Grau : définition de grau


Grau : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

GRAU, subst. masc.

Région. (Languedoc). Chenal reliant un étang côtier à la mer; embouchure d'un fleuve côtier. De place en place un flamant rose mouchetait de sa petite flamme l'eau terne et mate d'un grau (Arnoux, Abisag,1919, p. 73).
Prononc. et Orth. : [gʀo]. Homon. gros. Étymol. et Hist. 1704 (Trév. : grau. Nom qu'on donne à l'embouchure d'une rivière sur la côte du Languedoc); 1769-71 « chenal faisant communiquer les étangs avec la mer » (Duhamel du Monceau, Traité général des pêches maritimes, des rivières et des étangs, t. 1, b, 60 d'apr. FEW t. 4, p. 208, note 8). Empr. à l'occ.grau « id. » attesté dep. l'a. prov., d'Aigues-Mortes à la Catalogne (cf. Ronjat t. 2, § 283 et Du Cange, s.v. gradus 8), qui est soit un empr. au cat., où grau (1310, Doc. sur la lang. catalane ds R. Lang. rom., 2esérie, t. 3, 1877, p. 173) est la forme rég. issue du lat. gradus (degré*), soit une altération de la forme prov. correspondante gra(s) (1remoitié xives., Archives de Montpellier, Inventaire, caysa de B, 19, ibid., t. 3, 1872, p. 18) sous l'infl. d'une forme masc. grau de *grava, grève1* (FEW t. 4, p. 208, note 8); le lat. gradus était employé dès l'époque imp. (Sénèque, Herc. O. 589 ds TLL s.v., 2145, 52) pour désigner le mouvement des fleuves.

Grau : définition du Wiktionnaire

Nom commun

grau \ɡʁo\ masculin

  1. Chenal qui relie une étendue d’eau à la mer.
    • De place en place un flamant rose mouchetait de sa petite flamme l’eau terne et mate d’un grau. — (Alexandre Arnoux, Abisag ou l’Église transportée par la foi, Albin Michel, 1918)
    • Des étangs sont comblés (cas de l’étang du Grec) ou endigués, d’autres sont créés artificiellement (cas de l’étang du Ponant) ; des graus sont ouverts à des fins d’aménagement agricole et touristique. — (Jean Rieucau, Le Languedoc, le Roussillon et la mer : Des origines à la fin du XXe siècle, volume 2, 1992)
    • Dans ces violentes agitations, l'eau passe par-dessus toute la plage ; les étangs sont remplis presque instantanément ; mais dès que le vent cesse, les eaux retournent à la mer par les canaux naturels, vulgairement appelés graux, du latin gradus, qu'elles se sont frayés sur plusieurs points de son littoral. — (M. de Rivière, « Mémoire sur la Camargue », dans les Annales de l'agriculture française, 2e série, tome 34, Paris : chez Madame Huzard, avril 1826, p. 74)

Adjectif

grau \ɡʀaʊ̯\

  1. Gris.
    • Mein Mantel ist grau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Grau : définition du Littré (1872-1877)

GRAU (grô) s. m.
  • On appelle graux, dans le Midi, les passes établies de la mer aux étangs salés du littoral, E. Grangez, Voies navigables de France, p. 502. Nom donné, dans les Bouches-du-Rhône, aux canaux qui portent les eaux de la Camargue à la mer, les Primes d'honneur, Paris, 1872, p. 493. De Maguelone à l'embouchure du petit Rhône, la plage est coupée par une innombrable série de petits graus (on nomme ainsi, du mot latin gradus, les passages par lesquels les étangs du littoral communiquent avec la mer) qui changent trop fréquemment pour qu'il y ait utilité à les énumérer, Ed. de Barthélemy, Journ. offic. 25 fév. 1876, p. 1390, 1re col.

REMARQUE

On trouve le pluriel écrit graux et graus. Il vaut mieux prendre l'x, à cause de l'uniformité avec les autres mots en au.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « grau »

Étymologie de grau - Littré

Prov. gra (gra de Magalona, dans Du Cange, gradus, 8), et grau (grau de Narbona, ib.) ; bas-lat. gradus, du lat. gradus, degré. Faut-il rapporter au même le grau de l'exemple suivant ? Ce bâtiment, chargé de 116 tonneaux d'orge, allait à Dunkerque ; il a fait côte sous le grau Blanc-Nez, à 200 mètres du pied de la falaise, Journ. offic. 14 avril 1872, p. 2545, 1re col. Le grau Blanc-Nez est en Normandie ; c'est un tout autre pays ; et je ne sache pas qu'en langue d'oïl gradus ait donné grau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de grau - Wiktionnaire

(1704) De l’occitan grau (« estuaire, chenal »), apparenté à grève, lui-même du latin gradus, « degré ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « grau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
grau grɔ play_arrow

Citations contenant le mot « grau »

  • Malgré les rapprochements opérés à l'entre-deux tours, la Droite graulenne est toujours loin d'afficher un visage uni. Reste à savoir si les électeurs seront plus enthousiastes à l'égard de Charly Crespe que ne peuvent l'être les leaders des différentes listes battues le soir du premier tour. , GRAU-DU-ROI Entre scepticisme et rejet, les têtes de liste de Droite s’expriment sur la candidature de Charly Crespe – Objectif Gard
  • 12h : À la mi-journée, le taux de participation est de 33, 35% soit trois points de plus qu'au premier tour à la même heure. 2 866 électeurs graulens ont donc voté dans l'un des sept bureaux de la commune entre 8h et midi. , GRAU-DU-ROI En direct : le dépouillement est en cours – Objectif Gard

Images d'illustration du mot « grau »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « grau »

Langue Traduction
Corse grau
Basque grau
Japonais グラウ
Russe грау
Portugais grau
Arabe جراو
Chinois 格劳
Allemand grau
Italien grau
Espagnol grau
Anglais grau
Source : Google Translate API

Synonymes de « grau »

Source : synonymes de grau sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires