La langue française

Kénose

Sommaire

  • Définitions du mot kénose
  • Étymologie de « kénose »
  • Phonétique de « kénose »
  • Citations contenant le mot « kénose »
  • Traductions du mot « kénose »

Définitions du mot « kénose »

Wiktionnaire

Nom commun

kénose féminin

  1. (Christianisme) Mouvement d’abaissement par lequel Jésus-Christ quitta ses attributs divins pour rejoindre l’humanité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « kénose »

Du verbe grec κενόω, kénoô, qui signifie « vider », « se dépouiller de soi-même ». Verbe qui vient du substantif grec κενός, kenós (« vide »), et dont dérivent le substantif grec κένωσις, kénôsis (« vidage », « vidange »), et le terme de médecine ancienne en français de cénose (« évacuation des humeurs »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « kénose »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
kénose kenɔs

Citations contenant le mot « kénose »

  • Il est difficilement concevable à nos esprits humains que Dieu Lui-même s’abaisse au point de se faire le « Tout-Petit », à la merci des hommes dans une totale docilité, dans un dénuement confondant face à la folie des hommes, lorsqu’on pense à la fourberie et aux crimes d’Hérode, de ses sbires et de son successeur. Un tel abaissement se dénomme en théologie la « kénose » de Dieu, mystère saisissant de l’humilité, de l’obéissance et de la fragilité du Créateur face à sa créature : ce mystère consiste à se faire plus petit, plus pauvre que l’homme lui-même pour se rendre plus accessible, s’abaisser pour le rejoindre et le servir, entrer en relation avec lui pour le relever, le sauver et l’exalter comme enfant de Dieu (Ph 2, 5-8). , L'humilité de Dieu - Couple - Famille - éducation - famillechretienne.fr
  • La kénose de la Mère de Dieu , Deuxième prédication de Carême du père Cantalamessa - Vatican News
  • Laissons à Dieu le temps de nous rejoindre et de tendre à chacun la main qui le sauve. Quand nous proclamons notre foi avec le Symbole des Apôtres, nous disons, entre « [il] a été enseveli » et « le troisième jour, [il] est ressuscité des morts », cette petite formule qui exprime toute l’importance du Samedi saint : « [il] est descendu aux enfers ». Comme pour exprimer que la « descente » du Fils, sa kénose, n’était pas complète tant qu’il n’avait pas tissé, au-delà d’une fraternité avec les vivants, une réelle fraternité avec les morts. Comme pour confesser que Celui qui a donné sa vie devait aussi connaître la mort pour pouvoir devenir le « Premier-né d’entre les morts » (Col 1, 18). La Croix, Le Samedi saint, temps propice pour l’Église “pour vivre une cure de silence et de foi”, estime Mgr Aveline
  • "Le Christ Jésus, ayant la condition de Dieu, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’est anéanti, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes." (Ph 2,5-7)* Ainsi saint Paul définit-il la kénose, du grec kenosis qui signifie "vide" ou "dépouillé". La kénose est une notion de théologie chrétienne qui désigne le dépouillement par lequel le Christ est allé jusqu'à la mort sur la croix, c'est-à-dire jusqu'à "lignominie et la malédiction", comme le souligne le Fr. Standaert. "C'est parce qu'il est allé avec cette qualité-là jusqu'au bout que Dieu l'a exalté au-delà de tout." , Grandir en humilité, un paradoxe?
  • De la kénose à la skéné. , L. Parisse, La «Parole trouée». Beckett, Tardieu, Novarina.

Traductions du mot « kénose »

Langue Traduction
Anglais kenosis
Espagnol kénosis
Italien kenosis
Allemand kenosis
Chinois
Arabe كينوسيس
Portugais quenose
Russe кеносис
Japonais ケノーシス
Basque kenosis
Corse cenosi
Source : Google Translate API
Partager