La langue française

Jaunir

Définitions du mot « jaunir »

Trésor de la Langue Française informatisé

JAUNIR, verbe

A. − Emploi intrans.
1. Devenir jaune, prendre naturellement une teinte jaune en mûrissant, en parvenant à maturité. Les fruits jaunissent. L'épi sur les sillons mollement agité, Jaunit, et prend l'éclat des beaux jours de l'été (Michaud, Printemps proscrit,1803, p. 92).
2. Acquérir une teinte jaune sous l'effet du temps, d'une dégradation.
[Le suj. désigne un élément naturel ou fabriqué qui se flétrit, prend une patine] Les feuilles jaunissent; l'ivoire, la soie jaunit. Je revois des photographies jaunissant dans les vieux albums (Mauriac, Journal 1,1934, p. 72):
1. L'automne souriait; les coteaux vers la plaine Penchaient leurs bois charmants qui jaunissaient à peine; Le ciel était doré... Hugo, Rayons et ombres,1840, p. 1093.
[Le suj. désigne la pers., le teint qui s'altère sous l'effet de l'âge, de la fatigue, de la maladie] À le voir si voûté, l'on dirait un aïeul! Il se ride, il jaunit; il penche vers la tombe (Sainte-Beuve, Poés.,1829, p. 105).Des taches brunes avaient envahi leurs joues, et leur figure avait jauni, s'était foncée comme un livre (Proust, Temps retr.,1922, p. 943).
B. − Emploi trans. Rendre jaune, teinter de jaune, teindre en jaune. Jaunir un plancher, une toile (Ac. 1798-1935). La câline noire et jaune (...) la jaunit beaucoup et lui donne le teint plus malade (Michelet, Journal,1858, p. 435).Graisses qui jaunissaient déjà ses mains de mécanicien (Zola, Bête hum.,1890, p. 30).Gros doigt jauni par le tabac (Sartre, Nausée,1938, p. 207):
2. La lampe brûlait jaune, et jaune aussi les cierges; Et la lueur glissant aux fronts voilés des vierges Jaunissait leur blancheur; Et le prêtre vêtu de son étole blanche Courbait un front jauni, comme un épi qui penche Sous la faux du faucheur. Sainte-Beuve, Poés., Les Rayons jaunes, 1829, p. 69.
TECHNOL. Effectuer un jaunissage (v. ce mot). Jaunir des cadres (Nouv. Lar. ill.).
Emploi pronom. réfl. V. barbouiller ex. 3.
Cour., en emploi part. passé
Devenu jaune en mûrissant ou sous l'effet de la lumière. Blés jaunis. V. lettre i ex. 3.
Devenu jaune ou jaunâtre sous l'effet de la saleté, du vieillissement. [En parlant d'une couleur, d'un objet blanc, de l'eau] Eaux jaunies d'un fleuve; laine, linge, livre, marbre, parchemin jauni. Petite robe blanche très-étriquée, à la mode du temps, et très-jaunie par la poussière (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 193).Papiers jaunis, papiers anciens dont l'écriture a pâli (Bourget, Essais psychol.,1883, p. 155):
3. Déjà plus d'une feuille sèche Parsème les gazons jaunis; Soir et matin, la brise est fraîche. Hélas! les beaux jours sont finis! Gautier, Émaux,1859, p. 95.
[En parlant d'une pers., de son teint] Son visage [du mort] était déjà jauni extrêmement, et si dur, et si froid! (Léautaud, In memor.,1905, p. 217).
REM.
Jaunissure, subst. fém.Trace ou teinte jaune sur un objet qui est la marque d'un vieillissement ou d'une tache mal effacée. Les fumeurs, par exemple, devraient savoir que le détartrage élimine remarquablement bien les jaunissures formées par les dépôts de nicotine, ce qui fait un sourire beaucoup plus blanc (Jours de France, 28 mars au 3 avr. 1981, no1369, p. 130).
Prononc. et Orth. : [ʒoni:ʀ], (il) jaunit [ʒoni]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) 1213 « rendre jaune » (Faits des Romains, éd. L. F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, p. 401, 19); b) 1225-30 « devenir jaune » (G. de Lorris, Rose, éd. F. Lecoy, 301). Dér. de jaune*; dés. -ir. Fréq. abs. littér. Jaunir : 157. Fréq. abs. littér. Jauni : 458. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 398, b) 920; xxes. : a) 947, b) 544.
DÉR.
Jaunissage, subst. masc.,dorure. ,,Opération de la dorure en détrempe dans laquelle on applique sur un ouvrage (...) une couche chaude d'une teinte jaune à la colle, pour remplir les fonds où l'or quelquefois ne peut pas entrer`` (Chabat 1881). [ʒonisa:ʒ]. 1reattest. 1881 (Chabat); de jaunissant, part. prés. de jaunir*, suff. -age*.
BBG. Quem. DDL t. 20.

Wiktionnaire

Verbe

jaunir transitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre jaune, peindre ou teindre en jaune.
    • Le soleil jaunit les moissons.
    • Il faut jaunir cette toile.
    • Jaunir un plancher.

jaunir intransitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Devenir jaune.
    • On récolte les échalotes lorsque les feuilles jaunissent ; on arrache les plants et on les laisse ressuyer deux ou trois jours sur le sol ; […]. — (« Le jardin de l'école », dans Journal des Instituteurs et des Institutrices, vol. 60, éd. Fernand Nathan, 1914, page 319)
    • Ces fruits commencent à jaunir.
    • Les blés jaunissent.
    • Toute la campagne jaunissait.
    • Les feuilles jaunies par l’automne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JAUNIR. v. tr.
Rendre jaune, peindre ou teindre en jaune. Le soleil jaunit les moissons. Il faut jaunir cette toile. Jaunir un plancher. Intransitivement, il signifie Devenir jaune. Ces fruits commencent à jaunir. Les blés jaunissent. Toute la campagne jaunissait. Un teint jauni. Les feuilles jaunies par l'automne.

Littré (1872-1877)

JAUNIR (jô-nir)
  • 1 V. n. Devenir jaune. Qu'on ne voie Nos plaines jaunir de moissons, Malherbe, III, 3. Fatal oracle d'Épidaure, Tu l'as dit : les feuilles des bois à ses yeux jauniront encore, Et c'est pour la dernière fois, Millevoye, Chûte des f. Jamais sur mon tombeau ne jaunira la rose Ni le jaune souci, Sainte-Beuve, Poésies, les Rayons jaunes.
  • 2 V. a. Rendre jaune, peindre ou teindre en jaune. Le soleil jaunit les moissons. Les pharisiens donnaient l'aumône en public ; ils se jaunissaient le visage pour paraître plus grands jeûneurs, Fleury, Mœurs des Israél. t. XXXIII, 3e part. p. 407.

    Terme d'épinglier. Donner la première façon au laiton.

    Terme de cloutier. Secouer les clous dans un vase où il y a du vinaigre.

    Terme de doreur sur bois. Enduire un ouvrage à dorer d'une couche de jaune à l'eau.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et la pesance et les ennuis Qu'el sofroit de jors et de nuis L'avoient moult faite jaunir, Et maigre et pale devenir, la Rose, 297.

XIVe s. Aucuns pendent leurs pourceaulx, et l'air les jaunit, Ménagier, II, 5.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

JAUNIR, verb. act. & neut. (Gram.) on dit ce corps jaunit ; on dit aussi jaunir un corps.

Jaunir, en terme de Doreur sur bois, se dit de l’action d’enduire un ouvrage à dorer d’une couche de jaune à l’eau après la couche d’assiette, pour rendre la dorure plus belle.

Jaunir, en terme d’Epinglier, s’entend de la premiere de toutes les façons qu’on donne au fil de laiton. On le met pour cela dans une chaudiere, où il bout pendant quelque tems dans de l’eau & de la gravelle ; on bat ensuite le paquet sur un billot, à force de bras, pour en séparer la rouille & la gravelle ; on le jette ensuite dans de l’eau fraiche, on le fesse encore quelque tems, voyez Fesser ; on le fait sécher au feu ou au soleil, pour le tirer ensuite. Voyez Tirer. Voyez la Planche de l’Epinglier. Voyez aussi celle du laiton, & l’article Laiton.

Jaunir, en terme de Cloutier d’épingle, c’est éclaircir les clous de cuivre ou de laiton, en les secouant dans un pot de grès, avec du vinaigre ou de la gravelle. Voyez Gravelle.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « jaunir »

Jaune ; picard, ganir ; Berry, jaunezir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Verbe dérivé de jaune avec le suffixe -ir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « jaunir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jaunir ʒonir

Citations contenant le mot « jaunir »

  • En temps de sécheresse, la pelouse jaunir. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’une pelouse qui a jauni faute de pluie n’est pas morte. , La pelouse en temps de sécheresse - Chambly Matin - Journal le Chambly Matin, Montérégie Quotidien
  • Le passage à un design tissé est un gage de durabilité accrue. Les câbles actuels sont relativement fragiles. Le plastique caoutchouté de leur revêtement a tendance à jaunir avec le temps avant de s’éventrer, révélant la maille du blindage qui finit elle aussi immanquablement par se déchirer – en général le signe qu’il est nécessaire de remplacer le câble au plus vite. En outre, les contacts exposés du connecteur Lightning ont la fâcheuse tendance de développer avec le temps (en cas de mauvais traitement) des points de corrosion qui peuvent empêcher le contact de se faire correctement. PhonAndroid, iPhone 12 : ce nouveau câble USB type C vers Lightning tissé serait l'unique accessoire inclus
  • À mesure que les jours avancent, la jaunisse poursuit sa progression inexorable vers le nord. Les betteraves ont commencé à jaunir dès le 27 mai dans la région Centre. « En 10 jours, les champs ont changé de couleur », explique Pierre Rayé, directeur général de la CGB. Aujourd’hui, toute la France betteravière est touchée à des degrés divers, avec un gradient Nord Sud très marqué. , « Je suis très inquiet pour la filière », alerte Franck Sander (CGB)
  • Parce que l'oxygène nous entoure, il est logiquement assez difficile d'empêcher ses livres de jaunir : les protéger dans un environnement sous vide et à l'abri de la lumière semble la seule solution viable. « Conservez le livre dans une boite parfaitement hermétique, remplacez l'oxygène avec du nitrogène, de l'argon ou tout autre gaz inerte, et vous voilà serein », explique simplement Susan Richardson, professeure de chimie à l'université de Caroline du Sud, à Live Science. , Pourquoi le papier des livres a-t-il tendance à jaunir ?
  • Au fil des semaines et des mois qui passent, les journaux que l'on laisse traîner sur un coin de table ou un rebord de fenêtre ont tendance à jaunir. À y regarder de plus près, certaines pages de livres aussi. Un phénomène dû à leur contact avec l'air. Futura, Pourquoi le papier jaunit en vieillissant ?
  • La jaunisse, ou ictère, fait jaunir la peau et le blanc des yeux. La maladie tue 114 000 nourrissons par an et en handicape 178 000. Une nouvelle étude pilote, dirigée par des chercheurs au Royaume-Uni, pourrait éviter beaucoup de ces décès, qui surviennent aux trois quarts en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne. Le Point, Santé : une application sur smartphone pourra identifier la jaunisse - Le Point
  • "Tout ce qui peut être coloré dans un e-liquide a effectivement tendance à jaunir les dents, même après une période courte d’utilisation", confirme auprès de LCI le dentiste Yassine Corbin. Certains composés de nature collante, comme la glycérine végétale et le propylène glycol, peuvent aussi aggraver le problème. LCI, La cigarette électronique jaunit-elle les dents ? | LCI
  • « Et puis, est-ce que la peinture va jaunir encore après ça ? », demande-t-il.  Le Soleil, Sa Lamborghini jaunit à la chaleur | Auto | Le Soleil - Québec

Traductions du mot « jaunir »

Langue Traduction
Anglais yellow
Espagnol amarillo
Italien giallo
Allemand gelb
Chinois 黄色
Arabe الأصفر
Portugais amarelo
Russe желтый
Japonais
Basque horia
Corse ghjallu
Source : Google Translate API

Synonymes de « jaunir »

Source : synonymes de jaunir sur lebonsynonyme.fr

Jaunir

Retour au sommaire ➦

Partager