Marger : définition de marger


Marger : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MARGER, verbe trans.

A. − IMPR. Placer la feuille ou le rouleau de papier à imprimer dans la position de tirage correcte sur la forme d'impression. Marger une page; épingle à marger. L'imprimeur doit savoir aussi bien marger, que le taquet soit à gauche ou à droite (Schott, Morin, Presses à platine, 1910, p. 12).Le calage de la pierre étant terminé, on marge une feuille de papier blanc sur laquelle se fera la mise (Chelet, Lithogr., 1933, p. 184).
Part. passé. Feuille mal margée. Les rotatives offset permettent dans l'heure des tirages qui peuvent atteindre 2000 épreuves margées à la main, et plus de 3000 avec margeur automatique (Chelet, Lithogr., 1933, p. 253).
En partic., DACTYL. Régler ou placer le(s) margeur(s) d'une machine à écrire de manière à déterminer la dimension de la marge que l'on veut avoir à gauche et à droite du texte. (Dict. xxes.).
B. −
1. Qqn. marge qqc.2, avec/par qqc.3Faire quelque chose qui constitue la bordure de quelque chose. Un homme en blouse grise, qui essuie avec des tampons de gaze une planche de cuivre chargée de noir et la margeant avec du blanc d'Espagne (Goncourt, Journal, 1863, p. 584).
2. Qqc.3marge qqc.2Être la bordure de quelque chose. Le kakemono est une bande longitudinale de gaze peinte à l'aquarelle, collée sur un morceau de soie qui la marge tout autour d'un dessin de fleurs (E. de Goncourt, Mais. artiste, t. 2, 1881, p. 350).
Part. passé à valeur d'adj., littér. Synon. liseré.Yeux margés de noir. Le jardin (...) est margé par la Brillante, ainsi nommée à cause des parcelles de mica qui paillettent son lit (Balzac, Vieille fille, 1836, p. 302).L'Aguedal à Marrakech est un vaste et frémissant miroir margé de verdure (Colette, Gigi, 1944, p. 226).
C. − INDUSTR. DU VERRE., vx. Boucher les ouvreaux d'un four à glaces avec un margeoir (infra rem.). (Ds Raymond 1840; dict. xixes.).
REM. 1.
Margeage, subst. masc.,impr., grav. Action de marger. C'est par le margeage que l'on met en sympathie les espaces, autour de l'image imprimée (Bég.Estampe1977).
2.
Margeoir, subst. masc.,industr. du verre, vx. Plaque de fonte servant à boucher les ouvreaux d'un four destiné à la fabrication des glaces (d'apr. Duval 1959).
Prononc. et Orth.: [maʀ ʒe]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1363 part. passé margiet «muni d'un bord» (Froissart, Le Joli mois de may ds Dits et débats, éd. A. Fourrier, 130, 28); 1542 marger «border» (Est.); 2. 1680 impr. (Rich.); 3. 1730 «boucher les ouvreaux d'un four à verrier» (Savary); 4. 1935 «placer le margeur d'une machine à écrire» (Ac.). Dér. de marge*; dés. -er.

Marger : définition du Wiktionnaire

Verbe

marger \maʁ.ʒe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Imprimerie) Faire passer le papier du rouleau sur la forme, à l’aide du margeur.
  2. (Dactylographie) Placer le margeur de façon à ménager une marge plus ou moins grande.
  3. (Populaire) (Commerce) Faire une marge commerciale comme commerçant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Marger : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MARGER. v. tr.
T. d'Imprimerie. Faire passer le papier du rouleau sur la forme, à l'aide du margeur. Il signifie aussi, en termes de Dactylographie, Placer le margeur de façon à ménager une marge plus ou moins grande.

Marger : définition du Littré (1872-1877)

MARGER (mar-jé. Le g prend un l devant a et o : margeant, margeons) v. n.
  • 1 Terme d'imprimerie. Placer les feuilles à imprimer de manière qu'elles couvrent exactement celle qui est collée sur le tympan, et qu'on appelle la marge.
  • 2 Terme de verrier. Boucher avec des plaques de tôle, entourées de terre glaise, tous les orifices de la carquaise dans laquelle ont été placées les glaces d'une coulée.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « marger »

Étymologie de marger - Littré

Marge.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de marger - Wiktionnaire

Dérivé de marge.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « marger »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
marger marʒe play_arrow

Conjugaison du verbe « marger »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe marger

Citations contenant le mot « marger »

  • Certes, les fruits et légumes coûtent un peu plus cher à produire que dans l'agriculture conventionnelle, mais pas dans de telles proportions, dit l'association de consommateur. "Il n'y a aucune raison, lorsqu'on distribue une pomme, bio ou non, de sur-marger comme ils le font et de renchérir le prix de façon considérable", défend Alain Bazot. Europe 1, Comment la grande distribution gonfle les marges des produits bio
  • Pour les syndics, la solution est toute trouvée, puisque seulement deux établissements assurent les financements de projets de travaux de copropriété. L’un, Domofinances - filiale de BNP et EDF - se veut très incitatif. “Les taux de ses prêts sont en effet minorés grâce aux certificats d’économie d’énergie délivrés par EDF”, explique ainsi Henry Buzy-Cazaux. Et ce dernier d’ajouter : “À ses début il y a 5 ou 6 ans, les bonifications de Domofinances étaient très intéressantes dans un contexte de taux élevés de crédits immobiliers. La baisse des taux d’intérêts les a amenés à marger davantage leur crédit, mais une future hausse des taux pourraient signer le retour de cette tarification attractive”. Capital.fr, Copropriété : le prêt collectif, une solution idéale pour vos travaux de rénovation (énergétique) - Capital.fr

Traductions du mot « marger »

Langue Traduction
Corse marge
Basque marjina
Japonais マージン
Russe прибыль
Portugais margem
Arabe حافة
Chinois 保证金
Allemand spanne
Italien margine
Espagnol margen
Anglais margin
Source : Google Translate API

Synonymes de « marger »

Source : synonymes de marger sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires