La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « pastèque »

Pastèque

[pastɛk]
Ecouter

Définitions de « pastèque »

Pastèque - Nom commun

  • (Botanique) Genre de plante cucurbitacée, Citrullus lanatus, cultivé pour son fruit volumineux.

    L’après-midi ces dames et demoiselles parées de leurs plus beaux atours se pavanaient en grappes serrées tout le long de la rue centrale (seule rue large) en jacassant et grignotant des pépons de courges et pastèques grillées et salées. — Aurore Lebouteux, Regards sur le passé
  • (Botanique) Fruit comestible du Citrullus lanatus, caractérisé par sa grande taille, sa peau lisse et sa chair colorée variant du rose au rouge ou verdâtre.

    La tabatière — Sauveur se plaisait à nommer ainsi la dame affable et dodue qui tenait la petite boutique tabac-journaux-papeterie du bourg — se fendit pour lui d’un large sourire en tranche de pastèque. — (Hélène de Monaghan, Suite en noir, Librairie des Champs-Élysées, 1970, chapitre Samedi 19 août)

Expressions liées

  • Champ de pastèques
  • Confiture, sorbet de pastèque
  • Faire saigner la pastèque (Frapper à la figure)
  • Marchand de pastèques
  • Mordre dans une pastèque
  • Pastèque blanche, rouge

Étymologie de « pastèque »

Du français du XVIIe siècle, dérivé de l'arabe بطيخ, bṭīḫ (melon). Le mot a aussi été influencé par le portugais pateca et albudieca, et le catalan albudeca.

Usage du mot « pastèque »

Évolution historique de l’usage du mot « pastèque » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « pastèque » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Synonymes de « pastèque »

Citations contenant le mot « pastèque »

  • On ne porte pas deux pastèques dans une seule main.
    Proverbe persan
  • Sa chair rouge doit être ferme, légèrement sucrée. Si vous la préférez entière, inspectez son écorce. Épaisse, elle doit être lisse et brillante. Si vous remarquez des taches jaunes sous la pastèque, c’est bon signe, cela signifie qu’elle est parfaitement sucrée et prête à être dégustée.
    Gourmande, de saison, à croquer ou à boire... Cet été, misez sur la pastèque | Actu
  • -- Découpez une pastèque en deux.
    France Bleu — La pizza pastèque
  • Avoir goûté de la pastèque, c’est savoir ce que mangent les anges.
    Mark Twain
  • Bien la choisir, la conserver et la préparer n'est pas toujours simple. Découvrez trois astuces pour ne plus vous louper avant de déguster une pastèque. Explications.
    Femme Actuelle — Ces 3 erreurs que l'on fait tous avec la pastèque : Femme Actuelle Le MAG
  • Le melon et la pastèque sont les fruits d'été les plus consommés durant la période estivale
    France Bleu — Melon et pastèque à déguster sur France Bleu Alsace
  • Élément indispensable de toute virée à la plage ou nuit au camping, la pastèque peut aussi être à l'origine d'une activité amusante appelée suikawari (スイカ割り). Les yeux bandés, un joueur muni d'un grand bâton suit les indications d'un camarade pour se placer face au fruit, et d'un grand coup, tente de l'ouvrir en deux.
    DozoDomo — Suikawari, le jeu japonais de l'ouverture de pastèque | DozoDomo
  • EDITO : Evidemment nous savions toutes et tous qu’à l’approche de l’été, la pastèque demeurait un fruit sympathique très apprécié des petits et des grands. Pour sa fraicheur d’abord, son petit gout sucré à suivre, et son véritable pouvoir désaltérant. Et en démocratie ?
    FranceSoir — Municipales 2020 : Saveur pastèque !

Traductions du mot « pastèque »

Langue Traduction
Anglais watermelon
Espagnol sandía
Italien anguria
Allemand wassermelone
Chinois 西瓜
Arabe البطيخ
Portugais melancia
Russe арбуз
Japonais スイカ
Basque sandia
Corse sandia
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.