La langue française

Larmer

Sommaire

  • Définitions du mot larmer
  • Étymologie de « larmer »
  • Phonétique de « larmer »
  • Citations contenant le mot « larmer »
  • Images d'illustration du mot « larmer »
  • Traductions du mot « larmer »
  • Synonymes de « larmer »

Définitions du mot « larmer »

Trésor de la Langue Française informatisé

Larmer, verbe intrans.,fam. et région. Pleurer. L'autre jour il nous faisait rigoler parce qu'il croyait qu'« une femme à poil », ça voulait dire « une femme à barbe ». Georges s'est fichu de lui. Et quand Boris a compris qu'il se trompait, j'ai cru qu'il allait se mettre à larmer (Gide, Faux-monn.,1925, p. 1237).P. anal. Tomber, couler goutte à goutte. Les masques japonais surtout ravissaient le peintre (...) les uns effroyables (...) le bronze des joues creusé de mille rides avec du vermillon larmant au coin des yeux et de longues traînées vertes au coin des bouches (Lorrain, Phocas,1901, p. 88).P. anal. Ressembler, avoir l'éclat, l'aspect d'une larme. Le fond de l'auge avait fait miroir, et c'est une face de vieil homme qui lui souriait (...) une blême face de jadis ceinte d'un casque d'or où larmaient trois émeraudes (Lorrain, Contes chandelle,1897, p. 135).[laʀme], (il) larme [laʀm]. 1resattest. a) 1155 « pleurer » des oilz lerma (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 14070), ca 1200 larmer (Jourdain de Blaye, éd. P.F. Dembowski, 1528), bien attesté en a. fr., à nouv. ds Trév. 1752 qui le qualifie de ,,vieux mot``, b) 1remoitié xiies. « laisser échapper des gouttes en forme de larmes » (Lapidaires anglo-norm., éd. P. Studer et J. Evans, I, 821), en a. fr., à nouv. au xixes. 1887 (Huysmans, En rade, Paris, Crès, 1929, p. 37); de larme, dés. -er.

Wiktionnaire

Verbe

larmer \laʁ.me\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Extrêmement rare) Verser des larmes.
    • Si tu savais toutes les bonnes choses que N[otre] S[eigneur] m’a écrites à ton avantage tu ne serais pas triste, car ses trois lettres me font larmer de joie et de bonheur ; je ne puis te dire combien le bon Dieu t’aime ; jamais tu ne pourras l’apprécier. — (Jacques Maître, Les stigmates de l’hystérique et la peau de son évêque, 1993)
    • Ouais ! Il peut toujours larmer, le gniard ! — (Paul Colin, Terre paradis, 1959)

Verbe

larmer \Prononciation ?\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Variante de lermer.
    • De ses biaus ieus prent a larmer — (Robert le Diable, manuscrit 25516 français de la BnF, fol. ?. Manuscrit de 1275-1290.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « larmer »

De larme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

 Dérivé de larme avec le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « larmer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
larmer larme

Citations contenant le mot « larmer »

  • Bravos a toie et pour ton travaille dans larmer Brut., Léa et Bruno font tous les 2 partie du 511e régiment du Train | Brut.

Images d'illustration du mot « larmer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « larmer »

Langue Traduction
Anglais tear up
Espagnol arrancar
Italien strappare
Allemand zerreißen
Chinois 撕掉
Arabe يمزق
Portugais rasgar
Russe разорвать
Japonais 引き裂く
Basque malko egin
Corse lacrime
Source : Google Translate API

Synonymes de « larmer »

Source : synonymes de larmer sur lebonsynonyme.fr
Partager