Maligne : définition de maligne


Maligne : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MALIN, -IGNE, adj.

A.− [En parlant d'une pers. ou d'un être surnaturel]
1. Qui est enclin à faire du mal, du tort à autrui. À voir cette peur du malin démon, il semble en vérité que les jansénistes, même quand ils élevaient Racine, aient déjà eu en idée Voltaire (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 3, 1848, p. 460).Les esprits des morts, les génies malins de toute sorte en sont [des forces religieuses mauvaises] des formes personnifiées (Durkheim, Formes élém. vie relig.,1912, p. 585):
1. Qui se délivrera de ce mot [Moi]? Il y a pourtant des fous qui ont la sagesse de parler d'eux-mêmes à la troisième personne! Tous les autres sont des possédés, habités par un esprit malin qui prétend s'appeler moi. Valéry, Mauv. pens.,1942, p. 172.
Emploi subst. masc. Satan, le démon. Depuis bien des années il est inscrit au livre des fables; mais les hommes n'en sont pas pour cela devenus meilleurs : ils sont délivrés du malin, mais les malins sont restés (Nerval, Faust,1840, 1repart., p. 104).Tandis que le mal n'exprime que l'absence du bien, ou qu'un état de péché personnel, le malin est une puissance active, indépendante de nous (Gide, Journal,1916, p. 593).
2. Qui fait preuve d'ingéniosité, de ruse, de roublardise. Jouer au plus malin; ne pas être (très) malin; se croire (bien) malin. Ils sont plus malins que vous, mais je suis aussi maligne qu'eux (Dumas fils, Ami femmes,1864, iv, 2, p. 155).Quand, comment, se formera la situation révolutionnaire?... Bien malin qui peut le prévoir! (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 65):
2. Devenu philosophe à la longue, le drôle choisissait ses types et n'eût eu garde de perdre son temps à se frotter aux Parigots, lesquels, nés malins, ainsi que chacun sait, avaient vite éventé la mèche et deviné le dessous des cartes. Courteline, Train 8 h 47,1888, 1repart., 2, p. 25.
Malin comme un singe. Vous l'avez rendue folle exprès, par vice; vous êtes malin comme un singe. Elle finira par se détruire, vous l'aurez assassinée... On en guillotine qui sont moins coupables que vous (Bernanos, Joie,1929, p. 622).
Emploi subst., rare au fém. Petit, vieux malin; faire le/son malin. Décidément, les malignes refusent le combat et me narguent (Renard, Lanterne sourde,1893, p. 78).Tout de même, c'était sa nièce, cette fille qui faisait tant sa maligne (Queneau, Enf. du limon,1938, p. 202):
3. Dès lors, le père Antoine ne sortit plus sans son Prussien. Il avait trouvé là son affaire, c'était sa vengeance à lui, sa vengeance de gros malin. Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Saint-Antoine, 1883, p. 196.
Expr. proverbiale. À malin, malin et demi*.
Rem. Dans ce sens, la forme fém. maline tend à se substituer à celle de maligne.
B.− [En parlant d'un inanimé, d'un trait du comportement]
1. Qui est suspect de malveillance :
4. Ce fut une soirée unique de magie. Le vent malin souffla la dernière bougie Devant que se fondit notre ultime sorbet. Rostand, Musardises,1890, p. 169.
2. D'un effet nuisible, nocif, pernicieux :
5. Donc, en cas de défaite, Morlot, Laboriette et Chazal, si j'ose dire, assuraient mes derrières. Cette garantie n'était pas superflue et me devenait de jour en jour plus nécessaire. Je tendais à descendre, une secrète et maligne influence m'inclinait vers les rangs inférieurs. A. France, Vie fleur,1922, p. 361.
PATHOL. [En parlant d'une affection] Qui s'aggrave progressivement et de façon inexorable. Fièvre maligne; tumeur maligne (ou tumeur cancéreuse), lympho-granulomatose* maligne (sous lympho-, ex. de Bernanos).
3. Qui révèle de l'ingéniosité, de la ruse, de la roublardise. Avoir l'air malin. Ceux qui épient d'un œil malin les défauts de leurs amis, les découvrent avec joie (Joubert, Pensées, t. 1, 1824, p. 185):
6. Il clignait de l'œil d'un air malin et entendu, et le brigadier, qu'exaspérait ce parti-pris de lui gâter par anticipation le plaisir qu'il se promettait, serra furieusement les mâchoires, pris d'une belle envie de lui coller deux jours sous le premier prétexte venu. Courteline, Train 8 h 47,1888, 1repart., 7, p. 81.
Expr. impers., fam. Ce n'est pas (bien) malin!
Ce n'est pas très intelligent. Par antiphrase. C'est malin! Une dame charmante qui ne répond pas à tes avances? Armand, rêveur : Celle-là, je ne lui ai pas fait d'avances... Isabelle, vite, avec un petit air entendu, assez puéril : C'est malin! Tu devrais pourtant commencer à les connaître, les femmes! (Martin du G., Taciturne,1932, iii, 3, p. 1325).
Ce n'est pas difficile à faire ou à comprendre. À présent que c'est fait, c'est pas malin, il est facile de parler d'eux [les premiers chrétiens] à la légère (Péguy, Myst. charité,1910, p. 132).
REM.
Maligner, verbe intrans.,hapax. Taquiner de façon malicieuse. M. Gerbet s'entend aussi passablement à maligner, mais il est en général plus sérieux que M. Féli (M. de Guérin, Corresp.,1832, p. 62).
Prononc. et Orth. : [malε ̃], fém. [-iɳ]. Malin esprit [malε ̃nεspʀi], mais divin enfant [divinɑ ̃fɑ ̃] (Fouché, Prononc. 1959, p. 435); fém. [-in], -ine tend à s'imposer dans A 2 (supra) p. anal. avec fin, fine et coquin, coquine et pour le distinguer de B 2 (supra). Selon Lar. Lang. fr. [-in] serait la prononc. pop. du xves. Étymol. et Hist. A. Subst. 1. 1remoitié du xiies. subst. masc. « qui se plaît à faire le mal » malignes [lat. malignus] (Psautier Oxford, 5, 5 ds T.-L.); en partic. 1530 le malin « le diable » (Lefèvre d'Étaples, Bible, Matth. 5, 37 ds Kunze, p. 174); 2. 1674 « qui a de la finesse, de la ruse, de l'habileté » (Boileau, Art. Poét., II, 182); 1854 faire le malin (cité ds Fr. mod. t. 23, 51 ds Quem. DDL t. 1). B. Adj. 1. a) ca 1170 « qui se plaît à faire le mal » en partic. li malignes esperiz « le démon, le diable » (Rois, éd. E. R. Curtius, I, XIX, 9, p. 38); b) 1536 « qui est inspiré par la méchanceté » malaingtz enseignementz (Farce nouvelle des Brus, 250 ds Rec. gén. des Sotties, éd. E. Picot, III, p. 95); 2. 1539 « qui a un effet nocif » en partic. méd. « qui caractérise une maladie grave » ulcère malingt (J. Canappe, IIIoLivre de la méthode thérapeutique ds Fr. mod. t. 19, p. 200); 3. 1761 « qui dénote de la finesse, de l'astuce » une certaine coquéterie maligne et railleuse (J.-J. Rousseau, Nlle Heloïse, VI, Lettre V ds Œuvres complètes, éd. B. Guyon, J. Scherer et Ch. Guyot, t. III, p. 661); 1867 fam. c'est malin « c'est stupide » (Meilhac, Halévy, Gde-duch. Gérolstein, I, 4, p. 190 : comme c'est encore malin ça, de venir faire la grimace à un pauvre jeune soldat); 4. 1831 fam. ce n'est pas malin « ce n'est pas difficile à comprendre ou à faire » (Sue, Atar-Gull, p. 13 : Devine ce que je fais faire de toi et de ton équipage? Bigre, ce n'est pas malin! nous piller scélérat). Empr. au lat. malignus « de nature mauvaise, perfide, méchant » dér. de malus, v. mal1; apparaît d'abord sous la forme maligne pour les 2 genres en a. fr.; sur le modèle des adj. en -in, -ine ont été refaites la forme masc. malin, ca 1460 (G. Chastellain, Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, I, 35) et la forme fém. maline, xvies. ds Hug., restée jusqu'à nos jours dans la prononc. vulg. et dans les patois (Nyrop t. 1, § 335), la prononc. avec n mouillé devenant générale au xviies. Fréq. abs. littér. : 1 421. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 305, b) 1 802; xxes. : a) 3 427, b) 1 901.
DÉR.
Malignement, adv.a) Vx. D'une façon maligne, avec malignité, en portant tort à autrui. Interpréter malignement qqc. (Ac. 1798). b) Avec malice. César, dans son anti-Caton, prétendait malignement qu'ayant brûlé le corps de son frère, il avait passé les cendres au tamis pour en retirer l'or qui avait été fondu par le feu (Michelet, Hist. romaine,t. 2, 1831, p. 221).L'Italien s'inclina sans protester, et son regard sournois et impudent se coulait malignement vers le comte Franz, témoin indifférent de cette scène (Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 64).− [maliŋ əmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Docum. malinement (Rimbaud, Poés., 1871, p. 62). Cf. malin − 1resattest. a) 1527 « avec malignité, dans l'intention de nuire » (Le Peregrin, trad. F. Dassy, 15a, édit. 1531 ds Rom. Forsch. t. 32, p. 101); b) av. 1679 « avec ruse » (De Retz, Mémoires ds Œuvres, éd. A. Feillet, t. II, p. 18), 1828 « avec malice » (Destouches Philos. marié, IV, 6 ds Littré); de malin, suff. -(e)ment2*. − Fréq. abs. littér. : 60.
BBG. − Quem. DDL t. 1. − Spitzer (L.). Schadenfreude. In : S. (L.) Essays in historical semantics. New York. 1948, 316 p. − Väänänen (V.). Faire le malin... R. Ling. rom. 1967, t. 31, pp. 341-364.

Maligne : définition du Wiktionnaire

Forme d’adjectif

maligne \ma.liɲ\, (Populaire) \ma.lin\ féminin

  1. Féminin singulier de malin.

Adjectif

maligne \Prononciation ?\

  1. Malin, mauvais.
    • Maligner Tumor.
      Tumeur maligne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Maligne : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MALIN, IGNE. adj.
Qui est porté à nuire, à faire du mal à autrui. Joie maligne, Joie que l'on a du mal d'autrui et qu'on voudrait cacher. Dans le langage de la Théologie, L'esprit malin, le malin esprit, ou absolument Le malin, Le diable. Il se dit particulièrement, en termes de Médecine, d'Affections qui présentent de graves symptômes. Fièvre maligne. Tumeur maligne. En parlant des Personnes, il signifie, dans le langage familier, Qui est fin, rusé. Il est trop malin pour se laisser attraper, pour se laisser prendre à ce piège. Substantivement, C'est un malin. Vous êtes un gros malin. Il se prend plus souvent dans un sens qui n'a rien de défavorable et il signifie alors Qui se plaît à faire ou à dire des choses malicieuses, seulement pour s'amuser, se divertir. Il a l'esprit aussi malin qu'il a le cœur bon. C'est un enfant bien malin, bien espiègle. Par extension, Un regard, un œil, un sourire malin. Il a dit cela d'un ton, d'un air malin. Couplet malin.

Étymologie de « maligne »

Étymologie de maligne - Wiktionnaire

Du latin malignus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « maligne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
maligne maliɲ play_arrow

Citations contenant le mot « maligne »

  • La marque démontre ainsi la facilité d’adaptation à cette situation difficile que les produits Apple peuvent apporter au quotidien, que ce soit en télétravail ou dans la sphère privée. Une prise de parole maligne compte tenu du fait que les solutions de travail collaboratif d’Apple souffrent d’un déficit de notoriété par rapport à Microsoft Office 365 ou Google Drive. la Réclame, Les « Underdogs » d'Apple sont de retour en télétravail
  • Fondée en 2014 par Bernard Fertil, ancien directeur de recherche au CNRS, et André Fond, cette startup a conçu une application capable de détecter si une lésion de la peau est bénigne ou maligne, autrement dit s'il s'agit d'un mélanome. Auquel cas une prise en charge rapide réduit fortement le risque de mortalité. La Tribune, Anapix : derniers réglages avant la distribution grand public
  • Atteint par une tumeur maligne il y a plusieurs mois, Yves Bourdenet est décédé samedi dernier à son domicile à Saône. , Nécrologies | Décès d’Yves Bourdenet
  • Il a déclaré que c’était un échec du gouvernement britannique de ne pas se pencher sur la question étant donné la preuve de l’influence maligne de la Russie à la suite du référendum sur l’indépendance de l’Écosse en 2014 et du piratage de la Convention nationale démocratique (DNC) à la veille de la Élection présidentielle américaine en 2016. News 24, Rapport sur la Russie: les conclusions d'une enquête tant attendue sur l'inférence russe dans la politique britannique sont publiées - News 24
  • Mais Jeanne est bien trop maligne pour ça. Off My Back, le sommet de l’album, est un titre accrocheur – explosif en live – qui équilibre parfaitement les racines Rock de la musique de Jeanne et son amour pour l’électro contemporaine. En fait, Air s’apparente à une exploration – prudente, quand même, Jeanne ne sortant jamais complètement de sa zone de confort – de genres (pop, rock, électro), qui sont cette fois abordés de manière que l’on peut qualifier de « modeste ». Alors que la musique de Jeanne est la plupart du temps impérieuse, parfois à la limite de l’emphase, Air s’avère un album réellement léger (on évitera le qualificatif d’aérien, trop évident)… Au point que l’on puisse même déplorer un certain manque de consistance des chansons elles-mêmes, pas toujours très inspirées, au moins par rapport à la production habituelle de Jeanne ! De même, on regrettera des choix de productions qui privilégient la compression à outrance, très contemporaine, au détriment de sonorités plus amples, plus naturelles, qui auraient sans doute mieux correspondu à la démarche de l’album. Benzine Magazine, Jeanne Added sur des chemins de traverse avec son nouvel album "Air" - Benzine Magazine
  • Dans cette étude, nos experts ont brièvement expliqué le paysage concurrentiel qui offre des informations par les principaux fabricants du marché de la thérapie CAR-T chez les fabricants du marché de la malignité hématologique, telles que la vue d’ensemble de l’entreprise, les revenus totaux, le potentiel de l’industrie, le prix, la part, les revenus créés, les sites de production , présence mondiale, analyse SWOT, lancements de produits et bien plus encore. Par la suite, le rapport sur le marché mondial de la thérapie CAR-T dans l’hématologie maligne jette un éclairage sur la part des revenus de chaque fabricant. Tropicalizer, Marché mondial de la thérapie CAR-T dans les tumeurs hématologiques malignes: Celgene, Novartis, Pfizer, Mustang Bio, Collectis, Celyad – Tropicalizer
  • • CHU-Fès: succès d’une Sleeve pneumonectomie droite sous circulation extracorporelle. Une équipe du Centre hospitalier universitaire (CHU) Hassan II de Fès vient de réaliser avec succès, et pour la première fois au Maroc, « Une Sleeve pneumonectomie droite » au profit d’un patient de 49 ans, en utilisant une circulation extracorporelle (CEC). Le patient qui souffrait d’une tumeur maligne de la bronche souche droite envahissant le tronc de l’artère pulmonaire droite (APD) en intra péricardique et la carène, a été opéré mercredi. Cette prouesse médicale a été accomplie par une équipe pluridisciplinaire composée de chirurgiens thoraciques, chirurgiens cardiaques, d’anesthésistes-réanimateurs, de perfusionnistes, et d’infirmiers. « La particularité de cette technique réside dans l’utilisation d’une CEC pour permettre l’exérèse carcinologique de la tumeur qui envahissait l’APD intra péricardique ainsi que l’assistance respiratoire permettant l’anastomose termino terminale trachée– Bronche souche gauche après pneumonectomie droite élargie à la carène ». Hespress Français, Revue de presse de ce lundi 20 juillet 2020 | Hespress Français

Images d'illustration du mot « maligne »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « maligne »

Langue Traduction
Corse intelligente
Basque smart
Japonais スマート
Russe умная
Portugais inteligente
Arabe ذكي
Chinois 聪明
Allemand clever
Italien inteligente
Espagnol inteligente
Anglais smart
Source : Google Translate API

Synonymes de « maligne »

Source : synonymes de maligne sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « maligne »



mots du mois

Mots similaires