La langue française

Méninge

Sommaire

  • Définitions du mot méninge
  • Étymologie de « méninge »
  • Phonétique de « méninge »
  • Citations contenant le mot « méninge »
  • Traductions du mot « méninge »
  • Synonymes de « méninge »

Définitions du mot méninge

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉNINGE, subst. fém.

A. − ANAT. Chacune des trois membranes superposées qui enveloppent l'encéphale et la moelle épinière. Méninges crâniennes, rachidiennes. Le trou occipital (...) par lequel s'engagent: la moelle allongée et ses méninges (G. Gérard,Anat. hum.,1912, p. 46).On distingue de dehors en dedans: la méninge dure (dure-mère), (...) la méninge molle (...), constituée d'un feuillet pariétal, l'arachnoïde (...) et d'un feuillet viscéral, la pie-mère, (...) entre ces deux feuillets circule le liquide céphalorachidien (Méd. Flamm.1975).V. arachnoïde ex. 3, artériotomie ex.
B. − Fam., au plur. Cerveau; intelligence. La tante ressemble à une imbécile. Jamais idées plus plates et dévotion plus étroite ne se sont logées dans les méninges d'une vieille fille (Feuillet,Morte,1886, p. 55).Ça ne doit pas beaucoup vous développer les méninges de conduire comme ça tous les jours cette espèce de boîte à sardines cahotante (Aragon,Beaux quart.,1936, p. 72).Dans ses méninges les échos d'une absurde obscène musique résonnent encore (Prévert,Paroles,1946, p. 251).
Loc. fam. Se casser, se fatiguer, se retourner, se torturer, se triturer les méninges. Vous ne voulez tout de même pas qu'on aille tout nus par les rues? dit Jacques, qui ne s'écartela point les méninges pour trouver une objection plus neuve (Miomandre,Écrit sur eau,1908, p. 199).
Prononc. et Orth.: [menε ̃:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. a) Ca 1370 miringue «chacune des membranes qui enveloppent le cerveau» (Chauliac, La Grande Chirurgie ds Sigurs, p. 66); 1478 méninge (Id., Le Livre appelé Guidon de la practique en cyrurgie, ibid.); b) 1860 plur. «cerveau, esprit» (Sainte-Beuve, Chateaubr., t.1, p.264); 1908 s'écarteler les méninges (Miomandre, loc. cit.); 1936 y a pas de quoi se casser les méninges! (Céline, Mort à crédit, p. 520). Empr. au lat. méd. de basse époque meninga (du gr. μ η ̃ ν ι γ ξ, -ι γ γ ο ς «membrane très fine, méninge»). Fréq. abs. littér.: 19.
DÉR. 1.
Méningé, -ée, adj.Relatif aux méninges. a) [D'un point de vue anat.] Cellules, enveloppes, espaces méningé(e)s. Dans les interventions abdominales, on a utilisé une anesthésie rachidienne en injectant, par ponction lombaire, un dérivé de la cocaïne dans le sac méningé qui entoure la moelle épinière et l'origine des nerfs auxquels elle donne naissance (Bariéty, Coury,Hist. méd.,1963, p. 780).En partic. Artères méningées. Branches de l'artère maxillaire interne irriguant en particulier la dure-mère et se ramifiant dans celle-ci. Crochet à artère méningée, du DrTh. de Martel (Catal. instrum. chir. (Collin), 1933, p. 420).Elliptiquement. La méningée moyenne et la petite méningée, branches de la maxillaire interne se subdivisent en un nombre considérable de rameaux dans l'étage moyen (G.Gérard,Anat. hum.,1912, p. 377).b) [D'un point de vue physiol.] Épisode, pathologie méningé(e); raideur, tumeur méningée. Une fièvre élevée doit toujours faire penser à la possibilité d'une pneumonie malgré l'intensité des réactions d'ordre méningé (P. Ménétrier, M. Stévenin dsNouv. Traité Méd.fasc. 1 1926, p. 298).L'état s'aggrave d'heure en heure. Ce matin, phénomènes méningés (Martin du G.,Thib.,Consult., 1928, p.1067).En partic. Hémorragie méningée. L'hémorragie méningée de l'adulte peut se présenter sous forme d'une hémorragie sous-arachnoïdienne ou sous forme sus-arachnoïdienne (Quillet Méd.1965, p. 357).Réaction méningée. Synon. de méningisme (rem. s.v. méningite).Syndrôme méningé. ,,Ensemble des troubles liés aux atteintes diffuses des méninges, quelle qu'en soit l'étiologie, qui regroupe des signes cliniques (céphalée, vomissement, constipation, raideur méningée) et des modifications de la composition du liquide céphalo-rachidien`` (Méd. Flamm. 1975). [menε ̃ ʒe]. 1resattest. a) 1803 «relatif aux méninges» (Boiste), b)1949 syndrome méningé (Garnier-Del.); de méninge, suff. -é*; cf.1765 méningée subst. fém. «artère qui se distribue à la dure-mère» (Encyclop.).
2.
Méningiome, subst. masc.Tumeur des méninges, relativement bénigne, se développant très lentement et entraînant une compression du cerveau. Les méningiomes intracrâniens sont généralement mis en évidence par l'artériographie (Lar. Méd.t. 21972).[menε ̃ ʒjo:m]. 1reattest. 1929 (Roussy ds Nouv. Traité Méd. fasc.5, 2, p. 273 et 310); dér. sav. de méninge, suff. -iome*; cf. l'angl. meningioma att. dès 1922 (NED Suppl.2).
BBG.Quem. DDL t. 18 (s.v. méningé); 14 (s.v. méningiome).

Wiktionnaire

Nom commun

méninge \me.nɛ̃ʒ\ féminin

  1. (Anatomie) Chacune des trois membranes qui enveloppent le cerveau et qui se nomment la dure-mère, la pie-mère et l’arachnoïde.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉNINGE. n. f.
T. d'Anatomie. Chacune des trois membranes qui enveloppent le cerveau et qui se nomment la Dure-mère, la Pie-mère et l'Arachnoïde.

Littré (1872-1877)

MÉNINGE (mé-nin-j') s. f.
  • Terme d'anatomie. Nom collectif des trois membranes qui enveloppent tout l'appareil cérébro-spinal, la dure-mère, l'arachnoïde et la pie-mère.

    Certains philosophes plaçaient l'âme dans les méninges. Quand on n'a rien de nouveau à dire, sinon que le siége de l'âme est dans les méninges, on ne doit point prodiguer le mépris pour les autres et l'estime pour soi-même à un point qui révolte tous les lecteurs, à qui cependant l'on veut plaire, Voltaire, Mél. Litt. Obs. sur un ouvrage de Marat.

    Il se dit quelquefois de la dure-mère seule.

HISTORIQUE

XVIe s. Trepaner, afin d'oster les os qui compriment et piquent les meninges, Paré, Introd. 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « méninge »

Du latin meninga.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Μῆνιγξ, μήνιγγος, membrane.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « méninge »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
méninge menɛ̃ʒ

Citations contenant le mot « méninge »

  • Eric Song (Université de Yale), premier auteur de ces travaux, Jean-Léon Thomas (Inserm/CNRS/Sorbonne Université), Akiko Iwasaki et leurs collègues se sont penchés sur le réseau lymphatique méningé pour savoir si celui-ci régulait le système immunitaire en réponse à la présence d’une tumeur cérébrale. Véritable tuyauterie de vaisseaux lymphatiques parcourant les méninges autour du cerveau, le réseau lymphatique méningé suscite un intérêt particulier depuis des études publiées au cours des cinq dernières années montrant sa connexion aux ganglions lymphatiques du cou (qui sont le lieu de prolifération et de différenciation des cellules immunitaires), ainsi que sa fonction de drainage des cellules immunitaires vers ces derniers. Salle de presse | Inserm, Tumeurs cérébrales : le réseau lymphatique méningé ouvrirait une nouvelle piste thérapeutique | Salle de presse | Inserm
  • Inévitables en affaires, les réunions d’entreprise ne sont pas l’activité professionnelle la plus populaire. La vérité est que vos employés préfèrent probablement faire autre chose que de participer à une autre réunion ou séance de remue-méninge. Heureusement, il existe de nombreuses façons amusantes et interactives de donner un nouveau souffle à un cycle de réunion qui frise l’ennui. Grenier aux Nouvelles, Rendez vos réunions moins ennuyantes | Grenier aux nouvelles
  • «Les jeux de rôles améliorent la communication, brisent l’intimidation par l’inclusion sociale, créent des cercles d’amis, favorisent l’expression orale, font travailler les méningeL'Écho de la Tuque, Inventer des légendes avec un jeu de rôle virtuel imaginé à la Maison de jeunes - L'Écho de la Tuque
  • Notre cerveau est fragile comme un œuf. Notre crâne est une boîte. Mettez un œuf dans une boîte, secouez : vous obtiendrez alors un mélange même pas digne de faire une omelette. Si la nature n’avait pas bien fait les choses, c’est  ce qu’il se passerait pour notre cerveau Au moindre coup de frein, il viendrait s’écraser contre les os de notre front. Or il ne se passe rien de tout cela. Ce miracle quotidien nous le devons précisément aux méninges et au liquide céphalo-rachidien. www.pourquoidocteur.fr, Les méninges… lorsqu’elles sont infectées… c’est la méningite !
  • «L’idée de faire un cinéparc à Plessisville nous est venue durant notre remue-méninge suite à l’annulation de toutes les activités estivales. Nous avions la place pour le faire et cette activité est idéale pour respecter les mesures sanitaires en vigueur en raison de la COVID-19», indique la coordonnatrice au tourisme et aux évènements, Cindy Allaire. La Nouvelle Union et L'Avenir de l'Érable, Énorme succès pour l’activité «cinéparc» à Plessisville - La Nouvelle Union et L'Avenir de l'Érable
  • Peut-on entraîner son cerveau à brasser des idées? Certainement! Avec la bonne méthode et un peu de pratique, il est facile de développer sa créativité et de stimuler son imagination. En équipe ou en solo, au boulot ou à la maison, le remue-méninges ouvre la voie au subconscient et permet aux grandes idées de sortir de leur cocon. Voici comment s'y prendre. La Presse, Astuces pour un remue-méninges efficace | SUITE

Traductions du mot « méninge »

Langue Traduction
Anglais meninge
Espagnol meninge
Italien meninge
Allemand meninge
Chinois 脑膜
Arabe سحائي
Portugais meninge
Russe meninge
Japonais 髄膜
Basque meninge
Corse meninge
Source : Google Translate API

Synonymes de « méninge »

Source : synonymes de méninge sur lebonsynonyme.fr
Partager