La langue française

Hiverner

Sommaire

  • Définitions du mot hiverner
  • Étymologie de « hiverner »
  • Phonétique de « hiverner »
  • Citations contenant le mot « hiverner »
  • Traductions du mot « hiverner »
  • Synonymes de « hiverner »
  • Antonymes de « hiverner »

Définitions du mot hiverner

Trésor de la Langue Française informatisé

HIVERNER, verbe

A. − Emploi intrans.
1. Passer l'hiver à l'abri, au repos.
a) ARMÉE, MAR. [Le suj. désigne un navire, une troupe] Passer l'hiver à l'abri dans un port, un lieu de refuge, en attendant la belle saison. Synon. prendre ses quartiers d'hiver.Je fis dire au capitaine Leask de ne pas compter sur nous avant une quinzaine (...), mon intention étant d'hiverner au port Léopold si nous trouvions de trop grandes difficultés pour revenir (Bellot, Voyage mers polaires,1863, p. 119).En ce qui concernait le front français, j'avais déjà prévu certaines précautions permettant de laisser l'armée hiverner en situation défensive sans avoir à redouter la reprise d'une attaque (Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 170) :
... si Moscou n'eût pas été livré aux flammes, Votre Majesté comptait-elle y prendre ses quartiers? − Sans doute, a répondu l'Empereur, et j'aurais alors donné le spectacle singulier d'une armée hivernant paisiblement au milieu d'une nation ennemie qui la presse de toutes parts... Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 1074.
b) [Le suj. est une pers.] Passer l'hiver (dans un endroit). Guy de Maupassant m'avoue que Cannes est une fourmilière de renseignements pour lui. Là hivernent les De Luynes, la princesse de Sagan (Goncourt, Journal,1884, p. 406).Deux petits garçons (...) visitèrent l'Europe, allant d'hôtel en hôtel, de ville en ville pour hiverner; ils repartaient au printemps, se dirigeaient vers d'autres lieux, selon les caprices du chef de caravane (Blanche, Modèles,1928, p. 143).
c) [Le suj. est un animal] ZOOL. Passer l'hiver dans un endroit abrité ou dans un lieu tempéré. D'immenses forêts de pins tapissées de mousse blanche comme la neige sont les abris où les Lapons et les rennes hivernent (Bonstetten, Homme Midi,1824, p. 24).L'époque de la migration des ortolans vers l'Afrique où ils hivernent (Pesquidoux, Livre raison,1925, p. 224).
Rem. On relève hiverner employé dans le sens de « hiberner ». L'œil mi-clos et une dent mise au bord du sourire il [le crocodile] hiverne, endormi pour cent jours par un enchantement étrange (Cocteau, Poèmes, 1916-23, p. 116).
2. Séjourner dans un lieu malgré le froid rigoureux. Nous ne sommes pas des russiens accoutumés aux frimas scythiques pour hiverner ici jusqu'à demain matin, le derrière dans la neige. Les fourrures nous manquent pour cela, et l'aurore nous trouverait tous perclus, gelés et blancs de givre, comme fruits confits de sucre (Gautier, Fracasse,1863, p. 164).
P. ext., emploi pronom., vieilli. S'exposer aux premiers froids afin de s'y aguerrir. C'est une chose fort saine que de s'hiverner (Ac. 1798-1878; ds Raymond 1832, Boiste 1834, Littré, Nouv. Lar. ill.-Lar. 20e).
3. Au fig. Vivre dans des conditions évoquant l'hiver. L'esprit humain (...) Agonise depuis tout le temps qu'il hiverne Dans cette épouvantable et béate caverne [l'idolâtrie] (Hugo, Âne,1880, p. 336).J'ai hiverné dans mon passé Revienne le soleil de Pâques Pour chauffer un cœur plus glacé Que les quarante de Sébaste Moins que ma vie martyrisés (Apoll., Alcools, 1913, p. 47).
B. − Emploi trans., AGRIC.
Hiverner une terre. ,,Donner un dernier labour avant l'hiver`` (Ac. 1835-1935).
Hiverner le bétail. Mettre le bétail à l'étable et l'y nourrir pendant l'hiver. (Ds Rob., Quillet 1965, Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
Hiverner une plante. Mettre une plante à l'abri de la gelée en la rentrant au début de l'hiver en serre, en orangerie. Une grande partie de ces plantes sera mise en pots, pour les hiverner dans l'orangerie, ou même sous chassis froids (Gressent, Créat. parcs et jardins, 1891, p. 745).
Prononc. et Orth. : [ivε ʀne], (il) hiverne [ivε ʀn̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1190-1205 « passer l'hiver à l'abri » (Chron. d'Ernoul, p. 232, Mas-Latrie ds Gdf. Compl.); mil. xiiies. en parlant de bétail « faire passer l'hiver à l'étable » (De Marco et de Salemon ds Méon, Nouv. rec., t. 1, p. 419); 1763 hyverner la graine (des vers à soie) (Boissier de Sauvages, Mém. sur l'éducation des vers à soie, 14 ds Quem. DDL t. 4); 1888 hivernant « personne qui séjourne dans un lieu pendant l'hiver » (Maupass., Sur l'eau, p. 248); 2. 1600 « labourer avant l'hiver (ici : la vigne) » (O. de Serres, 168 ds Littré). Du lat. hibernare « hiverner, être en quartiers d'hiver ». Fréq. abs. littér. : 30.

Wiktionnaire

Verbe

hiverner (h muet)\i.vɛʁ.ne\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Passer l’hiver, la mauvaise saison, en parlant des troupes, des navires.
    • Il n'étoit pas possible que ses Troupes hivernassent en deçà des Monts , faute de Places fortes pour s'y maintenir: ainsi il les rappela sans attendre que les neiges en fermassent les passages. — (Isaac de Larrey, Histoire de France sous le règne de Louis XIV, Liège : Guillaume Ignace Broncart & Maestricht : Lambert Bertus, 1723, vol.9, page 269)
    • […] avant qu'un phoquier norvégien venu par hasard dans cette région ne les rapatriât, ils durent hiverner pendant trois années consécutives ! — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • En 1838, la profondeur du port et le nombre des poteaux permettaient d'y faire hiverner 5 vaisseaux, 5 frégates et 6 petits navires. En 1774, il y hivernait 6 vaisseaux de 60 canons, 4 frégates de 36, 3 pinks et 14 autres petits navires. — (Mikhail Frant︠s︡evich Reĭneke, Description hydrographique des cotes septentrionales de la Russie, traduit du russe par ‎Hippolyte de Laplanche, Paris : Paul Dupont, 1860, note de bas de page 329)
  2. Passer l'hiver dans un lieu tempéré, en parlant de certains animaux migrateurs.
    • Ceux de l'Europe du Nord et centrale vont hiverner surtout en Europe méridionale et régulièrement aussi en Afrique du Nord. En automne, des milliers d'oiseaux traversent la France ou s'y installent pour hiverner. — (Michel Vallance, Faune sauvage de France: biologie, habitats et gestion, Éditions du Gerfaut, 2007, page 78)
  3. Passer l’hiver en repos biologique, en parlant des graines, des insectes.
    • Les chrysalides, qui avaient un aspect absolument normal, hivernèrent. — (Bulletin de la Société entomologique de Mulhouse, 1952, page 57)
    • Une partie des larves des deuxième et troisième stades et toutes celles du quatrième stade hivernèrent. — (Revue de pathologie végétale et d'entomologie agricole de France, 1950, vol.29-30, page 113)
    • Ce Charançon pullule principalement dans les zones de culture de la Betterave, il hiverne dans les betteravières de l'année précédente et émigre au printemps, dès sa sortie, vers les nouvelles plantations consécutives à l’assolement. — (Entomologie appliquée à l'agriculture, tome 1 : Coléoptères, publié sous la direction de A. S. Balachowsky & Alfred Serge, éditions Masson, 1963, p. 959)
  4. (Transitif) (Agriculture) Mettre les bestiaux à l’abri dans les étables, pour l'hiver.
    • Et même, certaines familles n’hivernaient aucune vache. Il en était ainsi de toutes les familles de la Bérarde. En été, elles prenaient en pension une vache louée à un propriétaire de la plaine de l'Oisans. — (Charles Gardelle, Alpages: Dauphiné, La Fontaine de Siloë, 1999, page 89)
  5. (Transitif) (Agriculture) Donner, à une terre, un dernier labour avant l’hiver.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HIVERNER. v. intr.
Passer l'hiver, la mauvaise saison. Il se dit des Troupes, des navires. Les troupes hivernent dans tel pays. La flotte hiverna dans tels ports. Transitivement en termes d'Agriculture, Hiverner les bestiaux, Les mettre à l'abri dans les étables. Hiverner une terre, Lui donner un dernier labour avant l'hiver.

Littré (1872-1877)

HIVERNER (i-vèr-né) v. n.
  • 1Passer l'hiver, la mauvaise saison ; il se dit des troupes, des navires. Comme le port n'était pas propre pour hiverner, la plupart furent d'avis de se mettre en mer, Sacy, Bible, Actes des ap. XXVII, 12. Les galères revinrent à l'embouchure de la Seine, mais elles n'y pouvaient pas hiverner, parce qu'il était nécessaire de mettre de temps en temps les bassins à sec pour éviter la corruption des eaux, Fontenelle, Chazelles.
  • 2Passer l'hiver, en parlant de certains animaux. Cette manière d'hiverner sous la neige ressemble fort à celle de la perdrix blanche, dont nous avons donné l'histoire sous le nom de lagopède, Buffon, Ois. t. IV, p. 171.
  • 3 V. a. Terme d'agriculture. Hiverner des terres, leur donner un labour avant l'hiver
  • 4S'hiverner, v. réfl. S'exposer aux premiers froids, afin de s'y accoutumer.

HISTORIQUE

XIIIe s. Si [je] vos pri que vos retornez vers les pleins [plaines] d'Andrenople et ilueques vos yvernez, où il a grant planté de tous biens, Hist. occid. des croisades, t. I, II, 10. Bues [bœuf] mal ivernez En mars est lassez, Si chiet [tombe] en la voie, Nouveau recueil de fabliaux et contes, t. I, p. 419. Les brebitz valdroient le moins et seroient le plus perilloses à iverner, Bibl. des chartes, 4e série, t. II, p. 371. Et toute la terre d'entor se rendi à lui, et il iverna en cel païs, Villehardouin, CLXVIII.

XVIe s. Après la retraitte de Xerxès, s'estant toute la flotte de l'armée des Grecs retirée pour hyverner au port de Pagases, Amyot, Thém. 39. Lors on rehouera la vigne de la sorte de labourage, dite hyverner, pour la saison, De Serres, 168. Et sont reputez lesdits bœufs ou bestes avoir esté yvernez en une dismerie quand ils ont logé et ont esté levans et couchans durant l'yver, posé qu'ils ayent prins leur pasture autre part, Coust. gén. t. I, p. 883.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

HIVERNER. Ajoutez :
5 V. a. Hiverner des vers à soie, leur faire passer les froids de l'hiver à l'aide de précautions convenables. De la graine d'une race de vers à cocons jaunes a été hivernée à la manière ordinaire, Acad. des sc. Comptes rend. t. LXXVI, p. 472.

HISTORIQUE

Ajoutez :

XIVe s. Tout ainsi que quant il yverne [il fait un temps d'hiver] En mai que li arbre flourissent, Jean de Condé, t. III, p. 281.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HIVERNER, v. neut. c’est passer l’hiver. Il se dit d’une troupe ; il se dit aussi d’un vaisseau : ce vaisseau a hiverné dans tel port.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « hiverner »

Du latin hibernare (« passer l’hiver »), il forme un doublon avec la forme savante hiberner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. ivernar ; espagn. invernar ; ital. invernare ; du lat. hibernare (voy. HIVER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « hiverner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hiverner ivɛrne

Citations contenant le mot « hiverner »

  • La Bernache cravant est la plus maritime des oies. En effet, de mai à août, elle niche exclusivement sur le littoral situé au Nord de la Sibérie, Svalbard, Groenland et Haut Arctique Canadien. Puis de septembre à avril, cette petite oie vient hiverner le long des côtes européennes, dans les baies et estuaires abrités du Danemark, de l'Allemagne, des Pays-Bas, de l'Angleterre et de la France. , Bernache cravant bilan de l’hivernage 2019 - 2020 - Actualités - LPO
  • L’échasse blanche d’Europe est un oiseau migrateur qui se déplace vers l’Afrique, au sud du Sahara, pour hiverner. Ces colonies ont été photographiées à la réserve ornithologique de Grand-Laviers, en baie de Somme. La Voix du Nord, La photo de la semaine: scène de séduction chez les échasses blanches
  • « J’y suis depuis le 13 novembre. Jusqu’au 7 février, nous étions 80 personnes sur la base. Actuellement, c’est l’hiver polaire. Nous sommes 12 personnes à hiverner. » Quatre Italiens, un Néerlandais, et sept Français. , En Antarctique, Wenceslas est confiné volontaire pendant un an | Le Pays Malouin
  • Les mammifères qui peuplent notre Terre ont mis au point différentes techniques pour survivre aux affres de l'hiver. Ils hibernent, bien sûr. Mais certains choisissent également de simplement hiverner. Une lettre qui fait toute la différence... Futura, Hivernation et hibernation : quelles différences ?
  • Même si votre bateau n’est pas destiné à hiverner par -20°, en Alsace, au bord du canal de la Marne au Rhin, les opérations sur les circuits d’eau et électriques conservent tout leur sens. En effet, un raccord qui lâche au milieu de l’hiver et ce sont 500 L d’eau dans les fonds si la pompe de cale ne les évacue pas. ActuNautique.com, Hiverner son bateau 5/6 - Hivernage des services (électricité et eau) à bord - ActuNautique.com

Traductions du mot « hiverner »

Langue Traduction
Anglais winter
Espagnol invierno
Italien inverno
Allemand winter
Chinois 冬季
Arabe شتاء
Portugais inverno
Russe зима
Japonais
Basque negua
Corse invernu
Source : Google Translate API

Synonymes de « hiverner »

Source : synonymes de hiverner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hiverner »

Partager