La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « intrus »

Intrus

[ɛ̃try]
Ecouter

Définitions de « intrus »

Intrus - Adjectif

  • Qui a été introduit contre les règles dans une dignité ou fonction, spécialement ecclésiastique.

    Si vous êtes intrus dans le lieu saint.
    — Massillon, Carême
  • (Figuré) Qui ne se trouve pas à sa place appropriée, pouvant ainsi causer du désordre ou de la gêne.

    Elle invente une substance merveilleuse, la nacre, en enrobe l’intruse particule pour se l’incorporer et crée ainsi la perle.
    — Amélie Nothomb, Métaphysique des tubes

Intrus - Nom commun

  • Élément qui, placé au sein d'un groupe, ne partage aucune caractéristique commune avec les autres membres.

    Dans ce ballet de costards-cravates où clapotait l'élite économique, Jean, avec sa chemise à carreaux et ses chaussures usées, s'imposait comme un intrus flagrant.
    (Citation fictive)
  • Individu qui s'introduit sans autorisation dans un lieu, généralement avec une connotation négative.

    Elle prit deux jours de réception au lieu d’un. Le jeudi, tous les intrus venaient.
    — Émile Zola, La Curée

Expressions liées

  • Curé intrus (prêtre occupant illégalement une paroisse)
  • Expulsion de l'intrus (action d'évincer une personne occupant illégalement un lieu)
  • S'introduire en intrus (entrer quelque part de manière non autorisée)
  • Évêque intrus, abbesse intruse (personne occupant illégalement une charge ecclésiastique)

Étymologie de « intrus »

Du moyen français intrure.

Usage du mot « intrus »

Évolution historique de l’usage du mot « intrus » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « intrus » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Synonymes de « intrus »

Citations contenant le mot « intrus »

  • Je dois m’attendre à tout – ayant été l’homme le plus haï et le plus adoré du XVIIIe siècle !… Avec de la gaieté – et même de la bonhomie, j’ai eu des ennemis sans nombre – et n’ai pourtant croisé la route de personne. Or, j’ai trouvé la cause de tant d’inimitiés. Dès ma folle jeunesse, j’ai joué de tous les instruments, mais je n’appartenais à aucun corps de musiciens – les musiciens m’ont détesté. J’ai inventé quelques bonnes machines, mais je n’étais pas du corps des mécaniciens – et l’on a dit du mal de moi. Je faisais des vers et des chansons, mais qui m’eût reconnu pour poète ? – j’étais le fils d’un horloger ! N’aimant pas le jeu de loto, j’ai fait des pièces de théâtre, mais on disait : “De quoi se mêle-t-il ? Ce n’est pas un auteur, car il fait d’immenses affaires”. Faute de rencontrer qui voulût me défendre, j’ai imprimé de grands mémoires pour gagner des procès qu’on m’avait intentés. Les avocats se sont écriés : “Peut-on souffrir qu’un pareil homme prouve sans nous qu’il a raison !” J’ai traité avec les ministres de grands points de réformation dont nos finances avaient besoin, mais l’on disait encore : “De quoi se mêle-t-il, puisqu’il n’est point financier ?” Luttant contre tous les pouvoirs, j’ai relevé l’art de l’imprimerie française par les superbes éditions de Voltaire – mais je n’étais pas imprimeur et j’ai eu tous les marchands pour adversaires. J’ai fait le haut commerce dans les quatre parties du monde – mais je ne m’étais point déclaré négociant. J’ai eu quarante navires à la fois sur la mer – mais, n’étant pas un armateur, on m’a dénigré dans nos ports. Un vaisseau de guerre à moi de cinquante-deux canons a eu l’honneur de combattre en ligne avec ceux de Sa Majesté, mais regardé comme un intrus, j’y ai gagné de perdre ma flottille ! De tous les Français, quels qu’ils soient, je suis celui qui a fait le plus pour la liberté de l’Amérique – mais je n’étais point classé parmi les négociateurs…
    Sacha Guitry — Beaumarchais
  • Impossible de palper le temps, mais il s'insinue là entre les fibres les plus ténues de l'être, s'y loge en intrus et s'y creuse un nid fatal.
    Paul Villeneuve — Johnny Bungalow
  • L'opinion publique, chassez-la , cette intruse, cette prostituée qui tire le juge par la manche.
    Vincent de Moro-Giafferi
  • Avec un portable, le monde entier peut faire intrusion chez vous et entraîner le pire.
    Yasmina Reza — Le Point - 11 Janvier 2007
  • L'histoire ne tolère aucun intrus, elle choisit elle-même ses héros et rejette sans pitié les êtres qu'elle n'a pas élus, si grande soit la peine qu'ils se sont donnée.
    Stefan Zweig — Histoire d'une déchéance
  • C'est un fait que les morts les plus chers, au bout de quelques mois, seraient, s'ils revenaient, des intrus dans l'existence des vivants.
    Marguerite Yourcenar
  • En prenant l’ascenseur, l’intrus est ensuite monté au neuvième étage du bâtiment, là où est installé l’exécutif avec notamment les bureaux du président de l’Eurométropole Robert Herrmann et du maire de Strasbourg Roland Ries.
    Faits-divers - Justice | Strasbourg : dans la nuit, un intrus a saccagé des bureaux au centre administratif
  • (Ottawa) L’audience de mise en liberté sous caution de l’intrus de Rideau Hall, accusé notamment d’avoir menacé le premier ministre Justin Trudeau, a été reportée à la fin du mois de juillet pour permettre à son avocat d’étudier la preuve.
    La Presse — Intrus de Rideau Hall: l’audience est reportée

Traductions du mot « intrus »

Langue Traduction
Anglais intruder
Espagnol intruso
Italien intruso
Allemand eindringling
Chinois 入侵者
Arabe دخيل
Portugais intruso
Russe нарушитель
Japonais 侵入者
Basque intruder
Corse intrus
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.