Mal-être : définition de mal-être


Mal-être : définition du Wiktionnaire

Nom commun

mal-être \ma.l‿ɛtʁ\ masculin

  1. État d'esprit vague et pénible, sentiment désagréable de langueur.
    • « J’ai vainement lutté contre ce mal-être intérieur, je n’ai pas été le plus fort. » Étienne Pivert de Senancour, Obermann
    • Le mal-être des premiers instants se dissipa bien vite, les hommes s’enhardirent, le gros négociant rit de tout son rire épais. — (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877)
    • À chaque moment du temps, à côté de ce que les gens considèrent comme naturel de faire et de dire, à côté de ce qu’il est prescrit de penser, […], il y a toutes les choses sur lesquelles la société fait silence et ne sait pas qu’elle le fait, vouant au mal-être solitaire ceux et celles qui ressentent ces choses dans pouvoir les nommer. — (Annie Ernaux, Les années, Gallimard, 2008, collection Folio, page 105.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mal-être : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MAL-ÊTRE. n. m.
État de langueur, indisposition vague et sourde. Avoir, sentir, éprouver du mal-être. Il est vieux.

Mal-être : définition du Littré (1872-1877)

MAL-ÊTRE (ma-lê-tr') s. m.
  • 1État dans lequel on se sent en mauvaise disposition, où l'on a quelque souffrance sourde. Si vous leur épargnez toute espèce de mal-être, Rousseau, Ém. II.
  • 2État de celui qui n'est pas heureux. Il est clair, disais-je, qu'il faudrait choisir de n'avoir pas le sens commun, pour peu que ce sens commun contribue à notre mal-être, Voltaire, Hist. d'un bon bramin.
  • 3Gêne de fortune. Elle [Madame de Maintenon] vécut très à l'étroit ; ses appas élargirent un peu son mal-être, Saint-Simon, 412, 163. Après avoir passé presque toute ma vie dans le mal-être, et souvent près de manquer de pain, Rousseau, Conf. IV.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mal-être »

Étymologie de mal-être - Littré

Mal, et être.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de mal-être - Wiktionnaire

 Composé de mal et de être.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mal-être »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mal-être malɛtr play_arrow

Citations contenant le mot « mal-être »

  • Durant la pandémie, ces forçats de l’aide à domicile se sont retrouvés sur les réseaux sociaux. Les langues se sont déliées. « On se rencontre rarement. Chacune a ses missions et reste isolée. Mais là, par messages échangés, on s’est rendu compte que nous vivions toutes le même stress, que nous sommes confrontées aux mêmes problèmes ». La crise du Covid n’a été que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Le mal-être est ancré chez beaucoup d’aides à domicile depuis longtemps. « Nous sommes pressées comme des citrons pour 10,17 € de l’heure. Une auxiliaire de vie gagne rarement plus de 800 € par mois. Les plannings changent tout le temps : j’ai eu treize modifications de plan de travail rien qu’en mai. On utilise nos voitures pour se rendre chez les personnes aidées et les remboursements kilométriques sont réduits au minimum. On dépense 200 € de carburant par mois », raconte Séverine. Résultat, le taux d’absentéisme est élevé, l’épuisement professionnel est courant et les accidents du travail aussi. , Coronavirus | Le mal-être des auxiliaires de vie : les forçats de l’aide à domicile
  • La spiritualité permet d’aller au fond du mal-être dont l’anxiété n’est qu’un symptôme. Il existe des techniques simples mais bénéfiques pour améliorer les rapports entre le corps, l’esprit et l’âme. J’ai eu un maître en Inde, un médecin aussi qui disait : "la meilleure des psychologies est celle faite par soi-même pour soi-même grâce à la médiation." Il faut y être aidé, c’est un chemin qui n’est pas si facile. Les enfants sont concernés par l’hyperactivité et les troubles de l’attention. Des petits exercices de visualisation peuvent les aider. midilibre.fr, Conférence sur l'anxiété dans le Gard : "La spiritualité permet d’aller au fond du mal-être" - midilibre.fr
  • Ils parlent de « guerre », d’« urgence », d’« adrénaline »… Pendant deux mois, les soignants ont été pris dans le tourbillon de la crise sanitaire. Aujourd’hui, la pression Covid est retombée, pas le mal-être et la colère. Témoignages croisés à la veille d’une nouvelle mobilisation du secteur pour davantage de moyens. La Voix du Nord, Témoignages: la pression Covid est retombée, pas le mal-être et la colère des soignants
  • Les États-Unis font face à un mal-être endémique des jeunes LGBT+. Une étude montre que 40% des 13-24 ans ont « sérieusement envisagé le suicide » au cours des 12 derniers mois. Deux tiers (68%) des jeunes LGBT+ ont signalé des symptômes d’angoisse généralisée. L’enquête a été menée auprès de 40.000 personnes entre le 2 décembre 2019 et le 31 mars 2020. C’est « l’enquête la plus importante jamais conduite sur la santé mentale des jeunes LGBT+« , souligne le Trevor Project, à l’origine de l’étude. TÊTU, Une étude alerte sur le mal-être des jeunes LGBT+ - TÊTU
  • C'est plus facile d'assumer son mal-être que le rire. De Charlotte Gainsbourg / Ciné Live - Décembre 2001

Images d'illustration du mot « mal-être »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mal-être »

Langue Traduction
Corse malannu
Basque malestar
Japonais 沈滞
Russe недомогание
Portugais mal-estar
Arabe توعك
Chinois 不适
Allemand unwohlsein
Italien malessere
Espagnol malestar
Anglais malaise
Source : Google Translate API

Antonymes de « mal-être »



mots du mois

Mots similaires