La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « manchette »

Manchette

Définitions de « manchette »

Trésor de la Langue Française informatisé

MANCHETTE, subst. fém.

A.− MODE et INDUSTR. VESTIMENTAIRE
1. Ornement de dentelle, de batiste ou de mousseline s'ajustant aux poignets d'une chemise. Manchettes de dentelle (Ac.1835-1935).Monsieur le comte, dit gaiement Albert en rajustant sa cravate et ses manchettes (Dumas père, Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 549).Et, ouvrant ses deux grands bras couverts de manchettes jusqu'aux coudes, il embrasse le prétendu Villareal (Sand, Beaux MM. Bois-Doré,t. 1, 1857, p. 43).
2. Poignet fixe ou amovible qui termine la manche d'une chemise ou d'un chemisier. Manchettes de celluloïd. Une paire de manchettes (Ac.1935).Busquet, homme à lunettes et à manchettes bouillonnées (Goncourt, Journal,1856, p. 259).Elle acheva sa chemise d'homme, dont elle épingla les manchettes et le col (Zola, Assommoir,1877, p. 551):
1. Elle sentit bientôt une manchette empesée avançant le long de sa cuisse et de grands doigts qui cherchaient à emprisonner sa rotule. Druon, Gdes fam.,t. 1, 1948, p. 79.
P. anal. Il était accompagné d'un caniche (...) tondu en lion, avec des manchettes de poil aux quatre pattes (Coppée, Contes en prose,1882, p. 310).
3. En partic.
a) Boutons* de manchette.
b) Pantalon à manchettes. Pantalon oriental dont le bas se termine par une sorte de tube de toile qu'on serre à la cheville. Une redingote très-courte lui formait une tunique grecque moderne qui laissait voir un pantalon de batiste à manchettes brodées et les plus jolies pantoufles turques (Balzac, Béatrix,1839, p. 91).Ah! si Divonne avait su (...) que des jupons de surah, des pantalons à manchettes empliraient les tiroirs de la commode Empire (A. Daudet, Sapho,1884, p. 47).
c) Demi-manche amovible qu'on porte pour protéger le bas des manches lorsqu'on travaille. Synon. garde-manche.Les ouvrières qui restaient encore défirent leurs manchettes de lustrine (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 13).
d) Partie qui prolonge le gant au dessus du poignet. Synon. crispin.Leurs poètes pénitents avaient un chapeau à plumes, des gants à manchettes et une longue cape (A. France, Vie littér.,1891, p. 316).Gants en caoutchouc (...). En feuille anglaise vulcanisée, sans manchette, avec manchette et avec avant-bras (Catal. d'instruments lab. [Prolabo], 1932, p. 168).
e) Manchette (de bottes, de guêtres) (vx). Pièce de toile s'adaptant entre le haut des bottes et la culotte de manière à former une genouillère. J'avais envoyé chercher chez moi (...) des manchettes de bottes et des éperons brisés dont j'ai conservé l'usage (Jouy, Hermite,t. 4, 1813, p. 96):
2. ... des bottes serrées autour de la jambe avec la manchette de linge noir retombant sur le retroussis, un large rabat sans broderie (...), tel était le costume du beau monsieur de Bois-Doré. Sand, Beaux MM. Bois-Doré,t. 2, 1857, p. 168.
f) Domaine milit.Manchette d'épée, de sabre. Morceau d'étoffe placé entre la garde et l'entrée du fourreau en guise de garniture. (Dict. xixeet xxes.).
g) Arg., vx. Menottes. Synon. poucettes.Les manchettes! les manchettes! s'écrièrent alors plusieurs condamnés (...). Le commissaire ordonna les poucettes, et un cri général de : Vive le commissaire! sanctionna l'acte de sévérité (Alhoy, Bagnes Rochefort,1830, p. 169).
h) Pop., vx. Chevalier de la manchette. Inverti, pédéraste. (Dict. xixeet xxes.).
B.−
1. Pop. Rougeur, brûlure du poignet obtenue notamment en serrant fortement autour du poignet deux doigts que l'on tourne (Dict. xixeet xxes.). L'apprentie finissait les fers sur ses torchons et sur ses bas (...). Mais elle empoigna celui-là si maladroitement, qu'elle se fit une manchette, une longue brûlure au poignet (Zola, Assommoir,1877, p. 512).
2. Domaine du sport (catch).Coup donné au visage avec l'avant-bras replié. Donner une manchette. Et rien n'est plus spectaculaire qu'un assaut mené par Arnoux, avec ses « manchettes » et ses « ciseaux » inattendus (L'Œuvre,18 juill. 1941).Comme il me chargeait à fond, je lui ai placé une manchette en contre. Ça l'a immobilise un instant (Simonin, Touchez pas au grisbi,1953, p. 45):
3. Une belle cascade de croche-pieds, de torsions d'orteils, de morsures de phalanges, de manchettes à la nuque, de coups de genoux au foie et même un peu plus bas sous les apparences d'une partie de catch : une vraie bataille de rue! Vialar, Bon Dieu,1953, p. 111.
3. ESCR. Coup de manchette. Coup de taille au poignet. (Dict. xixeet xxes.).
C.− MAR., vx. Bout de cordage attaché au mât et terminé par une boucle destinée à retenir les cordages tenant les voiles de manière qu'ils ne tombent pas trop bas lorsqu'ils mollissent (Dict. xixeet xxes.). Synon. chambrière.Manchette du grand bras (Bonn.-Paris1859).
D.− CHIR. Portion de peau munie du tissu cellulo-adipeux sous-jacent, que le chirurgien dissèque puis relève en manchette lors d'une amputation avant de l'appliquer sur le moignon de manière qu'il se cicatrise plus rapidement. (Dict. xixeet xxes.).
E.−
1. IMPR. Addition imprimée dans la marge d'un texte. Synon. marginale (vx).Ouvrage à manchettes. Il n'y a pas de manchettes dans ce livre (Ac.1935).Les notes marginales, également appelées additions marginales ou manchettes sont autant de sous-titres secondaires placés en marge et vis-à-vis du texte dont elles énoncent l'esprit (E. Leclerc, Nouv. manuel typogr.,1932, p. 229).
2. JOURN. Titre en gros caractères figurant à la première page d'un journal. Faire la manchette; manchette publicitaire. Le journal portait une manchette énorme. Elle lut ces mots : « Chute du ministère » (A. France, Anneau améth.,1899, p. 365).Une manchette énorme la surmontait [une photographie] de ses lettres majuscules, noires et grasses (Arnoux, Double chance,1958, p. 217):
4. Il se baissa pour nouer ses lacets de souliers. Il cherchait à lire, par en dessous, les manchettes de la première page. Sartre, Mort ds âme,1949, p. 11.
F.− TAPISS ,,Partie rembourrée de l'accotoir d'un fauteuil`` (Font. 1974).
Prononc. et Orth. : [mɑ ̃ ʃ εt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) xives. [ms.] « manche d'un habit » (Extrait du ms. ds Nouveau Recueil de Contes, éd. Jubinal, II, 130, note 1); b) 1551 « ornement qui termine la manche de la chemise » (Minutes Notaires Yonne, 20 ds IGLF); p. anal. 1839 (Balzac, loc. cit.); c) 1784 manchettes de bottes (Bull. Soc. Arch. Charentes, 1911, LXXXII ds IGLF); d) 1932 « partie qui prolonge le gant au-dessus du poignet » (Catal. instrum. lab. [Prolabo]); 2. p. anal. a) 1722 « partie rembourrée d'un accotoir » (Inv. du Château de Versaille ds Havard t. 3); b) 1765 terme d'impr. (Encyclop.); 1899 terme de journalisme (France, loc. cit.); c) 1819 « cercle rouge que l'on fait au poignet en le serrant » (Boiste); d) 1840 terme d'escrime coup de manchette (Ac. Compl. 1842). Dér. de manche2*; suff. -ette(-et*). Fréq. abs. littér. : 290. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 239, b) 476; xxes. : a) 459, b) 497. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p. 324. − Quem. DDL t. 16.

Wiktionnaire

Nom commun - français

manchette \mɑ̃.ʃɛt\ féminin

  1. Extrémité, empesée ou non, des manches de chemise, formant une sorte de poignet fixe ou mobile.
    • Il se redresse. Il tire ses manchettes de celluloïd, qui préservent ses manchettes blanches. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 261)
    • Jim tirait ses manchettes et rectifiait sa cravate, en s’inclinant d’un air modeste. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Des mains coupées à la manchette applaudissaient autour de moi. — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 165)
    • L’on remarquait, entre les deux fenêtres sans rideaux, le portrait d’un homme qui croisait les bras sur la poitrine dans une attitude pleine d’assurance, et laissait voir de grandes manchettes empesées, d’une blancheur de neige. — (Julien Green, Moïra, 1950, réédition Le Livre de Poche, page 142)
    1. (Vieilli) Ornement de mousseline, de batiste, de dentelle, qui terminait la manche de la chemise.
      • Manchettes de dentelle.
    2. (Habillement) Ornement analogue que l’on pose au poignet d’une robe.
      • Les dames de la ville s’étaient flattées d’avoir à critiquer cette toilette et cette tournure qu’on avait annoncées si étranges ; elles étaient forcées d’admirer et de dévorer du regard ces étoffes moelleuses négligées dans leur richesse, ces coupes élégantes d’ajustements sans roideur et sans étalage, nuance à laquelle n’arrivera jamais l’élégante de petite ville, même lorsqu’elle copie exactement l’élégante des grandes villes ; enfin toutes ces recherches de la chaussure, de la manchette et de la coiffure, que les femmes sans goût exagèrent jusqu’à l’absurde, ou suppriment jusqu’à la malpropreté. — (George Sand, « Pauline », 1839-1840, in Nouvelles, Paris, des femmes-Antoinette Fouque, 1986, 2018, page 361)
  2. (Habillement) Empiècement de tissus épais ou de cuir situé au genou et destinée à éviter l’usure du pantalon au contact du haut des bottes.
  3. (Volley-ball) Renvoi de balle avec les avant-bras (les manches).
  4. (Catch) Type de coup donné avec l’avant-bras dans le cou[2].
    • J’avais souvent réussi à mettre en pratique les torsions de bras, chères à Nick Carter, ou les manchettes de bas en haut, qui avaient fait la gloire de Nat Pinkerton. — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 363)
    • Il enchaîna par un violent uppercut au menton, suivi d’une série de manchettes rapides. — (Michel Houellebecq, La carte et le territoire, 2010, J’ai lu, page 364)
  5. (Militaire) Pièce de tissus, ou de passementerie qui jadis garnissait la partie haute de la lame, sous la poignée du sabre d’infanterie, et se trouvait coincée entre la poignée et le fourreau.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  6. (Chirurgie) Lambeau de peau que l’on préserve lors d’une amputation et que l’on positionne ensuite sur le moignon pour le recouvrir.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  7. Partie rembourrée de l’accoudoir d’un canapé ou d’un fauteuil.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  8. Marque rouge laissée au niveau du poignet et faite en serrant ce dernier avec la main et en tournant.
    • Mais elle empoigna celui-là si maladroitement, qu’elle se fit une manchette, une longue brûlure au poignet — (Émile Zola, L’Assommoir, 1877).
  9. Gros joint flexible circulaire assurant l’étanchéité entre la cuve d’un lave-linge et son ouverture.
    • Le joint de hublot, souvent dénommé manchette par les professionnels, est un gros joint caoutchouc qui assure l’étanchéité entre la cuve de votre machine à laver et la porte-hublot. — (site https://atelier.sos-accessoire.com/changer-joint-porte-hublot-lave-linge/)
  10. (Imprimerie) Notes et indications marginales.
    • Il n’y a pas de manchettes dans ce livre.
  11. (Journalisme) Titre en gros caractères destinées à frapper l’attention du lecteur et qui figurent généralement à la première page d’un journal.
    J'accuse… !, en manchette.
    • Faire la manchette des journaux, être en tête de l’actualité, faire les gros titres.
    • Le journal portait une manchette énorme. Elle lut ces mots : « Chute du ministère ». — (Anatole France, l'Anneau d'améthyste, 1899)
  12. (Suisse) Affichette placée sur un kiosque ou une caissette de journaux, reprenant le titre d’un article du journal.
    Des caissettes de journaux à Genève avec des manchettes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MANCHETTE. n. f.
Extrémité, empesée ou non, des manches de chemise d'homme, formant une sorte de poignet fixe ou mobile. Une paire de manchettes. Il se disait anciennement d'un Ornement de mousseline, de batiste, de dentelle, qui terminait la manche de la chemise. Manchettes de dentelle. Il se dit encore d'un Ornement analogue que l'on pose au poignet d'une robe de femme.

MANCHETTES, en termes d'Imprimerie, se dit des Notes et indications marginales. Il n'y a pas de manchettes dans ce livre. Il se dit aussi, en termes de Journalisme, des Indications en gros caractères destinées à frapper l'attention du lecteur et qui figurent généralement à la première page d'un journal.

Littré (1872-1877)

MANCHETTE (man-chè-t') s. f.
  • 1Ornement fait de mousseline, de batiste, de dentelle qui s'attache au poignet de la chemise des hommes. Jamais d'un assez long sommeil Je n'ai dormi sur le Parnasse, Pour me trouver, à mon réveil, Salué du nom de poëte ; Moi qui ne me serois vanté Que d'en avoir eu la manchette, La marotte ou la pauvreté, Chaulieu, Au marquis de Dangeau. Un petit Français, poudré et frisé comme autrefois… jabot et manchettes de mousseline, raclait un violon de poche, et faisait danser Madelon Friquet à ces Iroquois, Chateaubriand, Amér. Voy. en Amérique.

    Fig. et familièrement. Vous m'avez fait là de belles manchettes, vous avez fait une équipée qui me met dans l'embarras.

  • 2Un marquis de la manchette, un homme qui tend la main, un mendiant.

    Les chevaliers de la manchette, les pédérastes. Le parti de la manchette, D'Argenson, Mém. t. III, p. 88.

  • 3Manchette de femme, petit ornement en jaconas, batiste, mousseline unie ou brodée, en tulle ou dentelle, que les femmes portent sur les poignets de leurs sous-manches ou sur les poignets des manches de leur robe. Elles portent aussi quelquefois des manchettes cousues au bord du poignet et entourant la main.
  • 4Mal qu'on fait au poignet en le serrant fortement avec deux doigts. Donner les manchettes à quelqu'un.
  • 5 Terme d'escrime. Coup de manchette, coup de taille par lequel on cherche à blesser son adversaire au poignet de la main qui tient le sabre.
  • 6Partie d'une fleur faite en forme de manchette. Quand la grande ombelle a une manchette, on donne à cette manchette le nom de grand involucre, Rousseau, Lett. élém. sur la bot.
  • 7Manchettes de sabre, morceau de drap ou de passementerie qui garnissait le bas de la poignée des sabres d'infanterie, et qui se trouvait pressé entre la garde et le haut du fourreau.

    Manchettes de bottes, de guêtres, se disait, à l'époque où l'on portait les bottes et les guêtres très hautes, d'une espèce de genouillère de toile interposée entre la chaussure et la culotte.

    Terme de marine. Bout de cordage qui sert à empêcher un autre cordage de tomber trop has quand il mollit.

  • 8Chez les fabricants de meubles, petit morceau d'étoffe avec lequel on garnit le milieu des accotoirs ou bras d'un fauteuil, d'une bergère.
  • 9 Terme d'imprimerie. Nom donné aux notes qui se mettent non pas au bas de la page, mais sur le côté à droite ou à gauche du texte.
  • 10Les manchettes de la Vierge, nom, en Normandie, du liseron des haies.

    Manchette grise, espèce d'agaric.

    Manchette de Neptune, polypier qui ressemble à de la dentelle.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et tu, à ces longues manchetes, Qui par çà, par là les dejetes, Or vient la mort qui jus les mete, Li vers du monde.

XVIe s. Le marquis d'Arly prit une de ses manchettes pour serviette, et s'en essuya les mains, D'Aubigné, Conf. II, 1.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MANCHETTE. Ajoutez :
11Nom à Rouen d'un pain en forme de couronne.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MANCHETTE, s. f. (Gram.) garniture ou d’une toile plus fine, ou d’une broderie, ou de dentelle, qui s’attache au bout des manches d’une chemise, & qui couvre le bras aux femmes, & une partie de la main aux hommes. Il y a des manchettes d’hommes & des manchettes de femmes.

Manchette, terme de marchand de modes. Les marchands de modes ne font que des manchettes de gase, bordées tout-au-tour par en bas de blonde, & par en haut elles sont fort plissées sur un petit ruban de fil fort étroit, de façon que l’on y peut passer le bras ; elles forment l’éventail par en bas ; elles en font à un, deux ou trois rangs qui sont plus courts les uns que les autres, c’est-à-dire celui de dessus est le plus court, le second un peu plus long, & le troisieme aussi un peu plus long : les dessus de bras sont aussi plus longs que le dedans.

Les femmes s’en servent pour garnir leurs bras, & les attachent au bout des manches de leurs chemises.

Les marchands de modes font aussi des manchettes de robes de cour qui sont toutes rondes, pas plus larges par en haut que par en bas, & qui sont de dentelle ou de blonde ; ces manchettes s’attachent sur les manches du corps de robe, & ont quelquefois six rangs.

Manchette, (Impr.) les Imprimeurs appellent un ouvrage à manchettes un manuscrit dont les marges sont chargées d’additions. Voyez Addition

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « manchette »

Diminutif de manche 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIVe siècle)[1] Dérivé de manche, avec le suffixe -ette.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « manchette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
manchette mɑ̃ʃɛt
manchettes mɑ̃ʃɛt

Citations contenant le mot « manchette »

  • Ce qu'il y a de plus sérieux dans le corps humain, c'est les boutons de manchette. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • L’ancien Premier ministre est un collectionneur de boutons de manchette et ils aiment les choisir en fonction de l’occasion. Pour son départ de l’Élysée, il a opté pour des boutons en forme de tongs… LA VDN, Sept fois où Édouard Philippe a choisi ses boutons de manchette en fonction de l’occasion
  • PHOTO – Les boutons de manchette d’Édouard Philippe inspirent Christophe Castaner Gala.fr, PHOTO – Les boutons de manchette d’Édouard Philippe inspirent Christophe Castaner - Gala
  • Jean Castex et boutons de manchette Télérama, Jean Castex et boutons de manchette

Images d'illustration du mot « manchette »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « manchette »

Langue Traduction
Anglais cuff
Espagnol brazalete
Italien polsino
Allemand manschette
Chinois 袖口
Arabe صفعة
Portugais manguito
Russe манжета
Japonais 袖口
Basque cuff
Corse bracciale
Source : Google Translate API

Synonymes de « manchette »

Source : synonymes de manchette sur lebonsynonyme.fr

Manchette

Retour au sommaire ➦

Partager