïde ne pardonne pas, la panthère non plus. Pour la fausse oronge, elle est toxique ; elle tue les mouches, dit-on ; pourtant dans les pays du nord, les gens en usent pour donner de beaux rêves. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

Nom commun 3

panthère \pɑ̃.tɛʁ\ féminin (pluriel à préciser)

  1. (Entomologie) Une espèce d'insecte lépidoptère (papillon) de nuit de la famille des géométridés (Geometridae), dont le dos des ailes est de couleur jaune ou orange tacheté.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PANTHÈRE. n. f.
Bête féroce du genre félin dont la peau est semée de taches noires.

Littré (1872-1877)

PANTHÈRE (pan-tè-r') s. f.
  • 1Quadrupède féroce du genre des chats, à peau mouchetée, felis pardus, Linné, famille des carnassiers. C'est le chat parde dont le nom spécifique parde vient de ce que les anciens l'appelaient pardalis, et il ne faut pas le confondre avec le chat pard ; ce dernier est nommé vulgairement lynx de Portugal, Legoarant Et voit-on, comme lui [l'homme], les ours ni les panthères S'effrayer sottement de leurs propres chimères ? Boileau, Sat. VIII. La panthère que nous avons vue vivante, a l'air féroce, l'œil inquiet, le regard cruel, les mouvements brusques et les cris semblables à celui d'un dogue en colère, Buffon, Quadrup. t. III, p. 276.
  • 2Panthère des fourreurs, un des noms vulgaires du chat once, dit aussi once et jaguar.
  • 3Un des noms sous lesquels on désigne parfois la constellation appelée plus communément le Loup.
  • 4 Terme de minéralogie. Pierre de panthère, espèce de jaspe.

HISTORIQUE

XIIIe s. Panthere est une beste tachiée de petiz cercles blans et noirs, autressi comme de petiz oils [yeux], Latini, Trés. p. 249.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « panthère »

Lat. panthera, de πανθὴρ, qui semble représenter πᾶν, tout, et θὴρ, bête ; mais on ne voit pas le sens. Benfey le rapproche du sanscrit pundarīka, léopard (n et d cérébraux).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin panthera, lui-même issu du grec ancien πάνθηρ pánthêr.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « panthère »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
panthère pɑ̃tɛr

Citations contenant le mot « panthère »

  • Le roman est un genre faux, parce qu'il décrit les passions pour elles-mêmes : la conclusion morale est absente. Décrire les passions n'est rien ; il suffit de naître un peu chacal, un peu vautour, un peu panthère. Isidore Ducasse, dit le comte de Lautréamont, Poésies, I
  • Il n'est point de bête plus indomptable qu'une femme, point de feu non plus ; nulle panthère n'est à ce point effrontée. Aristophane, Lysistrata, 1014 (traduction H. Van Daële)
  • Un Éthiopien peut-il changer de peau ? une panthère de pelage ? , Ancien Testament, Jérémie XIII, 23
  • Un Ethiopien peut-il changer de peau ? Une panthère de pelage ? De Jérémie / Ancien Testament
  • Si la panthère savait combien on la craint, elle ferait beaucoup de mal. De Proverbe bamiléké
  • Décrire les passions n'est rien ; il suffit de naître un peu chacal, un peu vautour, un peu panthère. De Lautréamont
  • Pas peu fiers, les gendarmes d'Ille-sur-Têt qui en ce dernier jour de juin sont allés au bout de leur mission, grâce à leur ténacité, leur sagacité et leur travail d'équipe. Ce mardi en effet vers 15 h 30, ils enregistraient plusieurs signalements de la présence présumée sur le territoire de leur commune d'un félin sauvage de type panthère noire. Rappelons qu'en janvier dernier un lionceau avait été découvert par une promeneuse sur un chemin des environs de Vinça, qui avait tranquillement ramené l'animal dans son véhicule avec son chien jusqu'à son domicile. Au chapitre des animaux exotiques qui n'ont rien à faire, selon toute logique, sous nos latitudes, une tortue serpentine a été trouvée errant dans les rues de Saint-André il y a moins d'un mois. Enfin, en septembre dernier, les pompiers d'Armentières dans le Nord, ont récupéré une panthère noire qui se baladait sur les toits.  lindependant.fr, Pyrénées-Orientales : fructueuse chasse à la panthère pour les gendarmes - lindependant.fr
  • À cette occasion, il a eu l’immense privilège de croiser une panthère à plusieurs reprises et l'a immortalisée pour notre plus grand bonheur. Demotivateur, Fasciné par les panthères noires, ce photographe a eu le privilège d'en croiser une et l'a immortalisée
  • Une intervention pour le moins insolite. Mardi après-midi, des gendarmes d'Ille-sur-Têt, dans les Pyrénées-Orientales, ont reçu plusieurs appels signalant la présence d'une panthère près de la rivière. , Insolite | Les gendarmes appelés pour une panthère... en peluche
  • Pour les Algonquins, les panthères d’eau étaient les plus puissants des êtres souterrains. Selon les Ojibwas, elles étaient comme les serpents les maîtres de toutes les créatures aquatiques. Quelques versions de la légende de Nanabozho parlent de communautés entières de lynx d’eau. Le sac médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et...) des Potawatomi représentait une panthère d’eau sur un côté et de l’autre l’oiseau-tonnerre, associé à l’élément air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est...). Aussi tardivement que dans les années 1950, la Prairie Band of Potawatomi Indians a continué leur cérémonie traditionnelle d’apaisement de la grande panthère afin de maintenir l’équilibre avec l’oiseau-tonnerre. Techno-Science.net, 🔎 Panthère d'eau - Définition et Explications
  • Shaaz Jung, cinéaste et photographe animalier, a toujours été fasciné par la jungle et les panthères noires depuis la première fois qu’il en a vu une. Cette passion est vite devenue une obsession, et le but ultime de Jung était de faire la lumière sur ces animaux mystérieux. ipnoze, Ces clichés à couper le souffle montrent une rare panthère noire errant dans la jungle indienne | ipnoze
  • Le zoo d’Asson a révélé dans une vidéo la naissance de deux panthères des neiges.  SudOuest.fr, Vidéo. Béarn : deux panthères des neiges sont nées au zoo d’Asson
  • Le zoo d’Asson a publié ce jeudi une vidéo à l’occasion de la naissance de deux petits de ses panthères des neiges. La-R%C3%A9publique-des-Pyr%C3%A9n%C3%A9es, Vidéo. Panthères des neiges du zoo d’Asson : deux petits viennent de naître - La République des Pyrénées.fr

Images d'illustration du mot « panthère »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « panthère »

Langue Traduction
Anglais panther
Espagnol pantera
Italien pantera
Allemand panther
Chinois
Arabe النمر
Portugais pantera
Russe пантера
Japonais パンサー
Basque pantera
Corse pantera
Source : Google Translate API

Synonymes de « panthère »

Source : synonymes de panthère sur lebonsynonyme.fr

Panthère

Retour au sommaire ➦

Partager