La langue française

Fouine

Définitions du mot « fouine »

Trésor de la Langue Française informatisé

FOUINE1, subst. fém.

A.− Petit mammifère carnassier particulièrement sanguinaire, du genre des Martres et de la famille des Mustélidés, à corps mince, museau allongé et pelage grisâtre marqué d'une tache blanche sous la gorge. Synon. martre des hêtres.Une fouine qui sort d'un poulailler, enivrée de carnage et se pourléchant les babines (Sandeau, Mllede La Seiglière,1848, p. 226):
... la fouine. C'est un carnassier digitigrade. Elle est du poids d'un chat moyen. Elle donne l'impression d'un animal tout en longueur : tête effilée, flancs évidés, queue plate, et qui, monté sur des pattes courtes à cinq doigts, semble épouser le sol. Pesquidoux, Chez nous,1923, p. 213.
P. méton. Peau de cet animal. Qu'il [le marchand] ne vende pas de l'eau pour le vin, de la peau de lièvre pour de la peau de lapin, de la fouine pour de la zibeline (Faral, Vie st Louis,1942, p. 74).
B.− P. anal. et au fig. [En parlant d'une pers.]
1. [P. anal. avec le physique de la fouine] Un profil, un regard, une tête, de petits yeux de fouine. Le notaire, petit homme sec, mince et noir, à figure de fouine et de bedeau mêlés (Duranty, Malh. H. Gérard,1860, p. 333).
2. [P. anal. avec le caractère qu'on prête à la fouine]
[L'accent est mis sur la cruauté] Personne qui attaque lâchement les autres. L'Iroquois n'est pas une fouine; il ne suce pas le sang de l'oiseau qui dort (Chateaubr., Natchez,1826, p. 424).
[L'accent est mis sur la dissimulation et la curiosité] Personne qui s'insinue quelque part par la ruse pour chercher à nuire aux dépens des autres. Il était entré aussi dans le bureau [de poste], en se dissimulant adroitement parmi la foule, en fouine (Richepin, Aimé,1893, p. 218).Dis donc la vérité une fois dans ta vie! réplique M. Le Genil; tu viens chercher une mitre, vieille fouine! (France, Mannequin,1897, p. 48).Romain était au courant, c'était un coup monté entre lui et cette fouine de Sidobre (Vialar, Rose mer,1939, p. 96).
Rem. Fouine, en emploi adj. Synon. de fourbe. On devine que ce type [Charles VII] dégraissé et recuit, moins salace, plus prudemment cruel, plus opiniâtre et plus fouine, donnera celui de son fils et successeur, le Roi Louis XI (Huysmans, Là-bas, t. 1, 1891, p. 70).
Prononc. et Orth. : [fwin]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1174-78 foïne [ms. fin xiiies.] (E. de Fougères, Manieres, éd. J. Kremer, 819); 1237 fouine (doc. ds Gdf. Compl.); 1260 faïne [ms. fin xiiies.] (E. Boileau, Métiers, 326 ds T.-L.). L'a. fr. faïne est issu du lat. vulg. [mustela] *fagina proprement « martre des hêtres », dér. du class. fagus « hêtre »; la forme foïne, fouine, d'apr. l'a. fr. fou, v. fouet. Bbg. Lenoble-Pinson (M.). Le Lang. de la chasse. Bruxelles, 1977, p. 32, 33, 38, 40, 42.

FOUINE2, subst. fém.

A.− ,,Instrument de fer à deux ou trois fourchons, qu'on met au bout d'une perche et qui sert à élever les gerbes sur le tas`` (Ac. 1835-1932).
B.− PÊCHE. Instrument en forme de trident ,,propre à percer de gros poissons`` (Ac. 1932). Synon. foëne, foène :
Trémoulin, debout à l'avant, le corps penché, tenant aux mains le long trident aux pointes aiguës qu'on nomme la fouine, guettait les rochers, les herbes, le fond changeant de la mer, avec un œil ardent de bête qui chasse. Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Soir, 1889, p. 1132.
Prononc. et Orth. : [fwin]. Ds Ac. 1798-1932. Étymol. et Hist. 1. xiiies. foisne « fourche, trident servant aux pêcheurs » (Oustillement au villain, éd. V. Nyström, p. 57, 76); 2. 1374 fuyne « fourche pour charger les gerbes » (Arch. JJ 176, pièce 241 ds Gdf.). Du lat. class. fuscina « trident »; d'après les relevés du FEW (t. 3, p. 912b), l'acception 2 demeure en wallon, lorrain, champenois.
STAT. − Fouine1 et 2. Fréq. abs. littér. : 108.

Wiktionnaire

Nom commun 1

fouine \fwin\ féminin (pour le mâle on dit : fouin)

  1. (Zoologie) Espèce de mammifère carnassier, de la famille des mustélidés (cf. martre, furet, putois) au corps mince et au museau allongé.
    • La fouine saigne ses proies (volailles, petits rongeurs) et elle est chassée par l’homme pour sa fourrure assez appréciée.
    • La fouine a la physionomie très fine, l’œil vif, le saut léger, les membres souples, le corps flexible, tous les mouvements très prestres. — (Buffon, Histoire naturelle des animaux)
  2. (Par extension) Par rapprochement avec le comportement associé à l’animal, homme rusé, indiscret, malin, qui se mêle de ce qui ne le regarde pas et en profite.

Nom commun 2

fouine \fwin\ féminin

  1. (Pêche) Variante de foëne.

Forme de verbe

fouine \fwin\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de fouiner.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de fouiner.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de fouiner.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de fouiner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de fouiner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FOUINE. n. f.
Mammifère carnassier du genre des martres, à museau allongé.

Littré (1872-1877)

FOUINE (foui-n') s. f.
  • 1Nom vulgaire de la martre des hêtres, petit mammifère carnassier du genre des martres. 12 janvier 1685 : Monseigneur alla chasser la fouine et le renard, Dangeau, I, 107. La fouine s'approche des habitations, s'établit même dans les vieux bâtiments, dans les greniers à foin, dans des trous de murailles, Buffon, Quadrup. t. II, p. 238, dans POUGENS. L'abbé Dubois était un petit homme maigre, effilé, chafoin, à perruque blonde, à mine de fouine, Saint-Simon, 391, 13.

    Dans le langage figuré des sauvages de l'Amérique du Nord, un homme qui attaque traîtreusement son ennemi. L'Iroquois n'est pas une fouine, il ne suce pas le sang de l'oiseau qui dort, Chateaubriand, Natch. 2e part.

  • 2La peau fournie par la fouine. Acheter une belle fouine.

HISTORIQUE

XIIIe s. Piaus de faine, piaus de chat sauvage, piaus de lubernes, piaus de martrines, piaus de genetes, les VI piaus doivent deux deniers de tonlieu, Liv. des mét. 326.

XIVe s. Une houppelande à homme fourrée de faynes, Du Cange, faina.

XVIe s. Si on mesle parmi la semence, en l'espardant, des cendres de bellete et de foine, De Serres, 46. Au poulailler sont les fouines, Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 176. Les mesmes testes et queues [de loups], attachées à l'entrée du colombier, engardent que les fluynes n'i entrent, R. du Triez, Ruses des esprits malins, f° 29.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FOUINE, foyna, s. f. (Hist. nat.) animal quadrupede. La foüine, martes fagorum, & la marte, martes abietum, different l’une de l’autre en ce que la premiere est plus brune, & qu’elle a la queue plus grande & plus noire. Sa gorge est blanche, & celle de marte est jaune : les peaux des martes sont beaucoup plus cheres que celles des foüines ; ces animaux sont gros comme des chats, mais ils ont le corps plus alongé, les jambes & les ongles plus courts. La foüine est carnaciere ; elle tue les poules & mange leurs œufs ; elle est très-legere, & elle s’insinue, comme la belette, dans des ouvertures si étroites, que l’on ne croiroit pas qu’elle pût y entrer : aussi a-t-elle été mise par les nomenclateurs dans le genre des belettes, genus mustellinum vermineumve, avec le putois, le furet, la genette, &c. Les excrémens de la fouine ont une odeur forte & pénétrante, que l’on a comparée à celle du musc : cet animal est sauvage ; cependant on l’apprivoise aisément lorsqu’on l’éleve dans les maisons. Raii synop. meth. animalium quadr. Voyez Quadrupede. (I)

Fouine, (Pelleterie.) la peau de la foüine fait une partie du commerce de la Pelleterie ; on l’employe à différentes sortes de fourrures, comme manchons, palatines, doublures d’habits, &c. on les met au nombre des pelleteries communes appellées sauvagines.

On trouve dans la Natolie une sorte de foüine dont le poil est fin & très-noir ; elles sont fort estimées pour les belles fourrures.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « fouine »

De l’ancien français foene (1160), altération du latin populaire fagina (mustela) (« (martre) du hêtre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry, fouin, putois, fouine ; wallon, fawène ; anc. wallon, fawine ; namur. faiène ; Hainaut, floène, flouène ; provenç. faina ; catal. fagina ; espagn. fuina ; portug. foinha ; ital. faina. Bochart tire ce mot du latin faginus, qui signifie de hêtre (fagina a donné faine, nom du fruit du hêtre), disant que cet animal se plaît dans les hêtres ; et en effet, la fouine se nomme martre des hêtres. Au contraire, Diez, suivant Adelung, le tire de l'allemand Fehe, sorte de martre, lequel vient de l'anglo-saxon fâg, fâh, de couleur variée, brillant ; gothique, fáih. La forme primitive étant faine, c'est l'étymologie de Bochart qui paraît préférable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fouine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fouine fwin

Évolution historique de l’usage du mot « fouine »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fouine »

  • Une macabre découverte a été faites ce lundi à Guégon. Les cadavres de cinq agneaux, une brebis et… une fouine ont été découverts en début d’après-midi. Alertés, les gendarmes se sont rendus sur place et ont décidé d’ouvrir une enquête pour élucider cette mystérieuse affaire… Les Infos du Pays Gallo, Guégon. Le mystère des cadavres d'animaux - Les Infos du Pays Gallo
  • Outre les jeux vidéo, on trouve une partie jeux et jouets de marques connues, qui n’ont pas pris une ride, comme les jeux de plateau Ave Roma, Clochemerle, Back to the Future... On fouine parmi les petits objets de collection, les figurines, les héros de Stars Wars, les Minions... On farfouille dans les vinyles et on extrait un 33 tours de Bob Marley ! Journal L'Union abonné, VIDÉO. La Pièce Unique ouvre une 3e boutique à Reims pour fans de culture pop

Images d'illustration du mot « fouine »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « fouine »

Langue Traduction
Anglais weasel
Espagnol comadreja
Italien donnola
Allemand wiesel
Chinois 黄鼠狼
Arabe ابن عرس
Portugais doninha
Russe ласка
Japonais いたち
Basque erbinudea
Corse vena
Source : Google Translate API

Synonymes de « fouine »

Source : synonymes de fouine sur lebonsynonyme.fr

Fouine

Retour au sommaire ➦

Partager