La langue française

Linceul

Définitions du mot « linceul »

Trésor de la Langue Française informatisé

LINCEUL, subst. masc.

A. − Vx et région. Pièce de toile, en particulier drap de lit :
J'ai vu, petit garçon, des toiles de Jouy (...) remplacer la nappe à un repas de métayers, et d'autres, l'été, couvrir les bœufs contre les mouches, en guise de draps, de « linceuls » de lin. Pesquidoux, Livre raison,1925, p. 101.
B. − Pièce de toile servant à ensevelir un mort. Synon. suaire (littér.).« Donnez-moi, dit-il à sa suite, donnez-moi mon couteau d'or fin, que je découse ce drap de lin! » Aussitôt délivrée de son linceul, la belle revient à la vie (Nerval, Filles feu, Chansons et légendes du Valois, 1854, p. 631).Un croquemort (...) écarta un peu le linceul, à la place de la tête (Léautaud, In memor.,1905, p. 217).
P. métaph. Je me coucherai, moi probe, dans un linceul d'infamie (Balzac, E. Grandet,1834, p. 63).Le linceul de la terre est partout étendu; Les vents roulent sur nous des collines de neige (Lamart., Jocelyn,1836, p. 650).
REM.
Linceulé, -ée, adj.,hapax. Recouvert comme d'un linceul. Fenêtres blanchement linceulées de rideaux mornes. Un lit d'acajou linceulé de cretonne bleue (P. Adam, Le Thé chez Miranda ds Plowert1968).
Prononc. et Orth. : [lε ̃sœl]. Att. ds Ac. dep. 1694. ,,[Ce] mot a gardé dans l'écriture la forme primitive linceul, mais sa prononciation actuelle se ressent encore de l'ancienne hésitation`` (Buben 1935, § 202). Cf. les prononc. [-œ λ] (ds Littré), [-œj] (ds DG, Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930, toujours à titre de var.). Plur. linceux ds Huysmans, Là-bas, t. 1, 1891, p. 184 et Pourrat, Gaspard, 1925, p. 241. Étymol. et Hist. 1. 1erquart xiies. [ms.] linçol « drap » (St Alexis, éd. Chr. Storey, 267, leçon du ms. L, corrigée en liçon « petit lit » par l'éditeur); ca 1140 linçoel (Pèlerinage de Charlemagne, 426 ds T.-L.); Trév. 1771 note ,,On le disoit autrefois de toutes sortes de tissus de toile. On le dit encore dans quelques provinces des pièces de toile qu'on met dans le lit`` [cf. FEW t. 5, p. 366 b]; 2. 2emoitié xiiies. [ms. xives.] « drap servant à envelopper un cadavre pour l'ensevelir » (Évangile de Nicodème, éd. G. Paris et A. Bos, trad. anonyme, C 767, p. 165). Du lat. līnteolum « petite pièce de toile de lin », dimin. de linteum « étoffe de lin », lui-même dér. de līnum « lin »; au Moy. Âge « linceul » (ca 876) et « drap de lit » (1096 ds Nierm.). Fréq. abs. littér. : 650. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 161, b) 1 516; xxes. : a) 904, b) 416. Bbg. Darm. Vie 1932, p. 159. - Delb. Matér. 1880, p. 190.

linceul*, < linteolum (de linteum : « toile de lin »)subst. masc.-

Wiktionnaire

Nom commun

linceul \lɛ̃.sœl\ masculin

  1. (Désuet) Drap, rideau, ou couverture de lin.
    • Au premier et au second, étage, des chambres propres, froides, meublées sommairement, repeintes à neuf, avec des linceuls blancs aux fenêtres. — (William Shakespeare, dans Edmond Huguet, Les Métaphores et les comparaisons dans l’œuvre de Victor Hugo, volume 2, 1905, page 39)
    • J’ai vu, petit garçon, des toiles de Jouy […] remplacer la nappe à un repas de métayers, et d’autres, l’été, couvrir les bœufs contre les mouches, en guise de draps, de « linceuls » de lin. — (Joseph de Pesquidoux, Le Livre de raison, 1925, p. 101)
  2. Drap de toile dans lequel on enveloppe le corps des défunts.
    • Son corps a été enveloppé dans un linceul mortuaire, exactement comme ceux des deux sœurs, une de trois ans et un bébé de huit mois, qui ont été tuées, il y a trois jours, dans cette même zone de Jablaya. — (Anne Penketh, La Guerre secrète d’Israël : Le désastre humanitaire qui se déroule en Palestine)
    • Alors la vieille femme prit le linceul de lin blanc et enveloppa la morte tout entière. — (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • Ceux qui ouvraient les leurs étaient saisis d’effroi en le voyant enveloppé de blancs linceuls, et poussant des gémissements pitoyables. — (Ernst Theodor Amadeus Hoffmann, Le Diable à Berlin, 1820, traduit par Henry Egmont)
    • Que tu meures absous ou damné […] tu auras pour linceul une toile d’araignée, et j’ensevelirai l’araignée avec toi ! — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    1. (Par extension) (Figuré) Ce qui enveloppe une dépouille.
      • Mais notre règne arrivera
        Quand votre règne finira.
        [bis]
        Nous tisserons
        Le linceul du vieux monde,
        Car on entend déjà la révolte qui gronde.
        — (Aristide Bruant, Les Canuts, 1910)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LINCEUL. n. m.
Drap de toile dont on se sert pour ensevelir un mort.

Littré (1872-1877)

LINCEUL (lin-seul ; plusieurs mouillent l'l : linseull' ; c'est ce que fait le Dictionnaire des rimes) s. m.
  • 1Drap de toile dont on se sert pour ensevelir un mort. Joseph, ayant pris le corps, l'enveloppa dans un linceul blanc, Sacy, Bible, Év. St Matthieu XXVII, 59. Quand ma froide dépouille étendue au cercueil Sera couverte, hélas ! du funèbre linceul, Lebrun, Élég. I, 2.

    Par extension. Après ma mort une avalanche De son linceul me couvrira, Th. Gautier, le Chasseur.

  • 2 Fig. Tout ce qui enveloppe comme un linceul de mort. Artiste, poëte, savant, à la gloire en vain on s'attache ; C'est un linceul que trop souvent La postérité nous arrache, Béranger, Couplet. Elle a dormi quinze ans dans sa couche d'argile, Et rien ne pleure plus sur son dernier asile ; Et le rapide oubli, second linceul des morts, A couvert le sentier qui menait vers ces bords, Lamartine, Harm. IV, 10. Les noirs linceuls des nuits sur l'horizon se posent, Hugo, la Bataille perdue. Loin de moi les vains mots, les frivoles pensées, Des vulgaires douleurs linceul accoutumé, Que viennent étaler sur leurs amours passées Ceux qui n'ont point aimé ! Musset, Poés. nouv. Souv.

    PROVERBE

    Le plus riche n'emporte qu'un linceul.

REMARQUE

1. Régnier l'a employé dans le sens ancien, à savoir drap de lit : Et les linceuls [draps] trop courts par les pieds tirassoit, Régnier, Sat. X.

2. Les poëtes font rimer linceul avec euil. Je ne veux point, couvert d'un funèbre linceul Que des pontifes saints autour de mon cercueil…, Chénier, Élégies, IX. Ils le font aussi rimer avec eul. [Au temps d'Adam] …avec rien on montait un ménage : Il ne fallait matelas ni linceul ; Même le lit n'était pas nécessaire ; Ce temps n'est plus ; hymen qui marchait seul…, La Fontaine, Herm. Je courus à la grève et ne vis qu'un linceul De brouillards et de nuit, et l'horreur, et moi seul, Hugo, les Châtiments, VII, 8. Ayant ceci présent qu'il était votre aïeul Celui qui vient de cheoir de la pourpre au linceul, Hugo, Hernani. Ces exemples prouvent que les deux rimes sont reçues ; et en effet les deux prononciations le sont aussi.

HISTORIQUE

XIIe s. Une kiute [couette] et uns linchius, Tailliar, Recueil d'actes, p. 8.

XIIIe s. Ne coute, ne coussin, lincuel [drap de lit] ne oreillier, Berte, XXXVIII. Je… lais et donne à l'hospital mil besans d'or pour lincheus et pour couvretoirs à couvrir les malades, Chr. de Rains, 110.

XVIe s. Buvez des vins delicieux, Puis après entre deux lincieulx Allez reposer vostre teste, Marot, III, 195. Ces linceux [draps de lit] me reprochent qu'ils [nos morts] ne sont pas ensevelis, D'Aubigné, I, Hist. 132.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LINCEUL, s. m. (Gram.) ce mot avoit autrefois une acception assez étendue ; il se disoit de tout tissu de lin, de toutes sortes de toile ; à présent il ne se dit plus que du drap dont on nous enveloppe après la mort ; l’unique chose de toutes nos possessions que nous emportions au tombeau.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « linceul »

(XIIe siècle) Du latin līnteolum (« petite pièce de lin »). À l'origine nom usuel du drap de lit.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry, lincieux, au pluriel, draps de lit ; picard, lincheux, draps de lit ; bourguig. lanceu ; provenç. linsol, lensol, lensol, lanssol ; catal. llensol ; portug. lançol ; ital. lenzuolo ; du lat. linteolum, petit linge, morceau de linge, diminutif de linteum, linge, de linum, lin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « linceul »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
linceul lɛ̃sœl

Citations contenant le mot « linceul »

  • La foi qu'on a eue ne doit jamais être une chaîne. On est quitte envers elle quand on l'a soigneusement roulée dans le linceul de pourpre où dorment les dieux morts. Ernest Renan, Souvenirs d'enfance et de jeunesse, II, Prière sur l'Acropole , Lévy
  • Le lange l’apporte Le linceul l’emportera. De Proverbe français
  • Le plus riche n'emporte que son linceul. De Pierre Gringore / Les folles entreprises
  • Le maquillage est le linceul de la beauté. De Tahar Ben Jelloun / L'auberge des pauvres
  • Ce n'est pas le linceul qui fait le mort. De Denis Diderot / Jacques le fataliste et son maître
  • Même après ma mort Je ne t'oublierai pas Je ferai s'il le faut Un noeud à mon linceul. De Charles Simond
  • Vivre, c'est naître sans cesse. La mort n'est qu'une ultime naissance, le linceul notre dernier lange. De Marcel Jouhandeau / Réflexions sur la vieillesse et la mort
  • Entre une femme qui est convaincue d'être unique, et les femmes qui ont revêtu le linceul de l'universelle destinée féminine, il n'y a pas de conciliation possible. De Milan Kundera / La Valse aux adieux
  • Si le malchanceux devait faire le commerce de linceuls, personne ne mourrait ! De Anonyme
  • Ce que vous appelez la couche végétale de ce globe, c'est mille et mille linceuls superposés l'un sur l'autre par les générations. De Claude Tillier / Mon oncle Benjamin
  • En effet, ce dernier avait déposé une plainte contre Cheikh FALL à la brigade de recherches et ce dernier a été arrêté et inculpé pour menace de mort. Selon la partie civile, le mis en cause l’a appelé à partir d’un téléphone fixe et lui a dit de préparer son linceul, parce qu’il serait tué dans la semaine. Walfnet - L'info continue en temps réel, Walfnet - L'info continue en temps réel sur www.walf-groupe.com
  • Dans le contexte de la pandémie de Covid-19 et à la demande de nombreux fidèles, Mgr Cesare Nosiglia, archevêque de Turin, a annoncé samedi 4 avril qu’il allait exposer le linceul de Turin, via la télévision et les réseaux sociaux, à partir du Samedi saint et jusqu’au vendredi 17 avril. La Croix, Le linceul de Turin sera exposé via la télévision et les réseaux sociaux
  • Peu avant 23 h, deux techniciens ont d’abord transporté une échelle qui se trouvait dans le garage du propriétaire pour s’enfoncer un peu plus dans la forêt derrière ce même garage. Les techniciens ont ensuite transporté le corps qui se trouvait enveloppé dans un linceul blanc peu de temps après que le camion d’une maison funéraire locale est arrivé sur place. Le Journal de Québec, Le corps de Martin Carpentier extirpé du bois | JDQ
  • Comme un immense linceul, la toile blanche recouvre le flanc de la montagne. Dans le nord alpin de l'Italie, l'été approche et il faut protéger la glace de la chaleur qui vient.Le glacier de Presena, à cheval entre le Trentin Haut-Adige et la Lombardie, a perdu plus du tiers de son volume depuis 1993. Une conséquence du réchauffement climatique et des étés toujours plus ensoleillés qui chaque année font reculer la glace un peu plus.Dès la saison de ski, il faut se mobiliser pour essayer de limiter la fonte des glaces. "Cette zone se rétrécit de plus en plus, donc il nous faut la couvrir au maximum", explique Davide Panizza, 34 ans, patron de l'entreprise Carosello-Tonale company, mandatée par la région pour l'opération. RTL.fr, Italie : un glacier couvert de bâches pour ralentir sa fonte
  • Un drap funéraire d’il y a 2 000 ans, marqué de l’empreinte d’un homme crucifié : voilà le linceul conservé aujourd’hui dans la cathédrale de Turin, en Italie. Il constitue une relique insigne de la Passion du Christ, et seules des photographies permettaient, jusqu’à présent, de restituer sa majesté. ladepeche.fr, Lézat-sur-Lèze. La copie du linceul du Saint-Suaire à l’église - ladepeche.fr
  • Voici l’histoire que racontent les Bretons aux voyageurs, à la manière d’un conte de Grimm. Il existe en Armorique, et, pour l’histoire qui va suivre, dans le beau pays qui va des monts d’Arrée aux côtes de la mer d’Iroise, un personnage très singulier. Ceux qui l’ont croisé ne sont plus là pour en attester, mais on le dit grand et maigre, avec de longs cheveux filasse et un large chapeau noir. Sous le linceul, on aperçoit son squelette et les lambeaux d’une chair nauséabonde. L’ouvrier de la Mort, car c’est de lui qu’il s’agit, est chargé de vous avertir que vous n’allez pas tarder à passer de vie à trépas, ce qui est une forme de la délicatesse car ainsi personne n’est pris au dépourvu. Ce terrible sire, c’est l’Ankou. L'Obs, En Bretagne, on raconte encore l’histoire de l’Ankou, l’ouvrier de la Mort
  • À la sortie des gorges du Verdon on découvre un lac devenu célèbre, le lac de Sainte-Croix, et qui attire de plus en plus chaque année les touristes du monde entier. Mais à Sainte-Croix-du-Verdon on se souvient encore d'une autre beauté qu'était la vallée avant d'être engloutie en 1973 par ce linceul liquide. Fertile, verdoyante, dorée ou multicolore selon les saisons, avec ses fermes où vivaient de nombreuses familles. La société Schneider, dans les années 1930, entrevoit l'idée d'un barrage sur le Verdon et inonder la vallée, immédiatement combattue par la population concernée, et cette idée ne se concrétise pas. Dans les années 1960 EDF reprend le projet à son compte, avec des moyens très importants.  LaProvence.com, Tourisme | Verdon : la fabuleuse histoire du lac de Sainte-Croix | La Provence

Images d'illustration du mot « linceul »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « linceul »

Langue Traduction
Anglais shroud
Espagnol sudario
Italien sudario
Allemand leichentuch
Chinois 裹尸布
Arabe كفن
Portugais mortalha
Russe пелена
Japonais シュラウド
Basque shroud
Corse girasole
Source : Google Translate API

Synonymes de « linceul »

Source : synonymes de linceul sur lebonsynonyme.fr

Linceul

Retour au sommaire ➦

Partager