La langue française

Officine

Sommaire

  • Définitions du mot officine
  • Étymologie de « officine »
  • Phonétique de « officine »
  • Citations contenant le mot « officine »
  • Images d'illustration du mot « officine »
  • Traductions du mot « officine »
  • Synonymes de « officine »

Définitions du mot officine

Trésor de la Langue Française informatisé

OFFICINE, subst. fém.

A. − Vx. Boutique, atelier. Le haut de la boutique portait cette enseigne (...): librairie, papeterie, journaux. Cette officine ressemblait à toutes celles du même genre qui abondent dans ce quartier (Bourget,Actes suivent, 1926, p 46):
1. [Le traiteur] est capable de mettre un nom américain, vénézuélien, scandinave, suisse, sur chaque robe, chaque collier, sur tous les visages masqués de hâle qui touchent terre devant son officine. Colette,Fanal, 1949, p.160.
P. anal. [avec déterm.]
Vx. Endroit où l'on étudie, où s'élaborent des ouvrages de science. On ne voyait pas, à proprement parler, le monde dans la maison Littré; c'était une officine d'étude, un laboratoire (Sainte-Beuve,Nouv. lundis, t.6, 1863, p.205).
Péj. Endroit où se trame quelque chose. Officine de calomnie, de délation. Des paroles ambiguës étaient arrivées de Berlin, l'officine des grandes fourberies, où plus que jamais semblaient se tramer d'abominables complots (Loti,Vertige mond., 1917, p.29):
2. Mais le déferlement d'invectives et d'outrages lancés contre moi par les officines politiciennes et la plupart des journaux me détermina à rester dans la métropole afin que nul n'eût l'impression que ces attaques pouvaient me toucher. De Gaulle,Mém. guerre, 1959, p.287.
B. − Local où le pharmacien (autrefois l'apothicaire ou le médecin) prépare les remèdes et procède parfois aux analyses. Le sucre est entré dans le monde par l'officine des apothicaires (Brillat-Sav.,Physiol. goût, 1825, p.105).L'élève (...) se mit à ranger sur les étagères les boîtes de jujube, les flacons de sirupus gummi et autres produits d'officine (A. Daudet,Port-Tarascon, 1890, p.38):
3. ... l'âcre et la stimulante rhubarbe, l'herbe des moines, ainsi nommée parce qu'elle abondait jadis dans les officines des cloîtres dont elle était le remède préféré... Huysmans,Oblat, t.2, 1903, p.134.
DR. Ensemble des locaux où le pharmacien entrepose, prépare et vend des médicaments. Synon. pharmacie.L'officine doit appartenir au pharmacien qui l'exploite (Cap.1936).
Prononc. et Orth.: [ɔfisin]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1170 «dépendances» (surtout d'une abbaye, d'un monastère) (Marie de France, Lais, éd. J. Rychner, Yonec, 498); 2. 1532 «atelier» (Rabelais, Pantagruel, chap. VIII, éd. V. L. Saulnier, p.45) −1671, Pomey. B. 1. 1812 «boutique de pharmacien, de droguiste, d'herboriste» (Mozin-Biber); 2. 1824 péj. (Joubert, Pensées, t.1, p.313; souvenez-vous que la philosophie a une muse et ne doit pas être une simple officine à raisonnement); 1831 (Lamart., Corresp., p.213: les officines des journaux). Empr. deux fois au lat. officina «atelier, fabrique», qui était également empl. dans un sens péj., altération d'un plus anc. opificina, dér. de opifex «ouvrier, artisan», dér. de opus, -eris (cf. oeuvre). Fréq. abs. littér.: 67.

Wiktionnaire

Nom commun

officine \ɔ.fi.sin\ féminin

  1. Laboratoire d’un pharmacien, endroit où il prépare ses médicaments.
    • Mais on admirait devant la boutique du pharmacien, un tas beaucoup plus large, et qui dépassait les autres de la supériorité qu’une officine doit avoir sur les fourneaux bourgeois, un besoin général sur des fantaisies individuelles. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
  2. (Figuré) (Péjoratif) Endroit où l’on complote, où se préparent de mauvaises choses.
    • […] ; au temps de la République cléricale, la Société de Saint-Vincent-de-Paul était une belle officine de surveillance sur les fonctionnaires de tout ordre et de tout grade ; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, page 277)
    • [Un commissaire et un inspecteur] avaient mis sur pied une officine « composée de plusieurs policiers constitués en réseau parallèle » qui « diffusait des informations souvent calomnieuses visant à déstabiliser un certain nombre de hiérarques de la place Beauvau ». — (Philippe Breton, La parole manipulée, La Découverte / Poche, 2000, page 106)
    • C'est ma première rencontre avec les hommes de l'ombre. Il y en aura d'autres... DGSE, DST, DRM, DCRI, AE, officines, couvertures, faux blazes, manipulations, microtages, sources, informateurs, agents, agents doubles, balances, mythos : c'est une zone grise, un monde parallèle peuplé d'ombres et d'anonymes, faits de coups tordus mais aussi de sauvetages miraculeux dans les pires endroits de la planète. — (Jean-Philippe Leclaire, Robert Dulas & Marina Ladous, Mort pour la Françafrique : Un espion au coeur des réseaux islamistes, publié sous la direction de Benoït Heimermann, éd. Stock, 2014)

Nom commun

officine \Prononciation ?\ féminin

  1. Dépendance, ou partie d’un grand édifice.
    • Le jur, quant ils orent digné
      As officines sunt alé.
      — (Nathalie Koble et Mireille Séguy, « Yonec », dans Lais bretons (XIIe et XIIIe siècles) : Marie de France et ses contemporains, Champion, 2001, vers 498)
      Ce jour-là, après avoir dîné, ils sont allés visiter les différentes salles de l’abbaye.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OFFICINE. n. f.
Laboratoire d'un pharmacien, endroit où il prépare ses médicaments. Il s'emploie aussi figurément et se prend toujours alors dans un sens péjoratif. Cette maison est une officine de calomnie. Ce journal est une officine de fausses nouvelles.

Littré (1872-1877)

OFFICINE (o-fi-si-n') s. f.
  • 1Local où les pharmaciens préparent ou gardent les substances médicamenteuses.

    On donne aussi le nom d'officine à l'iatrium des anciens médecins.

    Fig. On a dit à propos de l'invasion de l'empire romain par les multitudes barbares, que le Nord était l'officine du genre humain.

  • 2 Fig. Lieu où l'on étudie, où l'on compose des ouvrages de science.

    Par ironie et avec un sens péjoratif. Lieu où l'on prépare, où l'on manipule comme dans une officine de pharmacie. Une officine de calomnies. Le comité s'adressa donc [pour avoir un rédacteur en chef d'un journal d'opposition] à une de ces officines politico-littéraires qui expédient en province des hommes de talent à juste prix, Ch. de Bernard, un Homme sérieux, § IV.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et li poleins salt [saute] es cuisines, Despeçant vases, officines, Ces escueles, ces mortiers, Et ces plateax et ces doubliers, Fabliaua mss. p. 94, dans LACURNE. Les edefices et toutes les officines qui sont et seront ou [au] clos de ladite abbeye, Bibl. des ch. 6e série, t. III, p. 567.

XVe s. Si me fut advis que tout mon corps estoit aussy cler comme cristal ; car je veoys par dedens moy toutes les officines ainsi que nature les avoit ordonnées, et de quoy chascune servoit, entre lesqueles choses je prins moult à regarder mon cueur, que je veoye tout à plain, Perceforest, t. V, f° 96. Il print à regarder la grant richesse du temple et les subtilz ouvrages et puissans qui estoient en toutes les officines de ceans, ib. t. II, f° 95. Pour battre oille [huile] et molre [moudre] blé… hostieux, huisines et offechines y convenables, Souvenirs de la Flandre wallonne, juillet et août 1867, p. 106.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « officine »

Provenç. officina ; espagn. oficina ; du lat. officina, atelier, de ob, et facere, faire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin officina (« atelier, fabrique, manufacture »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Emprunt au latin officina.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « officine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
officine ɔfisin

Citations contenant le mot « officine »

  • Le nombre de pharmacies d'officine continue de décliner. Il en restait 21.425 au 1er janvier, soit 1.700 de moins en dix ans. Cette "restructuration du réseau", marquée par "une tendance au regroupement des officines" et au développement des maisons de santé pluridisciplinaires, s'accompagne d'une baisse du nombre de pharmaciens titulaires en 2019 (-1,4 %). Ils ont toutefois davantage d'adjoints (+1,6%), afin d'assurer leurs "nouvelles missions" (bilans de médication, vaccination...). egora.fr, Toujours moins de pharmacies d'officine en 2019 | egora.fr
  • Depuis le lancement de sa solution de téléconsultation en officine en mars 2019, 36 groupements d’officines (représentant plus de 17 000 pharmacies) ont signé un accord pour sa mise en place dans les pharmacies et pas moins de 19 000 médecins utilisent la solution de téléconsultation Maiia. 1 600 officines en France sont déjà équipées de ses services de télésoin et de téléconsultation en officine accompagnés par un pharmacien. , Téléconsultation en officine : Maiia (ex Docavenue) étend son réseau de pharmacies partenaires | Zone bourse
  • Un nouveau test arrive dans nos pharmacies: une goutte de sang pour savoir si l'on a été en contact avec le coronavirus. Cela permet de savoir si l'on a développé des anticorps. Le test se pratique uniquement en pharmacie, mais toutes les officines ne le proposent pas. France Bleu, Covid: Les premiers tests sérologiques arrivent en Côte-d'Or
  • OPINION : le PNF serait-il une officine au service du pouvoir, aux antipodes même des exigences d’un État de droit ? Contrepoints, Le Parquet National Financier, une officine à deux visages ? | Contrepoints
  • Vous pensez avoir contracté le coronavirus ? Depuis ce week-end, vous pouvez aller vous faire dépister dans les pharmacies. Les officines sont désormais autorisées à réaliser des tests sérologiques rapides, qui permettent de savoir en quelques minutes si l'on a fabriqué des anticorps contre le nouveau coronavirus, selon un arrêté publié au Journal officiel. France Bleu, Coronavirus : les pharmacies autorisées à réaliser des tests sérologiques rapides
  • Paris, le mercredi 15 juillet 2020 - Un arrêté publié au Journal Officiel le 11 juillet donne la possibilité aux pharmaciens d’officine de réaliser des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) de détection des anticorps dirigés contre le SARS-CoV-2. JIM.fr, JIM.fr - TROD Covid en officine : le veto des médecins
  • Au plus fort de l'épidémie, un salarié de pharmacie sur dix a été au moins une fois en arrêt de travail, rapporte à franceinfo l'Union des syndicats de pharmaciens d'officineFranceinfo, "Ce qui m’a pesé, c’est l’angoisse des gens" : comment la crise sanitaire a épuisé physiquement les pharmaciens

Images d'illustration du mot « officine »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « officine »

Langue Traduction
Anglais pharmacy
Espagnol farmacia
Italien farmacia
Allemand apotheke
Chinois 药店
Arabe مقابل
Portugais farmacia
Russe аптека
Japonais 薬局
Basque farmazia
Corse farmacia
Source : Google Translate API

Synonymes de « officine »

Source : synonymes de officine sur lebonsynonyme.fr
Partager