Juron : définition de juron


Juron : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

JURON, subst. masc.

A. − Exclamation offensante à l'égard de Dieu qui traduit une réaction vive de colère, dépit ou surprise. Il entend soudain un brutal « nom de Dieu », qui l'emplit d'effroi (...). C'est bien de lui qu'a jailli ce juron sonore, du fond de lui qui n'a jamais juré (Gide, Faux-monn.,1925, p. 967):
... il entendit une voix forte et sonore articuler derrière lui une série formidable de jurons. − Sang-dieu! Ventre-dieu! Bédieu! Corps de dieu! Nombril de Belzébuth! Nom d'un pape! Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 327.
B. − P. ext., fam. Interjection ou exclamation grossière ou familière qui traduit une réaction vive de colère, dépit ou surprise. Synon. vieilli ou littér. jurement.Le colonel lança une bordée de jurons, s'en prenant à la compagnie, s'en prenant au conducteur (Verne, Tour monde,1873, p. 165).« Caramba! » cher à Victor Hugo, juron qui, pour le dire en passant, n'est qu'à l'usage des femmes et correspond à notre « sapristi! » (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 329).
Prononc. et Orth. : [ʒyʀ ɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1607 « serment » (Montlyard, Trad. Mythologie de Noël Le Comte, p. 179); 2. 1690 (Fur. : Juron. Façon particulière que des peuples ou des particuliers ont de jurer. Il a juré son grand juron. Dieu me damne, et Dieu me sauve, c'est le juron des Gascons. Ventre Saint Gris estoit le juron du Roy Henri IV. Le juron des infideles dans les romans est par Mahom. Les juifs disoient, Vive Dieu; les Espagnols valga me Dios; voto a Dios). Dér. de jurer*; suff. -on*. Fréq. abs. littér. : 294. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 264, b) 460; xxes. : a) 678, b) 370.

Juron : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

juron \ʒy.ʁɔ̃\ masculin

  1. Exclamation de colère ou de surprise n’ayant généralement pas de destinataire particulier.
    • Le buraliste, plutôt lève-tard et de mauvaise humeur, montait à peine son rideau de fer récalcitrant en poussant quelques jurons. — (Jean-Pierre Serreau, La Souris en caramel, Éditions Publibook, 2008, page 95)
    • Dans la bande dessinée Zembla, l’un des jurons préférés de Yéyé est : Par saint Frusquin ! Dans cette même bande dessinée, l’un des jurons préférés de Satanas est : Par Astaroth !

Nom commun 2

juron \ʒy.ʁɔ̃\ masculin

  1. (Jura) Vent devant de l’est.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Juron : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JURON. n. m.
Terme, plus ou moins familier, plus ou moins grossier, dont on se sert pour jurer. Lâcher un juron.

Juron : définition du Littré (1872-1877)

JURON (ju-ron) s. m.
  • 1Certaine façon de jurer dont une personne se sert habituellement. Ventre-saint-gris était le juron d'Henri IV. Vous êtes officier de notre bon roi, car vous venez de dire son juron, Collé, Partie de chasse de Henri IV, II, 11.
  • 2Il se dit aussi de toute espèce de jurement. Lâcher un juron, un gros juron. C'était [lors de la révolution de juillet] sous des haillons que battaient les cœurs d'hommes, C'étaient alors de sales doigts Qui chargeaient les mousquets et renvoyaient la foudre ; C'était la bouche aux vils jurons Qui mâchait la cartouche…, Barbier, Curée.

SYNONYME

JURON, JUREMENT. Ces deux mots, qui ne diffèrent que par la finale, se distinguent par deux particularités : l'une, que juron est du style familier, et jurement de tous les styles ; l'autre, que juron se dit surtout d'un jurement habituel, et que jurement n'a rien de spécial en son emploi.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « juron »

Étymologie de juron - Littré

Jurer, et le suffixe péjoratif on.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « juron »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
juron ʒyrɔ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « juron »

  • VIDEO – Edouard Philippe laisse échapper un juron à l’Assemblée Gala.fr, VIDEO – Edouard Philippe laisse échapper un juron à l’Assemblée - Gala
  • Ah comme on l’aime ce petit mot, très père Françoué, évoquant la surprise, la colère, l’étonnement, à la fois si authentique dans nos contrées rurales (où, honnêtement, on ne l’a jamais entendu) et si prétentieux quand il joue au clin d’œil décalé du bobo averti. A double sens, il joue sur le vingt, comme le nombre, et le vain, qui suggérerait l’inexistence de Dieu (mon Dieu unique et triple, ai-je vraiment écrit cela ?). En altérant la prononciation de vingt dieux, on évite le blasphème qui risquerait de provoquer l’ire divine, tout en créant un sympathique juron, ni vulgaire ni franchement blasphématoire, et vintage, en sus. Libération.fr, Vindiou - Culture / Next
  • Cheveux blancs clairsemés, deux petits vieux tout fluets et tout fragiles bavardent, assis sur une terrasse de café, le dos courbé devant un pichet de rouge. La journée, elle, est encore jeune. J’observe la scène, espérant quelques brèves de comptoir. Bingo: «On dit que l’alcool, c’est mauvais pour la santé, comme une drogue… Foutaises! Suffit de boire à bon escient.» Un vent réprobateur se lève soudain et emporte l’addition, qui finit par terre. «Ah, merde!» L’un des deux se lève péniblement, va la ramasser d’une main tremblante, se rassied. «Paraît qu’il faut toujours porter un masque, maintenant, pour se protéger du Covid. N’importe quoi!» Nouveau coup de vent, nouveau juron. Au tour de l’autre de se lever. Il se penche avec difficulté, regagne lentement sa chaise… «Et cette histoire de deuxième vague, tu veux mon avis? Tout ça, ce sont des trucs pour nous faire peur!» Cette fois, le coup de vent emporte la note, plus le billet de dix posé sur la table… GIL , Covid-19: quand l’addition s’envole… - La Liberté
  • Le juron, l’insulte… c’est mal? Peut-être, mais c’est nécessaire. En guise d’avant-goût à ce cabotage estival d’un mot qui tache à un autre, on détaille rapidement les forces en présence Le Temps, «Mieux vaut étouffer une injure qu’un incendie» - Le Temps
  • Un déchaînement de violence pour un juron : deux beaux-frères ont été condamnés vendredi à deux et trois ans de prison ferme pour l’agression d’ouvriers sur un chantier, le 8 juillet à Castelnau-de-Médoc. SudOuest.fr, Médoc : en prison pour avoir violemment agressé des ouvriers sur un chantier

Traductions du mot « juron »

Langue Traduction
Corse ghjuramentu
Basque zin
Japonais 誓い
Russe присяга
Portugais juramento
Arabe حلف
Chinois 誓言
Allemand eid
Italien giuramento
Espagnol juramento
Anglais oath
Source : Google Translate API

Synonymes de « juron »

Source : synonymes de juron sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires