La langue française

Hypothéquer

Définitions du mot « hypothéquer »

Trésor de la Langue Française informatisé

HYPOTHÉQUER, verbe trans.

A. − DR. CIVIL
1. [L'obj. désigne un bien immeuble, exceptionnellement un bien meuble] Affecter à une hypothèque, grever d'une hypothèque. Il emprunta aux pires bourgeois, hypothéqua ses châteaux, aliéna ses terres (Huysmans, Là-bas, t. 1, 1891, p. 78).Si (...) un bien a été successivement hypothéqué à deux créanciers, la seconde hypothèque ne peut en rien restreindre les droits de la première (Durkheim, Division trav.,1893, p. 84).V. aussi élevé1ex. 3 et emprunt ex. 2 :
Il a hypothéqué notre propriété de Maisons-Laffitte pour jeter vingt-cinq mille francs à un créancier de Noémie qui perdait patience! Martin du G., Thib., Pénitenc., 1922, p. 787.
Emploi abs. Le gentilhomme (...) vend, achète, hypothèque, compromet, dévore, se livre aux usuriers et met le feu aux quatre coins de son bien (Hugo, Ruy Blas,1838, p. 332).
2. [L'obj. désigne une créance] Garantir par une hypothèque. Avec mille écus vous feriez cesser les poursuites... eh! bien, si vous n'avez pas confiance en lui, prêtez-les-moi, je vous les rendrai, vous les hypothéquerez sur ma dot, sur mon travail... (Balzac, Illus. perdues,1843, p. 605).V. aussi argent ex. 14.
B. − Au fig. Lier par un engagement compromettant. Hier la chute de la France, aujourd'hui le parti pris des trois autres grandes puissances de la tenir à l'écart, hypothéqueraient gravement, demain, la paix qui se préparait (De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 199).La première tentative de désarmement nucléaire international avait échoué. Il est compréhensible qu'en l'absence d'une confiance mutuelle entre la Russie soviétique et les États-Unis, l'U.R.S.S. n'ait pas voulu accepter ce plan, car à son point de vue elle n'aurait pu le faire sans hypothéquer sa sécurité (Goldschmidt, Avent. atom.,1962, p. 68).
Loc. verb. Hypothéquer l'avenir. Synon. de prendre une hypothèque sur l'avenir.Le gouvernement qui envoyait Marchand vers le Nil et qui avait grand besoin de se maintenir au pouvoir, du moment qu'il venait d'engager et d'hypothéquer l'avenir en visant l'arrivée de Marchand sur le Nil (Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. 42).
Prononc. et Orth. : [ipɔteke], (il) hypothèque [ipɔtεk]. Att. ds Ac. dep. 1694. Ac. 1694-1740 -the-, puis -thé-. Étymol. et Hist. 1369 ypothequer (A.N. K 49, pièce 41 ds Gdf. Compl.). Dér de hypothèque*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 38.

Wiktionnaire

Verbe

hypothéquer \i.pɔ.te.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Droit) Soumettre à l’hypothèque ; donner pour hypothèque.
    • Il hypothéqua les biens de sa femme pour tenter une spéculation dont les bénéfices devaient restituer à sa famille toute sa première fortune ; mais cette entreprise acheva de le ruiner. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Moi, une épave de la Haute Société, puisque je n’ai plus pour figurer dans le monde que mes perles et des biens immobiliers hypothéqués jusqu’aux girouettes. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 251)
    • Les entrepreneurs avaient emprunté l'argent de la construction. Le locataire avait hypothéqué l'appartement. Tout le pays spéculait sur la propriété foncière. — (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
  2. (Figuré) Grever l'avenir pour assurer le présent.
    • Même si les intentions du gouvernement Guy Mollet étaient libérales, le poids des contraintes a poussé ce gouvernement à pratiquer la guerre à outrance, au point d’hypothéquer tout le reste de son action. — (Serge Berstein & Pierre Milza, Histoire de la France au XXe siècle - tome 3 : 1945-1958, p.273, Éditions Complexe, 1999)
    • À beau mentir qui vient de loin. Le vieil adage hypothèquera pendant longtemps la postérité de la relation de voyage, comme le rappelle la célèbre boutade de Rousseau dans la note X du Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité (1755), qui provoquera comme on le sait la diatribe de Bougainville contre les philosophes de cabinet. — (Alain Guyot & ‎Roland Le Huenen, L'Itinéraire de Paris à Jérusalem de Chateaubriand : l'invention du voyage romantique, Presses de Paris Sorbonne, 2006, page 164)
    • « En homogénéisant toujours plus les écosystèmes, comme nous sommes actuellement en train de le faire, nous provoquons déjà la disparition de nombreuses espèces mais nous hypothéquons également les capacités de diversifications futures du vivant », souligne Nicolas Mouquet— (L’érosion de la biodiversité pourrait engendrer une « dette évolutive », CNRS, institut écologie et environnement, 21 juillet 2016)
  3. Grever, affaiblir.
    • Les six mois passés sur la banquise dans le froid, l'humidité et l'inconfort permanent ont beaucoup hyppothéqué sa santé. — (Jean Delisle, Interprètes au pays du castor, Presses de l'Université Laval, 2019, page 258)
  4. (Familier) (Forme passive) Avoir une santé fort délabrée, avoir plusieurs infirmités graves.
    • Il est bien hypothéqué.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HYPOTHÉQUER. v. tr.
T. de Jurisprudence. Soumettre à l'hypothèque, donner pour hypothèque. Hypothéquer tous ses biens. Un immeuble hypothéqué. Fig. et fam., Être hypothéqué, Avoir une santé fort délabrée, avoir plusieurs infirmités graves. Il est bien hypothéqué.

Littré (1872-1877)

HYPOTHÉQUER (i-po-té-ké. La syllabe thé prend l'accent grave, quand la syllabe qui suit est muette : j'hypothèque ; excepté au futur et au conditionnel : j'hypothéquerai, j'hypothéquerais) v. a.
  • Terme de jurisprudence. Soumettre à l'hypothèque, donner pour hypothèque. Hypothéquer une terre, une maison. Je viens de faire bâtir dans le faubourg une grande maison qui me revient à plus de quarante-cinq mille francs ; vous n'avez qu'à l'hypothéquer, je vous la prête, Dancourt, Agiot. III, 9. Il n'est pas inouï de voir des États hypothéquer leurs fonds pendant la paix même, Montesquieu, Esp. XIII, 17.

    Fig. Mais, ajoute-t-il pour justifier le P. Bauny, vous qui reprenez cela, attendez, quand un pénitent sera à vos pieds, que son ange gardien hypothèque tous les droits qu'il a au ciel pour être sa caution, Pascal, Prov. 15.

    S'hypothéquer, v. réfl. Être hypothéqué. Ces biens ne peuvent s'hypothéquer.

HISTORIQUE

XVIe s. Opinion, secte, à laquelle ils se trouvent hypothequez, asservis et collez, Montaigne, II, 232. Celuy qui a hypothequé au monde son livre, je treuve apparence qu'il n'y aye plus de droict, Montaigne, IV, 90. Je n'aime pas que ma volonté demeure hypothequée par tiltre de gratitude, Montaigne, ib. 94.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hypothéquer »

(Siècle à préciser) Dénominal de hypothèque.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Hypothèque 1 ; provenç. et espagn. hipotecar ; ital. ipotecare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « hypothéquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hypothéquer ipɔteke

Citations contenant le mot « hypothéquer »

  • Tous n’ont pas accès ou n’ont pas les moyens de bénéficier d’un système structuré capable de gérer les spécificités légales, financières et patrimoniales d’une carrière sportive. Tous ne disposent pas d’un entourage qualifié, compétent et certifié pour les accompagner sur ces aspects régulièrement minimisés face aux enjeux sportifs directs. On voit souvent le haut de la pyramide en oubliant celles et ceux qui forment la majorité et ne bénéficient pas d’autant de facilités. Les sportifs sont trop nombreux à s’inquiéter de leur lendemain, nombreux à se demander si leur carrière ne va pas hypothéquer leur devenir. D’autres se retrouvent acculés par la pression sociale sous prétexte qu’un sportif qui réussit est forcément riche et à l’abri… Eurosport, Gagner des médailles en 2024 sans hypothéquer son avenir : l'autre enjeu des Jeux - Omnisport - Eurosport
  • Virgin Atlantic continuera à voler. Le plan de sauvetage de la compagnie aérienne de Richard Branson est bouclé, à hauteur de 1,2 milliard de livres, soit 1,32 milliard d’euros. Particularité ? Le montage financier est 100 % privé. Le débat avait agité le Royaume-Uni : le milliardaire avait appelé l’État à la rescousse en vain, allant jusqu’à hypothéquer Nicker Island, l’île vierge qu’il a achetée à l’âge de 29 ans, pour sauver sa compagnie. Courrier international, Richard Branson sauve Virgin Atlantic sans soutien de l’État
  • L’animateur de "Secrets d'histoire" a toutefois précisé qu'il n'était pas ruiné pour autant, lui qui avait déclaré avoir dû dernièrement hypothéquer son appartement. "Ce n'est pas exactement ce que j'ai dit. Mais c'est vrai que tout mon argent y passe, mes droits d'auteur, l'argent des émissions. Ici, c'est un peu le tonneau des Danaïdes. Mais je ne veux faire pleurer personne… " a précisé celui qui a indirectement provoqué la colère de Nicolas Sarkozy. Les choses sont clarifiées ! Public.fr, Stéphane Bern : Endetté et ruiné, l'animateur met les choses au clair !
  • Sans hypothéquer le projet de modernisation pharaonique du port au budget de 135 millions d'euros mené en partenariat avec la technopole de Sophia-Antipolis, le coup est très sévère. Le Point, A Antibes, le "Quai des milliardaires" en rade avec l'épidémie - Le Point
  • Pour autant, l'édile ne veut pas condamner a priori le Premier ministre. "Peut-être que le costume de Premier ministre va le rendre un peu plus ouvert à ces problématiques-là. Donc je ne veux pas non plus hypothéquer ce que seront ses premières mesures politiques", a assuré Pierre Hurmic. "J’accueille avec beaucoup d’optimisme cette ouverture aux territoires qui contrastera avec le début du quinquennat Macron, qui n’avait pas brillé sur ce terrain-là." Sa position, donc : "de la prudence, plus qu de la méfiance. J’attends de voir", a-t-il résumé, réclamant "l'écologie par le preuve, l’écologie pragmatique". Europe 1, Pierre Hurmic "prudent et dubitatif " sur la fibre écologiste de Jean Castex

Traductions du mot « hypothéquer »

Langue Traduction
Anglais mortgage
Espagnol hipoteca
Italien mutuo
Allemand hypothek
Chinois 抵押
Arabe الرهن العقاري
Portugais hipoteca
Russe ипотека
Japonais モーゲージ
Basque hipoteka
Corse ipoteca
Source : Google Translate API

Synonymes de « hypothéquer »

Source : synonymes de hypothéquer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hypothéquer »

Hypothéquer

Retour au sommaire ➦

Partager