La langue française

Métathèse

Sommaire

  • Définitions du mot métathèse
  • Étymologie de « métathèse »
  • Phonétique de « métathèse »
  • Citations contenant le mot « métathèse »
  • Traductions du mot « métathèse »
  • Synonymes de « métathèse »

Définitions du mot « métathèse »

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉTATHÈSE, subst. fém.

A. − LING. Interversion de phonèmes contigus ou non, à l'intérieur d'un mot. Il y a métathèse dans la forme populaire espagnole flaire pour fraile «moine» (B. Malmberg, Phonét., Paris, P.U.F., 1962, p. 72).La métathèse est l'un des traits les plus caractéristiques du picard moderne (Ch.-T. Gossen, Gramm. de l'anc. picard, Paris, Klincksieck, 1976, p. 114).
B. − MÉD. ,,Déplacement intentionnel d'un corps ou d'une substance, d'une région de l'organisme où ils sont nuisibles, dans une autre où ils ne le seront plus ou le seront moins`` (Méd. Biol. t. 2 1971). L'opération de la cataracte par abaissement est une métathèse (Littré).
C. − LOG. KANTIENNE. ,,Transposition des termes d'un jugement qui sert à déduire un autre par voie de raisonnement immédiat`` (Littré)
Prononc. et Orth.: [metatε:z]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1587 gramm. d'apr. FEW t. 6, 2, p. 58a; 1606 metathese (Nicot, s.v. bergier); 2. 1747 méd. (James, Dict. universel de méd., s.v. Metathesis); 3. 1840 philos. (Ac. Compl. 1842). Empr. au b. lat. des grammairiens metathesis (ives.), également «transposition des termes» (début ives.), du gr. μ ε τ α ́ θ ε σ ι ς «transposition de deux lettres» et «transposition de termes», au propre «transposition» d'où «transport» et «changement», dér. de μ ε τ α τ ι ́ θ η μ ι «changer de place», formé de μ ε τ α ́, v. mét(a)- et τ ι ́ θ η μ ι «mettre, poser» ( θ ε ́ σ ι ς «action de placer»); cf. la forme m. fr. methatesis «changement de terme» (Fabri, Art de pleine rhetorique, livre II, fo48 vo). Au sens 2 l'angl. metathesis est att. dep. 1696 ds NED.

Wiktionnaire

Nom commun

métathèse \me.ta.tɛz\ féminin

  1. (Linguistique) Métaplasme qui consiste dans l’inversion de deux lettres ou phonèmes.
    • La métathèse désigne l’échange de deux lettres, ainsi le nom ancien Bleinliuet donne Brélivet et sa variante Berlivet ; Melénec admet pour variante Ménélec. — (Albert Deshayes, « Les Noms de famille bretons », dans Revue française de Généalogie, N° spécial « Noms de familles », 2e sem. 2010, note p. 47)
    • Les rhéteurs parlent aussi de la métathèse et de l’antithèse. Dans le cas de la métathèse, on transpose des lettres dans le même mot. — (Alex L. Gordon, Ronsard et la rhétorique, Librairie Droz, 1970)
  2. (Chimie) Échange d’une ou de plusieurs liaisons ou groupes d’atomes entre espèces chimiques structuralement apparentées, conduisant sur le plan formel à des composés dans lesquels les liaisons des différents types sont en même nombre et de même nature, ou presque, que dans les réactifs.
    • Une métathèse est une réaction qui permet d’échanger des atomes ou groupes d’atomes de deux molécules de structures similaires en respectant les liaisons impliquées. — (Chimie organique, éditeur Dunod, 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉTATHÈSE. n. f.
T. de Grammaire. Figure qui consiste dans la transposition d'une lettre. Ainsi Fromage pour Formage.

Littré (1872-1877)

MÉTATHÈSE (mé-ta-tè-z') s. f.
  • 1Figure de grammaire, qui consiste dans la transposition d'une lettre. Blouque pour boucle est une ancienne métathèse.
  • 2 Terme de philosophie. Métathèse des jugements, se dit, dans la logique de Kant, d'une espèce de transposition des termes d'un jugement qui sert à en déduire un autre par voie de raisonnement immédiat.
  • 3 Terme de médecine. Toute opération tendant à transporter la cause d'une maladie du lieu où elle existe dans un autre où elle est moins nuisible. L'opération de la cataracte par abaissement est une métathèse.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MÉTATHÈSE, s. f. (Gram.) transpositio ; de μετὰ, trans, & τίθημι, pono. C’est un métaplasme par lequel les lettres dont un mot est composé sont mises dans un ordre différent de l’arrangement primitif. C’est par métathèse que les Latins ont formé anas du grec νήσσω, caro de κρέας, forma de μορφὴ ; l’ancien verbe specio, qui n’est plus usité que dans les composés aspicio, conspicio, despicio, exspicio, inspicio, perspicio, prospicio, respicio, suspicio, &c. vient par la même voie, du grec σκέπω. C’est de même par métathèse que les Espagnols disent milagro au lieu de miraglo, du latin miraculum ; que les Allemands disent operment au lieu d’orpement, comme nous disons orpiment d’auripigmentum ; & que nous-mêmes nous disons troubler pour tourbler de turbare, &c.

La principale cause de la métathèse, ainsi que des autres métaplasmes, c’est l’euphonie qui, dépendant immédiatement de l’organisation de chaque peuple, varie nécessairement comme les causes qui modifient l’organisation même. Je dis que c’est la principale cause ; car quand Virgile a dit (Æn. X. 394.) : Nam tibi, Tymbre, caput evandrius abstulit ensis ; il a mis Tymbre pour Tymber qui est trois vers plus haut : & ce n’est, selon la remarque de Servius sur ce vers, que pour la mesure de son vers, metri causa, qu’il s’est permis cette métathèse.

Métathese, (Médec.) transport ou changement de place d’une cause morbifique que l’on fait passer dans des parties où elle ne peut pas causer un grand dommage, lorsqu’on ne peut l’évacuer par les voies ordinaires.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « métathèse »

Μετάθεσις, déplacement, de μετὰ, voy. MÉTA…, et θέσις, action de poser (voy. THÈSE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin metathesis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « métathèse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
métathèse metatɛs

Citations contenant le mot « métathèse »

  • Par ailleurs, les chercheurs se sont aperçus que la réaction de métathèse pouvait aussi avoir lieu entre deux vitrimères de plastiques à l’origine incompatibles. Formant alors des alliages dont les propriétés peuvent s’avérer encore meilleures que les composants d’origine en matière d’imperméabilité, de résistance aux chocs ou de rigidité. Cela ouvre tout un nouveau pan de recherche en chimie des matériaux. Techniques de l'Ingénieur, Les vitrimères en passe de (vraiment) révolutionner l'industrie des plastiques | Techniques de l'Ingénieur
  • Membre de l’Académie américaine des arts et sciences et de l’Académie nationale des sciences aux USA, ce chimiste est aussi membre de plusieurs autres institutions. En 2005, il a été lauréat du prix Nobel de chimie avec Robert H. Grubbs et Yves Chauvin pour des travaux de développement de la méthode de la métathèse en synthèse organique, en particulier des oléfines, des hydrocarbures insaturés. , Fil Info | Richard Schrock, prix Nobel de chimie 2005, arrive à Strasbourg
  • Yves Chauvin a compris et publié en 1971 le mécanisme de la métathèse des oléfines. C’est ce travail fondamental, réalisé à l’Institut français du pétrole (IFP), qui l’a conduit à obtenir le prix Nobel de chimie en 2005. La métathèse des oléfines est une réaction catalytique majeure qui s’est développée industriellement à partir des années 1960. Elle a d’abord permis la transformation à basse énergie de molécules dérivées du pétrole en grands intermédiaires pour l’industrie. Elle permet aujourd’hui la préparation, à moindre coût, de molécules et matériaux à plus haute valeur ajoutée : des polymères techniques à propriétés multiples, comme des polyamides issus de la biomasse ou des polymères utilisés dans diverses activités sportives, des matériaux moléculaires comme pour la réflexion de la lumière, mais aussi des médicaments, des tensioactifs et des dérivés de produits naturels pour l’industrie des cosmétiques. Les applications de cette réaction sont maintenant multiples et nécessitent la création de catalyseurs toujours plus efficaces. CNRS Le journal, « Ce que nous lègue Yves Chauvin » | CNRS Le journal
  • C’est en 1971 qu’Yves Chauvin, aidé d’un de ses étudiants, Jean-Louis Herrison, a réussi à expliquer en détail le mécanisme d’une réaction appelé métathèse, ce qui a représenté, selon l’Académie des sciences, « un grand pas en avant puisqu’il montrait comment fonctionne le catalyseur ». La Croix, Décès d’Yves Chauvin, prix Nobel de chimie 2005
  • Tandis que les deux chercheurs anglais ont été honorés pour le développement de catalyseurs utilisables en métathèse, Yves Chauvin est distingué en tant qu'inventeur de cette technique. Il a en effet été le premier, en 1971, à décrire le phénomène en précisant les conditions opératoires, toujours employées aujourd'hui. Cette réussite exemplaire permettra-t-elle de redorer le blason de la recherche fondamentale en France ? Futura, Le prix Nobel de Chimie 2005 est un Français

Traductions du mot « métathèse »

Langue Traduction
Anglais metathesis
Espagnol metátesis
Italien metatesi
Allemand metathese
Chinois 复分解
Arabe إبدال
Portugais metátese
Russe метатеза
Japonais メタセシス
Basque metathesis
Corse metatesi
Source : Google Translate API

Synonymes de « métathèse »

Source : synonymes de métathèse sur lebonsynonyme.fr
Partager