La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « enté »

Enté

Définitions de « enté »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENTE1, subst. fém.

ARBORIC. Greffe. Faire une ente (Ac.). Prune d'ente. Prune obtenue par la greffe qui, séchée, est appelée pruneau d'Agen. Cf. Boulay, Arboric. et prod. fruit., 1961, p. 67.
P. méton. L'arbre greffé. Il s'interrompit pour couper une branche morte sur une ente (Sand, Pte Fadette,1849, p. 53).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃:t]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1140 « arbre greffé » (Pélerinage Charlemagne, 795 ds T.-L.); 2. 1174-76 « greffe » (G. de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, 4818, ibid.). Déverbal de enter*. Fréq. abs. littér. : 5. Bbg. Hehn (V.). Kulturpflanzen und Haustiere in ihrem Übergang aus Asien... Berlin, 1902, p. 433. − Thurneysen 1884, p. 99.

ENTE2, subst. fém.

ARCHIT. Synon. de ante1(cf. Barb.-Cad. 1971).
Prononc. : [ɑ ̃:t]. Étymol. et Hist. 1704 (Trév.). Autre forme graphique de ante1*.

ENTE3, subst. fém.

PEINT. et TECHNOL. Synon. de ante2.L'ente d'un pinceau (Ac.1835, 1878).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃:t]. Ds Ac. 1798-1878. Étymol. et Hist. 1690 ente « manche d'un pinceau » (Fur. qui précise : il faut écrire hante. Voyez Hampe). Altération sous l'influence de ente1* de l'a. fr. hante « bois d'une lance, manche d'un outil » (xiies.-xviies. ds Gdf.) forme issue de l'a. fr. hanste « id. » (ca 1100 ds T.-L.), croisement de l'a. fr. haste (lat. hasta) « id. » (1188, ibid.), avec l'a. b. frq. *hant « main », v. hampe.

ENTER, verbe trans.

A.− ARBORIC. Procéder à une ente (v. ente1); greffer. On demandait à Gaspard d'enter les arbres, parce qu'il avait la main à cela (Pourrat, Gaspard,1930, p. 180):
1. alcmène. − Toi tu fais tout exprès, chéri, soit que tu entes tes cerisiers sur tes prunes, soit que tu imagines un sabre à deux tranchants. Giraudoux, Amphitryon 38,1929, II, 2, p. 82.
P. métaph. ou au fig. (S')enter sur.Je sais de science certaine que le père Grandet, en réunissant tous ses biens à la terre de Froidfond, avait l'intention de s'enter sur les Froidfond (Balzac, E. Grandet,1834, p. 231).Son parisianisme [de Capus] était enté sur le porte-greffe provincial (Thibaudet, Hist. litt. fr.,1936, p. 510):
2. Notre civilisation capitaliste elle-même est l'arrière petite-fille de l'économie mercantile qui s'est entée au Moyen-Âge sur l'économie féodale. Les Gds courants de la pensée mathématique,1948, p. 513.
B.− P. anal., TECHNOL. Emboîter deux pièces de bois bout à bout. Les poteaux montants étaient entés l'un sur l'autre (Degrand, Résal, Ponts en maçonn.,1888, p. 630).
Rem. On rencontre ds la docum. le part. passé adj. enté, ée, hérald. ,,Se dit de deux parties de l'écu qui entrent l'une dans l'autre par des échancrures rondes`` (Bach.-Dez. 1882).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃te], (j')ente [ɑ ̃:t]. Homon. hanter. Ds Ac. dep. 1694 (sauf Ac. 1878). Étymol. et Hist. Fin xies. judéo-fr. « greffer » (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, p. 47); 1erquart xiiies. fig. (Reclus de Molliens, Carité, 169, 6, ds T.-L. : [Carités] ... en son cuer autrui mal ente). Du lat. vulg. impŭtare « greffer » attesté dans les gloses (TLL s.v. imputare, 732, 64) dér. de inpotus « greffe, ente » attesté ds la Loi Salique (loc. cit. 733, 29 [lire inputōs]) formé à partir du gr. ε ́ μ φ υ τ ο ς « implanté »; le mot (le φ gr. étant rendu par p et non par f) s'est probablement transmis avec la pratique de la greffe par l'intermédiaire des colonies grecques de Provence avant la venue des Romains en Gaule. Fréq. abs. littér. : 22 (enté : 41).
DÉR.
Enture, subst. fém.a) Arboric. ,,Ouverture où l'on place une ente, une greffe`` (Ac. 1932). Il faut faire l'enture avant que de placer l'ente (Ac.). b) P. anal., charpent. Assemblage par entailles de deux pièces de bois mises bout à bout. Si la pièce de bois utilisée n'est pas assez longue pour y débiter le longeron [d'aile d'avion], on fait un assemblage par « enture » (Guillemin, Constr., calcul et essais avions,1929, p. 101). [ɑ ̃ty:ʀ]. Ds Ac. 1762-1932. 1resattest. a) fin xives. « coupure, entaille » (Gloss. Aalma, 6043, éd. M. Roques, II, p. 207), 1578 « partie entée » (La Boderie, Harm. du monde, p. 755 ds Gdf.); b) 1723 « assemblage par entaille de deux pièces de bois » (Savary); c) 1878 « opération frauduleuse » (Lar. 19eSuppl.); du rad. de enter*; suff. -ure*.
BBG. − Hehn (V.). Kulturpflanzen und Haustiere in ihrem Übergang aus Asien... Berlin, 1902, p. 433.

Wiktionnaire

Adjectif - français

enté \ɑ̃.te\

  1. (Héraldique) Se dit d’un écu avec des bandes qui entrent les unes dans les autres en ondulant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENTER. v. tr.
T. d'Agriculture. Greffer en insérant un scion. Enter un poirier, un pommier. Enter franc sur franc. Enter sur sauvageon. Enter sur un cognassier. Enter en écusson, en fente, en œil dormant. Enter en bouton. Enter en poupée. Fig., Cette maison, cette famille est entée sur telle autre, Elle y est entrée, et elle en a pris le nom et les armes. Il se dit aussi, figurément, d'une Personne qui joint ensemble diverses qualités. C'est un diplomate enté sur un financier. Un Gascon enté sur un Normand. Il se dit pareillement de Qualités morales, bonnes ou mauvaises, qui viennent se joindre à d'autres. Il a beaucoup de vices entés sur de bonnes qualités.

Littré (1872-1877)

ENTÉ (an-té, tée) part. passé.
  • 1Qui a reçu une ente. Cognassier enté de prunier.
  • 2Mis en ente. Prunier enté sur cognassier.
  • 3 Par extension, il se dit des choses qui sont jointes les unes aux autres, posées les unes sur les autres. Nous pouvons bien imaginer distinctement une tête de lion entée sur le corps d'une chèvre, sans qu'il faille conclure pour cela qu'il y ait au monde une chimère, Descartes, Mèth. IV, 8. Il fallait que ce nouveau peuple fût enté sur le premier, Bossuet, Hist. II, 7. Ce sont morceaux de rochers Entés les uns sur les autres Et qui font dire aux cochers De terribles patenôtres, La Fontaine, Lettres à sa femme, 19 sept. 1663. Ce visage d'Éthiopienne enté sur un corps de Grecque semblait quelque chose de fort étrange, La Fontaine, Psyché, II, 211.

    Canne entée, canne composée de plusieurs pièces emboîtées les unes dans les autres.

  • 4Il se dit aussi des choses qui ne peuvent que métaphoriquement être supposées unies, entées. Il a un orgueil enté sur une très grande dignité d'âme. Un songe sur lequel les autres sont entés, Pascal, Grandeur, 25. La personnalité humaine a été comme entée sur la personnalité du verbe, Pascal, Prov. 11. La religion seule fait quelquefois des conversions surprenantes et des changements miraculeux ; mais elle ne fait guère toute une vie égale et uniforme, si elle n'est entée sur un naturel philosophique, Fontenelle, des Billettes.

    Cette maison est entée sur telle autre, elle en a pris le nom. C'est [Montbron] le dernier de ces faux entés sur Montbron, c'est-à-dire son père qui lui survécut, Saint-Simon, 3, 359. Un grand nom sur lequel on est enté et qu'on ne tient pas de ses ancêtres, Massillon, Petit car. Obstacles.

  • 5Il se dit d'une personne par rapport à ses diverses qualités. C'est un financier enté sur un praticien.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « enté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enté ɑ̃te

Fréquence d'apparition du mot « enté » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « enté »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enté »

  • Ismaël B, qui fait opposition, avait tenté de s’échapper de la prison d’Andenne avec 3 autres co-détenus le 9 octobre 2011. Les 4 hommes voulaient réaliser un coup d’éclat, une évasion "à la barbare".
    Une évasion "à la barbare" de la prison d'Andenne - DH Les Sports+
  • Ismaël B, qui faisaitt opposition le 27 février dernier, avait tenté de s’échapper de la prison d’Andenne avec 3 autres co-détenus le 9 octobre 2011. Les 4 hommes voulaient réaliser un coup d’éclat, une évasion "à la barbare".
    Une tentative d'évasion "à la barbare" de la prison d'Andenne : 8 ans de prison - DH Les Sports+
  • L'un des volcans les plus actifs du monde est enté en éruption à la Réunion.
    Sciences et Avenir — A la Réunion, le Piton de la Fournaise entre en éruption - Sciences et Avenir

Traductions du mot « enté »

Langue Traduction
Anglais enté
Espagnol enté
Italien interzato
Allemand enté
Chinois 进入
Arabe enté
Portugais enté
Russe ente
Japonais enté
Basque ente
Corse enté
Source : Google Translate API

Synonymes de « enté »

Source : synonymes de enté sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot enté au Scrabble ?

Nombre de points du mot enté au scrabble : 3 points

Enté

Retour au sommaire ➦