La langue française

Lotier

Définitions du mot « lotier »

Trésor de la Langue Française informatisé

LOTIER, subst. masc.

Plante herbacée, à petites fleurs le plus souvent jaunes, à feuilles trilobées, qui croît dans les prés, les champs, les bois et peut être cultivée comme fourrage. Lotier corniculé (dér. s.v. cornicule), lotier velu, pourpre. On n'entend plus les hennissements jetés comme des cris d'airain, les naseaux rafraîchis de rosée, entre deux bouchées de lotier (Pesquidoux,Livre raison, 1928, p. 209).Des lotiers, plus éclatants que le genêt, et des trèfles roses, poussant dans les joints, envahissaient la place et le parvis, au dedans même des murailles rompues (Pourrat,Gaspard, 1930, p. 300).Le troupeau sans passion, dont la dispersion morne se fait au hasard de la langue, et (...) du brin de lotier qui verdit entre les chaumes (La Varende,Normandie en fl., 1950, p. 54).
BOT. Genre (appelé scientifiquement Lotus) de la sous-famille des Papilionacées, famille des Légumineuses, dont les espèces les plus communes sont le Lotier Corniculé (Lotus corniculatus), le Lotier Velu (Lotus uliginosus). (Ds Bouillet 1859, Lar. encyclop.).
Prononc. et Orth.: [lɔtje]. Att. ds Ac. 1762-1878. Étymol. et Hist. 1582 [éd.] «plante herbacée» (A. et R. Le Chevalier d'Agneaux, Georg., fo134 rods Gdf. Compl.). Dér. en -ier*, du lat. lotus au sens de «mélilot» (v. lotus).

Wiktionnaire

Nom commun 1

lotier \lɔ.tje\ masculin

  1. (Botanique) Plante du genre Lotus, herbacée, annuelle ou vivace de la famille des Fabacées, sous-famille des Papillonoidées.
    • Les fleurs & les feuilles du lotier sont vulnéraires, bonnes pour résoudre le sang épanché, & pour consolider les plaies.
    • Le lotier corniculé, Lotus corniculatus, est commun dans les prairies et sur les pelouses.

Nom commun 2

lotier \lɔ.tje\ masculin

  1. (Pêche) Pêcheur qui, en fournissant sa part de filets pour la pêche, jouit du plein lot.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

LOTIER (lo-tié ; l'r ne se lie jamais) s. m.
  • 1Genre de la famille des légumineuses, composé de plantes herbacées, vivaces, à souche dure, à feuilles trifoliolées.

    Le lotier corniculé, lotus corniculatus, L. commun dans les prairies et sur les pelouses.

    Lotier odorant, un des noms vulgaires de la trigonelle bleue (légumineuses), dite aussi trèfle musqué, faux baume du Pérou.

    Lotier rouge, lotus tetragonolobus, L.

    Lotier de Mauritanie, nom vulgaire de l'ononide mauritanique (légumineuses).

  • 2Lotier des lotophages, espèce de jujubier.
  • 3Lotier d'Égypte, espèce de nymphéa.
  • 4Lotier blanc ou à feuilles de frêne, l'azédarach.
  • 5Lotier à quatre feuilles, anthyllis tétraphylle.
  • 6Faux lotier, un des noms vulgaires du diospyros lotus (ébénacées), dit aussi plaqueminier, faux lotier d'Athènes, ainsi que de la glinole lotoïde (ficoïdées), laquelle est appelée encore lotier aquatique.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LOTIER, lotus, s. m. (Hist. nat. Bot.) genre de plante à fleur légumineuse ; il sort du calice un pistil qui devient dans la suite une silique divisée dans quelques especes en cellules par des cloisons transversales ; cette silique renferme des semences ordinairement arrondies. Ajoutez à ces caracteres qu’il y a trois feuilles sur un même pédicule, dont la base est encore garnie de deux autres feuilles. Tournefort, inst. rei herb. Voyez Plante.

Lotier odorant, (Botan.) ou trefle odoriférant, ou trefle musqué. C’est une des especes de mélilot, c’est le melilotus major, odorata, violacca de Tournefort, hist. 407, lotus hortensis, odora de C. B. P. 330. Trisolium odoratum de Gérard, de Parkinson & de Ray, histor. I. 950.

Sa racine est menue, simple, blanche, ligneuse, garnie de quelques fibres. Sa tige est au-moins haute d’une coudée, droite, grêle, cannelée, un peu anguleuse, lisse, creuse & branchue des le bas. Ses feuilles naissent alternativement portées trois ensemble sur une longue queue ; elles sont d’un verd pâle, lisses, dentelées tout au tour : celles du bas des tiges sont obtuses, plus courtes & plus arrondies : celles du haut sont plus longues & plus pointues. Des aisselles des feuilles supérieures sortent de longs pédicules qui portent des épics ou des bouquets de petites fleurs légumineuses d’un bleu clair, répandant une odeur aromatique un peu forte, mais agréable, & qui dure même lorsque la plante est arrachée & sechée. Il s’éleve du calice de chaque fleur un pistil qui se change en une capsule dure, nue, c’est à-dire qui n’est pas cachée dans le calice comme dans le trefle, & qui renferme deux ou trois graines jaunes odorantes & arrondies. Cette plante est annuelle : on la cultive dans les jardins pour sa bonne odeur. (D. J.)

Lotier odorant, (Mat. med.) trefle musqué, ou faux baume du Pérou.

Les feuilles & les fleurs de cette plante sont d’usage en Medecine.

Cette plante déterge, digere, calme les douleurs, résout le sang épanché & grumelé, & consolide les plaies. Quelques-uns même la mettent au nombre des alexipharmaques : on la mêle dans les potions vulnéraires avec les autres plantes vulnéraires. Les sommités fleuries prises à la dose d’un gros en décoction dans du vin ou dans de l’hydromel, guérissent la pleurésie en procurant la sueur. Cette même décoction excite les regles & les urines : on dit qu’on la donne encore utilement, ou la graine pilée à la dose d’un gros dans du vin, contre le poison, quand on croit avoir été empoisonné.

On l’emploie extérieurement dans les décoctions & les fomentations vulnéraires. On fait avec les sommités fleuries, macerées dans l’huile commune, une huile qui est très-recommandée pour réunir les plaies & les défendre de l’inflammation, pour guérir les hernies des enfans, pour amollir & faire aboutir les tumeurs.

On met dans les habits la plante quand elle est séche, & l’on croit qu’elle empêche qu’ils ne soient mangés des vers. L’eau distillée passe pour vulnéraire & ophtalmique. Geoffroi, mat. med.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « lotier »

(Nom 1) (XVIe siècle) Dérivé de lotus avec le suffixe -ier, au sens de « mélilot ».
(Nom 2) Dérivé de lot avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voy. LOTUS.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « lotier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lotier lɔtje

Citations contenant le mot « lotier »

  • Le lotier corniculé (Lotus corniculatus) appartient à la famille des Fabacées. Le genre Lotus, à ne pas confondre avec la plante aquatique bien connue sous le nom de lotus sacré ou lotus d’Orient (Nelumbo nucifera), compte près de 150 espèces d'annuelles, de vivaces ou de sous-arbrisseaux cosmopolites. Le lotier corniculé est l'une de ces espèces utilisée pour ses vertus thérapeutiques ainsi que pour ses qualités d'engrais vert. Binette & Jardin, Le lotier corniculé, sédatif utilisé en engrais vert : bienfaits et atouts santé
  • La repousse d'herbe depuis la fauche du 15mai, 6 semaines 40mm. Y'a que le lotier qui résiste... On a envoie les vaches avant que ça grille... #agriculture #paturage #CeuxQuiFontLeLait #prairie pic.twitter.com/ytp4NKmOug Terre-net, Météo du samedi 4 juillet 2020
  • Le lotier (Lotus berthelotti) appelé également bec de perroquet, bec de pigeon ou bec de pélican, est un sous-arbrisseau rampant, prostré, aux tiges retombantes, originaire des îles Canaries et des îles du Cap-Vert, ce qui le rend très peu rustique (0°C). Binette & Jardin, Lotier (Lotus berthelotti) ou bec de perroquet : plantation, entretien

Traductions du mot « lotier »

Langue Traduction
Anglais lotter
Espagnol lotter
Italien lotter
Allemand lotter
Chinois 抽奖
Arabe اليانصيب
Portugais loteria
Russe lotter
Japonais くじ
Basque lotter
Corse lotteriu
Source : Google Translate API

Synonymes de « lotier »

Source : synonymes de lotier sur lebonsynonyme.fr

Lotier

Retour au sommaire ➦

Partager