La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « esplanade »

Esplanade

Variantes Singulier Pluriel
Féminin esplanade esplanades

Définitions de « esplanade »

Trésor de la Langue Française informatisé

ESPLANADE, subst. fém.

A.− Vx, FORTIF. Vaste espace libre de terrain plat qui s'étend du glacis d'une citadelle aux portes de la ville; p. ext. lieu dégagé devant une place-forte. La longue et belle esplanade des fortifications (...) avait été convertie en un mail, ombragé d'ormes (Balzac, Béatrix,1839-45, p. 5).Belle esplanade entre la citadelle et la ville, où la cavalerie, l'infanterie s'exerçaient (Michelet, Journal,1846, p. 647).
B.− P. ext.
1. Vaste espace libre de terrain plat dégagé en avant ou aux abords d'un édifice. Esplanade d'un château; l'esplanade des Invalides. La petite esplanade qui tourne autour de l'église de Saint-Nazaire (Balzac, Béatrix,1839-45p. 152):
1. Les maisons de cette partie de New-York qu'on nomme la ville basse (...) se sont arrêtées tout d'un coup et, avant la mer, ménagent à l'œil l'espace d'une vaste esplanade en demi-lune. Sur ce terrain découvert, j'aime à recevoir l'été, de plein fouet, le vent de l'Atlantique... Morand, New-York,1930, p. 21.
P. ext. Place de grande dimension, souvent aménagée avec art, lieu de promenade. La place de la Riponne − vaste esplanade où tous les vents du ciel semblaient venus s'affronter − (Martin du G., Thib.,Sorell., 1928, p. 1220).
Rem. Ce mot sert souvent de nom propre écrit avec une majuscule (cf. A. Daudet, Tartarin de T., 1872, p. 87 et Barrès, Cahiers, t. 5, 1906-07, p. 212).
2. Espace plat et découvert, naturel ou aménagé, sur une hauteur d'où le regard embrasse un large horizon. Les prisonniers ont la permission de monter sur l'esplanade de l'immense tour (Stendhal, Chartreuse,1839, p. 94).Monté sur une esplanade d'où l'on découvrait Marseille, les campagnes, les ports et la mer (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 61):
2. À Bosoum, où l'on domine le pays, je me tiens sur cette esplanade de latérite rouge-ocreux, contemplant l'admirable qualité de la lumière épandue. Gide, Voy. Congo,1927, p. 799.
Prononc. et Orth. : [εsplanad]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1477-83 « vaste espace découvert [dans une ville] » (Martial d'Auvergne, Vigiles de Charles VII, II, p. 31, éd. 1724 ds Gdf. Compl.). Empr. à l'ital. spianata « id. » (dep. le xives., G. Villani ds Tomm.-Bell.), part. passé substantivé de spianare « aplanir », du lat. class. explānāre « id. », dér. de plānus « uni, égal ». Fréq. abs. littér. : 174. Bbg. Archit. 1972, p. 168. − Hope 1971, p. 38. − Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 413. − Wind 1928, p. 44.

esplanade « terrain uni et découvert, aplani par la main de l'homme; terrain aménagé devant un édifice, une maison..., sur une hauteur »

Wiktionnaire

Nom commun - français

esplanade \ɛs.pla.nad\ féminin

  1. Espace uni et découvert au-devant d’un édifice, d’une place fortifiée.
    • Les jeunes gens prennent l'habitude de « giberner » ensemble dans un restaurant de la rue Faber près de l’esplanade des Invalides. — (Pierre Gosa, Franchet d'Esperey: un maréchal méconnu : le vainqueur des Balkans, 1918, page 30, Nouvelles Éditions Latines, 1999)
    • Il y a une esplanade en face du château.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ESPLANADE. n. f.
Espace uni et découvert au-devant d'un édifice, au-devant d'une place fortifiée. L'esplanade des Invalides. Il y a une esplanade en face du château. On a fait une grande esplanade au-devant de la place, au-delà des remparts, pour découvrir tout le pays pour dominer les alentours. Au bout de ce jardin il y a une belle esplanade.

Littré (1872-1877)

ESPLANADE (è-spla-na-d') s. f.
  • 1 Terme de fortification. Espace uni ou terre-plein, qui s'étend depuis le glacis d'une citadelle jusqu'aux premières maisons de la ville.

    Zone de servitude qui s'étend à 250 mètres d'une place ou d'un poste militaire.

    Le parquet même, corridor ou chemin couvert, où s'établissent les assiégés pour inquiéter les travailleurs ennemis, protéger les sorties, etc.

  • 2Espace uni et découvert devant un grand édifice. L'esplanade des Invalides.
  • 3Lieu plus ou moins élevé d'où l'œil embrasse une certaine étendue de pays. Il le prend, il l'emporte [éléphant de pierre], au haut du mont arrive, Rencontre une esplanade et puis une cité, La Fontaine, Fabl. x, 14. À la base de ce rocher est une esplanade couverte de grands arbres, Bernardin de Saint-Pierre, P. et Virg. Le Pnyx [forum d'Athènes] est une esplanade pratiquée sur une roche escarpée, Chateaubriand, Itin. 1834.
  • 4 Terme d'artillerie. Madriers sur lesquels on place les batteries de canon.
  • 5 Terme de fauconnerie. Route de l'oiseau qui plane.

HISTORIQUE

XVIe s. Quand on est en quelque belle splanade, Montaigne, II, 358. Sa tranchée de 18 pieds en œuvre, flancquée de deux forts, au pied desquels il y avoit deux esplanades pour sortir au combat, D'Aubigné, Hist. II, 69. Le prince de Condé retourne sur ses pas, pour faire à ses ennemis (comme il disoit) pont d'or et esplanade d'argent, D'Aubigné, ib. II, 435.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ESPLANADE, (de Parapet) s. f. en Fortification, s’appelle aussi glacis, partie qui sert à la contrescarpe ou chemin couvert ; c’est un talud, ou pente de terrein qui commence au haut de la contrescarpe, & qui en baissant insensiblement, devient au niveau de la campagne. Voyez Glacis.

Esplanade signifie aussi le terrein plat & de niveau qui est entre le glacis de la contrescarpe & les premieres maisons, ou bien l’espace qui est entre les ouvrages & les maisons de la place. C’est encore le terrein ou l’espace renfermé dans la ville entre les maisons & la citadelle. Voyez Citadelle. Voyez aussi Pl. IX. de Fortific. fig. 6.

On applique aussi ce terme généralement à tout terrein applani & de niveau, qui auparavant avoit quelqu’éminence qui incommodoit la place. (Q)

Esplanade, (Jardinage.) est un lieu élevé & découvert pour joüir de la belle vûe. Ces esplanades se trouvent ordinairement dans la rencontre de deux terrasses formant un carrefour, dans le plein-pié d’un belvedere & dans de grands parteres élevés sur des terrasses. (K)

Esplanade, (Fauconnerie.) c’est la route que tient l’oiseau lorsqu’il plane en l’air.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « esplanade »

(Fin du XVe siècle) De l’italien spianata, participe passé substantivé de spianare (« aplanir »), du latin explānāre (« id. »), dérivé de plānus (« uni, égal »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

L'ancien verbe esplaner, rendre plan, de es- préfixe, et plan : Mustapha voyant la place comme esplanée, D'Aubigné, Hist. I, 241.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « esplanade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
esplanade ɛsplanad

Évolution historique de l’usage du mot « esplanade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « esplanade »

  • Le Bestiaire Mal-Aimé, samedi 29 août 2020 de 17h à 18h sur la esplanade du Belvédère ————————————————————————————- Unidivers, Spectacle musical : Le Bestiaire Mal-Aimé Esplanade du Belvédère Issy-les-Moulineaux samedi 29 août 2020
  • Particulièrement prisée des Angevins depuis son inauguration en juin 2019 et depuis la fin du confinement, l’esplanade Cœur de Maine avait été fermée au public par arrêté municipal il y a près d’un mois. De nombreuses soirées avaient été ternies par des violences et des dégradations, notamment sur le système d’arrosage. Angers.Villactu.fr, L’esplanade Cœur de Maine rouvre ce lundi - Actualité Angers Villactu
  • Une descente de cime marquée et un fort dessèchement: il n’en fallait pas plus pour sceller le sort de deux vieux marronniers de l’esplanade… des Marronniers. Ces arbres menaçant la sécurité des usagers de ce lieu très fréquenté, la Ville de Nyon n’a pas d’autre choix que de procéder à l’abattage urgent de ces feuillus.  , Nyon: deux vieux marronniers abattus à l’esplanade… des...

Images d'illustration du mot « esplanade »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « esplanade »

Langue Traduction
Anglais esplanade
Espagnol esplanada
Italien passeggiata
Allemand promenade
Chinois 广场
Arabe ساحة
Portugais esplanada
Russe эспланада
Japonais 遊歩道
Basque zabalgunean
Corse esplanata
Source : Google Translate API

Synonymes de « esplanade »

Source : synonymes de esplanade sur lebonsynonyme.fr

Esplanade

Retour au sommaire ➦

Partager