La langue française

Impatroniser

Définitions du mot « impatroniser »

Trésor de la Langue Française informatisé

IMPATRONISER, verbe trans.

Vx et littér.
A. − Introduire quelqu'un en maître, en patron (dans un lieu, un milieu). La liaison très-intime de Madame de Watteville avec l'archevêque avait impatronisé chez elle les trois ou quatre abbés remarquables et spirituels de l'archevêché qui ne haïssaient point la table (Balzac, A. Savarus,1842, p. 5).
Emploi pronom. réfl. S'insinuer (dans un lieu, un milieu), s'imposer en maître. Elle prétend s'impatroniser dans cette riche maison, avoir la clef de tous les secrets (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 2, 1850, p. 195).L'Allemand (...) ne s'avancera plus qu'en conquérant. Sous l'extérieur le plus pacifique, on verra un ennemi cherchant à s'impatroniser chez autrui (Renan, Réf. intellect.,1871, p. 204).
B. − Au fig. Mettre en place, faire adopter (avec autorité). Impatroniser une mode (Rob.).
Emploi pronom. Cette répugnance (...) de parler d'argent venait de je ne sais où et s'est complètement impatronisée dans mon caractère (Stendhal, H. Brulard, t. 1, 1836, p. 90).
Prononc. et Orth. : [ε ̃patʀ ɔnize], (il) impatronise [ε ̃patʀ ɔni:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1552 s'impatronizer de qqc. « s'emparer de, se rendre maître de (un pays, une ville) » (Est., 709b d'apr. Vaganay ds Rom. Forsch. t. 32, p. 80); 2. 1613 s'impatroniser à/en/dans « s'établir comme chez soi » (M. Régnier, Satire XIV, 187 ds Œuvres complètes, éd. G. Raibaud, p. 197); 3. 1828-1829 trans. « introduire, établir quelqu'un en maître » (Vidocq, Mém., t. 2, p. 3). Dér. de patron1*; préf. im- (in-2*); suff. -iser*.
DÉR.
Impatronisation, subst. fém. vx,rare. Action d'impatroniser, de s'impatroniser. Le père Rouget se trouva très-heureux de l'impatronisation de Max au logis, car il eut une personne qui fut aux petits soins pour lui (Balzac, Rabouill.,1842, p. 415).[ε ̃patʀ ɔnizasjɔ ̃]. 1reattest. 1611 (Cotgr.), attest. isolée, de nouv. 1842 (Balzac, loc. cit.); de impatroniser, suff. -(a)tion*.

Wiktionnaire

Verbe

impatroniser \ɛ̃.pa.tʁɔ.ni.ze\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’impatroniser)

  1. Introduire comme une sorte de patron, de maître.
    • Mais personne ne l’écoutait. Le monde avait impatronisé un type de gentleman absolument nouveau, dont l’énergie et l’activité n’avaient rien de celle du gentleman d’autrefois, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 13 de l’éd. de 1921)
  2. (Vieilli) (Familier) (Pronominal) (Généralement péjoratif) Acquérir tant de crédit, tant d’autorité dans une maison qu’on y gouverne tout.
    • Et voilà qu’un homme de robe sans surface – un natif de Kyntire, par-dessus le marché ! – s’impatronisait dans les afffaires du collège, en supectait la probité ! — (Sylvain Tesson, Une vie à coucher dehors, Gallimard, 2009, p. 130-131.)
  3. (Littéraire) (Pronominal) (Péjoratif) Se comporter chez quelqu'un d'autre comme si on était chez soi.
    • Elle reprenait son antienne à propos des peintres qui s’impatronisaient chez les clients, abandonnaient derrière eux affaires personnelles et saletés en tous genres avec un sans-gêne dont personne n’entrevoyait les limites dans la société telle qu’elle évoluait. — (Angelo Rinaldi, L'Éducation de l'oubli, Denoël, 1974, p. 304.)
    • Le numérique est le Waterloo de la durée. Mais le plus immonde dans le dispositif, c’est que la machine commence à nous influencer, nous contrôler, nous requérir. Elle s’impatronise sous le manteau de nos vies. — (Sylvain Tesson, « Éteignez tout et le monde s’allumera », Le Monde n° 22881, 5 août 2018, p. 22. Propos recueillis par Nicolas Truong, dans le cadre d’une série d’été « Vivre déconnecté », dont cet entretien constitue le premier épisode.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IMPATRONISER (S'). v. pron.
Acquérir tant de crédit, tant d'autorité dans une maison qu'on y gouverne tout. Il s'est impatronisé dans cette maison. Il est familier et se prend ordinairement en mauvaise part.

Littré (1872-1877)

IMPATRONISER (in-pa-tro-ni-zé) v. a.
  • 1Introduire comme une sorte de patron, de maître.

    Fig. Il faut espérer que le système scythe [en géographie] ne sera pas aussi pernicieux à ceux qui l'ont imaginé ou accepté, que les idées de Bailli, encore en honneur il y a soixante ans, l'ont été aux savants qui les impatronisèrent dans la géographie critique et dans la chronologie, Vivien de St-Martin, Fouilles de Ninive, Rev. germ. t. XX, p. 475.

  • 2S'impatroniser, v. réfl. S'établir comme chez soi. L'un avecque prudence au ciel s'impatronise, Régnier, Sat. XI. Quand tous ses gouvernants [du peuple français] s'en allèrent un jour, croyant lui faire pièce et le laisser en peine, d'autres se présentèrent qu'on ne demandait pas, et s'impatronisèrent, Courier, Lettre VI.

    S'introduire dans une maison et y dominer (avec un sens défavorable). Un inconnu céans s'impatronise, Molière, Tart. I, 1. Depuis six ou sept mois qu'elle a trouvé moyen De s'impatroniser, je n'y connais plus rien, La Chaussée, Gouvern. I, 1.

HISTORIQUE

XVIe s. Vray est que les empereurs, n'aiant ni cœur ni valeur ni moyen pour le leur oster [le duché de Milan aux Sforce], furent contraints de le leur laisser, et les en impatroniser, pour le tenir à foy et hommage de l'empire, Brantôme, Cap. franç. t. I, p. 324, dans LACURNE. Au temps que les François s'impatroniserent de cette Gaule, Pasquier, Recherches, livre I, p. 9, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « impatroniser »

(1560) Référence nécessaire Dérivé du latin patronus « patron ». Référence nécessaire
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

In, en, dans, et patron.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « impatroniser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
impatroniser ɛ̃patrɔnize

Citations contenant le mot « impatroniser »

  • Les expressions  »s’impatroniser céans »,  »bayer aux corneilles » ou  »kopecks sur le kapok » en ont écarté plus d’un de la quête du sans-faute, tout en comblant leur soif de découverte des subtilités de la langue française. Lauréate adulte, Colette Roussel a invité les participants à rejoindre  »Orthopassion », le club de dictée de l’Association des Villes Françaises (Avf) qui se réunit un mardi sur deux, de 18h à 19h15, rue Petit-de-Coupray. Une bonne occasion de se préparer à la 9e Dictée de Pontoise. , Val-d'Oise. Participation record pour la 8e Dictée de Pontoise | La Gazette du Val d'Oise
  • On mesure incidemment la portée possible des deux thèses associées : faire accroire que, dans notre ignorance ou dans notre désir d’impatroniser nos convictions, nous aurions procédé à une généralisation hâtive et indue. Si telle n’était pas la pensée des auteurs, c’est assurément de cette façon que l’entendra le lecteur. L'1dex, LETTRE D'INFORMATION N° 12 SUR LE CLIMAT DE JEAN-CLAUDE PONT - L'1dex
  • 17C’est pourquoi la croyance religieuse des femmes joue un rôle primordial dans les romans de Stendhal. Tantôt elles sont souveraines, tantôt elles sont victimes d’une machination insidieuse. Tout porte à croire que l’individualité et la spiritualité se déterminent par rapport à elles. Qu’on songe encore une fois au jésuitisme dont l’objectif est, selon Stendhal, de s’impatroniser dans l’intimité des familles par le biais des femmes, qu’il faut, bien entendu, séduire (p. 169). Stendhal est particulièrement sensible à cette séduction l’appelant une « espèce de duperie […] pour enflammer l’imagination des femmes de province »9. L’individualité « souveraine » ne peut se développer sous « la colonisation doucereuse » (ibid.) des Jésuites qui travaillent à faire pénétrer la Restauration dans le cœur des hommes. , Stendhal & le creuset littéraire (Acta Fabula)

Traductions du mot « impatroniser »

Langue Traduction
Anglais impatronize
Espagnol impatronizar
Italien impatronize
Allemand impatronisieren
Chinois 败坏
Arabe بفارغ الصبر
Portugais impatronar
Russe impatronize
Japonais 弱める
Basque impatronize
Corse impatronizà
Source : Google Translate API

Synonymes de « impatroniser »

Source : synonymes de impatroniser sur lebonsynonyme.fr

Impatroniser

Retour au sommaire ➦

Partager