La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « martin »

Martin

Variantes Singulier Pluriel
Masculin martin martins

Définitions de « martin »

Trésor de la Langue Française informatisé

MARTIN1, subst. masc.

ORNITH. Passereau dentirostre, plus petit que le merle, ayant les moeurs de l'étourneau, grand destructeur d'insectes et particulièrement de sauterelles. Le cardinal, vêtu de sa plume écarlate, En leurs nids cotonneux trouble les colibris. Les martins au bec jaune et les vertes perruches, Du haut des pics aigus, regardent l'eau dormir; Et, dans un rayon vif, autour des noires ruches, On entend un vol d'or tournoyer et frémir (Leconte de Lisle, Poèmes barb., 1878, p. 174).
Rem. Roll. Faune t. 2 1967 ds FEW t. 6, 1, p. 385, s.v. martinus signale qu'en Charente-Maritime, martin noir désigne le martinet.
Prononc.: [maʀtε ̃]. Étymol. et Hist. 1753-67 (Buffon, Hist. nat., Quadrup., t. 5, p. 185 ds IGLF). Du nom propre Martin, peut-être saint Martin, pour des raisons inconnues (FEW 6 1, 388; Bl.-W.1-5). Pour Guiraud (Étymol. 1967, p. 111) le rapport avec le prénom Martin est secondaire. Fréq. abs. litt.: 148.

MARTIN2, subst. masc.

TECHNOL. Lourde plaque de pierre, qu'on manoeuvre au moyen d'une poignée et qui sert à faire rouler le sable sur une surface à polir (marbre, granit, verre, etc.). (Ds Lar. encyclop., Lar. Lang. fr.).
Prononc.: [maʀtε ̃]. Étymol. et Hist. 1873 (Lar. 19e). Emploi fig. du nom propre Martin, des noms d'outils ayant souvent été formés à l'aide d'anthropon., cf. davier, guillaume.

Wiktionnaire

Nom commun - ancien français

martin \Prononciation ?\ masculin

  1. Idée, projet.
    • chanter, parler, plaider d’autre martin.
      changer de ton.

Nom commun 2 - français

martin \maʁ.tɛ̃\ masculin

  1. Plaque de pierre munie d’une poignée et qui sert à faire rouler le sable sur une surface à polir (marbre, granit, verre, etc.).

Nom commun 1 - français

martin \maʁ.tɛ̃\ masculin

  1. (Ornithologie) Oiseau de la famille des sturnidés (genre Acridotheres ou Ampeliceps).
    • Le cardinal, vêtu de sa plume écarlate,
      En leurs nids cotonneux trouble les colibris.
      Les martins au bec jaune et les vertes perruches,
      Du haut des pics aigus, regardent l’eau dormir ;
      Et, dans un rayon vif, autour des noires ruches,
      On entend un vol d’or tournoyer et frémir.
      — (Leconte de Lisle, Poèmes barb., 1878, page 174)
    • Le soir, quand les martins jacassent dans les grands arbres du jardin, il y a la voix douce et jeune de Mam en train de dicter un poème, ou de réciter une prière. — (J. M. G. Le Clézio, Le Chercheur d'or, Gallimard, 1985)
  2. (Ornithologie) (Familier) (Par ellipse) (Peu usité) Martin-pêcheur (d'Europe).
    • Le martin métallique y vole et son reflet persiste dans l'œil étonné du pêcheur. — (Francis Jammes, Clairières Dans Le Ciel (1902-1906), Mercure de France, Paris, 1918, page 94)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MARTIN (mar-tin) s. m.
  • Nom propre qui se trouve dans plusieurs locutions proverbiales.

    Il y a plusieurs ânes qui s'appellent Martin, c'est-à-dire il ne faut pas affirmer une chose d'après un seul indice.

    C'est le prêtre Martin qui chante et qui répond, se dit d'un homme qui fait la demande et la réponse, qui veut se mêler de tout.

    Pour un point Martin perdit son âne, locution qui se dit de ceux qui, pour retenir quelque chose de peu d'importance, abandonnent ce qu'ils ont de plus solide. On a expliqué cette locution en disant qu'un abbé ayant mal placé le point dans une inscription mise au fronton de son abbaye nommée Asello [asellus, ânon], un pape lui ôta cette abbaye ; mais cette explication est sans aucun fondement.

    On trouve aussi : Pour un poil Martin perdit son âne, forme du proverbe qu'on explique en disant que, Martin ayant perdu son âne à la foire et n'ayant pu dire de quel poil il était, le juge l'adjugea à celui qui en était le détenteur.

    On ne dit guère Martin qu'il n'y ait de l'âne.

    Le mal Saint-Martin, l'ivresse, à cause qu'on s'enivrait beaucoup aux foires de la Saint-Martin.

    Martin est aussi le nom qu'on donne à l'ours retenu et dressé dans les ménageries.

HISTORIQUE

XIVe s. Le prestre Martin ne se reconnoist qu'en son livre, Songe du vergier, I, 134.

XVe s. La dame le veult marier, si elle peut, à la damoiselle, car il est très bien herité, et est simple et bejaune : si en sera Martin de Cambray, car il en sera saint sur le baudroy [Martin et Martine sont les jaquemars de l'horloge de Cambrai ; Martin est un paysan en jaquette et armé, qui porte une ceinture fortement serrée sur les reins ; de là vient que d'un homme ridiculement serré de la ceinture on a dit : ceint sur le cul comme Martin de Cambrai], Les 15 joyes de mariage, p. 99. Allez, n'oubliez pas à boire, Si vous trouvez Martin Garant, Patelin, V. 91.

XVIe s. Ce que ne veut Martin veut son asne, Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 52.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. MARTIN. - HIST. Ajoutez : XIIIe s. Puis li a dit : Dans viels, anvers moi entendez, Que je vos ai mult bien quenu et avisé ; De tout autre martin vous convenra parler, Gui de Bourgogne, V. 1402. (locution à ajouter à celles où le nom propre Martin figure proverbialement).
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « martin »

(Nom 1) (1753) Étymologie obscure, peut-être de (saint) Martin, pour des raisons inconnues.
(Nom 2) De Martin, les noms d’outils ayant souvent été formés à l’aide d’anthroponymes → voir davier et guillaume.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « martin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
martin martɛ̃

Citations contenant le mot « martin »

  • Et l’élu saint-martinois d’insister : « C’est tout le sens de ces travaux d’isolation qui vont engendrer des économies d’énergie, une meilleure inertie des murs, et donc une température plus constante et régulée. » Aussi, alors qu’il aurait volontiers opté pour la noblesse du bois, Claude Cerpédès y a renoncé au regard du triplement des prix de ce matériau. C’est finalement une isolation classique qui a été posée avec pas moins de 16 centimètres de polystyrène, recouvert d’un enduit de finition et de protection. Une réalisation confiée à l’entreprise Recolor, basée à Saint-Christol-les-Alès, qui a fait preuve d’une « efficacité surprenante » pour achever les travaux avec plus d’un mois d’avance sur le devis contractuel. Objectif Gard, SAINT-MARTIN-DE-VALGALGUES Des façades joliment rénovées à l'école Henri-Barbusse - Objectif Gard

Traductions du mot « martin »

Langue Traduction
Anglais martin
Espagnol martín
Italien balestruccio
Allemand martin
Chinois 马丁
Arabe مارتن
Portugais martin
Russe мартин
Japonais マーティン
Basque martin
Corse martin
Source : Google Translate API

Synonymes de « martin »

Source : synonymes de martin sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot martin au Scrabble ?

Nombre de points du mot martin au scrabble : 8 points

Martin

Retour au sommaire ➦

Partager