La langue française

Franger

Définitions du mot « franger »

Trésor de la Langue Française informatisé

FRANGER, verbe trans.

A.− Garnir d'une frange.
1. Mettre une frange. Franger une jupe (Ac.1798-1932).
P. ext., vx. Effilocher le bord d'un tissu. Synon. effranger.Les buissons avaient frangé le bas de sa robe (About, Roi mont.,1857, p. 78).
2. Constituer une frange. Les boules de laine qui frangeaient le tapis de table (Camus, Peste,1947, p. 1383).
B.− P. anal. [Le suj. désigne un élément de la nature] Border à la façon d'une frange. Des panaches d'arbres (...) frangeaient les crêtes (Zola, Dr Pascal,1893, p. 64).Un haut talus chevelu d'herbes fines que frangeaient, au ras de l'eau, des touffes de rauches (Genevoix, Avent. en nous,1952, p. 6).
Franger de + subst. désignant la nature de la bordure.Les palmiers (...) retombant en mobiles cascades de verdure, que le soleil couchant frange de lumière pendant que le centre reste dans l'ombre (Du Camp, Nil,1854, p. 129).La mer de Guayaquil (...) Frange les sables d'or d'une écume d'argent (Heredia, Trophées,1893, p. 182).
Emploi pronom. à sens passif. Le donjon se recule et de vapeur se frange (Rollinat, Névroses,1883, p. 128).
C.− HÉRALD., au part. passé. ,,Se dit des gonfanons qui ont des franges d'un autre émail``. (Ac.) D'or au gonfanon de gueules, frangé de sinople (Ac.).
Prononc. et Orth. : [fʀ ɑ ̃ ʒe], (il) frange [fʀ ɑ ̃:ʒ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Fin xiies. frengé « décoré de franges » (Th. de Kent, Roman de toute chevalerie, éd. B. Foster, 2875); 1367 fringer (Compt. de Valenc., no27 ds Gdf. Compl.) Dér. de frange*; suff. *; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 15.

Wiktionnaire

Nom commun

franger \fʁɑ̃.ʒe\ masculin (pour une femme on dit : frangère)

  1. Celui, celle qui fait de la frange.

Verbe

franger \fʁɑ̃.ʒe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Ajouter une frange à ; marquer d'une frange.
  2. Border comme une frange.
    • L’eau frangeait les ramures, alourdissait les fils d’araignée, imbibait les écorces gluantes, et des feuilles tombaient, çà et là, en tournant, dans le tranquille égouttement, dans le grand calme profond. — (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.2, 1910)
    • Le rivage n'était pas entièrement continu, le récif était frangé d'îles qui présentaient entre elles de minuscules passes. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Les silhouettes des buissons frangeaient son chemin et il allait, tête levée, respirant large. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)


Verbe

franger

  1. Briser, rompre, casser, séparer.
  2. Enfreindre, ne pas observer.
  3. Adoucir, fléchir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FRANGER. v. tr.
Garnir de frange. Franger une jupe. Des rideaux frangés. En termes de Blason, le participe passé se dit des Gonfanons qui ont des franges d'un autre émail. D'or au gonfanon de gueules, frangé de sinople. Il se dit, en termes d'Histoire naturelle, de Ce qui a un bord découpé en manière de frange. Les ailes de ce papillon sont frangées. Pétales frangés.

Littré (1872-1877)

FRANGER (fran-gé. Le g prend un e devant a ou o : je frangeais, nous frangeons) v. a.
  • Garnir, orner de franges. Franger une jupe.

HISTORIQUE

XIVe s. Frienges de verde soye, dont on frienga les pignons [pennons] des trompes…, Caffiaux, Abattis de maisons, p. 18. Getter dessus du saffran par filés, l'un çà, l'autre là ; ce que les queux [cuisiniers] dient frangié de saffran, Ménagier, II, 5.

XVIe s. Il avoit les jambes frangées et toute sa personne blessée de coups de fouet, Despériers, Contes, XLIII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « franger »

De frange.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin frangere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Frange.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « franger »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
franger frɑ̃ʒe

Évolution historique de l’usage du mot « franger »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « franger »

  • Son métier n’existait pas, elle l’a inventé. Designer textile formée à Olivier-de-Serres, à Paris, c’est en travaillant sur une collection de mode pour le festival d’Hyères en 1998 qu’elle commence à franger, un peu par hasard, de la fourrure. Depuis, elle n’a pas arrêté de développer et d’affiner sa technique de coupe, et transforme peaux de lapin, de vison ou de mouton en d’exquises sculptures, douces et mouvantes, généralement destinées à la couture. Mais elle aime diversifier les collaborations et ne s’interdit rien ; du coup, elle imagine aussi bien des tressages de cuir pour Balenciaga que des guirlandes de coques de cuir verni pour le styliste Stéphane Rolland. Demain, sa curiosité la conduira vers l’automobile (très haut de gamme) ou la décoration… sans jamais oublier la fourrure. AD Magazine, Les nouveaux créateurs à suivre | AD Magazine

Images d'illustration du mot « franger »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « franger »

Langue Traduction
Anglais fringe
Espagnol franja
Italien frangia
Allemand franse
Chinois 边缘
Arabe هامش
Portugais franja
Russe бахрома
Japonais フリンジ
Basque arielak
Corse frange
Source : Google Translate API

Synonymes de « franger »

Source : synonymes de franger sur lebonsynonyme.fr

Franger

Retour au sommaire ➦

Partager