La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « happelourde »

Happelourde

Définitions de « happelourde »

Trésor de la Langue Française informatisé

HAPPELOURDE, subst. fém.

A. − Vieilli. ,,Pierre fausse qui a l'éclat et l'apparence d'une pierre précieuse`` (Ac.).
B. − Au fig., vieilli ou littér.
1. Cheval de belle apparence mais sans vigueur. On lui a vendu une happelourde (Ac. 1835, 1878).
2. Personne d'aspect agréable mais sotte :
Tu t'en venais, devisant telles bourdes, Tu t'en venais entre tes deux laquais Si bouffis et tant sots − en vérité, des happelourdes! Moréas, Pèlerin pass.,1891, p. 10.
3. Illusion, leurre. Nous vivons dans un âge où presque tout est bourdes, Pièges, déguisements, leurres et happelourdes (Pommier, Colères,1844, p. 96).
Prononc. et Orth. : [apluʀd] init. asp. Fér. Crit. t. 2 1787 propose à titre de var. hapelourde. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1532 « homme qui trompe les femmes, par les belles apparences qu'il se donne » (Rabelais, Pantagruel, éd. V. L. Saunier, IX bis, p. 61); plus gén. av. 1573 « personne qui trompe sur les apparences » (L'Hospital, Reformat. de la Justice, 5epart. [V. 47] ds Hug.); b) 1636 « personne d'aspect agréable, mais dépourvue d'esprit » (Monet); 2. 1564 « fausse pierre précieuse » (Thierry). Composé de la forme happe de happer*, étymol. 1 et de lourde, fém. de lourd*, au sens de « femme qui manque de finesse, de subtilité; sotte », c'est-à-dire qui se laisse duper par un homme tout en apparences ou par un bijou faux; le fém. pourrait s'expliquer par l'infl. de pierre si le sens 2 est primitif. V. aussi Romania t. 41, pp. 119-123. Bbg. Hug. Lang. 1933; p. 173, pp. 197-198. - Lew. 1968, p. 127. - Philipot (E.). Happelourde. Romania. 1912, t. 41, pp. 119-123.

Wiktionnaire

Nom commun - français

happelourde (h aspiré)\ap.luʁd\ féminin

  1. Pierre fausse, qui a l’apparence, l’éclat d’une pierre précieuse.
    • Tout est fin diamant aux mains d’un habile homme :
      Tout devient happelourde entre les mains d’un sot.
      — (La Fontaine, Œuvres diverses, Lettres 321, An XII (1804))
  2. Cheval sans vigueur qu’on achète pour sa belle apparence.
  3. (Figuré) Personne d’un extérieur agréable mais dépourvue d’esprit.
    • Votre valet cent fois m’a donné de ces bourdes ; c’est nous prendre en un mot pour franches happelourdes. — (Hauteroche)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HAPPELOURDE. (H est aspirée.) n. f.
Pierre fausse qui a l'éclat et l'apparence d'une pierre précieuse.

Littré (1872-1877)

HAPPELOURDE (ha-pe-lour-d') s. f.
  • 1Pierre fausse qui a l'éclat d'une pierre précieuse. Vous voulez faire passer entre vos mains les happelourdes pour diamants, Guez de Balzac, liv. VII, lett. 15. Tout est fin diamant aux mains d'un habile homme ; Tout devient happelourde entre les mains d'un sot, La Fontaine, dans le Dict. de BESCHERELLE.
  • 2 Fig. et familièrement. Personne d'un extérieur agréable, mais dépourvue d'esprit. Votre valet cent fois m'a donné de ces bourdes ; C'est nous prendre en un mot pour franches happelourdes, Hauteroche, le Souper, se. 19. Le duc du Maine usa pour elle [Mme la Princesse] du mot de happelourde, du terme d'imbécile, Saint-Simon, 378, 118.
  • 3Cheval de belle apparence, mais sans vigueur.

HISTORIQUE

XVIe s. Voulez-vous en lapidaire rusé vous servir d'une astuce pour faire plus priser vos pierres precieuses, faites voir auparavant des happelourdes, et je m'asseure que cette veue fera valoir vostre dessein, Pelerin d'amour, avis au lecteur. Il est à craindre que cette affection [pour une personne] ne vous fasse prendre quelque happelourde au lieu d'un bon capitaine, Montluc, Mém. t. II, p. 150, dans LACURNE. Par autant que les monts Rhiphées avoient eu celle année grande sterilité de happelourdes, moyennant une sedition de ballivernes meue entre les Barragouins et les Accoursiers, Rabelais, Pant. II, 11. Parquoy, pour descouvrir et sçavoir quelle est la vraye preud'hommie, il ne se faut arrester aux actions, ce n'est que le marc et le plus grossier, et souvent une happelourde et un masque, Charron, Sagesse, II, 3.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

HAPPELOURDE. - ÉTYM. Ajoutez : M. Meunier, les Composés qui contiennent un verbe à un mode personnel, p. 206, se demandant pourquoi la happelourde n'est pas restée happelourd, puisque c'est une happe-lourdaud, explique que le genre féminin de ce mot en a fait modifier la fin ; c'est ainsi qu'à Paris la rue Vivien est devenue la rue Vivienne, et la rue Dauphin la rue Dauphine.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « happelourde »

Happer, lourd, nigaud : trompe-nigaud.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De happe-lourd (happer et lourd, « sot »), littéralement « attrape-nigaud ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « happelourde »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
happelourde apœlurd

Citations contenant le mot « happelourde »

  • Las! Quelques jours après ces propos étincelants, le joyau se mua en happelourde quand le New York Times, Le Monde, le Guardian et autres montrèrent les interminables files de traîne-misère en attente de charité alimentaire à Genève. , Bideau bidon

Images d'illustration du mot « happelourde »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « happelourde »

Langue Traduction
Anglais happily
Espagnol felizmente
Italien felicemente
Allemand glücklich
Chinois 愉快地
Arabe بسعادة
Portugais alegremente
Russe счастливо
Japonais 幸せに
Basque zorionez
Corse felice
Source : Google Translate API

Synonymes de « happelourde »

Source : synonymes de happelourde sur lebonsynonyme.fr

Happelourde

Retour au sommaire ➦

Partager