La langue française

Grès

Sommaire

  • Définitions du mot grès
  • Étymologie de « grès »
  • Phonétique de « grès »
  • Citations contenant le mot « grès »
  • Images d'illustration du mot « grès »
  • Traductions du mot « grès »
  • Synonymes de « grès »

Définitions du mot « grès »

Trésor de la Langue Française informatisé

GRÈS 1, subst. masc.

A. − MINÉR. Roche sédimentaire d'origine détritique, formée de grains agglomérés par un ciment naturel siliceux, calcaire ou ferrugineux, donnant un ensemble à la dureté et à la cohésion variable, mais généralement assez dur et compact, utilisé notamment comme matériau de construction, de pavage, comme pierre à aiguiser. Grès rose, rouge, bigarré; grès stampien, dévonien; grès de Champagne, de Bavière, des Pyrénées, des Vosges; grès de taille; auge de grès, moellon, pavé, pierre de grès; grès d'aiguisage. Les grès sont des roches formées de grains de sable agrégés et fortement unis entre eux. On en fait des pierres de taille, des meules, des plaques minces pour filtrer les eaux (A. Pérès, Pierres et roches,1896, p. 17) :
1. Pour caractériser ces diverses roches, il s'ajoute à la variété de nature des grains ou fragments, comme dans les roches meubles, la nature du ciment et le degré de cohésion. Si bien qu'il existe par exemple, suivant la nature des constituants, des grès quartzeux, micacés (...), suivant la nature du ciment, des grès siliceux, calcaires, ferrugineux..., suivant leur degré de cohésion, des grès « tendres », (...) des grès « moyens », (...) des grès durs. P. Bellair, Ch. Pomerol, Élém. de géol., Paris, Armand Colin, 1965, p. 127.
Poudre, sable de grès, p. ell. grès. Grès réduit en poudre fine servant à poncer, polir, découper certains matériaux : pierre, verre, métal. Lecouvreur frotte au grès le zinc du comptoir, rince les verres, les essuie méticuleusement, les aligne sur les étagères (Dabit, Hôtel Nord,1929, p. 52).
B. − P. anal., POT. Grès ou grès cérame. Terre argileuse mêlée de silice dont on fait par façonnage et cuisson des poteries utilitaires ou décoratives très résistantes. Grès émaillé, flammé. La kaolinisation des granites riches en micas a donné les terres à grès (Larchevêque, Fabric. industr. porcel.,1898, p. 30).La pâte des grès (dits aussi « grès cérames ») est composée d'argile et de sable. Soumise à une forte cuisson (...), elle subit une vitrification qui, en la laissant opaque, lui donne une dureté et une sonorité remarquables (G. Fontaine, Céram. fr.,1965, p. 7).
Subst. + de grès, subst. + en grès, et p. ell. du subst.un/des grès. Objet façonné à partir de cette terre. Sur la tablette de la haute cheminée, l'aubergiste avait disposé un grand nombre de pots et de cruches en grès et faïence (G. Leroux, Myst. ch. jaune,1907, p. 48).Puis le soleil gagna la salle à manger; il effleura l'entrée de la cuisine; il y entra. Il se posa sur les géraniums dans leur pot de grès (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 123) :
2. Je ne suis rien, disait-il, qu'un peintre de pots, de soupières et d'assiettes, qu'on traite dédaigneusement de nature morte. Oh! que non, ce n'est pas de la nature morte, quand on vit, comme moi, au milieu des grès et de la faïence... Champfl., Avent. MlleMariette,1853, p. 32.
C. − SÉRICICULTURE. ,,Couche gommeuse recouvrant les fils soyeux sécrétés par les chenilles`` (Séguy 1967). Soie complètement débarrassée de son grès (manchon entourant le fil de soie pure et qui est soluble dans de l'eau savonneuse bouillante) (J. Coulon, Technol. gén. modiste,1951, p. 38).
REM. 1. [Correspond à A supra] a)
Grésage, subst. masc.Action de polir à l'aide d'une meule ou de poudre de grès. On peut faire suivre le lavage sur les pierres dures par un grésage, ou frottage au sable (Arts et litt.,1935, p. 2006).
b)
Gréser, verbe trans.Polir à l'aide d'une meule ou de poudre de grès. (Dict. xixeet xxes.). Gréser des pavés, des carreaux moulés (Lar. 19e).
2.
Grès, ou grés, subst. masc.,homon., arg., vx. Cheval. M. Vidocq appelle un cheval grès, c'est encore un mot bohémien (Mérimée, Carmen,1847, p. 81).
Prononc. et Orth. : [gʀ ε]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1176-81 « bloc de pierre » (Chr. de Troyes, Chevalier Lion, éd. M. Roques, 837); b) ca 1223 « roche sédimentaire formée de nombreux petits éléments unis par un ciment naturel » (G. de Coinci, éd. V.F. Kœnig, II Mir. 24, 491, ici au fig.); 2. 1557 « terre glaise mêlée de sable fin dont on fait des poteries » (Doc. ap. L. Deschamps de Pas, Inventaire des ornements, reliquaires de l'église collégiale de Saint-Omer, 10). De l'a. b. frq. *greot « gravier, sable », cf. le m. néerl. griet « sable grossier, gravier », a. h. all. griez « sable ». Fréq. abs. littér. : 329. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 398, b) 1079; xxes. : a) 346, b) 272. Bbg. Quem. DDL t. 4. - Sain. Arg. 1972 [1907], p. 154, 157.

GRÈS2, GRAIS, subst. masc.

CHASSE. Chacune des deux canines (très développées) de la mâchoire supérieure du sanglier mâle, contre lesquelles s'aiguisent les défenses (canines inférieures). Le boutoir invisible tantôt faisait claqueter ses dents [du sanglier], tantôt entrefroissait ses défenses courbes et ses grais avec un grincement d'aiguisoir (Genevoix, Dern. harde,1938, p. 149).Lorsque les grès sont absents ou ne remplissent pas leur office, les défenses poussent dangereusement et se retournent même parfois pour arriver à pénétrer dans les chairs de la bête (R. Paloc, La Chasse, Paris, Hatier, 1979, p. 127).
Prononc. et Orth. : [gʀ ε]. Sens partic. de grès1. Mêmes var. gray, grais considérées comme vieillies par les dict. du xixes. qui renvoient gén. à grès (cf. Baudr. Chasses 1834, Gattel 1841, Besch. 1845). Littré n'enregistre que grès. Étymol. et Hist. 1573 grecs « dents sur lesquelles s'aiguisent les défenses du sanglier » (Dupuys); 1680 grez (Rich.); 1690 grés (Fur.); 1834 grais (Baudr.). Spécialisation de sens et var. graphique de grès* à cause de l'usage de pierre à aiguiser de cette roche (cf. aussi grais « meule de grès » ds Savary d'apr. FEW t. 16, p. 57a). Bbg. Lenoble-Pinson (M.). Le Lang. de la chasse. Bruxelles, 1977, passim.

Wiktionnaire

Nom commun

grès \ɡʁɛ\ masculin invariable

  1. (Pétrographie) Roche sédimentaire détritique formée par l’agglomération de nombreux petits grains unis par un ciment naturel de composition variable (siliceux, calcaire, etc.).
    • La Société, après avoir donné un souvenir à ces antiques paroisses, a visité l'église d’Hartennes. Cet édifice, bâti en grande partie en grès qui abondent sur ce terroir, aurait un aspect assez triste, s'il ne rachetait ce défaut par un portail de la Renaissance, en pierres de taille, décoré d'une assez jolie rosace et portant des écussons et des salamandres fantastiques. — (Abbé Pécheur, « Excursion de la Société », dans le Bulletin de la Société historique et scientifique de Soissons, 6e séance : jeudi 9 juin 1859, vol. 13, Soissons : à la Société & Paris : chez Victor Didron, 1859, p. 52)
    • Constituées par des assises marneuses de coloration variable alternant avec des calcaires dolomitiques plus ou moins compacts, des grès ou même du gypse, les collines du Keuper présentent des flancs à pente raide, parfois ravinés par les eaux. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 14)
    • C’est en apparence un simple monolithe de grès étiqueté K-127 sur lequel est gravé un très vieil acte de vente faisant référence à des esclaves, cinq paires de bœufs et des sacs de riz blanc.... Pourtant, la date mentionnée, « 605 de l’ère çaka », en ferait rien de moins que la plus ancienne mention connue de notre zéro ! — (Sur les traces du premier zéro... de Bernadette Arnaud le 21 janvier 2017 pour Sciences et avenir)
  2. Abrasif obtenu avec de la poudre de roche de grès.
    • Frotter un métal au grès.
  3. (Céramique)
    1. Glaise mêlée de sable fin, et dont on fait des poteries.
      • Il mangeait une maigre et puante pitance, faite de créton et d’eau sale qu’on lui apportait le matin, dans une écuelle de grès ébréché. — (Octave Mirbeau, « La Mort du chien » dans Lettres de ma chaumière, 1886)
    2. (Par extension) Poterie confectionnée avec cette terre.
      • Des grès flambés. — Une collection de grès anciens.
      • Le garçon arrivait, emportait les grès vides et en rapportait d'autres. — (Georges Perec, Les choses, Julliard, 1965)
  4. (Sériciculture) Matière agglutinante retenant les filaments collés entre eux, et que l’on détruit par le décrusage afin de permettre le dévidage du cocon.
  5. (Chasse) Canines supérieures du sanglier mâle, vis-à-vis les défenses.
    • L'un des bleus gît dans une "tousque" de roseau, le sanglier l'a tué d'un seul coup de grès à la gorge... — (Sanglier : la battue au Conservatoire, in Le Chasseur français, juillet 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GRÈS. n. m.
Roche formée par l'agglomération de petits grains de sable quartzifère. Il se dit aussi du Sable provenant de cette roche et de la Poterie fabriquée avec cette terre sablonneuse. Ces pavés sont en grès. Pot de grès. Grès flambé.

Littré (1872-1877)

GRÈS (grê ; l's se lie : du grê-z en pavé) s. m.
  • 1Pierre formée de grains de sable fin. Pavé de grès. On mit auprès de lui [un moine dans un vade in pace] un pain d'orge et une cruche d'eau ; après quoi on referma la fosse, qui se bouche avec un large plateau de grès, Voltaire, Dict. phil. Vœu. Quoique le grès soit difficile à travailler, il n'a cependant qu'un genre de dureté, c'est de résister à des coups violents sans s'éclater ; car le frottement l'use peu à peu et le réduit aisément en sable, Buffon, Hist. nat. Preuv. théor. terre, t. II, p. 29.

    Grès de Fontainebleau, carbonate de chaux quartzifère ou quartz hyalin sableux. Ce grès est nommé grès paf quand il est propre au pavage, grès pif quand il est trop dur, et grès pouf quand il est trop mou.

    Grès molaire, grès qui sert à faire des meulières grenues.

    Vieux grès rouge, nouveau grès rouge, deux terrains géologiques dont l'un est plus ancien que l'autre.

    Locution ancienne et populaire. Casser du grès à quelqu'un, faire peu de compte de quelqu'un. Cette petite arrogante Qui me tient sous sa merci, Gronde quand je lui présente Des olives de Poissi ; C'est trop faire de regrets, Je veux lui casser du grès, II livres de chansons, 1627, dans FR. MICHEL, argot. Nous lui faisons la nique et ne la craignos guère, Et pour le sieur Caron nous lui cassons du grès, Dassouci, Rimes redoublées, 1671, in-12, p. 183.

  • 2Pavé fait avec cette pierre. M. le Prince dit qu'il n'était pas assez brave pour s'exposer à une guerre qui se ferait à coups de grès et de tisons, La Rochefoucauld, Mém. 157. Et, lui jetant, s'il heurte, un grès par la fenêtre, L'obligiez tout de bon à ne plus y paraître, Molière, Éc. des F. II, 6.
  • 3Poudre qui provient de cette pierre. Nettoyer avec du grès.
  • 4Espèce de terre glaise naturellement mêlée d'un sable fin, avec laquelle on fait la poterie dite de grès. Pot de grès. Bouteille de grès.

    Poterie, pots fabriqués avec cette glaise. Tenez [enfants], crayons, papiers, mon vieux compas sans pointes, Mes laques et mes grès qu'une vitre défend, Je vous livrerai tout…, Hugo, Voix, 22.

  • 5 Terme de chasse. Se dit des deux grosses dents du sanglier qui se trouvent auprès des défenses.

HISTORIQUE

XIIe s. [Deux chevaliers] Felenessement s'antrespruevent, N'onques d'un estal ne se muevent, Ne plus que feïssent dui gres, Chrestien de Troyes, Chev. au lyon, V. 833.

XIIIe s. Qu'il sache aventure novele, Et face tant que la novele De l'aventure partout aille, Et que son grés françois [il] detaille [taille, coupe] Pour faire œuvre plus deliée, Fabliaux ms. t. II, f° 186, dans LACURNE.

XVIe s. Les harquebusades des baricades furent accompagnées de celles des fenestres, avec une gresle de carreaux qu'ils appelent grez, D'Aubigné, Hist. III, 74. On luy appliquera des bouteilles de grez, remplies d'eau bouillante, Paré, VI, 22. Que les vaisseaux soient de grais, nommée terre de Beauvais, plus tost que de plomb, Paré, XXVI, 3.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. GRÈS.

Grès cérame ou grès-cérame, poterie de grès.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GRÈS, voyez Grais.

Grès, s. m. (Vénerie.) ce sont les grosses dents d’en-haut d’un sanglier qui touchent & frayent contre les défenses, & qui semblent les aiguiser ; c’est d’où ce nom est venu.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « grès »

(1223) De l'ancien bas vieux-francique greot (« gravier »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-lat. gressius, gresum ; de l'anc. haut allem. griez, grioz ; allem. moderne, Gries, gravier. Le celtique crag, rocher, ne pourrait donner grès.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « grès »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
grès grɛ

Citations contenant le mot « grès »

  • Le château est un bel exemple de l’architecture de style Louis XIII, dont la caractéristique la plus évidente est un jeu de polychromie unique dans la région. L’ardoise et le grès rouge, comme la brique dans le reste du royaume, contrastent avec la blancheur du calcaire. Autres références au style, la recherche d’horizontalité, les fenêtres, allégées de leurs meneaux et croisillons, et l’ordre attique, cher à l’architecture française. ladepeche.fr, Château d’Olemps, une merveille de grés rose à l’architecture française - ladepeche.fr
  • Enchanteur du paysage urbain, célèbre pour ses réalisations monumentales consistant à emballer tour à tour le Pont-Neuf à Paris, ou le Reichstag de Berlin, l'artiste plasticien Christo est mort le 31 mai 2020. Le Centre Pompidou lui rend hommage dans une grande rétrospective, prévue en mars puis repoussée à cause du confinement. L'exposition, majeure, est consacrée à la période parisienne de l'artiste et de sa femme Jeanne-Claude, entre 1958 et 1964, années essentielles pour l'évolution du travail de Christo. Puis entre 1975 et 1985, période durant laquelle il développe l'idée d'empaqueter, avec de la toile polyamide de couleur grès, le Pont-Neuf, ses quarante-quatre lampadaires, ses douze arches, ses bordures et ses trottoirs. Un avant-goût de l'empaquetage de l'Arc de Triomphe, élaboré par Christo avant sa disparition, et prévu en 2021. - "Christo et Jeanne-Claude, Paris !", jusqu'au 19 octobre 2020 au Centre Pompidou, galerie 2, Paris (IVe). www.centrepompidou.fr  LExpress.fr, [Paris revit] Les expos et visites immanquables de l'été 2020 - L'Express
  • Le chaos de grès de la Hottée du Diable, vestige de l’époque où la mer recouvrait les terres picardes, dégage une étrange ambiance. Les échos du bois et le murmure du vent dans le feuillage résonnent comme une lointaine psalmodie druidique ou comme l’invitation de quelques fées ou lutins à la découverte d’un site au patrimoine exceptionnel : 190 espèces de plantes et 38 d’oiseaux y ont été recensées. Journal L'Union, Randonnée: Balade à la Hottée du Diable-Coincy
  • Emilie Collin a l'art de maîtriser les métiers de la terre. Cette jeune céramiste installée à Contrexéville conçoit toutes ses pièces et ses œuvres en porcelaine, faïence et grès en les modelant et en les travaillant à la main. Un savoir-faire pour des objets culinaires et des bijoux uniques. France Bleu, Plaine des Vosges : Emile Collin, une céramiste aux doigts de fée à Contrexéville
  • 3. Les régionsimpératives du monde entiersontétudiées les restrictions, les difficultés, les progrès, les moteurset les schémasayantune incidence sur l’expansion du marché Grès danscesdomainesvitaux Instant Interview, Effet de Covid-19 sur les acteurs du marché mondial Grès: Levantina, Lafarge Canada, Graymont, Stonemart, Vetter Stone – Instant Interview

Images d'illustration du mot « grès »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « grès »

Langue Traduction
Anglais sandstone
Espagnol arenisca
Italien arenaria
Allemand sandstein
Chinois 砂岩
Arabe الحجر الرملي
Portugais arenito
Russe песчаник
Japonais 砂岩
Basque hareharrizko
Corse gresia
Source : Google Translate API

Synonymes de « grès »

Source : synonymes de grès sur lebonsynonyme.fr
Partager