La langue française

Estampeur

Définitions du mot « estampeur »

Wiktionnaire

Nom commun

estampeur \ɛ.stɑ̃.pœʁ\ masculin

  1. Pilon pour estamper les formes à sucre.
  2. Orfévre, bijoutier qui estampe.
  3. Adj.
    • Les balanciers estampeurs, dans les ateliers monétaires.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ESTAMPEUR (è-stan-peur) s. m.
  • 1Pilon pour estamper les formes à sucre.
  • 2Orfévre, bijoutier qui estampe.
  • 3 Adj. Les balanciers estampeurs, dans les ateliers monétaires.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ESTAMPEUR, s. m. en terme de Rafineur, est une sorte de pilon de bois, surmonté d’un manche d’environ deux piés & demi. On s’en sert pour estamper les formes où l’on veut faire des vergeoises. Voyez Vergeoise & Estamper.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « estampeur »

(Siècle à préciser) Dérivé de estamper avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « estampeur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
estampeur ɛstɑ̃pœr

Évolution historique de l’usage du mot « estampeur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « estampeur »

  • Robert Pardieu est décédé, dimanche à l’hôpital. Il avait 81 ans. Né à Belleau, il commence à travailler après l’école primaire chez des agriculteurs. Il entre ensuite chez Gouvy à Dieulouard. En 1969, il travaille à Bar-Lorforge à Custines, comme estampeur jusqu’en 1996, date de sa retraite. , Edition Nancy et agglomération | Décès de Robert Pardieu
  • Lilou, fille de Jim DORÉ, estampeur et de Blandine HUOT, ouvrière. macommune.info, Les naissances du 17 au 21 septembre 2012 • macommune.info
  • Se marier? Oui, pourquoi pas. Mais tous les prétendants étaient jugés fades et sans esprit. Le sien, caustique, leur faisait peur. Les homosexuels étaient un peu plus à sa hauteur. À force de repousser, d'attendre, d'espérer, Nancy, "mince à désespérer une allumette", épousa un désastre : Peter Rodd, beau, cultivé, mais alcoolique, arrogant, grossier, vaniteux, estampeur. Nancy connaîtra le vrai et grand amour avec un Français, Gaston Palewski, alors directeur du cabinet du général de Gaulle, futur ministre. Mais il était marié. lejdd.fr, "Romancière et romanesque Nancy Mitford", la chronique de Bernard Pivot
  • René Le Goff vient d'avoir 18 ans lorsqu'il doit partir pour l'Allemagne. À l'époque, il est forgeron estampeur à l'usine Grosdemouge de Dreux à l'emplacement de la résidence du Clos Faugères et des locaux désaffectés de De Maville). L'entreprise, qui emploie des centaines d'ouvriers, fabrique diverses pièces pour l'automobile ou l'aéronautique. Un lundi matin de février 1943, il n'a pas le temps de franchir le seuil de l'usine qu'on lui dit de se rendre à la Kommandantur (l'actuelle sous-préfecture). C'est là que René Le Goff apprend qu'il doit prendre au plus vite le train pour Hanovre. « Vous prenez le premier train à la gare du Nord ». www.lechorepublicain.fr, Il vient de Dreux et est l’un des derniers déportés du travail encore en vie - Dreux (28100)
  • Nous vivons dans une société de leurres, de faux-semblants, en trompe-l'œil. On ne sait jamais qui est qui. Les apparences l'emportent sur la réalité, la forme sur le fond. On a toujours envie de croire aux miracles, surtout en amour, et même en littérature. Mais il n'y a plus de morale. Exemple en est cet estampeur de Foenkinos qui d'un faux best-seller va en faire un vrai.  lejdd.fr, David Foenkinos, plus filou que les filous
  • Né de parents agriculteurs, Faustin Potain grandit au sein de la ferme familiale à Vareilles. Pas attiré par l’école qu’il quitte à 12 ans, il travaille dans les fermes, aux mines de La Chapelle-sous-Dun. À 16 ans, il se tourne finalement vers l’apprentissage de la maçonnerie, avant d’être mobilisé en 1917 sur le front. De retour en Brionnais en 1920, Faustin Potain entre aux Forges de La Clayette comme estampeur. Il fait la connaissance de Klein, avec qui il s’associera dans la création de L’indécrochable. Marié à Maria Malfrait en 1924, Faustin Potain ouvre son magasin de cycles route de Gothard, mais l’univers du bâtiment le hante. Il cesse son affaire pour créer la société Potain en 1928, petit atelier de fabrication de matériel de construction : tréteaux, seaux, brouettes, etdes treuils. En 1929, il dépose le brevet du lien d’échafaudage indécrochable en chaînes et affirme son penchant pour le levage et la hauteur. Son premier prototype prend le nom de monte-charge mécanique, un treuil à manivelle fixé à la base d’un échafaudage. Sa 1re grue voit le jour dans la foulée, la « Pourtout » d’une hauteur de six mètres. Les premières grues Potain seront commercialisées au cours des années 30, pour conquérir la France, puis le monde, tout au long d’un XXe siècle toujours placé sous le signe de l’innovation et de la grandeur. Faustin Potain a su s’entourer (Jean Fricaud, Jean Noly, Jean Garmier) pour faire proprérer son œuvre. Il s’est éteint en 1968, alors chevalier de l’ordre national du mérite. , Société | Dossier : Potain, portrait d'un innovateur né

Traductions du mot « estampeur »

Langue Traduction
Anglais stamper
Espagnol estampador
Italien stampatore
Allemand stempel
Chinois 压模
Arabe ختام
Portugais stamper
Russe стампер
Japonais スタンパー
Basque stamper
Corse stamperu
Source : Google Translate API

Synonymes de « estampeur »

Source : synonymes de estampeur sur lebonsynonyme.fr

Estampeur

Retour au sommaire ➦

Partager