La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « jaguar »

Jaguar

Définitions de « jaguar »

Trésor de la Langue Française informatisé

JAGUAR, subst. masc.

Grand mammifère carnassier d'Amérique centrale et surtout d'Amérique du Sud, voisin de la panthère et du léopard, à la robe fauve mouchetée de taches noires ocellées, remarquable par sa grande souplesse et par sa férocité. Un sifflement arraché comme d'une poitrine déchirée (...) répand la terreur. Il indique la présence du rôdeur aux griffes aiguës, du rapide jaguar (Michelet, Insecte,1857, p. 159).Et le jaguar, du creux des branches entr'ouvertes, Se détend comme un arc et le saisit au cou (Leconte de Lisle, Poèmes barb.,1862, p. 209):
... j'ai chassé le jaguar dans ma jeunesse. Et j'ai usé de fosses à jaguar, meublées d'un agneau, hérissées de pieux et couvertes d'herbe. Et quand à l'aube je m'en venais les visiter j'y trouvais le corps du jaguar. Et si tu connais les mœurs du jaguar tu inventeras la fosse à jaguar avec ses pieux, son agneau et son herbe. Saint-Exup., Citad.,1944, p. 819.
ZOOL. Grand mammifère de la famille des Félidés (panthera unca).
P. métaph. C'était un nerveux d'apparence placide, un jaguar dans la cage de la civilisation (L. Daudet, Salons et journaux,1917, p. 43).
Prononc. et Orth. : [ʒagwa:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. I. 1575 Iarnare (A. Thevet, La Cosmographie Univ., II, fo919b ds König, p. 113) − 1722 Janowara (Voy. de Fr. Coreal aux Indes Or. [trad. de l'esp.], t. I, p. 198, ibid., p. 114). II. 1731 Jaguareté (R.P. Labat, Voy. du chev. Des Marchais en Guinée, Isles voisines et la Cayenne, t. III, p. 285) − 1873 jaguarette [par confusion avec le suff. dimin. -ette (v. -et)] (Lar. 19e). III. 1761 Jaguar (Buffon, Hist. naturelle, t. 9, p. 201 : le Jaguar ou Jaguara, nom de cet animal au Brésil, que nous avons adopté pour le distinguer du tigre, de la panthère, de l'once & du léopard [...]; les premiers historiens du nouveau monde appeloient cet animal Janou-are ou Janouar; ce sont Pison & Marcgrave qui, les premiers, ont écrit Jaguara au lieu de Janouara). I et III empr. au tupi januare, jaguara, représentant deux var. du même mot : III a prob. été introduit en fr. par le texte lat. des Hollandais Pison et Marcgraf (Historia Naturalis Brasiliae, 1648 citée ds Buffon, loc. cit. et NED). II empr. au tupi jaguarete, proprement « véritable jaguar », qui désigna dans cette lang. le jaguar noir, l'espèce la plus cruelle de jaguar, puis, par opposition à jaguara qui avait pris le sens de « chien » (les Tupis n'ont connu le chien que par les Européens et n'avaient pas de mot pour le désigner), toute espèce de jaguar. V. R. Loewe ds Z. vergl. Sprachforsch. t. 60, pp. 177-184; G. Friederici ds Z. fr. Spr. Lit. t. 58, pp. 138-139; König, pp. 113-116; Fried.; FEW t. 20, p. 69b. Fréq. abs. littér. : 80.

Wiktionnaire

Nom commun 2 - français

jaguar \ʒa.ɡwaʁ\ féminin

  1. (Familier) Variante orthographique de Jaguar, l’automobile de la marque Jaguar.
    • Mais ne trouvez-vous pas aussi étrange que cet objet soit dans le ravin alors même qu’Ernest dit avoir vu une jaguar s’y précipiter ? — (Francès Drogoul, Rêves noirs pour une nuit blanche, Auteur Lulu (lulu.com), 2008, 2012, page 53)
    • Les pompiers tuent l’animal et l’intérieur cuir de la jaguar devient rouge vif. Junior a commis l’irréparable, il a démoli malgré lui la voiture de son père, symbole de puissance et de richesse, […]. — (Sophie Lecomte, Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part d’Anna Gavalda : fiche de lecture, Bruxelles : Primento, 2014, p. 7)

Nom commun 1 - français

jaguar \ʒa.ɡwaʁ\ masculin

  1. (Mammalogie) Grand mammifère carnivore de la famille des félidés en voie de disparition mais que l’on peut rencontrer du Mexique au Brésil. Nom scientifique : Panthera onca. Son pelage est fauve moucheté de taches noires ou totalement noir (jaguar noir). Le jaguar était un symbole divin pour de nombreuses populations précolombiennes du Mexique.
    • […] pour comble de disgrâce, deux jaguars, de magnifiques bêtes du reste, se sont lancés à ma poursuite, […] ; j’en ai tué un, c’est vrai, mais l’autre était bien près de me happer lorsque vous m’êtes venu en aide. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Nul autre pays au monde n'abrite davantage de mammifères. Quelques-unes des espèces les plus emblématiques, comme le jaguar et le loup à crinière, sont presque impossibles à apercevoir. D'autres en revanche, dont les coatis, les capybaras et des singes en tout genre, peuvent s'observer à la faveur d'une excursion. — (Brésil, version numérique, Lonely Planet, 2011)
    • Pour garantir l’intégrité de son territoire, la communauté a décidé de préserver une zone de 10 000 ha, la Playa de Oro Reserva de Tigrillos, afin de protéger les félins de la jungle — jaguars, cougars, ocelots, margays, oncillas et jaguarundis. — (Équateur & Îles Galapagos, Lonely Planet, 2013)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JAGUAR. n. m.
T. de Zoologie. Quadrupède du genre Léopard, dont la peau est mouchetée.

Littré (1872-1877)

JAGUAR (ja-gouar) s. m.
  • Terme d'histoire naturelle. Quadrupède du genre des chats, dont la peau est mouchetée comme celle des léopards et des panthères. M. Delaborde, médecin du roi, à Cayenne, m'écrit qu'il y a dans le continent trois animaux de ces espèces voraces, dont le premier est le jaguar ; que l'on l'appelle tigre ; le second est le couguar, qu'on nomme tigre rouge, à cause de la couleur uniforme de son poil roux ; que le jaguar est de la grandeur d'un gros dogue et qu'il pèse environ deux cents livres, Buffon, Quadr. t. IX, p. 41.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « jaguar »

Le jaguar ou jaguara, nom de cet animal au Brésil, que nous avons adopté pour le distinguer du tigre, Buffon, Quadrup. t. III, p. 289. Les premiers qui en aient donné une description détaillée sont Pison et Margrave ; ils l'ont appelé jaguara, au lieu de janou-ara, qui était son nom en langue brésilienne, Buffon, ib. p. 293.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du tupi jaguara, via le portugais jaguar.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « jaguar »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jaguar ʒagwar

Citations contenant le mot « jaguar »

  • Pour les passionnés du modèle, le pire arrive fin 2005 quand la XJ reçoit un moteur 2,7 l diesel biturbo partagé avec PSA. Mais les puristes sont une chose, les acheteurs une autre, et ce V6 de 203 ch finit par être le plus vendu de tous. Il faut dire que grâce à ses 435 Nm de couple, il garantit de bonnes performances, il est de plus frugal et bien insonorisé. Fin 2007, la XJ bénéficie d’un restylage qui en dynamise l’esthétique. Les chromes se raréfient, la calandre intègre en son centre le jaguar qui ornait auparavant sa partie supérieure, les boucliers se font plus agressifs et une prise d’air apparaît les ailes avant. Mais la technique n’évolue guère, alors que le cockpit se dote notamment d’un bluetooth permettant de raccorder cinq terminaux. La X350 termine sa carrière fin 2009, produite à 83 556 unités et remplacée par la X351 très similaire sur le fond mais à la carrosserie étrange dessinée par Ian Callum. Caradisiac.com, Jaguar XJ X350 (2003-2009), ligne classique et technologie de pointe, dès 8 000 €

Images d'illustration du mot « jaguar »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « jaguar »

Langue Traduction
Anglais jaguar
Espagnol jaguar
Italien giaguaro
Allemand jaguar
Chinois 美洲虎
Arabe جاكوار
Portugais jaguar
Russe ягуар
Japonais ジャガー
Basque jaguar
Corse ghjaguar
Source : Google Translate API

Jaguar

Retour au sommaire ➦

Partager