La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « étrésillon »

Étrésillon

Variantes Singulier Pluriel
Masculin étrésillon étrésillons

Définitions de « étrésillon »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTRÉSILLON, subst. masc.

A.− TECHNOL. Pièce de bois (ou parfois de maçonnerie) soutenant les parois d'une fouille, d'une tranchée, d'une mine qui risquent de s'effondrer, ou étayant, dans un bâtiment, un élément de construction. Cf. était, étançon.Poser des étrésillons; soutenir avec des étrésillons. Je pense qu'il serait peut-être bon de faire mettre des étrésillons entre les piliers malades (Mérimée, Lettres L. Vitet,1870, p. 208):
Entre les potelets on ménageait encore des étrésillons, obliques aussi, de bas en haut. Ainsi, le lien de la construction et son équilibre se trouvaient ramenés au centre même, assurés sur lui. Pesquidoux, Livre raison,1928, p. 136.
B.− MAR. Synon. rare de trésillon (ds Rob., Lar. Lang. fr.).
Prononc. et Orth. : [etʀezijɔ ̃]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. xves. estresillon « bâillon » (Modus, éd. G. Tilander, 48, 7, var. B); 2. 1676 « pièce de bois disposée en travers dans une tranchée pour éviter un éboulement » (Félibien); 1690 « pièce de bois destinée à étayer les murs » (Fur.); 3. 1900 mar. « morceau de bois dont on se sert pour serrer deux cordages » (DG). Altération de l'a. fr. estesillon « bâillon » (1333, Arch. S 1336, pièce 1 ds Gdf.), dér. du verbe a. fr. esteser « tendre, étendre » (1262, J. Le Marchand, Miracles N. D. de Chartres, 60 ds T.-L.) d'apr. tesseiller « s'étirer » (1174-78, E. de Fougères, Livre des Manières, éd. J. Kremer, 1100), les 2 verbes étant dér. de l'a. fr. teser « tendre » xiies. ds T.-L. (du lat. vulg. *tensare, dér. de tensus, part. passé de tendere, v. tendre), le 1erpar préf. es-*, le 2epar suff. -eiller (-iculare); cf. le m. fr. tesillon xves. (Modus, éd. G. Tilander, 48, 7, var. I, L); 3 dér. d'apr. 1, de trésillon « id. » (1773, Bourdé de la Villehuet ds FEW t. 13, 1, p. 225a; peut-être empr. au prov. tresihoun « id. », [Mistral], FEW, t. 13, p. 225 b, note 9). Fréq. abs. littér. : 3.
DÉR.
Étrésillonner, verbe trans.,technol. Étayer, soutenir avec des étrésillons. Étrésillonner un puits. Ces baies bien étrésillonnées par les arcs et par les barres d'appuis (Viollet-Le-Duc, Archit.,1872, p. 317).Part. passé en emploi adj. Dans de larges galeries [de mine], on emploie des cadres étrésillonnés (Bresson, Manuel prospect.,1923, p. 302).Rem. On rencontre ds la docum. le dér.
étrésillonnement, subst. masc.Action d'étrésillonner, ce qui en résulte. Après avoir, à travers les éboulements, à l'aide (...) des étrésillonnements, voûté la Bièvre du boulevard de l'Hôpital jusqu'à la Seine (Hugo, Misér.,t. 2, 1862, p. 524).Cf. aussi Viollet-Le-Duc, op. cit., p. 127.
[etʀezijɔne], (il)étrésillonne [etʀezijɔn]. Ds Ac. 1762-1932. 1reattest. 1676 (Félibien); de étrésillon, dés. -er.
BBG. − Archit. 1972, p. 61, 94; p. 86 (s.v. étrésillonner).

Wiktionnaire

Nom commun - français

étrésillon \et.ʁe.zi.jɔ̃\ masculin

  1. (Construction) Pièce de bois qu’on place en travers dans les tranchées d’une fondation, dans les galeries d’une mine pour empêcher les terres de s’ébouler.
    • Puis, s'élevant sur les étrésillons qui maintenaient le cuvelage de bois, il remonta jusqu'à l'orifice du puits. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  2. (Charpenterie) Pièce d’étaiement qui maintient l'écartement des jambages d'une baie, de deux murs qui déversent l'un vers l'autre, etc.
    • (à propos d'un tableau de Goya) Jetez donc un coup d'œil sur l'entoilage ! À l'envers ! Regardez ! Là, au-dessus des étrésillons. — (Pierre Magnan, Guernica, Denoël, 1991)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉTRÉSILLON. n. m.
T. d'Arts. Pièce de bois qu'on place en travers dans les tranchées d'une fondation, dans les galeries d'une mine pour empêcher les terres de s'ébouler; ou dans un bâtiment, pour soutenir, pour étager les murs qui déversent ou qu'on reprend en sous-œuvre.

Littré (1872-1877)

ÉTRÉSILLON (é-tré-zi-llon, ll mouillées, et non é-tré-zi-yon) s. m.
  • 1 Terme d'architecture. Pièce de bois qu'on place en travers dans les tranchées des fondations.
  • 2Sorte d'étançon pour maintenir les terres dans une mine.
  • 3Pièce de bois, qui sert d'appui ou d'arc-boutant, pour soutenir des murs qui déversent, et tout ce qui a besoin d'être appuyé de même.
  • 4Morceau de bois qu'on fait entrer de force entre les solives d'un plancher pour le consolider.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « étrésillon »

É- pour es- préfixe, et trésillon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1676). Altération du moyen français estesillon (« bâton servant à maintenir la gueule ouverte ») (1333) qui a signifié bâillon au XVe. Ce moyen français vient de l’ancien français esteser (« tendre »), qui lui-même est issu du mot populaire latin *tensare (« tendre »), forme déformée du latin tensus (« tendu »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « étrésillon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
étrésillon etresilɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « étrésillon »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « étrésillon »

  • « Mettre en œuvre d’urgence les confortements » L’expert demande ensuite que soit posé « d’urgence » des étrésillons (étais de bois en croix) sur deux fenêtres du dernier étage de la façade côté cour. Et il précise : « Un diagnostic complet de façade devra être réalisé par un homme de l’art afin de dresser un bilan sanitaire de cette façade et de mettre en œuvre d’urgence les confortements qui s’imposent. » www.lamarseillaise.fr, Rue d'Aubagne, un expert conclut le 19 octobre : « Il y a péril grave et imminent »
  • « À partir du plan, nous rentrons les cotes dans notre logiciel de conception 3 D qui nous permet de visualiser le bâtiment fini », explique Martine Bellec. Et de poursuivre : « Mais surtout, le logiciel fournit toutes les longueurs et angles de coupe de tous les éléments qui constitueront l’ouvrage ; jusqu’aux plus petites pièces comme les échantignoles. Ces données de fabrication sont ensuite transmises à notre scie numérique qui va optimiser les découpes des pannes, poinçons, étrésillons, jambes de force, etc. Nous pouvons percer et boulonner les pièces avec précision ». Les équipes peuvent dès lors assembler les treillis. « La charpente ainsi pré-montée est alors prête à être livrée sur le chantier. Il ne reste plus qu’à assembler les treillis aux poteaux avant l’opération de levage », poursuit Didier Bellec dont l’entreprise est agrée Charte Qualité Bâtiments par le comité régional bâtiments (CRB). Journal Paysan Breton - Hebdomadaire technique agricole, La précision au service de la robustesse | Journal Paysan Breton

Images d'illustration du mot « étrésillon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « étrésillon »

Langue Traduction
Anglais strut
Espagnol puntal
Italien pavoneggiarsi
Allemand strebe
Chinois 支撑
Arabe من المقطع العرضي
Portugais strut
Russe стойки
Japonais ストラット
Basque strut
Corse strutturazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « étrésillon »

Source : synonymes de étrésillon sur lebonsynonyme.fr

Étrésillon

Retour au sommaire ➦

Partager