La langue française

Maillotin

Sommaire

  • Définitions du mot maillotin
  • Étymologie de « maillotin »
  • Phonétique de « maillotin »
  • Citations contenant le mot « maillotin »
  • Traductions du mot « maillotin »
  • Synonymes de « maillotin »

Définitions du mot maillotin

Trésor de la Langue Française informatisé

MAILLOTIN, subst. masc.

A. − HIST. DE L'ARM. Arme proche du maillet. (Dict. xixeet xxes.).
P. méton., au plur., HIST. Insurgés parisiens qui, au xivesiècle, se révoltèrent contre le pouvoir fiscal, en faisant usage de cette arme. Le peuple pillait l'arsenal, s'armait, enlevait ving mille maillets de fer: ce fut la sédition des maillotins (Bainville, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 109).
B. − TECHNOL. Pressoir à olives. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc.: [majɔtε ̃]. Étymol. et Hist. 1. a) 1480 «nigaud» d'apr. l'éditeur (Guillaume Coquillart, Droitz nouveaulx, 2258 ds Œuvres, éd. M. J. Freeman, p. 241), attest. isolée; b) 1552 hist. (Rabelais, Quart Livre, éd. R. Marichal, chap. XXXVI, p. 163, ligne 73: les Parisiens avecques leurs mailletz «dont feurent surnommez Maillotins»); 2. 1690 «arme semblable au maillet» (Fur.); 3. 1791 «pressoir à olives» (Schwan, Nouv. dict. de la langue française et allemande, t. 3). Dér. de l'a. subst. maillot, au sens de «espèce d'arme contondante» (ca 1200 ds T.-L.; encore attesté dans certains dial. ; cf. FEW t.6, 1, p.117a), var., par substitution de suff., de maillet*; suff. -in*. Les émeutiers qui se révoltèrent, sous Charles VI (fév. 1382), contre le nouvel impôt direct, furent d'abord appelés Maillets (1382, Chronique de Jean II et Charles V, éd. R. Delachenal, t.3, p.13, v.note 1; aussi 1382 et 1383 ds Du Cange, s.v. malleti) parce qu'ils s'armèrent de maillets de plomb, qu'ils prirent dans l'Arsenal de la place de Grève où ils étaient entreposés (cf. 1382, Chronique de Jean II et Charle V, t.3, p.12; aussi 1382, Chronographia regum francorum, éd. Moranvillé, t.3, p.23 et fin xives., E. Deschamps, Œuvres complètes, G. Raynaud, t.3, pp.139-140).

Wiktionnaire

Adjectif

maillotin \ma.jo.tɛ̃\ masculin

  1. Relatif aux Maillys, commune française située dans le département de la Côte-d’Or.
  2. Relatif à Maillot, commune française située dans le département de l’Yonne.
  3. Relatif à Mailly-Champagne, commune française située dans le département de la Marne.
  4. Relatif à Mailly-Maillet, commune française située dans le département de la Somme.
  5. Relatif à Mailly-sur-Seille, commune française située dans le département de la Meurthe-et-Moselle.
  6. Relatif à Mesnil-Sellières, commune française située dans le département de l’Aube.

Nom commun

maillotin \ma.jo.tɛ̃\ masculin

  1. Arme semblable à un maillet.
    • Amaury saisit un gong d’aluminium qu’il frappa par trois fois d’un maillotin d’iridium, produisant un son pas tout à fait cristallin qui flotta un long instant dans l’air. — (Georges Perec, La Disparition, Gallimard, Paris, 1969)
  2. (Histoire) Insurgé parisien du XIVe siècle, équipé de cette arme.
    • Depuis l’émancipation des communes, depuis la révolte des maillotins, voilà sept siècles que vous attendez ! — (Alexandre Dumas, Joseph Balsamo, 1846)
    • Le XIVe siècle […] s’affaisse dans le sang avec les désastres de Crécy et de Poitiers, les excès furieux des Jacques et des Maillotins, les brigandages des Tard-venus, […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915).
  3. Sorte de pressoir à olives.
    • Dans la partie centrale de l’édifice se dresse une tour où se trouve la maillotin avec la viga -le madrier- car au XIXème siècle, la molienda -broyage et pressage- s’effectue sur le lieu même de la récolte. — (Antonio-Miguel Bernal, ‎Michel Drain, Les campagnes sévillanes aux XIXe - XXe siecle, Éd. de Boccard, Paris 1971)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MAILLOTIN (ma-llo-tin, ll mouillées) s. m.
  • Ancienne arme en forme de maillet.

    Terme d'histoire de France. Les maillotins, hommes du peuple de Paris, qui, pour s'opposer à la perception des nouvelles taxes décrétées pendant la minorité de Charles VI, se portèrent à l'arsenal, s'y armèrent de maillotins, massacrèrent les percepteurs et élargirent tous les prisonniers.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MAILLOTIN, s. m. (Art méchan. & Hist. mod.) espece de masse ou mailloche de bois ou fer dont on en enfonçoit les casques & cuirasses. Il y a eu en France une faction appellée maillotins de cette arme.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « maillotin »

Diminutif de maillet ou maillot.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « maillotin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
maillotin majɔtɛ̃

Citations contenant le mot « maillotin »

  • La mesure fiscale retirée et le calme revenu, les représailles sont terribles. À Paris, des dizaines de maillotins sont exécutés en quelques jours par les troupes du régime. Les villes où le mouvement s’est propagé Rouen, Lyon, Orléans, Amiens, Reims, etc. voient également s’abattre le glaive royal pour punir la contestation. Le pouvoir a tremblé devant des « hordes » de « malfaiteurs », « houliers », « gens d’étrange besogne », ainsi que les qualifient à l’époque les plumitifs officiels de la monarchie, et la peur a un temps changé de camp. « Chroniqueurs, moralistes et juges semblent avoir éprouvé la crainte panique d’une subversion totale » devant ces maillotins épris de justice sociale, racontent les historiens Michel Mollat et Philippe Wolff (1). Pour ces prolétaires, qui durent subir encore la répression pendant de longs mois, « le pire fut l’apparition dans les esprits de la notion de classes dangereuses (2) », promise à un bel avenir. Le Monde diplomatique, Aux armes, maillotins !, par Olivier Pironet (Le Monde diplomatique, décembre 2019)
  • 1Dijon à sa moutarde, Joigny, sa mayonnaise. En 1806, le comte de Mayot, notable de Joigny, invente une sauce à base d’huile, de jaune d’œuf et de vinaigre. Sa préparation remporte un grand succès. Si bien que les restaurateurs joviniens s’arrachent sa recette. Dans toute la ville, on ne parle plus que de cette fameuse mayonnaise. Très vite, le comte fait construire une usine à côté du tribunal, dans le quartier Saint-André, pour la commercialiser. Il emploie une bonne partie des habitants de Joigny. Sa sauce fait le tour de France. On dit qu’à l’époque, les Parisiens en raffolaient. C’est eux qui auraient donné à Joigny son surnom de cité mayotine. Son orthographe a évolué. Au fil du temps elle est devenue cité maillotine et ses habitants, les Maillotins. www.lyonne.fr, Pourquoi Joigny porte aussi le nom de cité maillotine ? - Joigny (89300)
  • Culture, 21.810 €. Ensemble choral de Joigny, 1.000 €. Association culturelleet d'études de Joigny, 1.500 €. Atelier photos passion, 900 €. Groupe aréomodélisme maillotin, 350 €. Amis des orgues de Joigny, 700 €. La France noire, 500 €. Les comptoirs du noir, 200 €. Les Chapos voyageurs, 5.000 €. Commune libre de Saint-André, 900 €. Harmonie de Joigny, 2.200 €. Choeurs en fête, 2.000 €. Vivre ensemble à Epizy, 200 €. Association cultuelle et culturelle des musulmans de Joigny, 3.500 €. Les Simone, 200 €. Guit'art, 100 €. Amicale des sapeurs-pompiers de Joigny, 800 €. Observatoire astronomique, 200 €. Les Joyeux maillotins, 960 €. Mi-nuit blanche, 200 €. Les ponts éclairés, 200 €. Nostalgie du Portugal, 200 €.  www.lyonne.fr, Conseil municipal de Joigny : des subventions d'un montant de 336.300 € pour les associations en 2019 - Joigny (89300)

Traductions du mot « maillotin »

Langue Traduction
Anglais jerseyin
Espagnol jerseyin
Italien jerseyin
Allemand jerseyin
Chinois 球衣
Arabe جيرسي
Portugais camisa de malha
Russe jerseyin
Japonais ジャージーイン
Basque jerseyin
Corse jersey
Source : Google Translate API

Synonymes de « maillotin »

Source : synonymes de maillotin sur lebonsynonyme.fr
Partager