La langue française

Naïade

Définitions du mot « naïade »

Trésor de la Langue Française informatisé

NAÏADE, subst. fém.

A. −
1. MYTH. GR. Nymphe des sources et des ruisseaux. Les montagnes eurent leurs Oréades, les fontaines leurs Naïades, les forêts leurs Dryades et leurs Hamadryades (Dupuis, Orig. cultes, 1796, p.61):
1. Dans le hêtre immobile où rêvent les oiseaux On entend expirer toute voix incertaine; Viens, un dieu nous convie: en sa claire fontaine La naïade s'endort au sein des verts roseaux. Leconte de Lisle, Poèmes ant., 1852, p.118.
2. P. méton.
a) Représentation plastique de cette divinité. Synon. nymphe.Au pied [de l'escalier] Une vasque de bronze, où pleure une fontaine. Mais la source est tarie et l'on entend à peine Le bruit de l'eau perlant sur le torse ébréché Des naïades (Lorrain, Griseries, 1887, p.68).Les chasseresses élancées et les naïades de Jean Goujon (Faure, Hist. art, 1921, p.113).
b) L'onde, la source elle-même. La fraîche naïade, en ses grottes de mousse, S'écoulant sur des fleurs, mélancolique et douce (Chénier, Élégies, 1794, p.58).La naïade et l'azur [à Venise] ruissellent sous les vitres (Noailles, Éblouiss., 1907, p.17):
2. Arrêtés sur la hauteur, je m'assis plus bas, ce qui me donna la vue complète de la Naïade. Forte et jolie cascade, tombant de haut et raide, du fond de la belle conche et du petit bois sombre, entre les charmantes collines. Michelet, Journal, 1859, p.491.
3. P. anal., littér. ou p. plaisant. Baigneuse, nageuse. Belle, charmante naïade. Votre façon de vous habiller, vos cheveu. noirs qui ont l'air toujours mouillés, comme ceux d'une naïade sortant du bain (Flaub., Corresp., 1877, p.14).Certains rayons solaires donnent le cancer (...). Je suis effrayé quand je vois, sur la plage, spectacle charmant, tant de naïades exposées, quasi nues, à Apollon porte-feu, ainsi que des victimes expiatoires (L. Daudet, La Femme et l'amour, Paris, Flammarion, 1930, p.158).
B. − BOT. Plante monocotylédone aquatique, de la famille des Naïadacées (infra rem.), croissant dans les eaux douces de l'Europe centrale. Quelques espèces de plantes palustres et lacustres: lentille d'eau ou lenticule mineure (...), naïade majeure (Tout l'Univers, Paris, Hachette, t.12, 1972, p.2124).
C. − ZOOL. Larve aquatique d'insectes ayant des métamorphoses progressives (d'apr. Séguy 1967).
REM.
Naïadacées, subst. fém. plur.,bot. ,,Famille de végétaux Monocotylédones, renfermant environ cent vingt espèces réparties dans trois ou quatre genres et largement dispersées sur toute la surface du globe`` (G. Nicholson, Dict. pratique d'hortic. et de jard., Marseille, J. Laffitte, t.3, 1981 [1895-96], p.400).
Prononc. et Orth.: [najad]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1491 nayade «nymphe des fontaines, des rivières» (La mer des Histoires, I, 54a, d'apr. H. Vaganay ds Rom. Forsch. t.32, 1912, p.110); 1768, 17 juin «baigneuse» (Voltaire, Lettre à Ant. Deparcieux ds Corresp., éd. Th. Besterman, t.33, 1974, p.401); 2. 1803 bot. (Lamarck et Mirbel, Hist. nat. des végétaux, t.5, p.208). Empr. au lat. Naias, -adis, gr. Ν α ι α ́ ς, -α ́ δ ο ς «Naïade».

naïade, subst. fém.1. myth., « divinité des rivières et des sources. » 2. littér. ou plaisant., « baigneuse, nageuse »

Wiktionnaire

Nom commun

naïade \na.jad\ féminin

  1. (Mythologie) Nymphe des eaux douces, comme les fontaines, les rivières, les fleuves.
    • Une naïade ingénue, qui s’échappe de sa source, n’est pas plus timide, plus blanche ni plus naïve. — (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)
  2. (Botanique) Genre de plantes aquatiques, monocotylédones (famille des naïadées ou des naïadacées), telle que les naïas.
  3. (Littérature) ou (Par plaisanterie) Baigneuse, nageuse.
  4. (Malacologie) Famille de mollusques comprenant les conchifères des eaux douces.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NAÏADE. n. f.
T. d'Antiquité. Divinité qui, suivant la Fable, présidait aux fontaines et aux rivières.

Littré (1872-1877)

NAÏADE (na-ia-d') s. f.
  • 1Divinité inférieure qui, suivant le polythéisme, présidait aux fontaines et aux rivières. Je ne me déclare caution que de l'histoire du fleuve en colère [le Rhin], que j'ai apprise d'une de ses naïades qui s'est réfugiée dans la Seine, Boileau, Ép. IV, Passage du Rhin, au lecteur. Il [le dieu du Rhin] se trouble, il regarde, et partout sur ses rives Il voit fuir à grands pas ses naïades craintives, Boileau, Ép. IV. Je sais, quand le midi leur fait désirer l'ombre, Entrer à pas muets sous le roc frais et sombre, D'où parmi le cresson et l'humide gravier La naïade se fraie un oblique sentier, Chénier, Idylle, fragment.

    Fig. Ce serait à ceux qui ont des millions de quarante écus de rente, à se charger de ce grand ouvrage [amener l'Yvette à Paris] ; mais l'incertitude du succès les effraie, le travail les rebute, et les filles de l'opéra l'emportent sur les naïades de l'Yvette, Voltaire, Lett. de Parcieux, 17 juin 1768.

  • 2 Terme de botanique. Genre de plantes aquatiques, monocotylédones, famille des naïadées.
  • 3S. f. pl. Terme de zoologie. Famille de mollusques comprenant les conchifères des eaux douces.

    Se dit aussi de certaines araignées qui plongent dans l'eau.

    Genre de vers aquatiques. Il a vu de ces vers d'eau douce apodes, qu'il nomme assez improprement des naïades, qui multipliaient sous ses yeux par division naturelle, Bonnet, Œuv. t. XII, p. 141, dans POUGENS.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « naïade »

Lat. naias ; du grec ναϊὰς, νηϊὰς, de νάειν, couler. Au contraire, Kuhn, Zschr. f. vergl. Sprachf. t. I, p. 536, rattache ναϊὰς au sanscrit nâvyâs, les eaux des nuées, c'est-à-dire les navigantes, les nuages étant nommés dans le Véda nāvas, vaisseaux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin Naias[1], du grec ancien Ναϊάδες, Naïádes, ou Ναίδες, Naídes, ou Νάιτιδες, Náitides, de νάειν, náein (« couler »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « naïade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
naïade naiad

Citations contenant le mot « naïade »

  • Une chose est sûre, la plus ravie reste encore Matahari Bousquet en personne. A 23 ans, la jolie naïade a partagé sa joie sur les réseaux sociaux, ce 28 juin. La jeune femme a d'abord confirmé : "Comme vous l'aurez tous compris, cette année l'élection de Miss Tahiti n'aura pas lieu pour des raisons sanitaires". Et de conclure : "Mais ce n'est que partie remise, elle ne sera que plus grandiose l'année prochaine. Mais vous savez quoi ? Tout ça fait de moi la Miss Tahiti au plus long règne !! Vous êtes prêts pour un deuxième tour ?" Public.fr, Il y a un problème avec Miss Tahiti : pourquoi son élection fait tant jaser ?
  • Les naïades sont des déesses mythologiques, de belles femmes qui admiraient leurs corps dans le miroir de l’eau. Elles sont souvent représentées nues dans la peinture classique. J’ai voulu utiliser cette vision de la beauté classique pour l’éloigner de l’image normée que l’on donne du corps féminin. Mes naïades ont des corps généreux, avec des attitudes et sentiments qui représentent universellement toutes les femmes. La beauté d’un corps réside dans sa particularité et dans sa différence, mais aussi dans son attitude, l’ensemble formant l’expression qui s’en dégage. Et c’est cette beauté que j’ai voulu sublimer au travers de mes naïades. Artistikrezo, Julie Espiau : "Plus on ira vers l'acceptation des différents corps des femmes, plus elles seront épanouies" - Artistikrezo
  • En ce 14 juillet la délicieuse Clara Morgane a eu une pensée pour ses compatriotes. C'est en naïade qu'elle s'est présentée pour les entraîner dans l'été qui commence. Les internautes ont répondu présent à l'appel de la belle... Voici.fr, PHOTO Clara Morgane en bikini sur Instagram, ses abonnés envoutés - Voici

Traductions du mot « naïade »

Langue Traduction
Anglais naiad
Espagnol náyade
Italien naiade
Allemand najade
Chinois 奈德
Arabe نياد
Portugais náiade
Russe наяда
Japonais ナイアド
Basque naiadea
Corse naiad
Source : Google Translate API

Synonymes de « naïade »

Source : synonymes de naïade sur lebonsynonyme.fr

Naïade

Retour au sommaire ➦

Partager