Manipule : définition de manipule


Manipule : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MANIPULE1, subst. masc.

LITURG. CATH. Ornement consistant en une petite bande d'étoffe, porté sur l'avant-bras gauche par les ministres à l'autel. Il récitait les prières consacrées, en prenant le manipule, qu'il baisa, avant de le mettre à son bras gauche, au-dessous du coude, comme un signe indiquant le travail des bonnes oeuvres (Zola,Faute Abbé Mouret,1875, p. 1219).Les bras sacerdotaux alourdis par les manipules (Valéry,Corresp.[avec Gide], 1890, p. 41).
Prononc. et Orth.: [manipyl]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1380 (Invent. des joyaux donnés à l'église de Reims ds Arch. admin. de Reims, éd. P. Varin, t. 3, p. 506); 1611 (Cotgr.). Empr. au lat. tardif manipulus de même sens (viiies. ds Blaise Lat. chrét.), de même orig. que manipule2, cet ornement que les prêtres portent au bras gauche en disant la messe, rappelant le linge qu'ils portaient autrefois pour essuyer la sueur de leur visage, v. Ern.-Meillet. Cf. les formes manipulum (1345 ds Gdf. − 1611, Cotgr.: manipulon) et maniple (1382, Doc. ds A. Pinchart, Arch. des Arts, Sciences et Lettres, t. 2, p. 89 − 1449 ds Gdf.).

MANIPULE2, subst. masc.

I. − HIST. ROMAINE. Unité tactique de la légion romaine formant le tiers de la cohorte et composée elle-même de deux centuries. Les changements introduits par Marius consistèrent principalement (...) à substituer dans les manoeuvres la division en cohortes, à la division en manipules (Mérimée,Essai guerre soc.,1841, p. 54).
II. − PHARM., vx. Poignée de plantes, de graines, entrant dans la composition d'un remède. Prenez un manipule de fleurs d'oranger (Ac.1835, 1878).
Prononc. et Orth.: [manipyl]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1478 «poignée d'herbe utilisée en pharmacie» (Guy de Chauliac, Chirurgie, fo255 ds Sigurs, p. 482); 2. hist. romaine a) 1660 «sous-unité de la cohorte» (Oudin Fr.-Esp.: Manipule, manipula); b) 1840 (Ac. Compl. 1842: Manipule [...] enseigne d'un peloton de la milice romaine); cf. Fur. 1690, repris par Trév. 1704-71: «le manipule signifioit au propre une poignée de foin qu'ils [les Romains] attachoient au bout d'une perche pour se reconnoistre, avant qu'ils eussent pris les aigles pour enseignes». 1 et 2 empr. au lat. manipulus «poignée, gerbe, botte» et «compagnie, sous-division de la légion», p. ext. du sens de «étendard» − soit que, sous Romulus, l'enseigne ait été une botte de foin portée sur une pique, − soit plaisanterie de la lang. milit., la hampe tenue par le porte-étendard étant assimilée à une poignée qui emplit la main, dér. de manus «main» et d'un second terme obscur, v. Ern.-Meillet. L'angl. manipule au sens 2 a est att. dep. 1553 ds NED.

MANIPULE3, subst. masc.

Vieilli. ,,Ustensile qui sert à retirer un vase du feu sans se brûler`` (Ac. 1835-1935; dict. xixeet xxes.). Synon. poignée.
Prononc. et Orth.: [manipyl]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1835 (Ac.). Déverbal de manipuler*.

Manipule : définition du Wiktionnaire

Nom commun

manipule \ma.ni.pyl\ masculin

  1. (Antiquité romaine) Chacune des compagnies dont était composée la cohorte, dans l’ancienne armée romaine et composée elle-même de deux centuries.
    • Enfin, on trouve les centurions, des officiers subalternes sortis du rang qui commandent une centurie ou un manipule (groupe de deux centuries). — (Pierre Renucci, Claude, Perrin, Paris, 2012, page 289)
    • Le manipule signifiait au propre une poignée de foin qu'ils [les Romains] attachaient au bout d'une perche pour se reconnaistre, avant qu'ils eussent pris les aigles pour enseignes.
  2. (Pharmacie) Poignée de fleurs, de plantes médicinales.
  3. (Armement) Poignée transversale au centre d’un bouclier celte, derrière l’umbo.
    • L’arme [= le bouclier celte] est composée d’une planche, d’un demi-fuseau en bois (la spina), d’une coque en fer rivetée destinée à protéger la main (l’umbo), d’une poignée horizontale parfois renforcée d’une barrette (le manipule) et éventuellement de renforts métalliques (les orles). — (Guillaume Reich, Les armes de La Tène, in Archéologia n° 535, septembre 2015)
  4. (Religion) Ornement que le prêtre catholique porte au bras gauche lorsqu’il célébre la messe, et que le diacre et le sous-diacre portent aussi quand ils servent à l’autel.
    • Faut-il vous rappeler maintenant que la liturgie assigne à tous les vêtements, à tous les ornements de l’Eglise, un sens différent, selon leur usage et selon leur forme ?
      C’est ainsi, par exemple, que le surplis et l’aube signalent l’innocence ; […] ; le manipule : les bonnes œuvres, la vigilance, les larmes et les sueurs que versera le prêtre pour conquérir et sauver les âmes ; […]
      — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Hégésippe, une toque rouge, ornée de lettres d’or, le manteau noir trop long relevé avec solennité sur les épaules comme deux ailes, tient sur son bras gauche, à la manière d'un manipule, une liasse de journaux qu'il distribue de l'autre main aux paysans. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 240.)
    • La manipule se compose d'un bande de tissus étroite d'environ 8 à 12 cm, dont les extrémités se terminent par une partie triangulaire nommée fanon et sur laquelle une croix est brodée.
  5. Poignée qui sert à retirer un vase du feu sans se brûler.

Forme de verbe

manipule \ma.ni.pyl\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de manipuler.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de manipuler.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de manipuler.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de manipuler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de manipuler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Manipule : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MANIPULE. n. m.
Ornement que le prêtre catholique porte au bras gauche lorsqu'il célèbre la messe, et que le diacre et le sous-diacre portent aussi quand ils servent à l'autel. Il désigne aussi Chacune des compagnies dont était composée la cohorte, dans l'ancienne armée romaine. En termes de Pharmacie, il se dit de la Poignée qui sert à retirer un vase du feu sans se brûler.

Manipule : définition du Littré (1872-1877)

MANIPULE (ma-ni-pu-l') s. m.
  • 1 Terme de pharmacie. Ce que la main peut tenir d'herbes, de fleurs, de graines. Les médecins, dans leurs ordonnances, désignent cette mesure par la lettre M.

    Manipule pyrotechnique, faisceau de pétards liés ensemble qu'on jetait à la main dans les rangs ennemis.

  • 2 Terme de pharmacie. Ustensile qui sert à retirer un vase du feu sans se brûler.
  • 3Petite bande d'étoffe que le prêtre catholique porte au bras gauche en célébrant la messe.
  • 4 Terme d'antiquité romaine. Compagnie d'infanterie, composée, à l'origine, de cent hommes, et commandée par deux centurions ; ainsi dite figurément parce que c'est un faisceau, une poignée d'hommes.

HISTORIQUE

XVIe s. L'apothicaire commença à lui montrer comment s'escrivoit une once, une drachme, un scrupule, une pongnée, un manipule, Despériers, Contes, LXI.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Manipule : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

MANIPULE, s. m. (Hist. ecclés.) ornement d’église que les officians, prêtres, diacres & soudiacres portent au bras gauche. Il consiste en une petite bande large de trois à quatre pouces, & configurée en petite étole, voyez l’article Étole. Le manipule est de la même étoffe, de la même couleur que la chasuble & la tunique. On prétend qu’il représente le mouchoir dont les prêtres dans la premiere église essuyoient les larmes qu’ils versoient pour les péchés du peuple. En effet, ceux qui s’en revêtent disent : mereor, domine, portare manipulum fletus & doloris. On l’appelle en beaucoup d’endroits fanon. Les Grecs & les Maronites ont un manipule à chaque bras ; les Evêques de l’église latine ne prennent le manipule qu’au bas de l’autel, après la confession des péchés : le soudiacre leur passe au bras. Manipule se dit en latin sudarium, manuale, mappula, mouchoir.

Manipule, (Art militaire des Romains.) corps d’infanterie romaine qui du tems de Romulus formoit la dixieme partie d’une légion ; mais sous Marius la légion fut composée de trente manipules, & chaque manipule contenoit plus ou moins d’hommes, selon que la légion étoit plus ou moins forte. Dans une légion composée de six mille hommes, le manipule étoit de deux cens hommes ou de deux centuries, parce que le manipule avoit deux centurions qui le commandoient, & dont l’un étoit comme lieutenant de l’autre. Les Romains donnoient le nom de manipule à cette troupe, de l’enseigne qui étoit à la tête de ces corps. Cet enseigne, manipulus, consistoit dans les commencemens en une botte d’herbe attachée au bout d’une perche, usage qui subsista jusqu’à ce que les Romains eussent substitue les aigles à leur botte de foin. (D. J.)

Manipule, (Medecine.) c’est une poignée. Cette quantité se designe dans les ordonnances par une M. suivie du chiffre qui indique le nombre des poignées.

Manipules, (Artific.) Les Artificiers appellent ainsi une certaine quantité de pétards de fer ou de cuivre joints ensemble par un fil-d’archal, & chargés de poudre grainée & de balles de mousquets, qu’on jette où l’on veut qu’ils fassent leurs effets par le moyen d’un mortier, comme les bombes & les carcasses. Voyez Bombe, Carcasse.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « manipule »

Étymologie de manipule - Littré

Lat. maniplus, manipulus, de manus, main, et pleo, remplir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de manipule - Wiktionnaire

Du latin manipulus (« poignée, manipule »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « manipule »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
manipule manipyl play_arrow

Citations contenant le mot « manipule »

  • La Bible n'est-elle pas l'un des premiers almanachs visant à manipuler les masses : elle est bourrée de truismes qui réconfortent les simples d'esprits en mal de directives. De Marc Gendron / Titre à suivre
  • La vocation première d'un chercheur est de créer de l'information nouvelle et non pas de manipuler d'une manière de plus en plus élaborée l'information déjà disponible. De Pierre Joliot / La Recherche passionnément
  • La publicité ? Une invention hypocrite de l'homme ; un miroir aux alouettes pour manipuler, exploiter et asservir en douceur son prochain. De Roseline Cardinal / Juliette et les autres
  • La mode est la méthode la plus irrésistible et la plus efficace de manipuler de grandes collectivités humaines. De Konrad Lorenz / Les huit péchés capitaux de notre civilisation
  • Idée : Rare dans l’entreprise. Concept dangereux à manipuler. De Luc Fayard / Dictionnaire impertinent des branchés
  • Les femmes sont plus difficiles à manipuler que les hommes. C’est dans leurs esprits. De Peter Sellers
  • Tout le monde manipule tout le monde et c'est ce qui rend la politique dangereuse et passionnante à la fois. De Bruno Kreisky / Libération - 26 Avril 1983
  • La publicité nous manipule, mais elle le fait d’une façon saine et claire puisqu’elle annonce la couleur. De Christian Blachas

Images d'illustration du mot « manipule »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « manipule »

Langue Traduction
Corse manipulà
Basque manipulatzen
Japonais 操る
Russe манипулировать
Portugais manipular
Arabe معالجة
Chinois 操作
Allemand manipulieren
Italien manipolare
Espagnol manipular
Anglais manipulate
Source : Google Translate API

Synonymes de « manipule »

Source : synonymes de manipule sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires