La langue française

Machineur, machineuse

Définitions du mot « machineur, machineuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

MACHINEUR, -EUSE, subst.

A. − Vieilli, subst. masc. Personne qui conduit une machine; ouvrier attaché au service des machines. (Dict. xixeet xxes.). Faut que les machineurs, eux aussi, se mettent en grève. Tant mieux si les pompes s'arrêtent! L'eau crèvera les fosses (Zola, Germinal, 1885, p. 1385).
B. − Vx et fam. Personne qui prépare, qui est l'auteur d'une machination. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc.: [maʃinoe:ʀ], fém. [-ø:z]. Étymol. et Hist. 1. 1247 «celui qui trame, prépare» (Ch., Clerm. B.N. 4663, fo94 vods Gdf.); ca 1355 machineeur (Bersuire, Tit. Liv., ms. Ste-Gen., fo18a, ibid.); 2. 1873 «ouvrier qui s'occupe d'une machine» (Lar. 19e). 1 dér. de machiner* «tramer, ourdir»; 2 dér. de machine*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér.: 27.

Wiktionnaire

Nom commun

machineur \ma.ʃi.nœʁ\ masculin (pour une femme on dit : machineuse)

  1. Celui qui machine, qui fait des menées.
    • Lui-même ouvrit ce coffre et rendit bien surpris Tous les machineurs d’impostures. — (Jean de La Fontaine, Fables X, 10)
    • Metius est celui qui a esté cause, machineur et empreneur de ceste bataille. — (Pierre de Beucheure, Traduction de Tite-Live, folio 16)
  2. Personne qui conduit une machine ; ouvrier attaché au service des machines.
    • Faut que les machineurs, eux aussi, se mettent en grève. Tant mieux si les pompes s'arrêtent ! L'eau crèvera les fosses, tout sera foutu! — (Émile Zola, Germinal, 1885, p. 327)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MACHINEUR (ma-chi-neur) s. m.
  • Celui qui machine, qui fait des menées. Lui-même ouvrit ce coffre et rendit bien surpris Tous les machineurs d'impostures, La Fontaine, Fabl. X, 10.

HISTORIQUE

XIVe s. Metius est celui qui a esté cause, machineur et empreneur de ceste bataille, Bercheure, f° 16.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « machineur »

 Dérivé de machiner avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « machineur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
machineur maʃɛ̃œr

Citations contenant le mot « machineur »

  • Nous sommes à la fin du XIXe siècle. Etienne Lantier, machineur au chômage, se rend à la mine « Le Voreux » dans le Nord de la France. Après un drame qui a coûté la vie à une mineuse nommée Fleurance, il se voit engagé. Il est alors envoyé dans un petit groupe dirigé par Toussaint Maheu, qui deviendra par la suite son ami. Toujours sous le Second Empire, Etienne découvre ainsi la dure vie de mineur et la misère qui croît autour de lui. Et c’est dans ce contexte là qu’il va devoir apprendre à survivre. Journal du Geek, [Sélection] Passionné(e) par les films français ? La rédaction vous en recommande 10 sur Netflix | Journal du Geek

Traductions du mot « machineur »

Langue Traduction
Anglais machinist
Espagnol maquinista
Italien macchinista
Allemand maschinist
Chinois 机械师
Arabe ميكانيكي
Portugais maquinista
Russe машинист
Japonais 機械工
Basque machinist
Corse machista
Source : Google Translate API

Synonymes de « machineur »

Source : synonymes de machineur sur lebonsynonyme.fr

Machineur

Retour au sommaire ➦

Partager