Maillet : définition de maillet


Maillet : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MAILLET, subst. masc.

A. −
1. Outil ou instrument fait d'une masse (de bois, de fer, de bronze ou d'ivoire) emmanchée par le milieu, qui sert à frapper ou à enfoncer. Maillet de carrier, de charpentier, de menuisier, de plombier, de tonnelier; maillet de chirurgien; maillet d'orfèvre, de sculpteur. L'occupation de tout le temps par la masse en marche du mot fourmillant dont le bonze, au fond de son temple, scande le cours avec son maillet de bois (Claudel, Connaiss. Est, 1907, p. 112):
1. Il peut se passer d'art. Mieux que le luth résonne Sous un vaillant outil la douve de la tonne. Sur ce fruste tambour frappe le vigneron Sans que par le laurier soit rafraîchi son front. Mais lorsque le maillet rebondit sur la bonde Elle semble scander un orage qui gronde. Jammes, Géorgiques, chant 2, 1911, p. 36.
MAR. Maillet à fourrer. ,,Outil de bois creusé avec lequel on fourre un cordage`` (Gruss 1952). Synon. mailloche1.Maillet de calfat. Marteau de bois dont le calfat se sert pour enfoncer l'étoupe. Vers le soir, ils (..) allaient dîner dans une île. C'était l'heure où l'on entend, au bord des chantiers, retentir le maillet des calfats contre la coque des vaisseaux (Flaub., MmeBovary, t. 2, 1857, p. 103).
P. anal., ZOOL. Requin marteau (Dict. xixeet xxes.).
2. HIST. DE L'ARM. Masse de combat (de fer ou de plomb) à long manche que portaient les gens de pied. Synon. marteau d'armes.Maillet d'armes. Prends la lance niellée Avec les forts maillets les cuirasses rompants (Moréas, Sylves, 1896, p. 167).
3. Arg. (sports, cyclisme). Coup de maillet. ,,Fatigue soudaine et fatale au sportif`` (Esn. 1966).
B. − JEUX. Instrument formé d'une petite masse de bois cylindrique fixée à un long manche, dont on se sert pour pousser une boule. Maillet de polo. Il a failli me tuer... Il a voulu lancer une balle, avec un maillet de croquet (Chardonne, Épithal., 1921, p. 411):
2. Le maillet en main, celui qu'on nommait Cleophas continua à s'exercer de toutes les manières à frapper la boule, mimant un petit coup à droite, un moyen coup à gauche, un grand coup en plein centre. Guèvremont, Survenant, 1945, p. 209.
Prononc. et Orth.: [majε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Vers 1190 «heurtoir» (Renart, éd. M. Roques, IX, 8882); 2. a) ca 1230 «espèce de marteau» (Villard de Honnecourt, éd. H. R. Hahnloser, 1972, § 9); b) 1879 maillet de crocket (Pailleron, Âge ingrat, II, 1, p. 56); 3. 1306 «espèce d'arme contondante» (Guillaume Guiart, Royaux Lignages, éd. Wailly et Delisle, 19809). Dér. de mail*; suff. -et*. Fréq. abs. littér.: 116.
DÉR.
Mailleton, subst. masc.,arboric. Bourgeon de l'année. (Ds Littré, Rob., Lar. Lang. fr.). [majtɔ ̃]. 1reattest. 1552 [éd.] (Cotereau, trad. des Douze livres des choses rustiques, de Columelle, livre III, ch. 6, p. 131: la crocette ou mailleton est un nouveau gecton qui est sorty du bois de l'annee precedente); de maillet, p. anal. de forme, suff. -on1*.

Maillet : définition du Wiktionnaire

Nom commun

maillet \ma.jɛ\ masculin

  1. Outil ressemblant à un marteau à deux têtes, en bois ou en plastique. Il est utilisé par exemple en menuiserie pour le travail au ciseau ou par les campeurs pour planter des sardines dans le sol.
    • Frapper, enfoncer à coups de maillet.
    • Là, ils jouissaient, à voir les tripiers, le tablier roidi par les éclaboussures, casser une à une les têtes de moutons, d’un coup de maillet. — (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
  2. (Jeux) Petit mail servant au jeu de croquet.
  3. (Héraldique) Meuble représentant l’outil du même nom dans les armoiries. Plusieurs représentations se rencontrent. On trouve aussi bien le maillet de menuisier de forme plus carrée que le maillet tonneau cerclé de métal. Il n’y a pas de règle en la matière. Sa position ordinaire est en pal, fer vers le chef. Quand il est présenté incliné, on le dit alors penché en bande ou en barre. À rapprocher de marteau, masse et massette.
    • De gueules à trois maillets d’or, qui est de la commune de Saint-Pierre-de-Mailloc du Calvados → voir illustration « armoiries avec 3 maillets »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Maillet : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MAILLET. n. m.
Petit mail servant au jeu de croquet. Il se dit aussi, en termes d'Arts, d'une Sorte de marteau à deux têtes, qui est ordinairement de bois. Frapper, enfoncer à coups de maillet.

Maillet : définition du Littré (1872-1877)

MAILLET (ma-llé, ll mouillées ; le t ne se prononce et ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des ma-llè-z en bois ; maillets rime avec traits, succès, paix, etc.) s. m.
  • 1Espèce de marteau à deux têtes, qui est ordinairement de bois. Brontin tient un maillet et Boirude un marteau, Boileau, Lutr. II.

    Marteau de bois dont se servent les calfats pour enfoncer l'étoupe entre les bordages ou dans les fentes de ces bordages.

  • 2 Terme de blason. Espèce de marteau plus petit que la mailloche.
  • 3 Terme de papeterie. Grosses masses de bois garnies de pièces de fer, pour diviser les chiffons en petites filandres.
  • 4Ancien terme militaire. Maillet d'armes, arme contondante.
  • 5 Un des noms vulgaires de la zygène tudès (poisson, sélaciens) qui était le squale marteau ; on l'appelle aussi tiburon, pantouflier, et, absolument, marteau, Legoarant

HISTORIQUE

XIIIe s. D'un maillet qui là pend [elle] a sus l'huis assené [frappé], Berte, XLV. À la porte par de devant Le maillet i truevent pendant, Ren. 13080.

XIVe s. Si la faut battre [l'esche, l'amadou] d'un maillet ou d'un baston, Ménagier, II, 5.

XVe s. Et se mistrent [les Parisiens] à faire des maillets de fer, dont ils firent plus de vingt mille, Froissart, II, II, 108.

XVIe s. De son poing faisoit un maillet [coignait avec son poing], Rabelais, Garg. I, 11.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MAILLET. Ajoutez : - REM. Le maillet, masse d'armes, dont la masse a la forme cylindrique, était encore employé en 1615.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Maillet : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

MAILLET, s. m. (Gram. arts méchaniq.) marteau de bois, à l’usage d’un grand nombre d’ouvriers. Voyez les articles suivans.

MAILLET de plomb, instrument de Chirurgie, est une masse de plomb de figure cylindrique, qui a environ deux pouces & demi de long sur quinze lignes de diametre. Il est percé dans son milieu pour le passage d’un bout du manche, lequel est de buis, parce que les pores de ce bois étant très-serrés, le manche a plus de résistance.

Ce manche est composé d’une poignée & d’une tige, orné de différentes façons, suivant le goût de l’ouvrier. Fig. 5. Pl. XXI.

Ce maillet sert à frapper sur le ciseau ou la gouge, pour enlever les exostoses. Voyez Exostose, Ciseau & Gouge.

On se sert du plomb préférablement à toute autre matiere, parce qu’étant plus lourd, il agit par sa masse, & les percussions en sont plus fortes, quoique faites avec moins d’action de la part du chirurgien ; ce qui occasionne moins de secousse. Si le maillet avoit moins de poids, il faudroit pour un effet égal, que la gouge fût frappée avec plus de vîtesse, d’où il suivroit un ébranlement qui pourroit être préjudiciable. (Y)

Maillet, s. m. (Hydr.) voyez outils de Fontainier au mot Fontainier.

Maillet de Calfat, (Marine.) ce mail ou maillet est emmanché fort court ; sa masse est longue & menue, avec une mortaise à jour de chaque côté ; ses têtes sont reliées de cercles de fer. Il sert à calfater. (K)

Maillet termes d’Architecture ; espece de gros marteau de bois fort en usage parmi les artisans qui travaillent au ciseau ; les Sculpteurs, Maçons, Tailleurs de pierres & Marbriers s’en servent ; il est ordinairement de forme ronde ; ceux des Charpentiers, Menuisiers, sont de forme quarrée.

Maillet, (Artificier.) c’est une masse de bois dur & pesant, proportionnée à celle de la fusée dont elle doit fouler la composition à grands coups ; ainsi chaque moule doit avoir son maillet.

Maillet, en termes de Bijoutier ; est un marteau de bois ou de buis, dont on se sert pour redresser ou repousser les parties d’une piece qu’on ne veut point étendre ni endommager. Il y en a de toutes formes, grosseurs & grandeurs.

Maillet, (Charpent.) il est de bois, & sert aux Charpentiers pour frapper sur leurs ébauchoirs ou ciseaux, lorsqu’ils ébauchent leurs ouvrages. Voyez la fig. Pl. des outils de Charpentier.

Maillet, (Bourrelier.) instrument de bois dont se servent les Bourreliers, & qui est composé de deux parties, sçavoir le cylindre & le manche, qui tous les deux sont de bois. Le cylindre a environ quatre pouces de diametre, & cinq à six pouces de hauteur ; au milieu de la hauteur du cylindre, est pratiqué un trou dans lequel on insinue le manche du maillet, qui est environ de huit à dix pouces de longueur.

Maillet, (Cartiers.) est un cylindre de bois emmanché par le milieu d’un manche aussi de bois, dont les Cartiers se servent pour battre sur un billot le carton dont ils font leurs cartes.

Maillet, termes & outil de Ceinturier ; qui leur sert pour frapper sur les poinçons avec lesquels ils découpent leurs ouvrages. Ce maillet qui est de buis, est représenté Pl. du Ceinturier.

Maillet, outil de Charron ; ce maillet n’a rien de particulier, & sert aux Charrons pour faire des mortoises au ciseau. Voyez Maillet des Charpentiers.

Maillet, les Ardoisiers en ont de plusieurs sortes ; le maillet à crener, le maillet à frapper, &c. Voyez l’article Ardoise.

Maillet, (Ferblantier.) ces maillets sont de buis ; il y en a dont les deux pans sont ronds, & d’autres dont l’un des pans est large & plat. Ils servent aux Ferblantiers à faire prendre à une piece de fer blanc une figure cylindrique, en la faisant tourner sur une bigorne ronde, & frappant avec le maillet de buis. Ils s’en servent plus volontiers que du marteau de fer, attendu qu’il forme moins d’inégalité. Voyez Pl. du Ferblantier.

Maillet, (Fourbisseur.) ce maillet n’a rien de particulier, & sert aux Fourbisseurs pour redresser les branches des gardes d’épées faussées, &c. Voyez la Pl. de Fourbisseur.

Maillet, terme de moulin à papier ; c’est une espece de masse de bois garnie par un bout de pieces de fer appellées cloux, ferrées tout au tour par une barre de fer appellée guirlande ; les maillets ont environ deux piés ou deux piés & demi de hauteur, & par l’extrémité d’en haut, ont une mortoise dans laquelle entrent des pieces de bois longues & plates (Voyez les Planches de Papeterie.) qui leur servent de manches, & qu’on appelle les queues des maillets ; ces queues sont traversées à leurs extrémités par une grosse cheville de bois r, qui tient à un autre assemblage de bois de la même hauteur que les maillets, & qu’on appelle la clef.

Lorsqu’on veut arrêter un maillet, il faut l’assujettir dans un état d’élevation, tel que l’arbre de la roue en tournant ne le rencontre point avec ses levées. Pour cet effet la clé des maillets est garnie en-dehors d’un fort crochet de fer, que l’on passe sur l’extrémité de la queue du maillet, & qui l’empêche de retomber. Mais comme le maillet est fort pesant, & que l’homme n’a point assez de force pour le lever seul, on se sert d’un instrument appellé angin qui est garni d’un long manche de bois. On introduit le fer de cet instrument à l’extrémité de la queue du maillet ; & en appuyant fortement sur le manche de l’engin, on parvient à faire lever le maillet, & à l’assujettir dans cet état par le moyen du crochet.

Les nez des maillets, qui est la partie du manche par où les levées du cylindre les élevent, passent dans les entailles des clés qui leur servent de coulisse.

Maillet, outil de Plombier : c’est une masse coupée en deux dans sa longueur ; ensorte qu’un de ses côtés est plat, & l’autre fait en demi-cercle ; le manche est placé dans le demi-cercle, mais couché & parallele à la section du cylindre ; on s’en sert pour battre le plomb par le côté qui est plat, & quelquefois pour frapper sur des outils par un des bouts. Voyez l’art. Plombier & les Pl. du Plombier.

Maillet, en terme de Tabletier-Cornetier, s’entend d’un gros marteau d’un bois très-dur, dont le manche est fort long ; on s’en sert pour faire entrer les coins dans les plaques de la presse à coins. Voyez Coins, Presse a coins & Plaque.

Maillet, (Tonnelier.) outil dont se servent les Tonneliers. C’est un marteau de bois dont la masse est plate, & d’environ deux pouces d’épaisseur. Sa forme est quarrée, plus longue que large, un peu ceintrée par en haut, & échancrée par en bas ; le manche est placé dans le milieu de l’épaisseur de la masse. Les Tonneliers s’en servent pour chasser & enfoncer les cerceaux.

Maillet, ou Batoire, s. m. (Verrerie.) ce maillet ressemble à celui du menuisier. On s’en sert pour former & battre les contours du pot. Il faut que la balle & le maillet soient couverts de toile.

Maillet, (Blason.) petits marteaux de bois, dont quelques écus sont chargés. On les appelle mailloches quand ils sont de fer, & plus petits que les maillets.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « maillet »

Étymologie de maillet - Littré

Diminutif de mail ; génev. maillot ; wallon, maiet ; provenç. malhet.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de maillet - Wiktionnaire

 Dérivé de mail avec le suffixe -et.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « maillet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
maillet majɛ play_arrow

Citations contenant le mot « maillet »

  • une vipère cette maillet elle se croit intellectuelle mdr pour être chez hallouna critiquer et salir certaines stars qu'elle se regarde avec ses yeux de grenouille mdr Closermag.fr, Daniel Riolo : le compagnon de Géraldine Maillet fou de rage contre une élue - Closer

Images d'illustration du mot « maillet »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « maillet »

Langue Traduction
Corse mazz
Basque mallet
Japonais
Russe колотушка
Portugais malho
Arabe مطرقة
Chinois
Allemand hammer
Italien maglio
Espagnol mazo
Anglais mallet
Source : Google Translate API

Synonymes de « maillet »

Source : synonymes de maillet sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires