La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « melon »

Melon

Variantes Singulier Pluriel
Masculin melon melons

Définitions de « melon »

Trésor de la Langue Française informatisé

MELON, subst. masc.

A. − HORTICULTURE
1. Plante potagère annuelle (de la famille des Cucurbitacées) à tige rampante et à feuilles échancrées qui produit des fruits comestibles. Melons en pleine terre; melons sur couche; cloche à melons; pincer les melons. Il ne faudra pas oublier d'irriguer les rigoles qui encadrent les melons, et d'arroser à la main les balsamines (Colette,Naiss. jour,1928, p.6):
1. J'accepte avec beaucoup d'empressement (...) quelques graines de melons de Valence. Il y a à Cannes des melons de cette espèce, mais ils dégénèrent au bout de quelques générations et tendent à devenir citrouilles. Mérimée,Lettres ctessede Montijo,1867, p. 321.
P. méton. Fruit de cette plante, de forme ronde ou ovale, à écorce lisse ou striée de côtes, qui possède une chair juteuse et sucrée, le plus souvent de couleur orangée. Melon brodé, cantaloup, sucrin; melon au porto; melon confit; melon d'Espagne; confiture de melon. Pris (pour tout dîner) une tranche de melon glacé chez Tortoni (Barb. d'Aurev.,Memor. 1,1837, p.145).J'allais au château. On mangeait du melon avec le beurre et puis encore au dessert du melon avec du sucre (Barrès,Cahiers,t.1, 1897, p.137):
2. ... tous les fruits de tous les étés du monde, raisins gluants, melons couleur de beurre, figues pleines de sang, abricots en flammes, viennent dans le même moment rouler aux étals de nos marchés. Camus,État de siège,1948, 1repart., p.197.
2. Melon d'eau. Pastèque. Nous avons rencontré une caravane qui partait chargée de pastèques pour Kôçéir, nous en achetâmes plusieurs (...), je mangeais la pulpe rouge et neigeuse d'un de ces melons d'eau (Du Camp,Nil,1854, p.293).Les belles pastèques dont l'âne descend le soir au Pausilippe une double cargaison (...), melons d'eau que l'on fend, que l'on débite en tranches rouges (Cendrars,Bourlinguer,1948, p.96).
B. − CHAPELL. (Chapeau) melon. Chapeau d'homme, en feutre rigide, à bords étroits et à fond bombé, en usage surtout à la fin du xixes. et au début du xxe. Il était coiffé d'un melon brun, à bords plats (Huysmans,À rebours,1884, p.145).Le faux fils de famille, en chapeau melon trop haut (Larbaud,Barnabooth,1913, p. 149).Un ridicule petit chapeau melon complétait l'ensemble (Gide,Si le grain,1924, p.405).V.chapeau ex. 4.
C. − P. anal.
1. Arg. et pop. Tête. Coups de melon dans la poitrine (Esn.1966).
2. Arg. et pop., vieilli. Imbécile. Synon. cornichon.Tourterot: Vous êtes si melons à Châtellerault! Médard domestique: Possible; mais, quand on s'adresse aux melons (...) qu'on veut être compris des melons, m'est avis qu'il faut leur parler le langage... melon (Labiche,Deux papas,1845, i, 1, p.381):
3. ... rugissons contre M. Thiers! Peut-on voir un plus triomphant imbécile (...)! Non, rien ne peut donner l'idée du vomissement que m'inspire ce vieux melon diplomatique, arrondissant sa bêtise sur le fumier de la bourgeoisie! Flaub.,Corresp.,1867, p. 346.
Emploi adj. Eh bien! me dit-il, tu es encore joliment melon de piauler comme ça. Ce fut à peine si je compris, c'était là un argot que je ne savais pas encore (Du Camp,Mém. suic.,1853, p.31).V. supra ex. de Labiche.
Arg. scol. Élève de première année, à Saint-Cyr. [Sous Louis-Philippe] L'ancien (...) appelait la recrue, melon (Titeux, St-Cyr,1898, p. 329).1870! (...) Les Saint-Cyriens, grands anciens, anciens, melons et petits melons allaient payer largement leur tribut ([Saint-Cyr], Centenaire St-Cyr,1908, p.44).
3. Région. (fr. d'Afrique du Nord). Nord-Africain. Synon. péj. bicot, bougnoul, crouillat, raton:
4. Nous sommes quatre journalistes (...). Nous essayons (...) sur cette place où sont tombés, un mois plus tôt, les derniers martyrs de l'Algérie française, d'engager le dialogue: impossible. «Combien il vous paie, le F.l.n.?» (...) «Allez, vous les aurez les «melons», jusqu'à Poitiers!» L'Express,3-9 juill. 1972, no1095, p.96.
REM.
Melonier, subst. masc.,rare. Producteur de melons. Vous avez exécuté ma commission du melon. Si vous rencontriez chez la comtesse un M. Polo, député de Valence, il serait le melonier qu'il me faudrait. Demandez la graine de melons musqués de Valence (Mérimée,Lettres Duchesse de Castiglione,1868, p.67).
Prononc. et Orth.: [məlɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Plur. des chapeaux melon ou chapeaux melons (voir Loti, Japoneries, 1889, p.295 et Jammes, Robinsons, 1925, p.146). Étymol. et Hist. 1. Ca 1256 bot. (Aldebrandin de Sienne, Rég. du corps, éd. L. Landouzy et R. Pépin, 51, 10: fera une decoction de violetes, de poumes de semence de cahoides, de melons, de citroles, d'ierbes froides); 2. a) 1827 «imbécile» (Granval, Vice, p.104); b) 1833 «tête» (d'apr. Esn.); c) 1830-38 «élève de la première année de Saint-Cyr» (d'apr. Titeux, op. cit., p.328); 3. 1877 «chapeau d'homme de forme ronde et bombée» (A. Daudet, Nabab, p.139); 1880 chapeau-melon (Journal des dames et des demoiselles, 2enode déc., 41 a ds Quem. DDL t.16); 4. 1962 «arabe» (Lanly, p.51). Du b. lat. melonem, acc. de melo «fruit d'une sorte de cucurbitacée», abrév. du lat. class. melopepo «id.», lui-même issu du gr. μ η λ ο π ε ́ π ω ν «id.» (comp. de μ η λ ο ν «pomme» et de π ε ́ π ω ν «cuit par le soleil, mûr»). Il n'est pas possible de savoir si le mot a toujours été connu ou s'il a été repris au lat. (cf. aussi l'ital. mellone et l'esp. melón «id.», v. FEW t.6, 1, p.685a). Le sens d'«imbécile», prob. issu de celui de «tête», lui-même issu d'une métaph. usuelle sur les noms de fruits (cf. citron, fraise, pomme...), a donné lieu p.ext. (avec en plus la notion de «débutant») au sens 2 c (cf. Esn. et Cellard-Rey). L'emploi de melon au sens d'«arabe» est obscur, Cellard-Rey propose l'hyp. d'une métaph. sur la coiffure (calotte, chéchia). Fréq. abs. littér.: 338. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 239, b) 333; xxes.: a) 431, b)795.
DÉR. 1.
Melonné, -ée, adj. et subst. fém.,bot. a) Adj. Qui a la forme d'un melon. (Dict. xixeet xxes.). b) Subst. fém. Courge à limbe droit. Synon. pépon musqué (ibid.). [məlɔne]. Littré: meloné. 1reattest. 1840 adj. (Ac. Compl. 1842); de melon, suff. -é*.
2.
Melonnière, subst. fém.Terrain réservé à la culture des melons, endroit où l'on cultive des melons. Des carrés de légumes, une melonnière dont les cloches brillaient à la lune (Hugo,Misér.,t.1, 1862, p.551).Jean Alibert, qui travaillait à la melonnière (Bosco,Mas Théot.,1945, p.122). [məlɔnjε:ʀ]. Ac. 1694 et 1718: melonniere, 1740: melonniére, dep. 1762: melonnière. 1reattest. 1534 [éd.] meloniere (B. de La Grise, Livre doré de Marc Aurèle, fo71 ro); de melon, suff. -ière (v.-ier).

Wiktionnaire

Adjectif - français

melon \mə.lɔ̃\ invariable

  1. Couleur orange jaunâtre de la couleur de la chair du melon. #DE9816

Nom commun - français

melon \mə.lɔ̃\ masculin

  1. (Botanique) Plante rampante, potagère, annuelle, de la famille des cucurbitacées et qui produit des fruits comestibles.
  2. (Botanique) Fruit de cette plante, à la peau épaisse jaune ou verte, à la chair orange, jaune parfois verte selon les espèces et juteuse.
    • Le melon de Cavaillon.
    • Cependant, le caractère vraiment ornemental et architectural des armoiries, qui ne tolérait pas une représentation des objets sous leur forme parfaitement naturelle, se conserva […] jusqu’au milieu du 16e [siècle]. Depuis, les bonnes traditions allèrent s’affaiblissant, jusqu’au 19e qui a été témoin de la décadence complète de cet art vénérable, dont il semble qu’on eût oublié même les principes les plus élémentaires. Les armoiries qui offrirent le spectacle écœurant de lions pleins de mansuétude dont l’attitude chancelante fit supposer qu’ils étaient pris de vin, de sauvages minés par la phtisie ou bien se pavanant en petits-maîtres sauf le costume, d’aigles à l’air de serins de canarie, de casques en forme de melon ou de bonnet de nuit, inondèrent le monde. — (Johannes Baptist Rietstap, Armorial général : précédé d’un Dictionnaire des termes du blason, tome 1 (A–K), G. B. van Goor Zonen, Gouda, 1884)
    • […] partager l’indignation devant la grandiloquence creuse de cette sculpture qui est comme ces énormes melons dont on dit quand on en a goûté : c’est de la courge ! — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 210)
  3. (Habillement) Chapeau melon.
    • Ces dames n’ont plus d’autre sujet de conversation. Pensez donc : après trois ans de chapeau haut de forme et de pardessus ultra chic, M. le délégué est apparu avec un simple « melon » et une espèce de cover-coat ! Littéralement, son élégance a descendu de plusieurs crans ! — (Léon Frapié, La maternelle, Librairie Universelle, 1908)
    • C’était un « melon » qui naturellement, subissait toutes les phases du cabossage et de l’aplatissement. Son possesseur avait beau le retaper, l’épousseter, le placer à distance, une fatalité sournoise voulait que, tout à coup, tantôt l’un, tantôt l’autre des acrobates s’élançât à pieds joints sur lui. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • C’était le marquis de Vivès, en costume de velours, melon gris et monocle à l’œil, juché sur une solide jument de trait. — (Marcel-E. Grancher, Dombes, Éditions Optic, 1945, page 96)
    • 29 octobre 1940 – Les Anglais ont toujours eu le privilège d’ignorer le contexte. Je les vois d’ici poursuivre leurs conversations dans la City, sous les bombes, en époussetant d’une chiquenaude sur leurs melons des débris d’immeubles. — (Benoîte et Flora Groult, Journal à quatre mains, Denoël, 1962, page 100)
  4. (Vulgaire) (Péjoratif) (Injurieux)[2] Personne d’origine maghrébine, bicot, bougnoule, crouillat, raton.
    • Nous sommes quatre journalistes […]. Nous essayons […] sur cette place où sont tombés, un mois plus tôt, les derniers martyrs de l'Algérie française, d'engager le dialogue : impossible. « Combien il vous paie, le FLN ? » […] « Allez, vous les aurez les « melons », jusqu'à Poitiers ! » — (L'Express, 3-9 juillet 1972)
  5. (Argot) Personne niaise, imbécile, cornichon.
    • Tourterot : Vous êtes si melons à Châtellerault !
      Médard domestique: Possible ; mais, quand on s'adresse aux melons (...) qu'on veut être compris des melons, m'est avis qu'il faut leur parler le langage... melon.
      — (Eugène Labiche, Deux Papas très-bien, 1845)
  6. (Zoologie) Organe situé sur la tête des cétacés.
  7. (Viticulture) Cépage donnant de petits grains de raisins doré serrés en petites grappes. Il s'agit d'un croisement entre le pinot et et l'heunisch blanc ou gouet. On le cultive en Bourgogne d'où son autre nom melon de Bourgogne. On le nomme muscadet dans la région de Nantes. En 2006 on en cultivait 2000 hectares en France.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MELON. n. m.
Plante de la famille des Cucurbitacées, dont la tige rampe sur le sol et dont le fruit, gros et côtelé, est d'un goût agréable. Cultiver des melons. Couche de melons. Melons sur couche, en pleine terre. Melon à côtes. Une tranche, une côte de melon. Melon d'eau. Voyez PASTÈQUE. Par analogie, Chapeau melon, ou absolument Melon, Chapeau de feutre rond et bombé.

Littré (1872-1877)

MELON (me-lon) s. m.
  • 1Nom vulgaire et spécifique du cucumis melon, cucurbitacées. Ou quelque longue pluie, inondant vos vallons, A-, t-elle fait couler vos vins et vos melons ? Boileau, Sat. III.
  • 2Nom du fruit de cette plante, juteux et sucré ; les principales variétés sont le cantaloup et le sucrin. Je vous assure qu'il y a ici [en Espagne] tel melon que l'on pourrait venir manger de quatre cents lieues, Voiture, Lett. 39.

    Melons de saison, melons qui mûrissent depuis le 20 juillet jusqu'à la fin d'octobre.

    Melon brodé, melon sur l'écorce duquel il y a comme des lacs.

    Fig. Flairer le melon à la queue, s'efforcer de pénétrer certains mystères ; locution qui vient de ce que, pour apprécier la qualité d'un melon qu'on achète, on le flaire surtout à la queue. …J'ai une petite friquette au logis, qui commence déjà à vouloir flairer le melon à la queue, Seconde farce tabarinique, dans FR. MICHEL, Argot.

  • 3Melon d'eau, ou pastèque, plante qui n'est pas une variété de melon, mais bien la cucurbite pastèque (cucurbitacées) et son fruit.
  • 4Dans le langage populaire, se dit pour niais, nigaud. Quel melon ! On emploie de même citrouille, cornichon.
  • 5Étui de carton battu et recouvert d'une peau et qui sert en voyage pour renfermer les perruques.
  • 6Melon de mer, nom vulgaire de l'échinomètre esculent (échinodermes), qui est l'oursin comestible de certains auteurs, et, pour d'autres, l'oursin melon de mer.
  • 7Nom que les marchands donnent quelquefois à la volute gondole (coquille).
  • 8Melons pétrifiés, géodes ou cailloux chambrés, dont les cavités sont remplies de cristaux.

    Melon du Mont-Carmel, se dit des cornalines globuleuses dont l'intérieur est creux et tapissé de cristaux.

HISTORIQUE

XVIe s. Le naturel des melons ou poupons est de n'estre transplantés, ains d'achever leur cours en leur seminaire, De Serres, 540.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MELON. Ajoutez :
9Nom vulgaire d'une bosselure qui se forme à la cornée, dans le ramollissement de cette membrane.
10 Nom, dans Saône-et-Loire, d'un cépage dit aussi gamet blanc, les Primes d'honneur, Paris, 1873, p. 378.
11Anciennement, nom des paquets de lettres dans le service de la poste. … Et auxdits courriers [défense] de s'en charger [de matières précieuses], ni mettre dans leurs malles et valises, que les lettres et paquets de lettres dits melons, qui leur seront baillés et consignés, Ord. royale du 18 juin 1681.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « melon »

(1256)[1] Du latin melo, melonis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. melo ; catal. meló ; espagn. melon ; portug. melão ; ital. mellone ; dérivé de melo, qui est dans le lat. melopepo ; melo représente μήλων, pomme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « melon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
melon mœlɔ̃

Fréquence d'apparition du mot « melon » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « melon »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « melon »

  • Le mariage et le melon, par hasard, sont bons.
    Proverbe espagnol
  • Les Européens qui fument de l'opium me font penser aux Chinois qui portent des chapeaux melons.
    Sacha Guitry — L'esprit
  • Le melon a été divisé en tranches par la nature afin d'être mangé en famille. La citrouille étant plus grosse peut-être mangée avec les voisins.
    Bernardin de Saint-Pierre — Etude de la nature XI
  • Mi-légume, mi-fruit, le melon est la star de l’été. Apprécié pour sa chair délicieusement sucrée, il est en outre riche en eau et donc peu calorique.
    Courrier picard — Le melon, c’est si bon
  • Il n'y a que deux belles choses au monde, les femmes et les roses, et que deux bons morceaux : les femmes et les melons.
    François de Malherbe
  • Les amis de l'heure présente Ont le naturel du melon ; Il faut en essayer cinquante Avant d'en rencontrer un bon.
    Claude Mermet — Le Temps passé
  • Coloré, rafraîchissant, sucré, juteux, parfumé... Le melon est l’aliment de l’été par excellence. En plus de ses atouts gustatifs, ce fruit regorge de multiples vertus. Découvrez quelles sont les nombreuses propriétés de cet allié santé qui se glisse dans nos assiettes à l’arrivée les beaux jours.
    Femme Actuelle — Quels sont les bienfaits du melon ? : Femme Actuelle Le MAG
  • Salade de melon, pastèque, menthe et mozzarella
    NotreTemps.com — Salade de mâche au melon et au raisin
  • Tout est bon à voler. Même les melons. Il était aux alentours de 20 h 30, jeudi soir, à Monteils. Un témoin a vu deux individus commettre un vol sur le site des établissements Rouquette, grossiste en fruits et légumes, installé sur la zone artisanale de Lender, sur la route de Septfonds. Il a aussitôt donné l’alerte.
    ladepeche.fr — Monteils. Tarn-et-Garonne : père et fils volent 400 kg de melons - ladepeche.fr
  • Ana Teixeira/Interfel / Le melon, le légume caméléon
    NRJ.fr — Le melon, le légume caméléon - NRJ.fr
Voir toutes les citations du mot « melon » →

Traductions du mot « melon »

Langue Traduction
Anglais melon
Espagnol melón
Italien melone
Allemand melone
Chinois
Arabe شمام
Portugais melão
Russe дыня
Japonais メロン
Basque meloi
Corse melone
Source : Google Translate API

Synonymes de « melon »

Source : synonymes de melon sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot melon au Scrabble ?

Nombre de points du mot melon au scrabble : 7 points

Melon

Retour au sommaire ➦