La langue française

Giberne

Définitions du mot « giberne »

Trésor de la Langue Française informatisé

GIBERNE, subst. fém.

A. − HIST. DE L'ARMEMENT. Boîte portée à la ceinture ou en bandoulière, dans laquelle les soldats mettaient leurs cartouches, leurs grenades. Synon. cartouchière, grenadière.Giberne et fusil; giberne en sautoir. Un dos de soldat, chargé d'un sac plein d'habits et d'une giberne pleine de cartouches (Vigny, Serv. et grand. milit.,1835, p. 26).Les buffleteries croisées, les gibernes à grenade (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 381).
Vx. Enfant de (la) giberne. Enfant né d'un soldat et d'une cantinière. Quand ma mère se désolait de voir mon petit frère et moi dans cet état, les soldats et les cantinières lui disaient en riant : « Bah! ma petite dame, ce n'est rien, c'est un brevet de santé pour toute la vie de vos enfants; c'est le véritable baptême des enfants de la giberne » (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 213).
Loc. verb. fig. fam. Avoir le/son bâton (de maréchal) dans sa giberne. Pouvoir, à partir de l'échelon le plus bas, accéder aux plus hauts grades d'une hiérarchie, militaire ou non. Vous le serez [maréchal à la Bourse] (...) et Roblot aussi! Il a son bâton dans sa giberne; vous l'aiderez à l'extraire (Augier, Thommeray,1874, VI, p. 331).
B. − P. ext. Petite boîte de forme analogue, dans laquelle les membres d'une société de musique mettent leurs partitions; sac d'écolier. Son cor sous le bras, sa giberne de musicien au côté (Champfl., Souffr. profess. Delteil,1855, p. 31).Giberne pour chef de musique (Catal. Couesnon,1934, p. 92).Ce garçon qui passe, en traînant les pieds, les épaules chargées de sa giberne d'écolier (Mauriac, Bâillon dén.,1945, p. 458).
C. − Arg. ,,Bavardage excessif : Tailler, faire porter une giberne à quelqu'un, l'importuner par les discours oiseux`` (Esn. 1966).
REM. 1.
Gibernage, subst. masc.,hapax. Bavardage. Non, je n'ai pas oublié l'oxygène. Faudrait tout de même pas que nos gibernages de couillons le fassent claquer [un enfant agonisant] (Arnoux, Crimes innoc.,1952, p. 37).
2.
Giberner, verbe intrans.,vx. Passer son temps à des choses futiles, bavarder; atermoyer. Il ne giberna pas. Dès qu'il fut paré, il commença d'avancer vivement (Pourrat, Gaspard,1930, p. 226).Oh! Oh! assez giberné. Au boulot (Arnoux, Calendr. Fl.,1946, p. 110).
Prononc. et Orth. : [ʒibε ʀn̥]. Ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1573 « sorte de sacoche » (Drot, Anc. minutes notaires Yonne, p. 67); 2. 1748 « boîte recouverte de cuir où les soldats mettaient leurs cartouches » (Maréchal De Puységur, Art de la guerre, 1repartie, p. 106); 3. 1883 arg. tailler une giberne « raconter une histoire ennuyeuse » (Larch. Suppl., p. 76). Prob. issu du lat. tardif zaberna (ives., Édit de Dioclétien), aussi attesté sous les formes gabarna et gaberina, et dont l'orig. est inconnue (FEW t. 14, pp. 654-655). Un empr. à l'ital. giberna (REW3, no9586) est exclu du point de vue chronol. (le mot ital. n'est attesté que dep. le xixes., C. Cattaneo ds Batt.). Le sens 3 s'explique peut-être à la fois par le fait que la giberne était pesante et ennuyeuse à porter (symbole de la vie militaire), et par l'infl. de l'expr. tailler une bavette*. Fréq. abs. littér. : 78. Bbg. Bugge (S.). Étymol. romanes. Romania. 1875, t. 4, pp. 357-358. - Dauzat (A.). Mots fr. d'orig. orientale... Fr. mod. 1943, t. 11, pp. 241-251. - Kohlm. 1901, p. 46. - Quem. DDL t. 17. - Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 313; t. 3 1972 [1930], p. 321.

Wiktionnaire

Nom commun

giberne \ʒi.bɛʁn\ féminin

  1. (Militaire) Boîte recouverte de cuir dans laquelle les soldats mettaient les cartouches et quelques menus objets pour l’entretien des armes.
    • Avoir le bâton de maréchal dans sa giberne, De simple soldat pouvoir devenir maréchal.
    • Enfant de giberne, Enfant de troupe.
  2. (Argot) Bavardage.
    • Tailler une giberne à quelqu'un, l'importuner par les discours oiseux.

Forme de verbe

giberne \ʒi.bɛʁn\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de giberner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de giberner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de giberner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de giberner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de giberner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GIBERNE. n. f.
Boîte recouverte de cuir dans laquelle les soldats mettaient les cartouches et quelques menus objets pour l'entretien des armes. Fig., Avoir le bâton de maréchal dans sa giberne, De simple soldat pouvoir devenir maréchal. Enfant de giberne, Enfant de troupe.

Littré (1872-1877)

GIBERNE (ji-bèr-n') s. f.
  • 1Anciennement, nom d'une espèce de sac, dans lequel les grenadiers portaient des grenades.
  • 2Aujourd'hui, boîte recouverte de cuir où les soldats mettent leurs cartouches.

    Enfant de giberne, enfant né d'un militaire en activité.

    Il a son bâton de maréchal dans sa giberne, se dit pour exprimer qu'un simple soldat peut parvenir aux plus hauts grades.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

GIBERNE. - ÉTYM. Ajoutez : On a dans l'ancienne langue gibe ou gibbe, ballot d'étoffes : Pour balle ou fardeau cordé de drap, de chanvre… et pour gibbe…, Mantellier, Glossaire, Paris, 1868, p. 35. D'un autre côté, en confirmation de l'origine arabe, on cite djebira, petit sac que l'on porte au côté, de la racine djib, porter. Malheureusement, on n'a point d'historique pour expliquer d'où provient dans ce mot la finale erne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GIBERNE, s. f. (Art milit.) partie de l’équipement du grenadier. La giberne est composée d’une poche de cuir, avec le cordon pour la fermer ; d’un patron de cartouches à trente trous, nervé & collé de toile, & couvert d’une patelette ; d’une patte de cuir, avec deux courroies d’attache à œillets sur la poche ; d’une bandouliere de buffle longue de cinq à six piés, & large de deux pouces & demi, bien cousue, sans clous ni piquûre. La bandouliere a un porte-hache & un porte-fourniment ou pulverin ; une traverse, avec le porte-bayonnette & le porte-bonnet. La poche sert à porter des cartouches de provision, ou des grenades ; lorsque le service l’exige. Elle a intérieurement une petite poche à balles, & plusieurs divisions, pour y placer une phiole à huile ou une petite boîte à graisse ; une piece grasse de cuir ou de drap ; le tampon du bassinet avec sa chaînette ; plusieurs pierres de rechange ; une pierre de bois pour les exercices, & un tire bourre ; effets dont elle doit toûjours être garnie. La giberne ne differe de la demi-giberne ou cartouche du soldat, que par la grandeur de la poche ; elle est soûtenue par la bandouliere, qui se porte de gauche à droite. Article de M. Durival le cadet.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « giberne »

Ital. giberna, giberne et gibecière. Il est vraisemblable que le radical est dans le bas-lat. giba, ballot, que d'ailleurs on a rapproché du grec ϰίϐϐα, petit sac, et de l'arabe djib, poche.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIe siècle)[1] Avec le sens de « poche », du latin gibba (« bosse »)[2] qui donne gibas, gibasse (« petite bourse de cuir »), gibassier, gibecier (« gibecière »), le lien avec le latin zaberna (« bissac, besace »)[1] est aussi avancé étant donné les formes anciennes gabarna et gaberina.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « giberne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
giberne ʒibɛrn

Évolution historique de l’usage du mot « giberne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « giberne »

  • La vraie démocratie est le régime où chacun porte dans sa giberne le désir d'être un héros. De Jacques de Bourbon Busset / Tu ne mourras pas
  • L’affaire semblait entendue. Donald Trump n’avait plus aucune chance d’être réélu président des États-Unis le mardi 3 novembre 2020. Avec la crise du Covid-19 et sa gestion erratique par la Maison-Blanche, s’était effondré le principal argument électoral de Trump, qui était la bonne santé de l’économie américaine et le plein-emploi, y compris pour les minorités défavorisées. Dans sa giberne, le président comptait aussi sur deux autres cartouches. La première, efficace assurément, était qu’il était un super-ministre de l’Intérieur, ayant réussi à endiguer l’immigration clandestine depuis le territoire mexicain. Pas de meilleur argument pour conquérir les classes populaires, lasses de la baisse des salaires provoquée par la concurrence des clandestins. Le Figaro.fr, Renaud Girard: «Trump n’a pas encore perdu!»
  • Courfeyrac tout à coup aperçut quelqu'un au bas de la barricade, dehors, dans la rue, sous les balles. Gavroche avait pris un panier à bouteilles, dans le cabaret, était sorti par la coupure, et était paisiblement occupé à vider dans son panier les gibernes pleines de cartouches des gardes nationaux tués sur le talus de la redoute.– Qu'est-ce que tu fais là? dit Courfeyrac. lejdd.fr, La mort de Gavroche, scène culte de la littérature

Traductions du mot « giberne »

Langue Traduction
Anglais giberne
Espagnol giberne
Italien giberne
Allemand giberne
Chinois 吉伯恩
Arabe جيبرني
Portugais giberne
Russe giberne
Japonais ジバーン
Basque giberne
Corse giberne
Source : Google Translate API

Synonymes de « giberne »

Source : synonymes de giberne sur lebonsynonyme.fr

Giberne

Retour au sommaire ➦

Partager