La langue française

Hivernage

Sommaire

  • Définitions du mot hivernage
  • Étymologie de « hivernage »
  • Phonétique de « hivernage »
  • Citations contenant le mot « hivernage »
  • Traductions du mot « hivernage »
  • Synonymes de « hivernage »

Définitions du mot hivernage

Trésor de la Langue Française informatisé

HIVERNAGE, subst. masc.

Action d'hiverner; résultat de cette action.
A. − Langage courant
1. [À propos de certains animaux; correspond à hiverner A 1 c] ZOOL. Le retour de certaines constellations (...) en un point déterminé du ciel, coïncide avec le retour des saisons, (...) avec l'hivernage de certains animaux... (M. Boll, Qq. sciences captivantes,1941, p. 189).
2. [À propos de pers.; correspond à hiverner A 1 b] Il va à Nice, cette fois, et espère dans ce dernier hivernage, clôturer la série de ses hivers loin de Paris (Goncourt, Journal,1895, p. 855).Je me décide à lui parler de ce projet d'hivernage à St.-Clair (Gide, Journal,1916, p. 569).
B. Domaines spéciaux
1. AGRIC.
,,Labour qu'on donne avant l'hiver aux terres ou aux vignes`` (Ac.; dict. xixeet xxes.).
Séjour des bestiaux à l'étable, dans la bergerie. Sur le sol battu qui, malgré le râteau, avait gardé, de l'hivernage des moutons, une odeur ammoniacale si aiguë, que les yeux en pleuraient (Zola, Terre,1887, p. 241).
Fourrage de graminées et de légumineuses qu'on sème ensemble au printemps ou en automne, destiné à la consommation d'hiver du bétail. Synon. vieilli et région. dravière.Hivernage de seigle et de vesce. (Dict. xixeet xxes.).
2. CLIMATOL. Saison pluvieuse des pays tropicaux. Nous étions dans la saison de l'hivernage, et conséquemment des orages et des ouragans; mais nous ne nous étions pas attendus à éprouver des temps aussi constamment mauvais (Voy. La Pérouse,t. 3, 1797, p. 244).L'hivernage s'avançait, traversé d'immenses rafales de vent qui poussaient devant elles les nuages, et ils ne crevaient pas (Psichari, Voy. Centur.,1914, p. 48).
3. MAR. [Correspond à hiverner A 1 a] Temps de relâche des navires dans un port pendant l'hiver. Un navire pris au piège des glaces de l'hivernage (Gracq, Beau tén.,1945, p. 173).
P. méton. Port abrité où les navires relâchent. Trouvant un hivernage sur les lieux mêmes, dans l'Inde, quand la routine voulait qu'on fût les chercher à douze ou quinze cents lieues de là, à l'île de France (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 284).
C. − Au fig. Et quand s'éveilleront du haut des citadelles tant de veilleurs sortis d'un terrible hivernage (Péguy, Ève,1913, p. 748).Notre furieuse exigence de neutralité dans le drame actuel, le plus grand de l'histoire, est le désir de ne pas sortir d'un hivernage politique qui dure depuis le xvesiècle (Morand, Flagell. Séville,1951, p. 295) :
Une force invincible unit toujours les Baillard à la montagne sainte. C'est assez pour que nous maintenions sur eux notre regard, durant ces misérables années d'un hivernage sans sommeil, durant ces cinq années où, séparés les uns des autres, ils vivent en veilleuses. Barrès, Colline insp.,1913, p. 248.
REM.
Hivernement, subst. masc.,synon. de hivernage,rare. Il s'assurait que la frêle forteresse de bois était pourvue d'eau, de bois et de vivres, et s'abandonnait alors à la mollesse de l'hivernement, fumant d'innombrables pipes (Hémon, M. Chapdelaine,1916, p. 118).
Prononc. et Orth. : [ivε ʀna:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1226 ybernage « semailles d'hiver » (Don faits aux Templiers d'Orléans par Malemore, Arch. Loiret, Inv. de 1766 ds Gdf.); xiiies. yvrenage (Cart. du Val St Lambert, Richel. 1. 10176, fo34c, ibid.); 2. 1636 (Monet : Hiverner, tenir an hivernage); 1797 en partic. « temps de relâche pour les bateaux » (Voy. La Pérouse, t. 3, p. 160); 1867 « séjour du bétail dans l'étable » (Littré). Dér. de hiverner*; suff. -age*; pour le sens 1 cf. lat. médiév. hibernaticum, hivernaticum, hivernagium « semailles du blé d'hiver » (868 ds Nierm.). Fréq. abs. littér. : 47.

Wiktionnaire

Nom commun

hivernage \i.vɛʁ.naʒ\ masculin

  1. (Marine) Temps que les navires passent en relâche pendant la mauvaise saison.
    • Passer son hivernage dans tel port.
    1. (Par extension) Havre bien abrité où les bâtiments peuvent relâcher pendant la mauvaise saison.
  2. Arrêt des activités durant la mauvaise saison.
    • Le soleil ne restait au-dessus de l'horizon que pendant quelques heures. Un long crépuscule lui succédait. Le véritable hivernage, c'est-à-dire la séquestration, allait commencer. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • La vie, après de longs mois d'hivernage, avait été arrêtée brusquement par l'arrivée de navire de la délivrance. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Rester couché huit jours dans la neige, dans la pénombre grasse des toiles huilées, c’est un hivernage qui étreint durement l’esprit. — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 13.)
  3. (Agriculture) Séjour du bétail dans les étables durant la mauvaise saison.
  4. (Par extension) (Apiculture) Séjour des abeilles dans la ruche pendant la saison froide.
    • La très faible diversité génétique de l’abeille noire comparée à ces autres races montre qu’elle a frôlé l’extinction. Elle ne s’est maintenue qu’au travers d’une très petite population, soumise à une sélection naturelle sévère lui ayant permis d’acquérir de bonnes capacités d’hivernage. — (Vincent Albouy, Abeilles mellifères à l’état sauvage, éditions de Terran, 2019, ISBN 978-2-35981-115-5)
  5. Labour qu’on donne avant l’hiver.
  6. Saison des pluies dans les pays tropicaux.
    • L’endoréisme en fait des zones de refuge pour les pasteurs pendant l’hivernage. Les pasteurs y séjournent avec leurs troupeaux, fuyant les régions paludéennes des grandes plaines fluviales où ils ne reviennent qu'en saison sèche. — (Oumar Kane, La première hégémonie peule : Le Fuuta Tooro de Koli Tenelle à Almaami Abdul, Karthala & Presses universitaires de Dakar, 2004, page 31)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HIVERNAGE. n. m.
T. de Marine. Le temps que les bâtiments passent en relâche pendant la mauvaise saison. Passer son hivernage dans tel port. Il se dit également d'un Port bien abrité où les bâtiments peuvent relâcher pendant la mauvaise saison. Il se dit, en termes d'Agriculture, du Séjour du bétail dans les étables durant la mauvaise saison. Il désigne aussi le Labour qu'on donne avant l'hiver.

Littré (1872-1877)

HIVERNAGE (i-vèr-na-j') s. m.
  • 1 Terme de marine. Saison des tempêtes et des pluies dans certains pays.

    Le temps de relâche des bâtiments pendant la mauvaise saison.

    Port bien abrité où les bâtiments relâchent.

  • 2 Terme d'agriculture. Labour qu'on donne aux terres avant l'hiver.

    Hivernache ou hivernage, mélange de seigle, de froment, d'avoine ou d'orge, semé de bonne heure en automne pour avoir un pâturage d'hiver. En Flandre et en Normandie, on nomme ainsi un mélange de vesce, de seigle ou d'orge qu'on sème de bonne heure en automne et qu'on coupe en juillet.

    Régime de la stabulation pour les animaux qui passent l'été et l'automne dans les pâturages.

  • 3Saison pluvieuse des régions équinoxiales.

HISTORIQUE

XIIIe s. C'est [l'amour] chartre [prison] qui prison [le prisonnier] soulage, Printems plains de fort yvernage, la Rose, 4343. Blé yvernaige, Du Cange, hybernaticum. Il ne me chaut d'esté ni de rousée, De froidure ne de tems d'hivernage, Du Cange, ib.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hivernage »

 Dérivé de hiverner avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-lat. hibernaticum, dans un texte du VIIIe siècle, de hibernus (voy. HIVER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « hivernage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hivernage ivɛrnaʒ

Citations contenant le mot « hivernage »

  • L’hivernage a commencé au Mali. Dans certains quartiers de Bamako, les populations s’activent pour protéger leurs enfants. Salimata Traoré, femme au foyer, habite à Hamdallaye. Avant les premières pluies, elle s’est organisée avec d’autres femmes pour assainir leur quartier pendant deux jours. , Hivernage : Comment protéger les enfants - Bamada.net
  • «Nous avons noté cette nouvelle projection de l’autorité pour les classes d’examen et constater avec regret l’absence d’une réponse globale sur la totalité du scénario de cette reprise pour le 25 juin. Parce qu’il ne s’agit pas seulement de fixer la date de la reprise et de la fin de l’année puisque les autres alternatives notamment les réponses aux questions légitimes concernant les classes intermédiaires et la problématique de l’hivernage sont aussi des éléments à prendre en compte. SenePlus, «DIFFICILE DE FAIRE LES COURS EN PERIODE D’HIVERNAGE» | SenePlus

Traductions du mot « hivernage »

Langue Traduction
Anglais wintering
Espagnol invernada
Italien svernamento
Allemand überwinterung
Chinois 越冬
Arabe الشتاء
Portugais inverno
Russe зимовки
Japonais 越冬
Basque negua
Corse invernada
Source : Google Translate API

Synonymes de « hivernage »

Source : synonymes de hivernage sur lebonsynonyme.fr
Partager