Gaffer : définition de gaffer


Gaffer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

GAFFER1, verbe trans.

Accrocher, attraper avec une gaffe (v. gaffe1). Les documents étaient soigneusement enfermés dans une boîte étanche, qui, par notre arrière, était filée au bout d'une ligne et que gaffait le patrouilleur auquel elle était destinée (Charcot, Chr. Colomb,1928, p. 149).Un immense poisson plat qu'il fallait saisir au passage, gaffer (La Varende, Cavalier seul,1956, p. 84).
Prononc. et Orth. : [gafe]. Ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1687 « accrocher avec une gaffe » (Desroches, Dictionnaire des termes propres de marine, 254 ds Fr. mod. t. 26, p. 52). Empr. à l'a. prov.gafar « saisir » (xiiies. ds E. Levy Prov.) issu du lat. médiév. *gaffare « saisir » (Du Cange) qui remonte prob. au got. *gaffôn de même sens (cf. FEW t. 16, p. 6b), mot expressif de la même famille que l'a. nord. gabba (v. gaber) (d'apr. Frings, ibid.). Bbg. Straka (G.). En relisant Menaud, maître-draveur. Mél. Imbs (P.) 1973, p. 294.

GAFFER2, verbe intrans.

Fam. Commettre une gaffe (v. gaffe2). Au ton du « merci » très sec qui répondit, Armand comprit qu'il avait gaffé. Les amours, ça ne devait pas marcher sur des roulettes. D'où cette humeur de dogue (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 361).Mieux vaut le silence. On se laisse emporter, on gaffe, on se blesse (Cocteau, Par. terr.,1938, I, 4, p. 210).Le timide met à tout bout de champ « les pieds dans le plat », gaffe, bouscule choses et êtres autour de lui (Mounier, Traité caract.,1946, p. 332).
Prononc. et Orth. : [gafe]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1883 « commettre des fautes, des sottises » (Fustier, Suppl. dict. Delvau, p. 521). Dénom. de gaffe2.

GAFFER3, verbe trans.

Arg. et pop. Regarder avec attention. Dès qu'il m'a gaffé, comment qu'il les a agitées (Lacassagne, Arg. « milieu »,1935, p. 4).J'ai gaffé l'horloge (...) six heures et demie (Simonin, Touchez pas au grisbi,1953, p. 133).
Emploi abs. Je me ravise! Je gafe!... Je repenche un coup sur la rampe! J'aperçois... C'est plus très bas l'endroit du quai d'où ça venait (Céline, Mort à crédit,1936, p. 328).
Prononc. et Orth. : [gafe]. Forme gafe(r) ds Céline, loc. cit. Étymol. et Hist. 1. 1836 gafer « guetter » (Vidocq, Voleurs, t. 2, p. 297); 2. 1867 gaffer « surveiller » (Delvau). Dénom. de gaffe3*.
STAT. Gaffer1, 2 et 3. Fréq. abs. littér. : 26.

Gaffer : définition du Wiktionnaire

Verbe

gaffer \ɡa.fe\ transitif, intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se gaffer)

  1. Accrocher quelque chose avec une gaffe.
  2. Mettre du gaffer sur quelque chose.
    • Tu peux gaffer le projecteur, j’ai peur qu’il ne tombe pendant la soirée.
  3. (Intransitif) (Figuré) (Familier) Commettre une gaffe, dire ou faire ce qu’il n’eût fallu ni dire ni faire.
    • Je ne veux pas du tout me mêler à la cérémonie ; d’abord, je n’y connais rien et je gafferais, ensuite je ne veux pas me couvrir de ridicule. — (Joris-Karl Huysmans, En route, 1895)
  4. (Pronominal) (Suisse) (Familier) Faire attention, prendre garde, faire gaffe.
    • Elle croise ses jambes sans gaffer que sa jupe a remonté de vingt centimètres. — (Frédéric Dard (San-Antonio), Tout le plaisir est pour moi, Fleuve Noir, 1959, pages 91-92)
  5. Regarder.
    • Oui, mais, j’ai idée que d’abord je vais faire un tour jusqu’à ma carrée et gaffer si Washington a envoyé les renseignements que j’ai demandés [...]. — (Peter Cheyney, La Môme vert-de-gris, chapitre V, traduction de Marcel Duhamel, Gallimard, 1945)
    • Attendant comme toujours qu’on lui demande la suite, le Dabe nous gaffait. — (Albert Simonin, Le cave se rebiffe, Série noire, 1954, page 64)

Nom commun

gaffer \ɡa.fœʁ\ masculin

  1. Ruban adhésif large et particulièrement résistant, généralement renforcé par un tissage, d’usage courant dans le monde du spectacle ou l’installation évènementielle en général.
    • Tu peux redonner un coup de gaffer au projecteur, j’ai peur qu’il ne tombe pendant la soirée.

Nom commun

gaffer \ˈɡæf.ə(ɹ)\

  1. (Cinéma) (Audiovisuel) Éclairagiste
  2. (Royaume-Uni) Contre-maître.
  3. (Royaume-Uni) Chef.
  4. (Familier) Vieil homme, vieux bonhomme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gaffer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GAFFER. v. tr.
Accrocher quelque chose avec une gaffe. Employé intransitivement, il signifie au figuré Commettre une maladresse, dire ou faire ce qu'il n'eût fallu ni dire ni faire. Il est familier.

Gaffer : définition du Littré (1872-1877)

GAFFER (ga-fé) v. a.
  • Accrocher quelque chose avec une gaffe.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Gaffer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

GAFFER, v. act. (Marine.) c’est s’accrocher avec une gaffe. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « gaffer »

Étymologie de gaffer - Littré

Gaffe 1 ; prov. et esp. gafar.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de gaffer - Wiktionnaire

  • (Cinéma) : Du moyen anglais gaffe (« crochet, gaffe ») (l’éclairage des premiers films utilisait la lumière naturelle, les réglages étaient faits avec des toiles de tente positionnées par des machinistes équipés de longues perches appelées gaffes).
  • Probablement une contraction de godfather (« parrain ») et grandfather (« grand-père »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de gaffer - Wiktionnaire

(Verbe) (1) Dénominal de gaffe, (2) Dénominal de gaffer.
(Nom commun) Emprunt à l’anglais gaffer tape.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gaffer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gaffer gafe play_arrow

Conjugaison du verbe « gaffer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe gaffer

Évolution historique de l’usage du mot « gaffer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gaffer »

  • Que conseiller de mieux que de se replonger dans « Gaston Lagaffe » en cette fin 2015, année terrible pour le rire comme pour la liberté d’expression ? Aussi célèbre et coté soit-il (70 000 € en moyenne pour une planche, lors des ventes aux enchères Artcurial et Sotheby’s en 2015), et avant même de le retrouver au cinéma en 2016 (adaptation par Pierre-Martin Laval), constatons assez paradoxalement que les analyses de planches de Franquin et de sa matière humoristique demeurent assez rares, à l’exception de celles visant « Les Idées noires ». En 1967, dans « Un Gaffeur sachant gaffer », au 481ème gag du fameux antihéros, bousculant une nouvelle fois la sérénité relative des bureaux Dupuis, voici pourtant surgir l’inéluctable : toutefois, au-delà de toutes les catastrophes imaginables, voyons aussi que l’humour permet de nous sauver nous-mêmes, en tant qu’arme massive et défense absolue contre la morosité ambiante… , « Gaston Lagaffe T9 : Un Gaffeur sachant gaffer » par André Franquin : une analyse de planche | BDZoom.com
  • Attention : le scotch marron laisse des traces par rapport au gaffer, donc utilisez-le avec parcimonie, ou alors appliquez déjà une première couche de gaffer en dessous. Phototrend.fr, MP #140 : Comment camoufler son matériel photo pour éviter d’attirer les regards
  • A son propos, Jim Jarmusch a dit: "Il y a Iggy et il y a Jim Osterberg. Quelqu'un de généreux, d'érudit, qui lit sans arrêt des livres, de calme, qui aime rester à la maison et boire une tasse de thé. En tant qu'acteur, il est soigneux, creuse les choses, aime être dirigé, poser des questions. Mais Iggy Pop sur scène, c'est quelqu'un d'autre, de tapageur à mort. Faut se gaffer, on ne sait pas à quoi s'attendre, il est incontrôlable, frappé. Une sorte de mélange entre Bruce Lee, Nijinski et Rambo" rts.ch, La bande-son des films de Jim Jarmusch - rts.ch - Cinéma
  • Mieux vaut ne rien dire que gaffer ou trahir. De Zoé Valdés / La douleur du dollar

Images d'illustration du mot « gaffer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gaffer »

Langue Traduction
Corse capre
Basque goof
Japonais へま
Russe попасть впросак
Portugais idiota
Arabe الذهاب ل
Chinois 傻瓜
Allemand doof
Italien cantonata
Espagnol bobo
Anglais goof
Source : Google Translate API

Synonymes de « gaffer »

Source : synonymes de gaffer sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires