La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « hibou »

Hibou

Variantes Singulier Pluriel
Masculin hibou hiboux

Définitions de « hibou »

Trésor de la Langue Française informatisé

HIBOU, subst. masc.

A. − Rapace nocturne existant sous diverses espèces, généralement caractérisé par des aigrettes sur le front, un bec crochu, de gros yeux ronds tournés vers l'avant, réputé pour son cri et pour nicher dans un trou ou un nid abandonné. Le hibou hue, (h)ulule; hibou empaillé. Quand ils apercevaient sur une porte un hibou crucifié, ils entraient dans la ferme et disaient : − « Vous avez tort, − ces animaux vivent de rats, de campagnols... » (Flaub., Bouvard, t. 2, 1880, p. 177) :
Au-dessus, dans les greniers, gîtaient, pendant le jour, les hiboux, les chouettes et les choucas avec leurs oreilles de plume, leurs têtes de chat et leurs rondes prunelles phosphorescentes. Le toit effondré en vingt endroits laissait entrer et sortir librement ces aimables oiseaux... Gautier, Fracasse,1863, p. 9.
Hibou commun. Moyen-duc sédentaire en Europe (cf. Privat-Foc. 1870).
B. − Fam. [À propos d'une pers.]
1. Subst. + de hibou
Air, aspect, mine de hibou. Air triste, mélancolique.
Yeux de hibou. Yeux ronds et fixes. En attendant que la nuit vienne, elle darde [la France] stupidement sur le soleil ses grands yeux ronds, (...) ses grands yeux de hibou prévus par le poète (Verlaine, Œuvres posth., t. 3, Les Imbéciles, 1896, p. 75).Qui de nous n'a rencontré l'homme d'affaires standard, ses quatre-vingts kilos bien posés sur d'épaisses semelles de crêpe, nous fixant de ses yeux de hibou derrière ses lunettes de fausse écaille (Morand, Excurs. immob.,1944, p. 159).
,,Un nid, une retraite de hiboux. Vieille demeure inhabitée`` (Ac.).
2. Loc. verb.
Être un (vrai) hibou. Fuir la société, se tenir à l'écart des autres personnes. On disait de J.-J. Rousseau : « C'est un hibou. − Oui, dit quelqu'un, mais c'est celui de Minerve... » (Chamfort, Caract. et anecd.,1794, p. 107).
Faire le hibou. Rester à l'écart des autres personnes, sans rien dire (cf. Rob.).
Demeurer, vivre en hibou. Vivre en solitaire. Tu connais Filoutin, ce vieux célibataire Qui demeure au Marais en hibou solitaire? (Barbier, Satires,1865, p. 18).
Prononc. et Orth. : [ibu] init. asp. ,,Le hibou et non pas l'hibou`` (Fér. 1768 et Fér. t. 2 1787). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. [xie-xives. gl. judéo-fr., v. Levy Trésor, s.v. ibou]; 1530 huiboust (Palsgr., p. 18); 1535 [date de l'éd. B] (jouer) au hybou (Rabelais, Gargantua, éd. R. Calder, M. A. Screech, p. 137, var. des éd. B. et E.). Orig. inc. (FEW t. 21, p. 238a), peut-être onomatopéique, d'après le cri du hibou : hou*, houhou*. Fréq. abs. littér. : 316. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 423, b) 754; xxes. : a) 424, b) 323. Bbg. Paris (G.). Romania. 1882, t. 11, p. 163.

Wiktionnaire

Nom commun - français

hibou (h aspiré)\i.bu\ masculin

  1. (Ornithologie) (Génériquement) (Familier) Nom ambigu désignant de façon générale tout rapace nocturne de l'ordre des strigiformes, caractérisé par de grands yeux frontaux entourés par un cercle de plumes, et qui porte notamment des aigrettes (faisceaux de plumes) sur la tête, caractéristique le distinguant principalement des chouettes, qui est également un substantif ambigu désignant plusieurs genres de rapaces nocturnes peu apparentés les uns aux autres.
    • […], cela me serait insupportable, d’autant plus que, la nuit venue, je ne verrai rien, n’étant point nyctalope comme les hiboux, les chouettes, les hulottes et les chats de gouttière. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, chapitre II, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Le hibou ulule, tutube et bouboule (ou bubule).
  2. (Ornithologie) (Spécifiquement) Nom normalisé désignant trois genres de rapaces nocturnes (Nesasio, Pseudoscops et Asio) comportant un total de neuf espèces, dont des espèces familières répandues dans l'Ancien Monde comme dans le Nouveau Monde telles le hibou des marais (Asio flammeus) et le hibou moyen-duc (Asio otus), caractérisées par la présence d'aigrettes de taille variable, une taille moyenne,
  3. (Figuré) (Familier) Homme mélancolique et qui fuit la société.
    • Vous nous voyez chagrins ainsi que des hiboux, et vous vous amusez à faire les yeux doux. — (François Le Métel de Boisrobert, La Belle plaideuse, 1655)
    • C’est un hibou, un vrai hibou.
  4. (Figuré) (Familier) Homme qui, dans une compagnie, se tient à l’écart sans rien dire.
  5. (Entomologie) Synonyme de fiancée (papillon Noctua pronuba).
  6. (Héraldique) Meuble représentant l’animal du même nom dans les armoiries. Il est généralement positionné comme la chouette dont il se distingue par les oreilles. À rapprocher de chouette et hulotte.
    • De gueules au hibou d’argent, qui est de Village-Neuf → voir illustration « armoiries avec un hibou »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HIBOU. (H est aspirée.) n. m.
Oiseau de proie nocturne. Tous les oiseaux en veulent au hibou, poursuivent le hibou de leurs cris. Fam., C'est une retraite de hiboux, un nid de hiboux, se dit d'une Vieille masure, d'un vieux château inhabité. Fig. et fam., C'est un hibou, un vrai hibou, se dit d'un Homme mélancolique et qui fuit la société. Il se dit également en parlant d'un Homme qui, dans une compagnie, se tient à l'écart sans rien dire. Dans ce dernier sens, on dit aussi Il fait le hibou.

Littré (1872-1877)

HIBOU (hi-bou) s. m.
  • 1Dans le langage commun, oiseau de proie nocturne. L'un [l'aigle] jura foi de roi, l'autre foi de hibou, Qu'ils ne se goberaient leurs petits peu ni prou, La Fontaine, Fabl. V, 18. On abattit un pin pour son antiquité, Vieux palais d'un hibou, triste et sombre retraite De l'oiseau qu'Atropos prend pour son interprète, La Fontaine, ib. XI, 9. Hier au soir nous vînmes ici gais comme des pinsons ; nous y venons aujourd'hui plus tristes que des hiboux, Lesage, Bachel. de Salamanque, ch. 78. Autrefois un hibou, formé par la nature Pour fuir l'astre du jour au fond de sa masure, Lassé de sa retraite, eut le projet hardi De voir comment est fait le soleil à midi, Voltaire, Le père Nicodème. De tous les hiboux, le grand-duc est le seul que l'on dise faire un nid, et c'est aussi de tous celui qui est le moins oiseau de nuit, puisqu'il voit assez clair en plein jour pour voler et fuir à de grandes distances, Buffon, Ois. t. XII, p. 238. La subtilité raisonnée des hiboux qui savent ménager leur provision de souris en leur coupant les pattes pour les empêcher de fuir [allusion à la fable de la Fontaine, XI, 9, où cela est dit comme vrai], Buffon, Disc. nat. anim. t. V, p. 384.

    Fig. J'ai vu dans ma vie bien des hiboux se croire aigles, Voltaire, Lett. d'Argental, 11 janv. 1760. Vous êtes un aigle enfermé dans une grande cage, un aigle gardé par des hiboux, Voltaire, Lett. Miranda, 10 août 1767. Ce sont [certains critiques de l'Anti-Machiavel] des hiboux offensés du grand jour ; et malheureusement il y a trop de ces hiboux dans le monde, Voltaire, Lett. au roi de Prusse, 23 (12 oct. 1740)

    Il vit seul comme un hibou, il vit dans la solitude, dans une retraite morose.

    C'est une retraite de hiboux, un nid de hiboux, se dit d'une vieille masure inhabitée.

    Fig. C'est un hibou, se dit d'un homme mélancolique et qui fuit la société. Où vas-tu si tard, charmante Marine ? Où vas-tu toi-même à l'heure qu'il est, hibou ? Brueys, Muet, II, 3. Je suis hibou, je l'avoue ; mais je ne laisse pas que de m'égayer quelquefois dans mon trou, Voltaire, Lett. d'Argental, 22 avr. 1768.

    On dit aussi en ce sens : Il fait le hibou.

  • 2Dans le langage de la zoologie, nom commun des oiseaux de nuit de la famille des strigidés.

    En particulier, le genre hibou, otus, qui se distingue par ses aigrettes de plumes ; il comprend le hibou commun, otus communis, LESSON, ou moyen duc, et le hibou à aigrettes, otus brachyotos, CUVIER, ou grande chevêche. Le caractère distinctif de ces deux genres [hibou et chouette], c'est que tous les hiboux ont deux aigrettes de plumes en forme d'oreilles droites de chaque côté de la tête, tandis que les chouettes ont la tête arrondie, sans aigrettes et sans aucunes plumes proéminentes, Buffon, Ois. t. II, p. 104.

  • 3On applique encore, non scientifiquement, le nom de hibou au grand-duc, bubo europaeus, LESSON, ou grand hibou ; au duc de Virginie, bubo virginianus, BREHM, ou grand hibou à cornes ; au bubo ascalaphius, SAVIGNY, ou grand hibou ; enfin au nycataetus lacteus, IS. J. ST-HILAIRE, ou hibou lacté.

REMARQUE

Hiboux, au pluriel, s'écrit par un x ; tandis qu'on écrit fous, licous, trous, etc. par une s. Il serait mieux d'écrire uniformément par s tous ces mots semblables.

HISTORIQUE

XVIe s. On ne peut faire de hibou esparvier, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hibou »

Ce paraît être une onomatopée. Cependant comparez le germanique : anc. haut allem. huwo ; anglo-sax. uuf.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1530) Du moyen français hibou, hybou plus avant huiboust[1].
Origine incertaine, probablement onomatopéique, du type hou, houhou.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hibou »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hibou ibu

Citations contenant le mot « hibou »

  • Mieux vaut s'asseoir avec le hibou que voler avec le faucon. De Proverbe allemand
  • « Nous avons reçu plusieurs dizaines d’appel pour nous indiquer l’éventuelle présence du hibou grand-duc. Nous avons fait des rondes pour le localiser à la suite d’informations des habitants, notamment à Saint-Genix-sur-Guiers. Les locaux se sont mobilisés pour le retrouver ! On a senti un vrai engouement », confie Sandrine Filizzola, du Domaine des fauves. , Insolite | Le hibou grand-duc échappé du zoo de Fitilieu retrouvé quatre jours après sa disparition
  • Le hibou grand-duc d’Europe fait partie de la plus grande espèce d’oiseaux nocturnes. Ce mâle, qui n’est pas bagué, mesure 75 cm de haut pour environ 1,4 kilo. Ses yeux sont de couleur orange, il présente des aigrettes sur la tête. Son plumage vire sur le brun/marron. , Insolite | Mais où est passé ce hibou grand-duc, échappé du zoo de Fitilieu ?
  • Un jeune hibou grand-duc de trois mois a été récupéré à temps par deux grimpeurs de Haute-Savoie. Passé par les mains d'un vétérinaire sapeur-pompier, il a pu regagner son nid sain et sauf. France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, Sauvetage : un jeune hibou grand-duc, coincé dans les ronces, sauvé par deux grimpeurs en Haute-Savoie
  • Un hibou grand-duc, espèce rare d'oiseau, a été sauvé à par les pompiers à Tourrette-Levens.© Pixabay / Chraecker , Alpes-Maritimes. Un hibou grand-duc blessé et en grand danger sauvé par les pompiers - Hyères.maville.com
  • Le hibou est avant tout un rapace : son bec court et crochu est adapté au déchiquetage, ses serres puissantes lui permettent de capturer, maintenir et transporter ses proies, et sa tête ronde très mobile (il peut la faire pivoter sur 3/4 de tour) lui facilite le repérage des proies lorsqu'il est posté. , Hibou : un rapace nocturne discret

Images d'illustration du mot « hibou »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « hibou »

Langue Traduction
Anglais owl
Espagnol búho
Italien gufo
Allemand eule
Chinois 猫头鹰
Arabe بومة
Portugais coruja
Russe сова
Japonais フクロウ
Basque hontza
Corse civettu
Source : Google Translate API

Synonymes de « hibou »

Source : synonymes de hibou sur lebonsynonyme.fr

Hibou

Retour au sommaire ➦

Partager