La langue française

Mulâtre, mulâtresse

Sommaire

  • Définitions du mot mulâtre, mulâtresse
  • Étymologie de « mulâtre »
  • Phonétique de « mulâtre »
  • Citations contenant le mot « mulâtre »
  • Images d'illustration du mot « mulâtre »
  • Traductions du mot « mulâtre »
  • Synonymes de « mulâtre »

Définitions du mot « mulâtre, mulâtresse »

Trésor de la Langue Française informatisé

MULÂTRE, MULÂTRESSE, adj. et subst.

(Personne) dont les parents sont l'un de race blanche, l'autre de race noire et dont la peau présente une coloration assez sombre. Femme mulâtre ou (plus rarement) mulâtresse. Il trouva le sauvage (...) dans les mains du docteur mulâtre, qui continuait à l'examiner avec une grande attention (Ponson du Terr., Rocambole,t. 4, 1859, p. 115).Des métis, des mulâtres, quelques gauchos (...) bavardaient à voix faible ou s'enfonçaient, du même pas lent, dans les allées de bambous (Camus, Exil et Roy.,1957, p. 1665):
1. ... voici une anecdote : j'avais installé chez moi une mulâtresse. Quelles nuits! Ma femme couchait au premier, elle devait nous entendre. Elle se levait la première et, comme nous faisions la grasse matinée, elle nous apportait le petit déjeuner au lit. Sartre, Huis clos,1944, 5, p. 142.
[P. anal. d'aspect] Le marbre chaud s'éclairait et se dessinait peu à peu, d'un noir jaune (...), ayant (...) le ton recuit et le teint mulâtre de l'idole (Goncourt, MmeGervaisais,1869, p. 135).[La chienne] aboyait peu, (...) mais parlait d'autre manière (...), baissant, d'un air complice, ses paupières charbonnées sur ses yeux de mulâtresse (Colette, Mais. Cl.,1922, p. 150):
2. ... il y a peu de monde dans l'eau mais d'innombrables corps allongés sur le sable et qui se laissent douloureusement rissoler pour la seule joie de s'entendre dire, en revenant à leur galère quotidienne : « Comme vous êtes brun! ». L'amour-propre humain se contente de ces satisfactions de mulâtre... T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 281.
REM.
Mulâtrerie, subst. fém.,hapax. Aspect mulâtre (d'une personne). Contenson (...) se montra débarbouillé de sa mulâtrerie (Balzac, Splend. et mis.,1844, p. 329).
Prononc. et Orth. : [mylɑ:tʀ], [-lɑtʀ εs], [-la-]. Ac. 1762, 1718 : -lâtre; dep. 1835 : -lâtre, -lâtresse. Étymol. et Hist. A. Subst. 1. 1544 mullatre « métis (en général) » (Fonteneau, Cosmographie, p. 330 ds Arv., p. 351); 2. 1604 « personne née de l'union d'un Blanc avec une Noire ou d'un Noir avec une Blanche » (F. Martin, Description du premier voyage fait aux Indes Orientales, pp. 10-11, ibid. : il y a quelques mulastres ou mestis cest adire personnes yssuz d'hommes blancs et de femmes noires); 1681 mulâtresse fém. (Doc. in Satineau, Hist. de la Guadeloupe sous l'ancien régime, p. 354, ibid., p. 353). B. Adj. 1678 femme mulatre (Doc. in Oexmelin, Hist. des Avanturiers qui sont signalez dans les Indes, I, 56 ds Fried., p. 437a). Empr., avec adaptation de la terminaison d'apr. les mots suffixés en -âtre (v. TLF t. 3, p. 807b, s.v. − âtre), au port.mulato « métis (né d'un Noir et d'une Blanche ou d'une Noire et d'un Blanc) » (1524, A. G. da Cunha, Dic. etim., Nova Fronteira) adopté aussi sous la forme mulate (1672 ds Arv., p. 352) et mulat (1690, Fur.); le mot port. est lui-même d'orig. cast., dér. de mulo « mulet », le mulâtre étant un métis comme le mulet. Cf. FEW t. 6, 3, pp. 212b-213b. Fréq. abs. littér. Mulâtre : 128. Mulâtresse : 31. Bbg. Boulan 1934, p. 82. − Reinh. 1963, p. 43.

Wiktionnaire

Nom commun

mulâtre \my.lɑtʁ\ masculin ou féminin (l’usage hésite) (pour une femme on dit : mulâtresse)

  1. (Anthropologie) (Vieilli) Métis né d’un parent noir et d’un parent Blanche, d’un père blanc ou encore de deux personnes mulâtres.
    • « Nous n’avons qu’une belle mulâtre, une jolie femme, bien faite; mais elle est stérile.» — (Jean-Charles Houzeau, La terreur blanche au Texas et mon évasion, 1862)
    • Si Dris Ben-Aâlem, le caïd el-mechouar, gouverneur de la cour, commandant de la garde chérifienne, porte-parole du Sultan, était un mulâtre gigantesque à voix stentorienne. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 71)
    • Un mulâtre en chandail chiné de rouge et vert, en casquette de toile blanche, était entré derrière elle et refermait la porte. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. VI, Gallimard, 1937)

Adjectif

mulâtre \my.lɑtʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui possède un parent noir et parent blanc.
    • Un homme mulâtre.
    • Une femme mulâtre.

Nom commun

mulâtresse \my.lɑt.ʁɛs\ ou \my.lat.ʁɛs\ féminin (pour un homme on dit : mulâtre)

  1. Femme mulâtre, métisse issue d’un parent noir et l’autre blanc, ou bien de deux parents mulâtres.
    • Les femmes, d’un type tout différent de celles de Cadix, portaient sur la tête, au lieu de mantilles, de longs châles écarlates qui encadraient parfaitement leurs belles figures olivâtres, au teint presque aussi foncé que celui des mulâtresses, où la nacre de l’œil et l’ivoire des dents ressortent avec un éclat singulier. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • […] car il avait un valet de chambre, un cuisinier et un cocher, nègres tous deux, une mulâtresse et deux mulâtres sur la fidélité desquels il pouvait compter. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MULÂTRE. adj. des deux genres
. Qui est né d'un nègre et d'une blanche, ou d'un blanc et d'une négresse. Un domestique mulâtre. Une servante mulâtre. Substantivement, Un mulâtre. Une mulâtresse.

Littré (1872-1877)

MULÂTRE (mu-lâ-tr') adj.
  • 1Qui est né d'un nègre et d'une blanche, ou d'un blanc et d'une négresse. Un domestique mulâtre.
  • 2 S. m. Un mulâtre. Le blanc avec la noire, ou le noir avec la blanche produisent également un mulâtre dont la couleur est brune, c'est-à-dire mêlée de blanc et de noir ; ce mulâtre avec un blanc produit un second mulâtre moins brun que le premier ; et, si ce second mulâtre s'unit de même à un individu de race blanche, le troisième mulâtre n'aura plus qu'une nuance légère de brun qui disparaîtra tout à fait dans les générations suivantes, Buffon, Quadrup. t. VII, p. 195.

    Au fém. Une mulâtre, ou une mulâtresse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mulâtre »

(Date à préciser) De l’espagnol mulato, de mulo (« mulet ») et dérivé de mule avec le suffixe -âtre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Corruption de l'espagn. mulato, dérivé de mulo, mulet. Aux colonies on dit aussi mulate et mulatesse, à l'imitation de l'espagnol mulato et mulata.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mulâtre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mulâtre mylatr

Citations contenant le mot « mulâtre »

  • Le café au lait est une boisson mulâtresse. De Ramon Gomez de la Serna / Greguerias
  • Ainsi, le suspect est un homme mulâtre âgé de 25 à 30 ans. Il est mince, mesure environ 5 pieds 8 pouces (1,73 mètre) et pèse environ 160 livres (72 kilos). Il a les cheveux noirs et porte une coupe de style afro. «Ses cheveux ne sont pas nécessairement frisés, mais seraient de la même longueur partout sur sa tête (de deux à trois pouces de long)», a précisé le SPVG, en ajoutant que le suspect parle français et anglais. Le Journal de Québec, Gatineau: plus de détails sur le suspect d’une violente agression sexuelle | JDQ
  • Il a rencontré ma mère là-bas, elle-même métisse, fille d’une femme blessée, « abandonnée »chez les sœurs par un père blanc qui ne voulait plus s’encombrer de cinq enfants mulâtres.Mulâtresse. Mulâtre. Mulet. Qui est l’âne et qui la jument?Mais ça, c’est l’histoire de ma grand-mère...Elle a 85 ans et sa colère est intacte: sur son lit de mort, son vieux père lui demandait pardon mais refusait de la reconnaître... LaLibre.be, Mon père est né au Congo - La Libre
  • La mulâtresse Renée Lacascade et son mari André Pérye capent un portrait désabusé de la société guadeloupéenne des années 1920. Les loyautés politique et familiale déchirent les personnages. La confrontaton tourne au drame et révèle la mentalité des Antillais de l'époque, permettant de la sorte de mesurer son évolution depuis. , R. Lacascade, A. Pérye, L'Île qui meurt (1930)

Images d'illustration du mot « mulâtre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mulâtre »

Langue Traduction
Anglais mulatto
Espagnol mulato
Italien mulatto
Allemand mulatte
Chinois 黑白混血儿
Arabe مولاتو
Portugais mulato
Russe мулат
Japonais ムラート
Basque mulatto
Corse mulata
Source : Google Translate API

Synonymes de « mulâtre »

Source : synonymes de mulâtre sur lebonsynonyme.fr
Partager