La langue française

Mangerie

Sommaire

Définitions du mot mangerie

Trésor de la Langue Française informatisé

MANGERIE, subst. fém.

Vieilli, fam.
A. − Action de manger beaucoup; repas plantureux. De jeunes Gargantuas pleurent, ventrus, maladifs de mangerie, buverie (Michelet, Journal, 1857, p. 365).Les grands dîners, les mangeries interminables, où l'on parlait de mangeaille, avec science et volupté (Rolland, J.-Chr., Antoinette, 1908, p. 835):
. Ils se gorgeaient de viandes, de poissons, de gibier, de truffes, de pâtisseries, et surtout de nos fruits (...). Les observateurs superficiels ne savaient que penser de cette mangerie sans faim et sans terme... Brillat-Sav., Physiol. goût, 1825, p. 144.
B. − Exaction, spoliation, extorsion de fonds; dépenses excessives. Les mangeries des gens de justice sont effroyables. C'est une pure mangerie. On invente tous les jours de nouvelles mangeries (Ac. 1835, 1878). Il est établi d'ailleurs que la grande «mangerie» de la cour a été exagérée parce qu'elle était visible mais que, tout compte fait, les «profusions» de Calonne, les dépenses qu'il permit à la reine et aux frères du roi, n'excèdent pas ce que Turgot lui même avait consenti (Bainville, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 19).
Prononc. et Orth.: [mɑ ̃ ʒ ʀi]. Att. ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. 1. 1268 «action de manger beaucoup» (Claris et Laris, 27010 ds T.-L.); 2. 2emoitié xves. fig. «exaction» (Juv. des Urs., Hist. de Ch. VI, an 1407, Michaud ds Gdf.). Dér. de manger1*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér.: 11.

Wiktionnaire

Nom commun

mangerie \mɑ̃ʒ.ʁi\ féminin

  1. (Désuet) Action de manger.
    • Oh certes, il aurait tout abandonné dans la seconde à Dieu, sans l'ombre d'une hésitation, mais certainement pas aux hommes censés le représenter ; afin qu'ils pètent dans la soie, entretiennent sur un grand pied leurs catins ou damoiseaux, ou dilapident son argent en mangeries et en beuveries ? — (Andrea H. Japp, Les mystères de Druon de Brévaux, vol.4 :In anima vili, Flammarion, 2013, chap.1)
    • Jony, ayant l’instant d’avant manqué un écureuil, le cherchait sans bruit dans les roseaux. Passant le nez entre deux tiges, il avait assisté à l’embarquement du Rat et à la mangerie réciproque de toutes ces bêtes. — (Léonce Bourliaguet, Les aventures du petit rat Justin, Société universitaire d’Éditions et de Librairie, 1935, pages 116-117.)
  2. (Rare) (Figuré) Exactions par lesquelles on ruine les pauvres gens.
    • Le 27, le roi a envoyé ses lettres chez nous avec beaucoup de magnificence et néanmoins à mes dépens, car il a fallu contenter ceux qui ont accompagné ces lettres, ce qui fait bien paraître la mangerie de ces voleurs et leur effonté vilenie. — (Augustin de Beaulieu, Mémoires d’un voyage aux Indes Orientales 1619-1622, 1996)
    • La population protesta contre cette « mangerie » ; le Conseil municipal réduisit alors l’allocation annuelle, mais décida que l’entreprise percevrait 1 franc par mois par maison. — (Maurice Agulhon, Une ville ouvrière au temps du socialisme utopique, 1970)
    • Au-dessous de l’homme, dans le domaine des purs instincts végétatifs, nutritifs ou reproducteurs, ce sont elles qui ont créé, nous n’en doutons guère depuis Darwin, la riche multiplicité des formes biologiques, la scandaleuse inégalité des vivants, l’exploitation et la mangerie universelle des plus faibles par les mieux armées. — (André Lalande, André Lalande par lui-même, 1967)

Nom commun

mangerie \Prononciation ?\ féminin

  1. Mangerie, action de manger.
    • Vos desirs ke vienent de sivez mie
      En beivres ne en mangerie
      — (Secré des secrez, ms. 25407 de la BnF, f. 180v., 1re colonne.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MANGERIE (man-je-rie) s. f.
  • 1Action de manger beaucoup. Onc ne fut telle mangerie ; Jusqu'à la moindre hôtellerie, De mon monde tout regorgea, Scarron, Virg. III. L'étoile de la mangerie s'est mise en ce pays malgré moi, je m'en suis plainte à vous ; car nous mangeons si sérieusement et si fort, comme du temps de nos pères, que l'on ne sent que l'ennui de la dépense, Sévigné, 446. On mangea à deux tables dans le même lieu ; il y a quatorze couverts à chaque table… cela fait une assez grande mangerie, Sévigné, 5 août 1671.
  • 2 Fig. Frais de chicane, exactions. Il semblerait que, dans les pays où les tailles sont réelles, les taillables devraient être exempts des mangeries et des exactions qu'on voit ailleurs dans la levée des tailles, Vauban, Dîmes, 43. Lorsqu'il fallait parler à Desmarets pour quelque mangerie de financiers dans mes terres, je priais Mme de Saint-Simon d'y aller, Saint-Simon, 337, 96.
  • 3Action de se nuire les uns aux autres. Le monde n'est qu'une mangerie universelle des uns par les autres.

HISTORIQUE

XIIe s. Li temples de luxure e de mangeries e de mescreanz estoit plains, Machab. II, 6.

XVe s. En ce mesme temps plusieurs choses se faisoient par les seigneurs, comme prinse de bleds… et se faisoient plusieurs mengeries par les officiers particuliers, Juvénal Des Ursins, Charles VI, 1407.

XVIe s. De là s'ensuyvroit que la moitié des procez et des mangeries s'en iroit à vau l'eau, Lanoue, 102. Il depecha sa messe, laquelle il dit en chasseur, ayant le cœur à la mangerie, Despériers, Contes, LXXV.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MANGERIE. Ajoutez : - REM. Dans les vallées vaudoises on dit mangeance. Ne vivez pas pour la mangeance.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mangerie »

(XIIIe siècle) Du verbe manger avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Manger.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mangerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mangerie mɑ̃ʒœri

Citations contenant le mot « mangerie »

  • « Cucina Semplice » n’est pas un restaurant. « Je préfère parler de mangerie », explique Claire. « Des formules sont proposées le midi avec notamment des parts de pizza à emporter. Nous faisons aussi épicerie avec la vente de pâtes italiennes, de sauces tomate, de vins, de grissini… » , Toulouse. Une "mangerie" italienne, aux pizzas singulières, vient d'ouvrir en ville | Actu Toulouse
  • Outre les pizzas, la “mangerie” propose aussi des lasagnes maison au bœuf et aux légumes. RESO France le blog, Top 10 des nouveaux restaurants de Toulouse à découvrir !
  • Les critiques gastronomiques ne s’y trompaient d’ailleurs pas, et notamment, pour ne citer que lui, Gilles Pudlowski dans « le Point » en 2007 : « Éric Bores crée chaque soir l’événement de ce coin chic d’Arcachon dans sa mangerie lounge-bar. La déco rouge et noir, le fond musical, les beaux et belles contribuent à l’ambiance. Tapas, avec œuf cocotte au foie gras, tartare de saumon ou thon rouge à la plancha font bon effet. » SudOuest.fr, On ne dansera plus au Moulleau
  • Depuis son ouverture en février, ce « bar-mangerie » attire de plus en plus de clients. Non sans créer un brouhaha qui exaspère quelques habitants et l’Hôtel de France.  SudOuest.fr, Libourne centre-ville : des voisins de l’Annexe de l’Orient excédés par le bruit

Traductions du mot « mangerie »

Langue Traduction
Anglais food
Espagnol comida
Italien cibo
Allemand lebensmittel
Chinois 餐饮
Arabe طعام
Portugais comida
Russe питание
Japonais 食物
Basque janari
Corse alimentariu
Source : Google Translate API

Synonymes de « mangerie »

Source : synonymes de mangerie sur lebonsynonyme.fr
Partager